AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [ Réception Summers PV Henry Beckett

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Jaguar
Localisation : à San Francisco
MessageSujet: [ Réception Summers PV Henry Beckett   Dim 21 Fév - 18:16

Viendras-tu chez le loup
feat. Henry Beckett & Evangeline Summers


Quelques jours après ma mauvaise aventure dans le cimetière, ma haine était toujours là, je ne sais pas pourquoi cette haine me ronge petit à petit. Ma grand-mère avait disparu depuis maintenant quelques mois, et je ne savais plus trop ou donner de la tête. Je repense toujours à ses mots " « Écoute ma belle, je te laisse pour cette nuit, mais la prochaine fois que je te mets la main dessus, je t’arrache la peau et j’empoche l’argent. Maintenant, fous le camp avant que je ne change d’avis. » " C'est pourquoi j'ai fait suivre mon cher professeur tout en restant chez moi, les cours ne me manquent pas, je suis bien chez moi. Mais mes devoirs sont toujours rendus, je me suis arrangé pour avoir mes leçons. Mes hommes de main me donnent toujours leur rapport sur ce cher Henry Beckett.


Je regarde finalement le jardin par la fenêtre de la pièce principal de la villa, tout en souriant doucement. Une idée me vient en tête, je dois organiser une réception pour quoi ne pas inviter mon cher Henry Beckett. Je vais pouvoir lui parlé publiquement et sans aucun danger pour le moment. De toute façon, mes gardes du corps seront là pour intervenir si jamais il tente quoi que ce soit. Jouons mon cher, qui sera le grand vainqueur après tout ça. Je me relève allant en direction de mon bureau tout en souriant grandement. Venant doucement à prendre un carton d'invitation mettant l'heure et la date à là qu'elle, il devait venir, venant donc à le remplir au nom du professeur. Je finis par faire appel à Nolan l'un de mes fidèles serviteurs, lui demandent de bien vouloir remettre ce carton d'invitation au cher professeur Beckett.


Bon d'accord inviter une personne le jour même ce n'est pas fameux, mais tant pis prendra-t-il cette perche ou la laissera-t-il passé ? C'est bien la question que je me pose, mais nous verrons ça ce soir, je finis par m'installer sur le canapé alors que mes domestiques viennent à s'occuper de mes ongles. Le temps passa rapidement alors que tout s'enchaîne, maintenant me voilà dans ma chambre en peignoir. Je regarde Makino qui me propose des robes, prenant alors sel que je n'ai encore jamais mise. Une fois fait, je laisse Thalia me coiffer tout en fermant les yeux. J'enfile une parure de bijoux assortie tout en souriant lentement, puis je commence à descendre tout en attendant mes invités. Quelques personnes sont déjà là, je vais donc les accueillirent tout en souriant.

__________________________________________________

Laisse moi être ton hirondelle qui s'envole au petit matin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [ Réception Summers PV Henry Beckett   Lun 22 Fév - 22:12

Viendras-tu chez le loup?
     Eva || Henry
Le carton était toujours dans mes mains, je le faisais tourner entre mes doigts alors que mon esprit cogitait tranquillement, pesant les pour et les contre sans se mettre la moindre pression. Mon boulot de chasseur m'avait permis de prendre sur moi, ne pensant pas à l'échec mais toujours à la réussite. Cette louve me provoquait de nouveau et elle ne perdait rien pour attendre. On ne jouait pas avec le feu sans s'y brûler. Seuls les plus habiles échappaient à la flamme, de justesse. Elle n'était qu'une adolescente, une louve certes, mais encore fragile et incontrôlable. Une simple remarque et elle pouvait partir au quart de tour. Pourtant, elle aimait jouer, inconsciente sûrement. Ca me laissait une large chance de me rattraper et d'empocher l'argent. Je ne laisserai pas ce contrat basculer dans le vide. J'avais besoin de cette récompense, pour m'occuper de mon frère et de mes projets, je ne comptais pas faire professeur toute ma vie.

Posant l'invitation sur l'accoudoir de mon canapé de cuir blanc, je me levai pour rejoindre ma penderie, je n'étais seulement vêtu que de mon pantalon de smoking, il me manquait mon t-shirt et ma chemise noire, sans oublier mon incontournable veste couleur nuit. Dans cette tenue et pourvu de mon sourire, j'allais faire tourner des têtes, il n'y avait pas de doutes là-dessus, je connaissais mon charme et n'avais pas honte de m'en servir pour parvenir à mes fins. Quelques minutes plus tard, j'étais dans ma voiture, prêt à me rendre dans le repère de la louve, mon couteau d'argent soigneusement caché contre ma poitrine. Personne n'aurait l'idée de le voir là.

Je finis par me garer à quelques mètres de cette fameuse villa, je plongeai mes mains dans mes poches en m'approchant de la demeure, mon regard froid se promenant sur le moindre petit détail. J'avais le souvenir que Toby m'avait parlé d'une habitation similaire, serait-ce donc cette charmante jeune fille dont il me parlait de temps en temps? Si c'était le cas, j'avais intérêt à trouver de très bonnes excuses après lui avoir ôter la vie. Je passais les portes sans aucun problème, montrant mon carton avec un sourire en coin, quelques regards se tournaient sur moi, mais je n'y faisais pas attention. Mon regard était tout simplement accroché à celui de la louve, resplendissante dans sa robe, aussi inaccessible et séduisante qu'une Reine. Je lui fis un bref signe de la main, nouveau sourire carnassier sur les lèvres. Le message était clair, elle ne perdait rien pour attendre. 
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jaguar
Localisation : à San Francisco
MessageSujet: Re: [ Réception Summers PV Henry Beckett   Mar 23 Fév - 2:22

Viendras-tu chez le loup
feat. Henry Beckett & Evangeline Summers


Me voilà dans la pièce principale à attendre tous les invités, je reste silencieuse mais souriante pour les gens en bas. Presque que des gens avec de l'influence, mais j'en ai bien plus que tout ce troupeau d'agneaux. Je regarde les personnes près du banquet tout en regardant les autres parler entre eux. Allant saluer comme il se doit les jeunes gens plus bas. Mais je ne dis rien d'autre, une personne me regarde, mais quand mon regard se pose sur lui, il change de point de contrôle aller t'il encore jouer a cache cache dans cette soirée ? J' en avais déjà assez les regards envieux de ces personnes prêts a tout pour vous mettre la bague au doigt pour vos richesses. Mon cœur ne sera jamais pris par ses personnes laissons les dans leur rêves immature et puéril. Je marche finalement en direction d'un couple les saluant poliment tout en les regardant. Des amis d'enfance de mes parents, j'aime vraiment Lynda... Mais Petter... Cet homme me donne des frissons, je dois l'avouer...


Depuis toute petite, cet homme me donne des frissons, je ne sais pas pourquoi, mais c'est fait. Son regard bleu azure à vous couper le souffle, comme s'il, vous hypnotisez. Je finis par prendre une flûte de champagne pour les accompagner dans leur breuvage. L'alcool ne me plaît pas vraiment, même si cette bouteille vaut très chère, je ne touche jamais a tout ça du moins plus maintenant. Je finis par les laissaient ensemble allant vers la porte d'entrée pour prendre une grande bouffée d'air frais. Ma grand-mère étant partie, je devais m'occuper des réceptions, je dois avouer que c'est barbant, mais tant pis le statut l'oblige. Je regarde le haut si tout se passe bien de l'entrée tout en lâchant un soupire d'ennui mortel dans dix secondes. Puis je finis par tourner les talons revenir avec mon grand sourire hypocrite de fille bien élever. Mais mon regard s'attarde sur une jeune femme, elle est vraiment très jolie, mais quelque chose ne va pas. Elle semble être perdue dans la foule de gens, un petit rire moqueur sort de ma bouche. Peut-être qu'elle a perdu la chaussure qui doit être a son pied le méchant cavalier.


Je reste là parmi tous ses gens comme si tout aller bien, mais bizarrement, je ne vois le professeur dans la foule. Je rigole finalement de nouveau toute seule, il ne va pas venir tant pis pour lui. Je dois l'avouer le voir aurai mi du piment à la soirée qui semble ennuyeuse à mourir. Mais tant pis, je vais continuer pour cette nuit à montrer a ses gens comment doit se comporter une fille de mon rand. J'espère que grand-mère sera fière de moi à son retour. Mais pour le moment, je dois encore attendre que tous les invités arrivent. Mais mon regard se place vers l'entrée tous les regards, son tournais vers là-bas. Je regarde la personne plus bas tout en me pinçant la lèvre inférieure. Mais là, je fronce les sourcils, Henry Beckett est arriver, mais visiblement son regard rester sur moi. Aucune fille na attirer le regard sur elle. Je me surprends a rire doucement en le regardant. Alors que je descends convenablement les marches, une main sur la rampe l'autre le long de mon corps. J'approche lentement de se dernier son regard veut tout dire, alors que le jeu commence mon cher Henry Beckett. Je viens finalement à la saluer comme il se doit, tout en souriant avec hypocrisie aux invités. « La star de la soirée nous fait l'honneur d'être présente, je suis contente. Comment allez-vous Monsieur Beckett ? »

__________________________________________________

Laisse moi être ton hirondelle qui s'envole au petit matin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [ Réception Summers PV Henry Beckett   Mer 24 Fév - 20:51

Viendras-tu chez le loup?
     Eva || Henry
La voilà qui approche. Je devais avouer qu’elle était resplendissante dans cette tenue, je me demandais si elle avait un cavalier ce soir, ou si elle jouait la Déesse que personne ne pouvait toucher. Mon sourire s’élargit en la voyant aussi prétentieuse, décidément elle portait un véritablement masque sur ses traits, rien à voir avec la louve de l’autre jour. Je fis une légère révérence quand elle fut devant moi, me moquant de ses petits airs d’impératrice alors que ses invités semblaient soudainement intéressés par ma personne. Voilà qu’elle me présentait et qu’elle me vouvoyait, utilisant le Monsieur, de quoi me prendre un sévère coup de vieux le temps de quelques secondes. Je me redressai de ma haute et imposante stature pour me saisir de sa main, sa peau chaude contre la mienne, je vins déposer brièvement mes lèvres là avant d’esquisser un pas en arrière.

Je croisais mes mains dans mon dos, jambes serrées, le dos bien droit et le menton haut. Je savais me tenir, ayant participé à plusieurs soirées mondaines parmi les riches gens des villes, je n’étais pas un amateur. J’étais, certes, professeur mais pas un gamin des rues pour autant. Louise m’avait tout appris avant que la triste vie ne nous sépare. J’avais retenu chacun de ses conseils et chacune de ses leçons, devenant le parfait gentilhomme par excellence. « Je me porte pour le mieux Mademoiselle, et vous ? Vous êtes radieuse ce soir, vous n’allez pas tarder à faire tourner des têtes. » Un sourire en coin vint étirer mes lèvres alors que je m’emparai de nouveau de sa main, de la plus délicate des manières. Je fis un pas en avant pour me glisser un peu plus contre elle, mes lèvres frôlant son lobe d’oreille. « Aurais-je le droit à la première danse, si danse il y a ? »

Je me reculai de nouveau en inclinant légèrement la tête avant d’avancer un peu plus dans le Hall, continuant d’attirer l’attention de ces précieuses gens. Décidément, je ne passais pas inaperçu ce soir, était-ce parce que j’avais eu la folie de courtiser la dame de de maison ? Certes, il ne s’agissait que d’un jeu entre le chasseur et sa proie, mais aux yeux de ces innocentes âmes, il n’y avait que jeu de séduction. Mes doigts se refermèrent sur une flûte de champagne que je portais calmement à mes lèvres, ma main libre reposant toujours dans le bas de mon dos. Mon regard se tournant habilement et subtilement vers Mademoiselle.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jaguar
Localisation : à San Francisco
MessageSujet: Re: [ Réception Summers PV Henry Beckett   Jeu 21 Avr - 19:42

Viendras-tu chez le loup
feat. Henry Beckett & Evangeline Summers


Me voilà devant Henry se dernier fit une révérence et je dois l'avouer qu'il ma surpris, je laisse pour la première fois quelqu'un prendre ma main dans la sienne. Le regardant déposer un baiser rapide contre le dos de ma main, le regardant un instant dans les yeux, alors qu'un sourire amusé se dessine sur mes lèvres. Mais je dois avouer qu'il était ravisant dans la tenue de ce soir, rien avoir avec la tenue que ce dernier porte pour ses parties de chasse ou même au lycée. Je regarde du coin de l'œil les invités visiblement tous les regards étaient sur nous, je n'aime pas vraiment tout ça, mais je ne laisse rien se laisser voir. Je le regarde finalement mettre ses mains dans son dos serrant les jambes comme un vrai noble, ce qui me fit sourire de nouveau. « Je me porte pour le mieux Mademoiselle, et vous ? Vous êtes radieuse ce soir, vous n’allez pas tarder à faire tourner des têtes. »


«Je me porte pour le mieux, j'espère que la soirée vous plaira»  Mais le voilà qui prend de nouveau ma main dans la sienne faisant un pas en avant, me voilà beaucoup plus contre lui, alors que ses lèvres viennent lentement à effleurer mon lobe. À ses dires au creux de mon oreille. « Aurais-je le droit à la première danse, si danse il y a ? »  Je manque de m'étouffer, j'avais complètement oublier que je devais ouvrir la danse. Je le regarde du coin de l'œil tout en soufflant doucement par le nez, mais ne laissant personne voir que j'étais déstabilisé. Je n'aime pas vraiment danser en public non pas parce que je ne sais pas danser, mais parce que les regards seront braqués sur moi. Je le regarde sournoisement tout en venant murmurer au creux de son oreille par la suite. « Je vous ai tapé dans l'œil monsieur Beckett ?»


Je sais qu'il n'est pas là pour jouer, mais pour commencer son jeu jusqu'à m'avoir dans ses filets, mais je ne le laisserais pas faire ça non. Je ne laisse rien se laisser voir regardant le jeune homme partir plus loin les regards sur se dernier. Ce qui me fit légèrement rire, mais qui me donne aussi une porte de sortie si l'on devait en venir aux mains. Personne ne se posera de questions sauf si je tarde trop, si ça doit tourner mal quelqu'un cherchera à me retrouver. Je rigole doucement tout en regardant les personnes, puis je dépose mon regard sur Henry tout en me pinçant la lèvre inférieure. Comme te le faire, payer, y aller par quatre-chemins pour te faire agoniser comme il se doit ou rapidement. Je ne sais pas encore, mais ça viendra, je monte doucement les marches pour approcher de la rampe en bois. Venant par la suite à prendre une flûte délicatement entre mes doigts, venant par la suite à retenir un vieux raclement de gorge tout en soufflant par le nez une fois les regards sur moi, je reprends doucement la parole. «Tout d'abord, je vous remercie d'être venue pour cette réception, j'espère que cette dernière vous plaira. Comme vous pouvez le voir la dame de la maison est absente, je prends la relève de ma grand-mère pour cette soirée. Si vous avez besoin de quoi que ce soit, des personnes en salle sont là pour vous satisfaire, je l'espère. Le repas sera servi un peu plus tard, en attendant prenez votre mal en patience et profiter de la musique»

Je me tourne finalement tout en marchant en direction d'une table totalement vide, je souffle par le nez par la suite cette soirée m'ennuie déjà. Je fermai lentement les yeux par la suite tout en prenant une gorgée de champagne, mais un frisson prit le contrôle de mon être. Les boissons alcoolisées n'étaient pas pour moi, mais je devais faire honneur à la soirée. Les invités viennent à reprendre leur discutiez me jetant à des moments quelques regards, certains viennent par la suite à ma table chose qui ne me plaît pas intérieurement. Je les salue de mon plus beau sourire hypocrite tout en venant à regarder en direction d'Henry pour la première fois, je prie intérieurement pour que ce dernier me sorte de là.

__________________________________________________

Laisse moi être ton hirondelle qui s'envole au petit matin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [ Réception Summers PV Henry Beckett   Dim 1 Mai - 18:24

Viendras-tu chez le loup?
     Eva || Henry
Elle savait s'adresser convenablement à ses invités, une preuve qu'elle avait appris à se tenir en société. J'étais bien curieux de rencontrer le reste de sa famille, non pour une intention de chasse, loin de là. J'avais toujours ce plaisir, cette nécessité d'en savoir le plus possible sur mes proies. Et je devais avouer que cette Evangeline restait un grand mystère à mes yeux. Certes, il s'agissait d'une de mes anciennes élèves, et elle était une de ces puissantes louves qu'on appelait Alpha. Mais que dire de plus? A moi de mener mon enquête.

Je souris face à sa remarque avant de porter théâtralement une main contre mon cœur. "Votre beauté m'a coupé le souffle et je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour attirer toute votre attention." Je ne pus empêcher un rire moqueur s'échapper d'entre mes lèvres. Je n'avais que très peu d'idées sur où ce jeu allait nous mener, mais je savais une chose. Je ne devais pas me faire prendre dans mes propres filets. Ne pas trop m'approcher de ma proie au risque de me sentir coupable de lui ôter la vie. C'était l'erreur de base du débutant. Je n'étais en rien l'un de ces ridicules chasseurs incapables de trancher une gorge sans lâcher une larme.

Je la regardai s'éloigner de moi, restant interdit face à sa beauté. Combien de chasseurs avait-elle réussi à éliminer par son simple sourire? Si je n'étais pas aussi expérimenté que mes compères, je ne seraid éjà plus de la partie. Un sourire en coin étira mes lèvres alors que je croisai les bras, l'écoutant attentivement. Elle vivait donc chez sa grand-mère. Sa retraite était satisfaisante si j'en jugeai par la Villa dans laquelle elles vivaient toutes les deux. Je lâchai quelques applaudissements pour faire comme la foule, me saisissant d'une coupe pour y tremper mes lèvres.

Je ne quittai plus ma proie des yeux, elle n'avait pas répondu à ma question. Avais-je le droit de la courtiser le temps d'une danse? J’espérais qu'elle viendrait m'emmener sur la piste, c'était le meilleur moyen d'obtenir des informations sur son passé. Je souris à une femme beaucoup trop vieille pour moi, déposant ma coupe pour m'éloigner de toutes ces mondanités qui n'étaient pas miennes.

Arrivé dans une nouvelle pièce, je captais le regard de la louve sur moi. Etait-ce un appel au secours que je voyais là? Il fallait croire que oui. Enfin, la chance me souriait, j'avais failli attendre. Je m'approchai d'elle en de grandes enjambées. Une fois à son niveau, je vins poser mes mains sur ses épaules, m'adressant à la noblesse. "Je m'excuse de vous interrompre dans votre conversation, mais j'ai à m'entretenir avec Mademoiselle Summers. Je vous la rends le plus tôt possible." Je tendis mon bras à la louve et l'éloignai des invités. "On ne supporte pas les mondanités de la haute société? Mal à l'aise dans votre propre monde?" lui glissai-je à l'oreille "Préfériez-vous vous entretenir avec vos amis loups?"
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jaguar
Localisation : à San Francisco
MessageSujet: Re: [ Réception Summers PV Henry Beckett   Dim 5 Juin - 22:34

Viendras-tu chez le loup
feat. Henry Beckett & Evangeline Summers


Je regarde toujours le chasseur devant moi de mes yeux les plus mignons qu'il soit, je dois avouer que j'aime jouer et il me donne l'occasion de le faire. Je souris de mon plus beau sourire tout en l'écoutant, pinçant à des moments ma lèvre inférieure à des moments pour que les invités se fassent des idées. Tout n'était qu'un jeu, un jeu qui me plaît plus que tout. Jouer avec un chasseur ça me fait rire intérieurement, tu vas voir mon petit chasseur de quoi je suis capable, des têtes vont tourner d'autres tombaient ce qui me fait rire. Mais la phrase du chasseur me fit rire intérieurement, je dois avouer qu'il y a du level. "Votre beauté m'a coupé le souffle et je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour attirer toute votre attention." Je retiens un rire provocateur tout en penchant la tête sur le côté droit, j'ai décidé de lui rendre la tâche la plus difficile au monde. Tombe dans mes filets et c'est le game over chéri. Votre compliment me touche le plus au monde, je dois avouer que votre beauté et mis en valeur ce soir. Un sourire moqueur se dessine doucement sur mes lèvres tout en trempant mes lèvres dans mon verre.


Je continue de regarder Henry du regard tout en souriant convenablement au invités, je n'ai qu'une envie partir de cette table le plus vite posible. Les voilà entrain de me parler de leur fils, mais dans se monde de glace si je dis que j'ai quelqu'un. Le problème est que ils vont me demander ou est l'heureux élut, sauf que Nathan n'est pas là... Donc deux chois s'offre à moi, soit ils comprennent soit ils ne me croivent pas. Donc là je suis un peu dans le gouffre, je souris de mon plus beau sourire une nouvelle fois avant de reprendre de la voix la plus douce possible. Je suis sûre que votre fils est un homme charmant, mais je préfère rester dans mon céliba. Je ne doute pas de vos paroles  ne vous en faite pas, c'est juste que je suis bien comme je suis.


Je vois finalement le jeune chasseur venir me sauver, ce qui me fit rire intérieurement. "Je m'excuse de vous interrompre dans votre conversation, mais j'ai à m'entretenir avec Mademoiselle Summers. Je vous la rends le plus tôt possible."Je m'excuse de vous interrompre dans votre conversation, mais j'ai à m'entretenir avec Mademoiselle Summers. Je vous la rends le plus tôt possible." On ne supporte pas les mondanités de la haute société? Mal à l'aise dans votre propre monde?" Je l'écoute parler aux invités tout en mâchouillant ma lèvre inférieure. Une fois les excuses faites je me relève tout en fermant les yeux avec grâce prenant le bras du professeur, partant lentement, mais surement en soufflant lourdement par le nez. Après les paroles du chasseur, je finis par reprendre. Mon monde est un monde rempli de glace, un monde ou le titre et l'argent compte le plus. Je suis la seule héritière de ma famille, alors on me tourne au tour comme un vautours. "Préfériez-vous vous entretenir avec vos amis loups?" Les loups sont plus simples et moins porter sur tout ce qui entoure mon monde. Je soupire finalement tout en fermant les yeux. Si ma grand-mère était là, on me laisserait tranquille... Mais elle n'est plus là... Malheureusement.  

__________________________________________________

Laisse moi être ton hirondelle qui s'envole au petit matin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [ Réception Summers PV Henry Beckett   Sam 18 Juin - 11:15

Viendras-tu chez le loup?
     Eva || Henry
Mademoiselle Summers prit mon bras sans broncher une seule seconde, j’étais donc cet homme dangereux qu’elle avait pris comme sauveur. N’était-ce pas ironique de la voir s’accrocher ainsi à moi alors que j’avais failli lui ôter la vie quelques jours plus tôt ? La vie possédait un drôle de sens de l’humour, elle nous jouait des tours que même les plus grands farceurs ne pouvaient exécuter. Je l’admirais. Nous nous éloignâmes alors que la brunette se mit à soupirer lourdement à mes côtés. Elle n’était en rien discrète et je surpris quelques regards outrés de la part des invités. Ils devaient sûrement comprendre qu’ils n’étaient en rien dans les bonnes grâces de l’héritière. Je leur servis un sourire railleur, avant de me concentrer sur notre conversation à peine entamée.

Je me tins le dos droit, ma main attrapa une coupe de champagne pour les apparences. Mon regard circulait de visage en visage, analysant chaque expression, chaque mimique qui pouvait trahir un comportement suspect. Mais cette scène était aussi fade que l’alcool pétillant qui emplissait mon verre. Elle qui était seule héritière de cette famille riche, je m’étais attendu à des voleurs sans cœur, prêt à sortir une lame pour lui percer le cœur. Mais il n’y avait qu’ennuyants bourgeois dans les environs, seulement quelques suceurs de sang à l’affût du moindre billet qui traînait au sol.

Un sourire étira mes lèvres lorsqu’elle aborda la facilité de la société lupine. Il n’y avait rien de bien complexe dans leur façon de fonctionner, il n’y avait pas plus primitif que leurs meutes. J’en avais croisé des centaines depuis que j’avais commencé ma carrière de chasseur. J’étais tombé sur des tribus en marge de la société moderne, affolant les populations en volant troupeaux et richesses. Mais je me doutais bien que mademoiselle Summers n’était pas l’une de ses créatures, bien au contraire, vu le milieu dans lequel elle avait grandi. « Il est vrai que vos amis loups ne se prennent pas la tête avec toutes ces mondanités. Hélas, en tant qu’hôte, vous vous devez d’être une parfaite petite hypocrite. Froissez l’une de ces riches personnes risqueraient de vous apporter de fâcheux ennuis. »

Nous nous dirigeâmes vers un endroit plus calme, je ne supportai plus les discussions sifflantes de ces perfides personnes. La migraine me guettait et mon couteau, soigneusement dissimulé, me démangeait. « Je me demandais, possédez-vous une meute avec laquelle discuter ? Partager votre passion commune pour la chasse humaine peut-être ? » Mon regard se posa sur son joli petit minois, celui que je devais défigurer de mon arme pour empocher une certaine récompense que je trouvais alléchante.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jaguar
Localisation : à San Francisco
MessageSujet: Re: [ Réception Summers PV Henry Beckett   Dim 19 Juin - 15:12

Viendras-tu chez le loup
feat. Henry Beckett & Evangeline Summers


Une fois à bonne distance de cette table où les deux parents d'un jeune homme voulaient me vendre leur fils comme un morceau de viande. Je regarde quelques personnes outrées de mon soupir, je rigole intérieurement tout en regardant finalement le chasseur à mes côtés. Demander de l'aide à une personne qui en veut à ma vie quel scénario ridicule, mais ça me fait légèrement rire intérieurement. Demander à mon majordome de me sortir de cette situation ? Je suis sûr qu'il m'aurait bien maudite intérieurement, je regarde finalement Henry prendre une coupe sur le plateau d'une personne qui travaille pour ma famille affichant un sourire en direction des convives. Il est assez fort quand t'il s'agit de narguer, je ne peux m'empêcher de laisser un rire sincère se laisser entendre. 


Un jeune homme commence déjà à taper une petite crise de jalousie à ses parents, je l'entends déjà râler comme un enfant auprès de son père. J'ai bien une envie d'éclater de rire rien cas l'entendre, je regarde finalement en sa direction alors que le pères tente de calmer son fils qui commence tout juste à attirer les regards sur lui. Encore un de ses enfants pourris gâter qui veux toute suite se que les autres ont, mais cette fois si c'est moi l'objet de la convoitise. Ne suis-je qu'un morceau de viande que personne ne peut se payer ? Oui, c'est bien ça une fille que l'on ne peut avoir comme bon lui semble, je rigole finalement tout en venant me pincer la lèvre pour pouvoir m'arrêter, mais malheureusement impossible, je ne parviens tout bêtement pas à arrêter mon rire. Mais pour ne pas attirer l'attention sur moi, pour ne pas vexer le père de cet enfant mal élevé, je m'arrête subitement tout en regardant mon cher Beckett tout en regardant du coin de l'œil les invités de cette soirée interminable.


Je détourne finalement le regard sur le charmant chasseur tout en fermant légèrement les yeux, j'ai déjà un mal de tête pas possible à entendre les piaillements de ces gens, mais je dois faire avec. Je regarde un plateau venir près de moi, ma main vient faire de l'une de ces coupes miennes. Je remercie finalement Andrew puis mon regard revient lentement sur le chasseur qui reprend la parole. « Il est vrai que vos amis loups ne se prennent pas la tête avec toutes ces mondanités. Hélas, en tant qu’hôte, vous vous devez d’être une parfaite petite hypocrite. Froissez l’une de ces riches personnes risqueraient de vous apporter de fâcheux ennuis. » Suite à sa phrase je ne peux empêcher un ricanement se laisser entendre, je me calme aussitôt en prenant une fine gorgée de champagne tout en regardant Henry. Je souris doucement par la suite tout en fermant les yeux, je reprends finalement la parole. «Oh, mais non, je n'ai pas peur de cela, personne ici ne donne de l'argent comme dans les films ou les personnes ayant tout perdu. Je peux taper un scandale quand bon me semble, le seul problème c'est que cela touche plus ma grand-mère. Qui visiblement tien à l'harmonie des choses, si je viens à le faire je risque de la décevoir. Mais j'avoue que l'affiché le jeune homme qui se conduit comme un enfant m'aurai bien amusée »

Nous voilà partis assez loin de toute cette agitation, je marche finalement en direction du jardin ou visiblement personne n'était. Je prends une grande bouffée d'air fraîche tout en fermant les yeux, je les ouvrent finalement pour déposer mon regard sur la piscine dont le reflet de la lune rainer en maître. Mon regard revient sur le chasseur à mes côtés tout en souriant légèrement, mais la phrase que le chasseur vient de me dire me trouble légèrement, mais je ne laisse rien se voir extérieurement. « Je me demandais, possédez-vous une meute avec laquelle discuter ? Partager votre passion commune pour la chasse humaine peut-être ? »  Je ne dois pas parler de ma meute où même de Nathan, je dois à tout prix les épargner. Je reprends finalement la parole tout en retenant un soupir d'agacement. «Je n'ai pas de meute, je n'en veux pas. Je suis bien toute seule, je ne veux pas de responsabilités... Je ne chasse pas les humains, la seule personne à qui j'ai pris la vie c'était un alpha bien grossier. C'était ma vie ou la sienne, je n'ai pas eu le choix...»Les images de cette soirée revenaient dans mon esprit, comme un tourment éternel, mon regard se lève vers la lune tout laissant un soupir se laisser entendre. Les larmes me venaient, mais je préfère essayer de les ravaler une à une. Je ne dois pas laisser ses larmes faire couler mon mascara en public.


__________________________________________________

Laisse moi être ton hirondelle qui s'envole au petit matin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [ Réception Summers PV Henry Beckett   Ven 1 Juil - 10:25

Viendras-tu chez le loup?
     Eva || Henry
Notre discussion continua dans le jardin, tout aussi admirable que la demeure. Je me demandais où devait se trouver le jardinier, celui qui devait sûrement se casser le dos dans le but de satisfaire les envies esthétiques de ses maîtresses. Si cette personne existait, je lui souhaitais bien du courage. Si j’avais été à sa place, le meurtre aurait été ma solution première pour lutter contre cette autorité absurde. Il était bien plus simple de les piller de la sorte, plutôt que d’attendre ce salaire qui allait disparaître en quelques jours. J’observai avec attention, l’eau devenir argentée sous les reflets imposants de la lune. Ce satellite qui baignait le paysage dans une lumière peu rassurante, mes sens de chasseurs frissonnèrent. M’emmenait-elle dans un piège ? Elle serait aussi idiote pour réfléchir à cette idée, si elle osait me prendre pour un de ces stupides chasseurs, je ne prendrai pas la peine de lui accorder une mort douce. Je gardai l’hypothèse d’une possible attaque sur ma personne dans un coin de ma tête, avant de m’intéresser de près à la jeune femme.

J’orientai mon regard vers son visage, captant les moindres tics qui pouvaient y apparaître. N’étant pas débutant dans l’art de l’expression faciale, je n’en perdrai pas une miette. Et alors que ses lèvres se mouvaient pour m’offrir une réponse, je le vis. Là. Son sourcil. Elle mentait. Un sourire en coin naquit sur mes lèvres alors que je croisais les bras. Quelle belle menteuse elle faisait, hélas, elle n’était pas tombée sur un petit débutant. Encore une fois, il fallait que je me montre malin et ne pas sauter sur l’occasion. Si elle apprenait que je savais lorsqu’elle mentait, elle risquait de prendre la fuite et ma douce traque tomberait à l’eau. Mieux valait pour moi de jouer la carte de l’innocence même, pour cela, je devais chasser toute expression de malice de mon faciès.

« Vous n’avez pas eu la choix, comme cela est triste. J’espère que vous continuez à savoir dormir le soir. » ricanai-je avant de regarde tout autour de nous. « Un Alpha sans meute n’a rien de bien dangereux. Au contraire, il me semble bien faible. N’avez-vous pas peur de vous faire tuer pendant votre sommeil si vous continuez à voyager en solitaire ? » Je m’arrêtai pour lui faire face. Une petite brise fraîche fit frissonner mes muscles et je plongeai mes mains dans mes poches. Mon regard toujours aussi froid vint se plonger dans le sien, je ne laissais rien paraître. « Et puis, il semblerait que ce meurtre que vous ayez commis n’a pas laissé grand monde indifférent. Votre tête est mise à prix après tout. »


© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [ Réception Summers PV Henry Beckett   

Revenir en haut Aller en bas
 
[ Réception Summers PV Henry Beckett
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DERNIERE HEURE !DERNIERE HEURE ATTANTAT MANQUE CONTRE MARC AK HENRY ...
» Thierry Henry [Barcelone]
» JEAN HENRY CEANT N'EST PAS TOTALEMENT INOSANG !VIVE LUNITE DES FAMILLES
» Mark Henry vient parler
» Aiyana Summers [Gryffy]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf :: Rp's en vrac-
Sauter vers: