AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Groupe A] We have to run

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MessageSujet: [Groupe A] We have to run   Mer 16 Mar - 16:07

Evènement
Insanity's Rules  



Lancement du RP


Que vos réveils aient toujours été difficile ou pas pour vous ne compte pas aujourd'hui, car lorsque vous vous réveillez, vous sentez le sang battre contre vos tempes et vous grognez difficilement. Votre bouche est pâteuse et vous sentez une surface dure et froide contre votre joue.
Une odeur désagréable envahit vos narines avant même que vous ouvriez les yeux : l'odeur de sang et de pourriture, laissant dans votre gorge un goût métallique et l'impression que votre estomac essaye de remonter.

Lorsqu'enfin vous ouvrez les yeux, vous vous rendez compte que vous n'êtes pas seul. A vos côtés, deux autres personnes sont présentes, en train de se réveiller comme vous. Elles n'ont pas l'air en meilleur état. En les voyant habillés de tenues indiquant qu'elles ont dû être amenées ici dans leur sommeil, vous vous rappelez que vous même étiez en train de dormir avant que tout ça arrive.
Comment vous êtes arrivé là ?
Aucune idée.
Mais en relevant les yeux vous voyez la source de l'odeur : un cadavre se trouve juste devant vous, exposé sous vos yeux, les bras en croix, la gorge tranchée, attaché à une croix devant vous. La peau est pâle et les lèvres sont bleues de mort.
Au dessus en lettres rouges est écrit QUI EST LE COUPABLE ?
Certains d'entre vous reconnaissent cette personne : Elias.

A ses pieds un radio-cassette – branché – et des bougies éclairent l'endroit dans lequel vous vous trouvez. Il s'agit d'anciens bâtiments abandonnés puisque rares sont les gens à rester à Beacon Hill. Beaucoup fuient. Peut-être était-ce un ancien immeuble en construction. Vous ne savez pas.
Derrière le cadavre, une porte.
Maintenant les questions sont...
Qui est là avec vous et pourquoi vous trouvez-vous ici ?


Spoiler:
 
code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Succube
Localisation : Entre tes draps
MessageSujet: Re: [Groupe A] We have to run   Mer 16 Mar - 17:46

We Have To Run
Peitho Δ Tara Δ Alexis


Le corps du succube savait que quelque chose clochait avant même que le cerveau de la brune ne se réveille. Dans cet étrange entre-deux, entre rêve et réalité, Peitho était glacée, muscles raidis, poil hérissé. Tous ses sens en alerte.
Ce fut l’odeur qui l’assaillit en premier, emplissant son nez, arrière-goût dans sa gorge et sur sa langue. Le succube se réveilla avec un haut le coeur, main plaquée contre la bouche.
C’était loin d’être la première fois que cette odeur venait lui coller à la peau, ni même la première fois qu’elle se réveillait avec cette odeur dans la pièce autour d’elle, mais elle n’en resta pas moins désorientée, ses yeux flashant tandis qu’elle scannait les alentours d’un geste vif de la tête.
Il lui fallut plusieurs longues secondes pour que ses muscles se détendent, à peine, mais suffisamment, et que les choses reprennent de l’ordre dans son esprit.
Beacon Hills.
Elle était à Beacon Hills.
Elle inspira profondément.
L’odeur l’assaillit de nouveau, et elle laissa échapper une grimace, tournant la tête à la recherche de la source de l’odeur pestilentielle.

Ce n’était pas comme si le cadavre était caché. Peitho, surprise, resta de longues secondes à fixer le visage pâle, drainé de toute couleur, du corps qui se trouvait au dessus de sa tête. Le visage aux traits familiers était figé dans la mort, yeux écarquillés et brumeux, bouche ouverte dans un cri silencieux, gorge tranchée. Le sang tachait les vêtements du jeune homme, si sombre qu’il eut semblé noir, ses bras étendus de part et d’autre de lui en une grossière parodie du Christ sur la croix.

Le succube, s’étant rapprochée du cadavre, observait l’inscription sur le mur, lettres de sang (quelle originalité, vraiment), quand elle entendit un bruit de mouvement derrière elle. En un instant, elle s’était retournée, ayant baissé son centre de gravité, prête à l’attaque.
Les bougies disposées dans la pièce éclairèrent une masse de cheveux blonds, et Peitho se détendit en reconnaissant le visage de son alpha.
Elle se redressa, occupant ses mains en tirant sur son débardeur gris, afin qu'il recouvre son ventre, et jouant avec l'élastique du short/culotte Undiz vert pastel qu'elle portait. Elle avait eu le malheur de marcher, dans son mouvement de recul, dans la flaque de sang qui semblait encore fraiche sous le cadavre et, étant pied-nu, elle pouvait sentir le sang qui venait humidifier sa peau.
Au côtés d’Alexis, une masse aux cheveux brune était également allongée, dans un demi-sommeil tirant sur le réveil et, après un reniflement discret, Peitho reconnut l’odeur de Tara.
Elle ne percevait personne d’autre dans la pièce. Enfin, sauf le cadavre.
© GASMASK


Dernière édition par Peitho Figueroa le Mer 16 Mar - 22:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Druwide
Localisation : New York City
MessageSujet: Re: [Groupe A] We have to run   Mer 16 Mar - 19:32



   
   Tara & Peitho & Alexis
   We Have To Run

U
n serpent rampant qui s’enroulait lentement autour de son crâne, faisant renaître cette sourde douleur qui parcourait le moindre de ses muscles. Elle semblait être clouée au sol, qu’un poids invisible pesait sur son dos, l’empêchant de bouger ne serait-ce qu’un membre. Et pourtant, ses yeux s’ouvrirent doucement, des larmes glissant le long de son nez alors que sa joue raflait le sol. Ses doigts se replièrent douloureusement, ses ongles raclant le sol froid. Où était-elle ? Tout était flou, il n’y avait que formes divagues et abstraites. Etait-ce encore un de ces rêves ? Ceux qui la rendaient folle et qui l’empêchaient de se calmer pendant de longues heures ? Rien qu’à cette pensée, son cœur s’emballa et la peur vint lui arracher l’estomac.

Tara. Debout.

Elle referma les yeux et grinça des dents, la voix avait résonné dans sa tête, intensifiant la douleur déjà insupportable. Où était-elle ? Vraiment ? Elle avait peur, tellement peur. Elle voulait se réveiller, retrouver le corps chaud et rassurant d’Alexis contre le sien. Ses bras vinrent s’enrouler autour de sa propre taille avant de se figer nette. Des pas. Il y avait quelqu’un. Elle n’était pas seule. Il y avait des pas ! Se redressant brusquement sur un coude, elle ouvrit violement les yeux, gémissant quand la douleur vint la frapper de plein fouet. Ses ongles s’enfoncèrent dans sa chair pour la dompter.

Tara secoua la tête pour faire fuir les larmes et chercha cette silhouette qui avait provoqué ces bruits. Féminine. Trop familière. Peitho. L’image était apparue comme une tâche en plein de son esprit. Qu’est-ce qu’elle faisait là ? Et puis…

Tara. Debout.


Etait-ce un corps qui était là-bas ? Et était-ce une croix sur lequel il tenait ? Et pourquoi semblait-il aussi inanimé ? Etait-il mort ? Le sang sur le sol semblait être une mare irréelle sur laquelle se reflétait les rayons argentés de la lune. Tout allait trop vite, il fallait qu’elle ralentisse, qu’elle ferme les yeux et qu’elle se laisse aller au sommeil. Son souffle s’emballait déjà trop, il allait finir par lui manquer. La crise de panique planait au-dessus de sa tête telle une tempête incontrôlable. « Peit…Peitho ? »

Tara. DEBOUT !

La voilà sur pieds. Ses cheveux bruns étaient en bataille et son pyjama, un simple t-shirt et un short de sport, ne la protégeait pas du froid. La chair de poule la guettait tandis qu’elle s’avançait vers cette étrange croix qui détenait ce froid cadavre. « C’est un rêve c’est ça ? Je vais me réveiller ? » Sa voix était cassée, encore endormie. « Mais… » Tara se tourna vers Peitho. « Tu n’es jamais dans ce genre… de rêve. » Son regard balaya la salle rapidement et se posa sur la silhouette encore sur le sol. Boucles blondes, peau blanche, ce haut… Alexis…
WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alex's Pack
Localisation : Beacon Hills
MessageSujet: Re: [Groupe A] We have to run   Lun 21 Mar - 15:16



We Have to Run


Alexis aimait beaucoup dormir : c'était un temps agréable où elle n'avait pas à s'inquiéter de quoi que ce soit si ce n'était le calme et le repos qu'elle gagnait. A part que ces derniers temps, même son sommeil était agité, troublé par les questions qui tournaient dans sa tête quant à ce qu'elle avait découvert.
Mais bizarrement, ce ne fut pas ce qui troubla son sommeil cette nuit là.
Ce fut d'abord une odeur, puis des bruits, une voix en particulier ainsi qu'une autre qui répondait à la première. Ce fut l'inquiétude viscérale qui la prit, comme portée par son instinct qui se réveillait des brumes de l'inconscience.
Elle poussa un grognement douloureux.
Une sensation désagréable se faisait sentir dans tout son corps alors qu'elle ouvrait les yeux. La lumière était faible, mais suffisante pour qu'elle soit obligée de garder les yeux plissés quelques secondes pour s'habituer. Ses sens étaient en vrac. Le sol était trop froid, la lumière trop forte, les odeurs trop prégnantes, le goût sur son palais incroyablement désagréable et le bruit autour d'elle assourdissant.
Elle pouvait entendre le sang circuler dans son propre corps, son cœur battre contre sa poitrine et celui des autres autour d'elle. Il y avait deux autres personnes.

Elle se décida enfin à ouvrir les yeux comme il fallait.
L'aveuglement disparu et les silhouettes prirent meilleure forme et couleur et elle reconnut Tara et Peitho. Dans un nouveau grognement elle se redressa et se leva, soudainement beaucoup plus attentive à ce qu'il y avait d'autre autour d'elle, prête à protéger sa meute, car clairement il se passait quelque chose.
« Tara... Peitho... vous allez bien, vous n'avez rien ? »
Déjà, s'assurer de ça, ensuite...

Regarder autour d'elle pour s'assurer que la zone n'était pas dangereuse.
A priori c'était le cas. Bon, bien sûr il y avait un cadavre posé sur une croix – une vision qui fit pâlir légèrement la blonde – et un message mystérieux au dessus et... l'endroit semblait tout droit sorti d'un film d'horreur. Mais au delà de ça il ne semblait pas y avoir de danger, sauf si bien sûr que cadavre n'était pas vraiment mort et leur sautait à la figure. Mais peu de chances que ça arrive.
Dans tous les cas, à part le risque d'incendie créé par les bougies, rien ne semblait poser problème.
« Okay... comment on est arrivées là ? »
Tout en posant la question, elle s'approcha de Tara pour l'examiner et s'assurer que tout allait bien, venant la prendre délicatement contre elle avec une certaine inquiétude.
Un nœud s'était formé au creux de son ventre depuis son réveil et il ne semblait pas vouloir se défaire.
Parce qu'elle avait reconnu le cadavre.
C'était un de leur camarade de classe, un jeune homme qui lui avait demandé à rejoindre la meute. Elle lui avait dit qu'elle y réfléchirait, désireuse de voir déjà comment s'engageait la dynamique de sa meute avec les membres actuels pour s'assurer que les choses se passait bien déjà entre tout le monde. Qu'ils s'habituent les uns aux autres, apprennent à se faire confiance avant d'ajouter quelqu'un d'autre. Elle savait qu'il était important qu'il existe une bonne cohérence de groupe.
Et elle s'en voulait.
Elle se disait que si elle avait accepté... il n'aurait pas été une cible aussi facile et qu'il ne serait peut-être pas là.
Mais il était trop tard pour se lamenter, alors elle inspira profondément et relâcha Tara.
« Il faut qu'on parte. »
Son regard se porta sur le radio-cassette une seconde et elle fronça les sourcils. « C'est quoi ce truc en fait ? Ca a pas l'air vraiment à sa place... »




__________________________________________________

« You have me. Until every last star in the galaxy dies. You have me. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Succube
Localisation : Entre tes draps
MessageSujet: Re: [Groupe A] We have to run   Mar 22 Mar - 18:29

We Have To Run
Peitho Δ Tara Δ Alexis


Tara se réveilla la première, sous le regard attentif de Peitho - qui n’avait rien de mieux à regarder dans la pièce pour être honnête. Elle ne semblait pas blesser, juste désorientée. Elle empestait la peur, en revanche, et ce avant même que ses yeux ne s’ouvrent et ne tombent sur le cadavre derrière Peitho.
Le succube laissa la druidesse reprendre ses esprits, gémissante et tremblante sur le sol qu’elle était. Les yeux sombres de la jeune fille se posèrent sur la silhouette de Peitho, puis son visage, comme le focus d’une caméra.

Peitho se contenta d’un « mmhmm » quand Tara ouvrit enfin la bouche, le regard porté cette fois sur l’alpha à ses côtés qui commençait à s’éveiller elle aussi. Elle reporta toute fois son attention sur la brune lorsqu’elle l’entendit dire que Peitho n’apparaissait généralement pas dans ce genre de rêves.

« Est-ce que je suis supposée être heureuse de ne pas apparaître dans tes cauchemars, ou bien me poser des questions sur tes fantasmes visiblement très kinky ? »

Pour accentuer ses propos, elle rejeta la tête en arrière d’un petit coup sec, désignant le cadavre derrière elle. To each their own, après tout.
Alexis grogna au même moment, et le succube reporta son attention sur le corps de son alpha, qui ouvrait et fermait les yeux doucement, comme pour s’habituer à la lumière de la pièce : pas que l’endroit était particulièrement lumineux, puisqu’ils n’avaient que la lueur des bougies, et pas de néons tremblants et grésillants.

Peitho masqua un sourire à mi-chemin entre l’attendrissement et l’amusement, fière de voir que sa nouvelle alpha était en bonne voix pour être une chef de meute de qualité, s’enquérant de la santé de ses bêtas avant tout - même si techniquement parlant Tara n’était pas une bêta. Elle hocha la tête en réponse à la blonde, la laissant s’approcher et papouiller sa petite amie pour s’assurer qu’elle n’avait rien.

«  Aucune idée. Je n’me souviens même pas de ma soirée… Je suis probablement allée au lit, vu ma tenue, mais tout est flou. »

Il y avait de l’agacement dans la voix du succube ; le fait que quelqu’un ait pénétré dans son appartement alors qu’elle dormait en était la cause : son système de sécurité était un système de pointe qu’elle avait mis en place elle-même.

« Ceux qui nous ont emmené ici savent ce qu’ils font. Un kidnappeur de seconde zone n’aurait pas réussi à passer outre mon système de sécurité. »

La brune croisa les bras sur son ventre, mine renfrognée, boudeuse comme une enfant. Elle en aurait donné un coup de pied dans le radio-cassette à sa droite.

« Je sais bien que vous êtes jeunes, mais vous n’allez pas me dire que vous n’avez jamais vu de radio cassette de votre vie ? »  répondit-elle avec un sourire amusé sur les lèvres.

Certes, ça avait été les appareils technologiques des enfants des années 90, et les deux jeunes filles étaient nées probablement entre 98 et 2000 mais… Tout de même !
Peitho se pencha pour venir appuyer sur le bouton lecture. Rien ne se passa. Elle leva les yeux au ciel et appuya sur la touche « rembobiner », et le son de la bande revenant au point de départ emplit ses oreilles.
Lorsqu'elle arriva au bout, elle appuya de nouveau sur lecture.
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chasseur
Localisation : San Francisco
MessageSujet: Re: [Groupe A] We have to run   Mar 22 Mar - 18:58

Insanity's Rules

Il y eut un long silence de quelques minutes dès que le doigt de Peitho appuya sur le fameux bouton de lecture. On pouvait, tout de même, discerner quelques bruits de fond. Une chaise que l'on tire en arrière pour s'y asseoir confortablement, suivi rapidement d'un raclement de gorge. Un souffle que l'on perçoit, cette inspiration que l'on prend avant d'entamer un long et angoissant monologue. Mais ici, la voix était assurée, froide et posée, presque métallique. Elle ricocha rapidement contre les murs de la pièce, emplissant l'endroit de cette voix inconnue.

"Bonsoir chers petits pions,

Je vois que vous êtes assez intelligents pour faire fonctionner cet appareil. Je me demande combien de temps vous avez pris pour appuyer sur le bouton. J'espère que ma petite surprise vous aura plu. Il a été compliqué de remettre tout comme nous l'avons trouvé. Fixer une croix au sol demande du temps, tout accrocher le cadavre dessus. La vue est dérangeante n'est-ce pas? Voyons, cela ne devrait pas déranger l'un d'entre vous. Je pense que la personne en question se reconnaîtra.

Voilà quelques semaines déjà que nous avons fait notre entrée en ville. Il est rare que le problème persiste autant après notre intervention. D'habitude, il ne s'agit que de terrasser les créatures surnaturelles d'une ville pour y remettre l'ordre. Mais, cette ville, Beacon Hill, est toute sauf ordinaire. On y tue loups et humains. Huit victimes au total. Vous pouvez donc comprendre que cette affaire nous donne du fil à retordre.

Mais ce soir est le grand soir, nous avons finalement réussi à vous mettre la main dessus. L'un de vous est le coupable, mais nous n'avons assez d'informations pour donner un nom précis. Nous allons donc procéder à une petite traque, après tout, nous avons le droit de nous amuser.

Cogitez bien, le chrono est bientôt lancé."


Il y eut un dernier raclement de gorge puis le silence se réinstalla dans la pièce.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Druwide
Localisation : New York City
MessageSujet: Re: [Groupe A] We have to run   Ven 25 Mar - 21:49



   
   Tara & Peitho & Alexis
   We Have To Run

C
’était trop. Vraiment trop. Ses yeux devaient se refermer rapidement avant que la Terre ne se remette à tourner inlassablement autour d’elle, lui faisant perdre pied. L’air. L’air manquait, cette pièce était trop étroite pour qu’elle puisse respirer, il fallait plus, un parc, une clairière, un champ. La brune essayait de se calmer comme elle pouvait, tête dans les mains, elle s’imaginait les landes irlandaises, celles qu’elle parcourait sans cesse avec son paternel. Plus rien ne comptait dans l’univers désormais. Elle ne voyait plus que ce sourire chaleureux et cette étreinte protectrice. La chair de poule gagnait sa peau alors que des mots se mirent à ricocher contre ses tympans, les ignorant complètement. Il fallait qu’elle se calme, rien à faire du reste. Si elle perdait –encore une fois- le contrôle, la petite voix reviendrait chanter dans sa tête. Elle ne voulait pas l’entendre, non, non, elle ne voulait pas l’entendre. Contrôle. Le garder.

Un frisson glacé qui caressait sournoisement son corps fort dévêtu. Un bruissement, comment un chiffonnement de tissu. Une nouvelle chaleur qui l’englobait complètement. Elle se risqua à écarter doucement les doigts de son visage. Mauvaise idée. Le cadavre fut comme une apparition brutale. Une soudaine envie de vomir, une culpabilité sans nom qui la rongeait. Il n’y avait plus de doutes là-dessus. La brune avait connu ce… cadavre. Un ami du bar dans lequel elle travaillait. Pourquoi fallait-il que tous les gens qui l’approchaient disparaissent aussi cruellement ? Son père, sa mère, sa tante et maintenant… lui. Elle ravala un sanglot terrifié. La dernière fois qu’ils s’étaient vus, ils s’étaient promis de se donner rendez-vous autre part que derrière le comptoir. Ils n’en auraient jamais cette chance. La vie était décidément bien cruelle. Assez cruelle pour causer la mort, et la mettre dans cette situation.

Peitho. Elle se rappelait de l’avoir vu quelques minutes plus tôt. Une profonde amertume lui attaqua le fond du palais et cette petite voix s’accrochait fortement à son crâne, voulant lui susurrer d’incompréhensibles pensées.  Pourquoi était-elle là avec elle ? Pourquoi se montrait aussi cruelle avec elle ? Jamais, jamais elle n’avait fait de mal à personne, tout ce qu’elle souhaitait… C’était être heureuse, insouciante. Pourquoi lui infligeait pareil supplice ? Son regard chocolat s’attardait sur ses lèvres qui se mouvaient dans des paroles muettes pour la jeune femme. Pourquoi n’arrivait-elle pas à l’entendre ? Elle avait besoin de savoir !

Le froid revint à l’attaque, sauvage et sans cœur, prêt à la faire frissonner plus encore. Son attention se posa sur la silhouette familière de sa petite amie avant de rebondir sur celle de l’étrange créature. Ses doigts se resserrèrent sur ses tempes tandis que d’horribles suppositions taraudaient dans son crâne bouillonnant. Tara ne dormait pas avec Alexis cette nuit-là, elle n’avait pas eu la force de la faire venir jusqu’à chez elle, pas pour dire encore des mensonges. Elle ne savait pas ce qu’avait fait la lycéenne. Avait-elle passé la nuit avec la brune ? Avec Peitho ? Que lui cachait-on ? Avaient-elles eu une aventure cette nuit ? Alexis avait-elle osé partager son lit avec une autre fille qu’elle ?

Stop. Stop. Stop. Stop. Ferme la. Stop.

Il fallait que ça cesse, Tara n’arrivait plus à gérer. La petite voix allait repartir de plus bel. Ignorant les paroles des deux autres, se traînant jusqu’au mur le plus proche, ses bras se resserrant contre sa poitrine. Son corps était parcouru de tremblements incontrôlables. Crise de panique ? Pouvoir capricieux ? Folie de la famille qui s’était décidé à pointer le bout de son nez ? Elle n’en avait aucune idée. Son dos se posa sur la surface froide du béton, son tatouage semblait brûler de nouveau, de quoi la faire grimacer de douleur. Tara se laissa glisser le long du mur et regarda Peitho.

Elle sursauta quand une voix métallique réussit à s’introduire dans son crâne. Elle ne la connaissait pas, mais elle lui donnait de profondes angoisses. Sa concentration fut suffisante pour qu’elle puisse écouter la bandes sonore jusqu’à la fin. Des morts, encore des morts. Tara pensa directement à sa tante et à sa mère. Non. Ce n’était pas elle, jamais elle ne tuerait des innocents. Jamais. Alexis pouvait le confirmer, Tara ne ferait jamais de mal à personne.

L’un de vous est coupable.

Son regard voyagea de visage en visage. Une traque. L’une d’elles coupable. Elles allaient toute mourir cette nuit. Non. Non. Non. C’était trop tôt, elle s’y refusait ! D’un bond, Tara fut sur ses jambes et elle se précipita vers la porte, plus tôt repérée. Sa main se posa sur la poignée et elle ouvrit la porte en grand, son cœur battant fortement dans sa poitrine. « Je ne veux pas mourir » lâcha-t-elle, s’adressant à cette profonde obscurité qui se tenait devant elle.

WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alex's Pack
Localisation : Beacon Hills
MessageSujet: Re: [Groupe A] We have to run   Lun 4 Avr - 19:46



We Have to Run


Heureusement qu'Alexis n'avait pas entendu l'échange précédent, autrement elle se serait certainement posé des questions. En attendant, elle se contenterait de s'occuper de choses utiles, comme s'assurer que Tara allait bien et que personne ne lui avait fait de mal, parce que si on lui avait touché ne serait-ce qu'un cheveu il y allait avoir des meurtres.
Mais elle semblait aller bien, du moins physiquement.
Raison pour laquelle elle l'étreignit.
En même temps qu'elle s'assurait de tout ça, elle écoutait ce que disait Peitho. Elle n'en savait pas plus qu'elle apparemment. Elle fronça les sourcils. C'est vrai qu'elles étaient toutes les trois en pyjama. Comment avaient-ils fait pour réussir à la transporter sans la réveiller ? Du tranquillisant ? C'est vrai que même si elle ne présentait aucune marque sur le corps...
Elle relâcha un peu son étreinte pour laisser Tara respirer.
« Sans parler d'enlever un Alpha... »
Même si elle était jeune... ils savaient clairement ce qu'ils faisaient.

A la remarque de Peitho, elle haussa les épaules.
« Je savais même pas ce qu'était une voiture avant que j'ai dix ans, imagine les technologies récentes ce que c'est pour moi. » Son regard fut rapidement attiré par Tara qui était partie s'installer contre un mur. Elle pinça les lèvres puis ses yeux bleus croisèrent ceux de Peitho avant de revenir à sa petite amie. Elle s'inquiétait vraiment pour elle, surtout après ce qu'ils avaient trouvé avec Stiles.
Et avec les récents événements et maintenant ça...
Qui est le coupable.
Elle se concentra sur la cassette qui tournait désormais pour ne pas avoir à réfléchir à la question. La voix déformée par l'enregistrement était apparemment masculine : posée, calme et un peu inquiétante pour l'adolescente qui fronça les sourcils. Huit victimes de tous horizons. Une d'elle était coupable. Elle savait que Peitho ne tarderait pas à connecter les points. Si elle-même avait pu le faire..
Son regard se durcit ainsi immédiatement.

Il était hors de question qu'elles se laissent diviser pour le moment.
Elle serra les poings.
Elles sortiraient toutes vivantes d'ici, elle en faisait le serment.
Même si...
Coupable ou non, ce n'était pas à une justice arbitraire de décider de la sentence à appliquer.

Le comportement paniqué de Tara attira de nouveau l'attention d'Alexis qui se dirigea immédiatement vers elle. Elle posa sa main sur son épaule.
« Sortons d'ici. »
La fermeté de sa voix était sans appel. Elle ne faisait pas preuve de sa tendresse habituelle, mais pour le moment elle devait absolument s'assurer que tout se passerait bien. Elle eut un regard vers Peitho.
« J'imagine que tu n'y vois pas d'objection. Sinon... » Garder la tête froide, rester calme, ne surtout pas flancher, et rester unies. « Essayez de trouver de quoi vous défendre ici. Ensuite on va avancer. Je vais prendre la tête, Tara tu passeras après moi et Peitho en dernière. »
Elle se doutait que Peitho comprendrait son choix. En mettant Tara entre elles, elle était la mieux protégée. Alexis en tête pourrait voir venir les pièges.
Elle s'adressa de façon plus douce à Tara, presque en murmurant.
« Rappelle-toi, je suis là pour te protéger, toujours. Fais-moi confiance. 'Cause I swear, if anyone try to touch you... to touch any of you, I'll kill them. »
Les derniers mots étaient prononcés la mâchoire et les poings serrés, son regard se teintant de rouge l'espace de quelques secondes.



__________________________________________________

« You have me. Until every last star in the galaxy dies. You have me. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Succube
Localisation : Entre tes draps
MessageSujet: Re: [Groupe A] We have to run   Mar 5 Avr - 0:08

We Have To Run
Peitho Δ Tara Δ Alexis


La cassette s’arrêta, avec un ‘clic’ discret. Les yeux verts de Peitho étaient fixés sur le mur face à elle, le succube en pleine réflexion. Passant et repassant le message en boucle dans sa tête. Il y avait quelque chose… quelque chose de terriblement familier. Pas dans la voix en elle-même, ni dans le discours à proprement parler : elle n’avait pas le souvenir d’avoir jamais entendu ni l’un ni l’autre. C’était plus… cette impression, à l’arrière de sa nuque, un sentiment qui la tracassait : quelque chose ne tournait pas rond. Et elle ne parlait pas du cadavre suspendu dans la pièce. Il y avait… quelque chose qui clochait. C’était trop familier.
Quelques semaines… intervention… terrasser des créature surnaturelles pour remettre de l’ordre dans la ville… C’était… ça ressemblait à…
Le regard vif du succube sembla reprendre vie, ses pupilles se rétractant alors qu’elle portait la main à sa taille, comme pour chercher son téléphone portable, avant que la tenue qu’elle ne portait ne vienne lui rappeler qu’elle n’avait pas son téléphone sur elle.

« Joder! » dit-elle à voix basse, marmonnant pour elle-même, non pas pour les deux adolescentes.

Si… si c’était bien… alors… il fallait qu’elle prévienne Haniel. Et Ana, bien sûr. Qu’elle leur dise de se barrer d’ici le plus vite possible.
Le bruit que fit Tara en courant jusqu’à la porte attira l’attention de Peitho, qui observa la druidesse secouer la poignée avant d’ouvrir en grand la porte - une idée parfaitement stupide soit dit en passant, n’avait-elle donc aucun instinct de survie ? - déclamant qu’elle ne voulait pas mourir.
Comme nous tous, songea Peitho en se retenant de lever les yeux au ciel.

Peitho observa l’alpha se diriger avec empressement vers sa petite amie, tentant de la rassurer. Sortir d’ici, oui, en effet. En évitant de se faire tuer sur le chemin ; Peitho avait vu suffisamment de films d’horreurs pour savoir que les traques, ça n’engendrait jamais rien de bon. Et puisque souvent, les victimes étaient classées par taille de bonnet de soutien-gorge, il y avait fort à parier qu’elle serait en tête de liste des morts à venir.

Peitho secoua la tête en croisant le regard de son alpha. Non, pas la moindre objection.
Elle se dirigea en revanche d’un pas clairement assuré vers la croix et, sans discernement aucun, arracha l’une des branches du tronc en bois. Elle l’observa un instant, jaugeant du poids, la passant d’une main à l’autre, puis entreprit de la séparer en deux. Des brisures et débris volèrent près de son visage, et elle passa son pouce le long de la tranche pour vérifier que la cassure avait été sèche et nette, et qu’il n’y avait pas d’échardes qui traînaient.
Elle en tendit un morceau à Tara. Le morceau de bois avait à peu près la longueur d’un bras. Ça remplacerait très bien une batte de baseball. Puisqu’il n’y avait pas de tuyaux en métal qui traînaient dans les environs… Il fallait faire avec les moyens du bord.

« Après vous. »

Peitho décida qu’il était plus sage de garder pour elle ses doutes pour le moment. Elle en parlerait à Alexis lorsqu’elle trouverait le moyen d’être seule avec l’alpha. Elle n’avait pas envie d’inquiéter Tara pour rien ; elle semblait déjà presqu’incapable de fonctionner correctement, céder à la panique ne ferait que mettre en danger le reste du groupe.
Peitho n’avait pas beaucoup de patience pour les gens qui cédaient à la panique.
Or, Alexis ne voudrait jamais abandonner sa petite amie, même pour sauver sa propre vie (c’était une vibe, comme ça, que Peitho pouvait sentir. Le côté alpha, premier amour, etc. Avec les années, ça disparaissait).

Le succube jeta un coup d’oeil dans le couloir, flashant ses yeux une fois, pour y voir plus clair. Ses iris brûlèrent d’un bleu profond qui tirait sur le mauve, électriques dans la nuit. Il ne semblait rien y avoir dans le couloir. Du moins, d’aussi loin qu’elle puisse voir.

« La voie est libre. »

Elle laissa passer Alexis et Tara devant elle, faisant tourner une fois le morceau de bois entre ses doigts comme une baguette de twirling. Elle n’en avait pas réellement besoin, bien sûr mais… il était préférable que Tara ne sache pas ça. Après tout, elle ne faisait pas partie du pack, et Peitho ne lui faisait donc pas confiance.
D’autant plus si la personne responsable de la mort du jeune garçon était bien parmi elle, c’était Tara.
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Druwide
Localisation : New York City
MessageSujet: Re: [Groupe A] We have to run   Mar 5 Avr - 20:59



   
   Tara & Peitho & Alexis
   We Have To Run

L
a brûlure était telle une morsure, des crocs qui s’enfonçaient de plus en plus dans sa chair. La douleur devenait insupportable, insurmontable, faisant naître de nouvelles larmes au coin de ses yeux. Tara était si faible en cet instant, son corps était plus fragile qu’un morceau de verre, prêt à se briser au moindre impact. Le tatouage semblait vouloir s’étendre sur la moindre parcelle de peau qu’il pouvait atteindre. Les racines s’étendaient plus bas encore, gagnant du terrain. Il dévorait son ventre désormais, s’arrêtant à la naissance de sa poitrine. Son pouvoir était trop gourmand, il allait finir par la tuer, par drainer les dernières gouttes d’énergie qu’elle avait. Sa raison s’était tue pour de bon, ses doigts s’enfonçant dans ses genoux alors qu’elle cherchait à respirer normalement, ne faisant pas attention à l’agitation qui se formait autour d’elle.

Tara dût se forcer à retenir un grognement lorsqu’une main se posa sur son épaule. Ce contact aggravait la douleur, empêchant l’encre de se propager davantage sous la peau, le serpent sifflait de mécontentement dans son crâne. La brune avait toujours voulu fuir la question de la folie, ne voulant pas se sentir concernée par cette dangereuse maladie. Elle le regrettait maintenant, elle aurait pu se sauver de tout ça, avoir une vie protégée. Quelle conne.

Un éclair de lumière créa une légère fissure entre ses peurs et la réalité, quelqu’un venait de prononcer son prénom, la tirant de ses songes. Elle leva un regard baigné de larmes dans la direction de cette blonde. Cette fille qu’elle aimait, qu’elle chérissait, qu’elle adorait. Cette ancre qui n’avait pourtant pas su la tirer des ténèbres, la laissant s’y noyer. Pourquoi personne n’avait été capable de la sauver de cette misère ? Pourquoi avait-elle l’impression que sa mère était toujours là, lui causant la plus douloureuse des peines. Elle voulait que tout s’arrête. Libre. Elle voulait être libre et vivre sa vie comme toute personne de son âge.

Un grondement furieux résonna dans son crâne, la clouant au sol. Sa bouche s’entrouvrit et son cœur s’affola, paniqué de voir un tel éclat de rubis dans ce regard aimé. Tara se rendit compte d’une chose, qu’à cet instant précis, elle avait peur d’Alexis et de ce qu’elle pouvait lui faire. Après tout, la blonde ne pouvait pas être la meurtrière, et…

Peitho est si douée pour manipuler les gens, tu ne penses pas qu’elle a retourné la tête de ta chérie ? Qu’elle l’a retourné contre toi, pour mieux te tuer ?

Une rage sourde vit le jour au plus profond d’elle, tout comme une envie de vengeance qu’elle n’avait jamais ressenti auparavant. Son poing se serra. Tara était perdue, désespérée, folle.

Tue-la avant qu’elle ne te tue.

Non. Elle ne pouvait pas faire ça, il y avait déjà eu trop de sang sur ses mains pour qu’elle tue la dernière personne si chère à son cœur meurtri. La brune se força à se mettre debout, grinçant des dents, gueulant contre cette douleur qui ne voulait pas la lâcher. Les crocs se resserrèrent dans la chair, s’alliant à cette souffrance pour la pousser à bout. On lui passa un bout de bois comme unique arme, avant de la faire avancer derrière Peitho. Elle crut discerner sa voix dans ce brouahah qui régnait dans sa tête, mais sans plus. Et pourtant, alors qu’on lui demandait d’avancer, son regard restait accroché à la silhouette d’Alexis. Elle se faisait violence pour s’en détacher, mais une force inconnue l’obligeait à la regarder.

TUE-LA.

Sa prise se fit plus dangereuse autour de l’objet de bois et ses yeux se fermèrent une fraction de secondes, ses talons se tournant. Marcher. Elle devait marcher. Ce qu’elle faisait, mais son corps ne cessait de vouloir se tourner vers l’Alpha.

TARA ! JE T’ORDONNE DE LA TUER !


« NON ! » Elle balança son arme contre le mur le plus proche et se mit à courir, les larmes brouillant sa vue. Qui était dans sa tête ? Qui pouvait donc la rendre folle à ce point ? Ça ne pouvait pas continuer comme ça. Il fallait qu’elle mette un terme à cette douleur, à cette folie, à cette situation complètement délirante. Mais pour l’instant, elle n’avait plus que la force de courir loin de tout.

WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Groupe A] We have to run   Mar 5 Avr - 21:01

Evènement
Insanity's Rules  



Perturbation


Il n’est jamais conseillé de courir dans les couloirs, c’est pourtant écrit dans le règlement. Vous savez ce qui arrive aux petits joueurs qui aiment défier les lois ? Ils sont punis, le plus sévèrement punis. On pense que courir est toujours une solution pour prendre la fuite, mais c’est mal connaître le Juge Suprême. Il anticipe et prévoit tout, au moindre détail près. Et ses pièges sont des plus efficaces.

Alors que votre chère Tara s’envole dans ce couloir poussiéreux et lugubre, attention les souris aiment y galoper, le premier piège se déclenche. Et rien n’est gentil en ces lieux, ne vous attendez pas à un simple clown qui apparaît devant vous, oh non, c’est trop simple pour un chasseur aussi expérimenté que lui.

Tandis que cette adolescente insouciante franchit plusieurs mètres, elle ne fait pas attention à ce qu’il se passe sous ses pieds, sinon, elle l’aurait vu. Une fissure la suit à la trace et s’agrandit au fil des secondes. N’allez pas croire qu’un Alpha sera assez rapide pour éviter la catastrophe, le mal est déjà fait. Le sol finit par craquer sous elle, dans un grondement assourdissant, provoquant un nuage sale de béton.

Sa silhouette disparaît de votre champ de vision, mais son cri est à glacer le sang. Un bruit. Un seul. Puis le silence. Votre chère Tara se retrouve désormais dans une salle fermée, aux fenêtres condamnées. Une salle où quelque chose sommeille dans l’ombre. Des chiens enragés, enfermés dans des cages.

Dépêchez-vous d’agir avant que les portes ne s’ouvrent.


code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alex's Pack
Localisation : Beacon Hills
MessageSujet: Re: [Groupe A] We have to run   Mar 12 Avr - 11:12



We Have to Run

Inconsciente du cheminement de pensée du Succube non loin d'elle, Alexis ne prêta pas particulièrement attention à ce qu'elle dit. Elle imagina qu'il devait simplement s'agir d'un moment de colère plus que vraiment autre chose. Colère contre les enfoirés qui les ont enfermées ici et qui les accusent de tuer des gens. Même si...
Non.
Pas le moment.
Elle aurait tout le temps de tirer tout ça au clair une autre fois.
Là comme elle disait il fallait partir, en faisant en sorte que tout le monde s'en sorte. Ce n'était pas qu'elle venait de le promettre, mais un peu. Ses yeux retrouvèrent cependant assez rapidement leur couleur de liberté et elle laissa Peitho s'occuper de fournir des armes à Tara et elle. Pour sa part, elle avait ses griffes, c'était suffisant.
Elle ne fit pas plus attention que ça à la démonstration de force que c'était qu'elle faisait là, très honnêtement, elle avait d'autres choses à penser.
Alexis prit brièvement la main de Tara pour essayer de la rassurer. Elle pouvait entendre son cœur battre à toute alors : elle était terrifiée. Si elle avait seulement pu savoir pourquoi... En tout cas elle devrait faire attention tout particulièrement à elle.

Peitho annonça que la voie était libre et qu'elles pouvaient y aller. La blonde hocha la tête et prit la tête du petit groupe sans s'attarder pour commencer à avancer, s'assurant que les deux autres filles la suivaient bien. Parfait.
Tout allait bien se passer.
Le cœur battant, elle s'engagea dans le couloir sombre. Elle ne s'amusa pas à utiliser sa vision de loup : de la lumière leur parvenait de néons qui avaient bien du mal à rester allumé et dont la lumière peinait à atteindre le sol. De grandes zones restaient d'ailleurs sombre dans le couloir. Il faudrait vraiment être prudente et...

Le cri de Tara résonna à ses oreilles comme si on avait martelé un tambour contre celles-ci. Elle entendit la batte improviser ricocher contre le mur puis le sol et à peine eut-elle le temps de tourner la tête pour regarder la brune que celle-ci était partie. Elle courait en avant dans le couloir, cédant visiblement sous la pression.
Alexis n'a pas le temps de réagir que déjà Tara tombe sur un premier piège.
Le sol sous elle s'effondre et elle disparaît à la vue des deux autres filles.
La blonde poussa un juron puis courut en direction du sol effondré, se laissant glisser vers l'avant pour voir ce qu'il se passait en bas. Bon, déjà première bonne nouvelle, Tara ne semblait pas blessée. La deuxième ? Les grognements qui venaient des chiens en cage n'étaient encore que ça. Et ils étaient enfermés. Ce n'était pas qu'elle n'avait pas envie d'admirer une exécution à la Jezebel mais c'était exactement ça.
« Peitho, je vais la soulever pour que tu la récupère, tiens-toi prête. »
Cette fois-ci, il ne s'agissait en rien d'une demande mais bien d'un ordre.

Elle se laissa glisser à l'intérieur de la pièce en se tenant au bord pour ne pas tomber tête la première et se réceptionna parfaitement à côté de Tara. Celle-ci semblait encore complètement sous le choc quand Alexis vint la relever. Elle la souleva sans mal, ses yeux – qu'elle laissa rouges cette fois pour des raisons pratiques – se dirigeant vers Peitho.
Elle prit Tara sous les aisselle et la souleva à bout de bras rapidement pour que sa Bêta puisse la rattraper et la soulever. Maintenant était le moment pour rappeler qu'elle avait brisé du bois à main nue.
Ceci fait, Alexis aurait facilement pu remonter. Toutefois...
Elle voulait s'occuper des chiens avant.
Pourquoi ? Tout simplement parce que si elles pouvaient passer par cette pièce ce serait un gros plus, et qu'avoir des chiens de leur côté pourrait être un gros plus.
Alors elle comptait bien les soumettre.

Elle prit sa forme à demi-transformée.
Elle comptait bien attendre que les chiens sortent de leur cage pour rugir et les soumettre.
Et quand ça arriverait elle serait prête.

Spoiler:
 



__________________________________________________

« You have me. Until every last star in the galaxy dies. You have me. »



Dernière édition par Alexis MacTìre le Mar 12 Avr - 11:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Groupe A] We have to run   Mar 12 Avr - 11:12

Le membre 'Alexis MacTìre' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'dé 1' : 5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Succube
Localisation : Entre tes draps
MessageSujet: Re: [Groupe A] We have to run   Lun 25 Avr - 18:37

We Have To Run
Peitho Δ Tara Δ Alexis


Le cri de Tara prit Peitho par surprise. S’il était vrai que l’enfant avait semblé…agitée, les nerfs à fleur de peau, à deux doigts de se mettre à hurler, sa main crispée sur le morceau de bois que lui avait donné le succube, Peitho ne s’était pas vraiment attendue à ce qu’elle le fasse. Ni à ce qu’elle se mette à courir.
Peitho aurait pu la rattraper si la surprise ne l’avait pas stoppée net dans son élan. Elle aurait pu tendre la main et rattraper la brune par la bretelle de son haut mais… elle avait déjà détalé en hurlant.
La scène aurait presqu’été comique si le bruit du sol s’effondrant sous les pieds de Tara n’avait pas résonné dans le hall vide.
Les yeux verts du succube s’écarquillèrent un instant et, quand le bruit sourd d’un corps tombant sur le sol résonna, elle se demanda si elle était morte.

Elle emboita rapidement le pas à son alpha, s’approchant avec empressement du trou dans lequel avait disparu la druidesse. A première vue, elle ne semblait pas blessée, ce qui ravirait Alexis. Les grognements qui résonnaient en bas étaient loin d’être rassurant et, si Tara était consciente, Peitho espérait qu’elle n’était pas sur le point d’avoir une crise de panique.
Alexis était un alpha, après tout.
Si vous ne voyez pas où je veux en venir, j’peux rien pour vous.

Peitho regarda son alpha sauter dans le trou, et le succube laissa ses yeux flasher afin d’y voir plus clair. Accroupie près du bord, elle attendit patiemment qu’Alexis soulève Tara de terre pour l’attraper. Jaugeant de la taille de son alpha et de la longueur de ses bras, elle laissa le haut de son corps pendre dans le vide, écartant les jambes et les ancrant du mieux qu’elle pouvait sur le sol considérant qu’elle n’avait aucun appuis.
L’alpha tendit le corps de sa petite amie à Peitho, qui s’empressa de la soulever par les aisselles à son tour et, mettant à contribution sa force surnaturelle en usant de ses capacités, se redressa en emportant la druidesse avec elle.
C’était dans ces moments là qu’elle se félicitait d’avoir une section fitness sur sa chaîne Youtube, et une salle de sport dans son appartement.
Abdos.

Peitho laissa retomber Tara doucement sur le côté une fois qu’elles était sortie de la pièce, gardant une main fermement posée sur son poignet, au cas où l’envie de partir en courant la prendrait de nouveau.
Elle s’était attendue à ce qu’Alexis remonte en bondissant (ou, de manière moins prétentieuse, en tendant la main pour que Peitho l’aide à remonter), mais l’alpha semblait décidée à rester en bas.
Le succube, encerclant toujours la cheville de Tara, se pencha de nouveau par dessus le trou, cherchant du regard son alpha dans la pièce sombre. Elle la trouva face aux cages, yeux rouges sang, visage transformé dans sa forme de transformation bêta.

Le hurlement de loup résonna dans les couloirs, comme l’avait fait le cri de Tara, mais là s’arrêtait la différence. Quand le cri de Tara avait été de l’ordre d’un hurlement strident et plaintif, teinté par la peur, celui d’Alexis fit flasher les yeux de Peitho malgré elle, lui faisant dresser les poils sur les avant-bras, et elle fut prise d’une forte envie de courber la tête et exposer sa nuque.
Le sentiment la mit mal à l’aise, et sa poigne se fit légèrement plus forte, malgré elle, sur le poignet de Tara, sans toutefois se montrer douloureux.
Le besoin de se soumettre lui laissa un poids sur l’estomac et dans la poitrine qu’elle eut du mal à digérer.

Le couinement des chiens aurait fait sourire Peitho en d’autres circonstances - entendre par là, le fait qu’Alexis ait réussi à les soumettre, pas que le succube trouvait du plaisir en la souffrance des animaux - mais le succube se contenta de regarder son alpha, attendant les prochaines directives.

La blonde ne semblait pas décidée à remonter, préférant plutôt s’approcher des cages pour libérer les chiens.

« Alexis ? Est-ce qu’il y a une porte dans la pièce quelque part par laquelle on pourrait sortir ? »

Peitho ne pouvait décemment pas descendre dans la pièce pour aider son alpha, en laissant Tara seule quand elle venait de tenter de s’enfuir en courant, tombant tête la première dans un piège.
Qui savait ce qui l’attendait dans le prochain : si elle finissait embrochée sur une pique, Alexis serait contrariée.
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Druwide
Localisation : New York City
MessageSujet: Re: [Groupe A] We have to run   Mer 4 Mai - 16:02



   
   Tara & Peitho & Alexis
   We Have To Run

I
l faisait noir, jamais elle n'avait ressenti un vide aussi profond. Il faisait froid, son corps tremblait sans vouloir s'arrêter, ses doigts refusaient de bouger, son être était gelé. Son regard chocolat cherchait, fouillait dans cette obscurité qui s'était faîte Reine, mais il semblait que toute issue ait été condamnée. Tara était piégée dans son propre esprit, dans ses propres pensées. Impossible pour elle de se réveiller. Seule la chute lui revenait en mémoire, tout comme cette furieuse douleur à l'arrière de son crâne. Etait-elle inconsciente? Affirmatif.

Elle entoura sa taille de ses propres bras, cherchant la chaleur là où elle n'était pas. Etait-elle morte? Alors le paradis était loin d'être parfait. Où était cet endroit merveilleux vanté par les Dieux. Son père lui avait-il menti? Non, son père n'était pas un menteur.

Tara réussit à se relever et à esquisser quelques pas dans le noir, ses pas résonnant en écho contre les parois de son esprit. Ses doigts semblaient frôler ce qui ressemblait à une épaisse brume, ses poumons en étaient infectés. Un reflet attira son regard et elle s'y dirigea, méfiante. Plus elle s'approchait, plus des voix se faisaient entendre. Agressives, douloureuses, douces, désespérés. Elle dût se faire violence pour continuer d'avancer, fermant les yeux quand son propre cri lui parvint. Que se passait-il?

Elle s'arrêta en face d'un miroir. Elle y discernait son reflet. Ses doigts vinrent parcourir sa peau blanchâtre, effleurant la tâche de sang présente sur sa tempe. Ses yeux chocolat étaient vides de tout sentiment et les cernes violettes étaient réapparues, plus effrayantes que jamais. Un gémissement de douleur s'échappa de ses lèvres quand son tatouage se mit à se mouvoir, ondulant sur sa peau comme un serpent. Un cri effrayé la prit quand elle vit les racines progresser vers ses joues. Il fallait qu'on lui vienne en aide!

"Non Tara. Non, non, non ma petite Tara. Ne te débats pas, tu risquerais de te faire mal." Son regard ne pouvait désormais plus quitter le miroir. "Tu en as déjà tellement fait..."

La douleur devenait insupportable et l'encre progressait sur son visage. Ses doigts, ou plutôt ses ongles vinrent agripper la peau, dans une tentative désespérée de chasser les racines. Elle pouvait sentir son propre sang salir ses mains. Cette torture devait cesser.

"Tara... Tara regarde-moi."

Elle osa lever les yeux vers le reflet avant de se figer. Cette chevelure rousse, ces yeux vert émeraude, cette terreur que dégageait la silhouette. Non. Non. Non. Non! Le reflet esquissa un pas en avant, quittant le miroir pour lui faire face. Elle était prête à hurler un dernier avertissement, mais l'intruse fut plus rapide. Le coup lui fut fatal et elle s'écroula au sol, vaincue.

|||

La silhouette au sol se mit à remuer, les doigts craquant tout comme les épaules. Un sourire des plus étranges étira les lèvres rose pâle de la jeune femme avant de mourir aussitôt. Les coudes vinrent servir d'appui tandis que le buste se redressait. La nuque craqua à son tour. Et puis. Doucement, très doucement, les yeux vinrent s'ouvrir. Toujours aussi chocolat.
WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alex's Pack
Localisation : Beacon Hills
MessageSujet: Re: [Groupe A] We have to run   Jeu 19 Mai - 15:28



We Have to Run


Soumettre les chiens fut presque trop facile et bientôt elle pu les entendre couiner. Avec un sourire satisfait, l'Alpha s'approcha des cages pour libérer les bêtes manuellement. Bientôt les créatures à quatre pattes bondissaient hors des cages et l'adolescente leur laissa l'occasion de découvrir son odeur avant de caresser leur pelage brillant.
Peut-être qu'un jour les chasseurs comprendraient qu'utiliser des chiens pour chasser des loups à intelligence humaine n'était pas le plan le plus brillant du monde. Mais bon, pour le coup ça l'arrangeait bien.

La question de Peitho lui fit relever la tête et elle regarda autour d'elle. Les murs étaient délabrés et des bâches semblaient avoir été tendues puis déchirées par le temps à certains endroits. Peut-être un travail de peinture ? Certains murs laissaient voir leur structure et l'adolescente pinça les lèvres.
Il y avait bien une porte, mais elle était barricadé. Rien d'insurmontable toutefois, surtout quand plus tôt elle avait vu Peitho défaire la croix à main nue. Elle tourna la tête vers le trou béant du sol et répondit :
« Oui il y a une porte. Passe-moi Tara si elle ne s'est pas réveillée, comme ça tu pourras descendre et m'aider à nous faire sortir. »
Sinon... He bien sinon Tara pourrait descendre d'elle-même si tout se passait bien. Surtout que maintenant elles avaient une petite armée de chiens pour les défendre. Autant dire que ça serait un avantage tactique non négligeable. La réponse de Peitho sur l'état de Tara ne tarda pas à arriver toutefois et Alexis se sentit rassurée d'apprendre qu'elle était réveillée.

« Tara, tu peux descendre ici ? Je te rattraperais, ça devrait nous permettre de sortir du circuit de pièges et de quitter les lieux plus vite. »
Avec de la chance il n'y aurait même pas de surveillance dans les couloirs qu'elles emprunteraient à partir de là. Elle se faisait peut-être un peu trop d'espoir, mais mieux valait ça que ne pas en avoir du tout.
Alexis se rapprocha du trou et attendit une réponse ou simplement de voir Tara arriver pour descendre.




__________________________________________________

« You have me. Until every last star in the galaxy dies. You have me. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Groupe A] We have to run   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Groupe A] We have to run
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Joueur cherche groupe D&D ou Vampire ou Exalted ou SW
» BLINK-182[Groupe de Musique Punk Rock]
» MJ Dédale[Groupe Matt]
» Jarome Iginla joint un groupe sélect
» Le groupe T-vice victime d'un vol à main armé à Saint Domingue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf :: Events-
Sauter vers: