AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 To talk and train. ❧ Feat Lydia Martin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: To talk and train. ❧ Feat Lydia Martin   Mar 23 Fév - 18:07



 

 
To talk and train.

Lydia Martin and Jordan Parrish.

Rien de mieux qu'un bon week-end sans travailler pour aller s'entraîner à la salle de sport. J'aime prendre soin de mon corps et me défouler un peu alors je me suis dit que ce serait un bon jour pour. Il faut bien que j'entretienne mes muscles pour le boulot mais aussi pour mon bien-être personnel non ? Enfin bref, je préparais donc mon sac de sport. Une gourde pour étancher ma soif, une serviette pour m'essuyer le visage si jamais j'ai trop chaud, des barres de céréales si jamais j'ai un petit creux, voilà tout ce dont j'avais besoin pour partir et m'entraîner pour l'instant. Il fallait maintenant que je m'habille. Mon t-shirt de sport bleu, ma veste noire, mon jogging gris et mes Nike feront l'affaire. Mon sac et moi prêts, je cherchais désormais mes clés de voiture et en avant. Je pris ma voiture de fonction, puisque je n'en avais pour l'instant pas d'autre, avant de me diriger vers la salle de sport du centre-ville.

Enfin arrivé là-bas, je saluais le propriétaire avant d'aller le voir. Je lui donnais l'argent qu'il fallait pour aujourd'hui puis j'allais vers la salle où il y avait déjà du monde. Je saluais avec un petit sourire ceux que je ne connaissais pas avant d'aller faire un check avec ceux que je connaissais depuis déjà pas mal de temps maintenant. Ils venaient aussi souvent que moi, normal que je les connaisse aussi bien désormais. Je leur demandais comment ils allaient, chacun me disait que tout allait bien de leur côté et ils me retournèrent ensuite la question. Je leur répondais que c'était difficile avec les affaires que j'ai à traiter en ce moment mais que les temps sont durs et que tout ça s'arrangerait sûrement dans quelques temps. Je les laissèrent ensuite faire leur sport, allant au mien. J'optais d'abord pour la machine me faisant travailler mes quadriceps, c'est-à-dire mes cuisses en fait. Je posais alors mon sac près de l'engin, rangeant mon portable et mes clés de voiture à l'intérieur, avant de commencer mes exercices. Un, deux puis trois et ainsi de suite jusqu'à faire dix séquences de douze « poussé-ramenés », coupé par des pauses eau. J’enchaînais ensuite sur des abdos, tranquillement installé sur un tapis de mousse, puis par une petite course sur le tapis. Épuisé après au moins une heure d'entraînement intensif et suant comme pas possible, je m'assis sur le banc tout près de l'entrée en m'essuyant le visage tout en me désaltérant. J'entendis alors la porte grincer, relevant la tête pour regarder qui cela pouvait bien être. Quelle fut ma surprise quand je vis une tête blonde vénitienne que je ne connaissais que trop débarquer. Lydia venait à peine d'entrer dans la pièce, croisant mon regard. Je me levais, ma gourde à la main, fronçant les sourcils avant d'arborer un grand sourire.

« - Lydia ? Que fais-tu ici ? Je crois bien que c'est la première fois que je te croise ici...rétorquais-je avec surprise, ne m'attendant pas à la voir ici. »

Pourquoi je n'avais pas commencé la discussion par « Comment tu vas ? » Quel idiot, j'aurais mieux fait de lui demander ceci au lieu de partir dans autre chose de moins intéressant. Je me repris tout de suite, posant ma gourde sur le banc avant de mettre les mains sur mes hanches.

« - Comment vas-tu ? ajoutais-je pour ne pas passer pour un idiot pas fini. »

Cela faisait déjà quelques temps que je ne l'avais pas croisé, enfin depuis l'incident du Dépeceur en tout cas. Maintenant nous voilà, le commissariat et moi, dans une enquête sans fin à cause de deux corps de nos collègues que nous avons retrouvés parcourus de runes. Enfin là n'est pas la question, j'avais désormais Lydia Martin en face de moi et dont j'attendais la réponse. Enfin les réponses. Ce qui était bizarre avec elle c'est qu'elle hantait mes rêves, qu'elle ne me quittait jamais. J'ai comme l'impression que j'ai un lien avec elle, mais lequel ? Je ne sais pas du tout, surtout que celle-ci sort avec le fils du Shérif Stilinski, mon patron. Comment puis-je rêver de quelque chose entre nous deux ? C'est tout simplement impossible.

love.disaster
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Banshee
Localisation : San Francisco
MessageSujet: Re: To talk and train. ❧ Feat Lydia Martin   Mer 24 Fév - 17:37


To Talk and Train

Lydia avait décidé de prendre les choses en mains, elle avait bien trop souffert pour rester ainsi faible dans le creux des mains du destin. Elle était prête à se rebeller, à montrer aux autres ce dont elle était vraiment capable. Certes, elle n’avait pas perdu son tempérament de garce du lycée, mais ce n’était pas pour autant qu’elle en restait idiote et passive. Le Dépeceur avait été un réel déclencheur dans son changement de comportement, tout comme sa relation avec Stiles. La rouquine commençait à s’affirmer au sein de la meute, et en tant que Banshee.

Ce n’était pas forcément facile tous les jours, il fallait qu’elle sorte de l’ombre et qu’elle trouve un moyen de ne plus être une proie. Peter ayant déserté pour de bon, elle se retrouvait seule face aux dangers qui rôdaient en ville. La jeune femme s’était pensée tranquille pour un certain temps, mais la découverte des cadavres de policiers lui avait bien fait comprendre que non. Personne ne pouvait avoir la paix dans cette ville, ce mot n’existait pas.

Elle attrapa son sac de sport et grimpa dans sa voiture, balançant ses affaires sur la banquette arrière dans un soupir. Faire du sport, elle en avait l’habitude, mais fréquenter une salle de sport, ça non. Elle devrait peut-être y emmener Stiles par la peau du cou. Elle l’aimait comme il était, son amour pour lui ne changeait pas selon son physique, il était craquant et adorable en toutes circonstances, mais il ferait mieux de se muscler un peu s’il voulait continuer à aider Scott. Se battre après s’être avalé deux kilos de cookies n’était pas une bonne idée. Lydia s’inquiétait pour Stiles ? Oui et alors ? Elle en avait tous les droits.

Le trajet fut assez rapide et il ne lui fallut que quelques minutes pour arriver devant la salle. Elle se gara en face puis attrapa son sac avant de quitter le véhicule. Certains regards se tournèrent vers elle quand elle fit son entrée dans les lieux, mais elle n’y fit pas attention. Souriant à la personne de l’accueil, elle paya la somme nécessaire pour pouvoir s’entraîner. Etant déjà en tenue, elle n’avait pas besoin de faire un saut dans les vestiaires, il lui suffisait de poser son sac dans un coin et foudroyait la personne qui s’en approchait de trop près du regard.

Elle manqua de faire un bon de deux mètres en entendant quelqu’un l’interpeller. Son regard émeraude se posa sur la silhouette imposante de l’adjoint du sheriff. La surprise se peigna sur le visage de la jeune femme alors qu’elle resserrait sa prise sur son sac, essayant de reprendre rapidement ses esprits. Parrish. Depuis combien de temps ne l’avait-elle pas vu ? Depuis l’histoire de la Dead Pool. Ca remontait à un certain temps déjà, une éternité pour elle. Tant de choses s’étaient passées depuis et pourtant, il ne semblait pas avoir changé. Un sourire, d’abord hésitant, étira ses lèvres. « Je viens faire du sport ? Ça me semble plutôt logique non ? »

Lydia ne savait pas vraiment comment se comporter en sa présence. Il fallait dire que l’adjoint et elle avaient un lien des plus étranges, ils étaient unis sans l’être, attirés sans le vouloir par un fil invisible. Cela ne la dérangeait pas vraiment au départ, appréciant la présence du brun, mais depuis qu’elle n’était plus célibataire, elle ressentait comme un malaise face à cette complicité naturelle qui les liait. Ne laissant rien paraitre pour autant, elle fit un pas en avant pour se rapprocher, posant son sac rapidement sur le banc. « Je vais bien, il faut que je me défoule un peu… Histoire d’évacuer. » Remettant une mèche rousse derrière son oreille, elle leva son regard vers lui. « Et toi ? Encore en train de lever de la fonte ? Tu vas finir par ne plus savoir passer les portes. »


© charney

__________________________________________________



Soulmates
Do you remember what it feels like all those times in school when you see him standing down the hall and you cannot breathe until you're with him. ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: To talk and train. ❧ Feat Lydia Martin   Dim 6 Mar - 19:33



 

 
To talk and train.

Lydia Martin and Jordan Parrish.

Lydia venait de faire irruption dans la salle d'accueil, payant alors la somme nécessaire pour pouvoir venir s'entraîner ce jour. Étant déjà prête, il lui suffirait simplement de déposer son sac quelque part et de commencer à s'entraîner. Sauf que je la coupa dans son élan, l'interpellant depuis la pièce principale où j'avais commencé à m'entraîner depuis près d'une heure environ. Elle semblait surprise de me voir, comme si c'était la première fois que l'on se rencontrait. En même temps, cela faisait déjà un bon moment que je ne l'avais pas vu. Sûrement depuis la liste noire du Bienfaiteur, que l'on avait réussi à arrêter bien des semaines après son commencement. Vous auriez dû voir ma tête quand j'ai vu que mon nom était inscrit sur une partie de la liste en plus du prix que je valais. De un, je découvrais que je n'étais pas qu'un simple humain mais bien une créature surnaturelle dont je ne sais même pas l'utilité et à peine le nom, mais en plus si quelqu'un me tuait cela lui rapporterait 5 millions de dollars ! Non mais vous imaginez ? Ce n'est même pas ce que je gagne en un an et loin de là ! Enfin bref, là n'est pas la question. Revenons à Lydia dont les lèvres s'était élargi ce qui formaient un sourire quelque peu hésitant. Sa réponse me rendit perplexe et je perdis un peu mes moyens, je me rendais compte que plus tard que ma question avait été complètement nulle.

« - Oui, la question était vraiment absurde et complètement dénuée de sens, répondis-je en secouant doucement la tête, totalement désemparé par la situation. »

Je ne savais pas vraiment comment me comporter avec elle et la plupart du temps je posais des questions totalement idiotes. Je l'apprécie bien mais des fois, je ne sais pas pourquoi, je suis complètement perdu. C'est le trou noir. Je ne sais ni comment répondre, ni comment agir ou même me comporter. Je dois bien l'avouer, elle me fait perdre tous mes moyens et pourtant, il n'y a pas de réelle raison pour.

Alors qu'elle s'avançait un peu plus vers moi, déposant son sac sur le banc où je m'étais assis, je repris mes esprits, posant à mon tour ma gourde sur ce même banc avant de la regarder avec douceur.

« - C'est la première fois que tu viens te défouler en faisant du sport ou c'est moi ? Plaisantais-je gentiment, affichant un sourire radieux sur mon visage avant d'ajouter : Oulà, j'en suis encore loin mais si jamais ça m'arrive je t’appellerais pour que tu m'aides à me décoincer. »


love.disaster
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Banshee
Localisation : San Francisco
MessageSujet: Re: To talk and train. ❧ Feat Lydia Martin   Sam 12 Mar - 22:20


To Talk and Train

Lydia sourit doucement en le voyant appuyer son propos. Il semblait légèrement perdu, était-ce sa présence qui le chamboulait à ce point ? Certes, elle aussi, ne se sentait pas très à l’aise en face de lui, mais elle arrivait à gérer la situation. Elle savait contrôler sentiments et sensations. Un lien étrange les liait tous les deux, mais ce n’était pas pour autant qu’ils devaient se fixer dans le blanc des yeux en ouvrant la bouche comme des poissons hors de l’eau. Merde quoi, ils étaient assez grands pour savoir se comporter correctement sans bégayer.

Remettant une mèche de cheveux derrière son oreille, elle reporta son attention sur le jeune homme, lui souriant amicalement, le regard amusé. Oui, c’était bien la première fois qu’elle venait ici, mais ce n’était pas la première fois qu’elle se défoulait en faisant du sport.  Bon, concrètement, elle ne savait pas si taper dans des murs comptait comme sport, mais pour elle, oui. « Non, non ce n’est pas toi » Un rire s’échappa d’entre ses lèvres.

« Te décoincer ? Et comment ? En graissant les murs pour pouvoir te pousser plus simplement ? Non merci ! » Elle fit une moue contrariée et croisa les brase en secouant doucement la tête. « Mais vu que je n’y connais pas grand-chose… à tout ça. » Lydia lui indiqua le reste de la salle d’un geste ample du bras. Les gens s’activaient comme des dingues sur les machines ou taper comme des fous dans des sacs de frappe. Perdre du poids, avoir des muscles un peu trop même, bouffer des protéines. Voilà ce que voyait Lydia, en général. Des corps de rêve qui n’intéressaient pas la jeune femme. Mais bon, l’idée que son chéri se décide à s’y mettre, ça ne serait pas de trop. « Tu ne veux pas être mon guide ? »



© charney

__________________________________________________



Soulmates
Do you remember what it feels like all those times in school when you see him standing down the hall and you cannot breathe until you're with him. ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: To talk and train. ❧ Feat Lydia Martin   

Revenir en haut Aller en bas
 
To talk and train. ❧ Feat Lydia Martin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» To talk and train. ❧ Feat Lydia Martin
» Lydia Martin [nouvelle fiche de présentation]
» Un Mauvais Songe ft. Lydia Martin
» Be somewhere just with you [PV: Lydia]
» Jackson au Lycée PV Lydia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf :: Rp's en vrac-
Sauter vers: