AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Run Boy Run ft. Aaron Monroe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Run Boy Run ft. Aaron Monroe   Mer 10 Fév - 12:57

Run Boy Run

ft. Toby Beckett & Aaron Monroe


« You’ll be a man, boy! But for now it’s time to run, it’s time to run! »
Le soleil déclinait doucement dans le ciel, berçant la forêt d’une belle couleur orangée. Les animaux se baladaient sereinement entre les arbres, relevant la tête de temps à autre, guettant un bruit suspect avant de reprendre leur route. Quelques oiseaux partageaient leur chant tranquille, voyageant de branche en branche pour le diffuser à travers les bois. C’était un paysage assez magique, assez différent de ce qu’il se passait en ville.

Et c’est là où se tenait Toby, un peu plus en surplomb, sagement assis sur un rocher qui dépassait du sol. Assis sur ses pattes arrières, il laissait son regard d’un bleu glacial se promenait sur les moindres petits détails, n’en loupant pas une miette. Il aimait observer et tout connaître, sous cette forme animale, on le laissait en paix, on n’osait l’attaquer. Ces derniers mois avaient été difficiles pour lui, très difficiles. Perdre sa femme sans savoir où elle se trouve, jeter une alliance à laquelle on tenait tellement, abandonner l’armée parce qu’on n’avait pas assez de courage. Il avait été déçu de cette vie, de lui-même. Rentrer à Beacon Hill avait sonné comme une défaite cuisante pour lui. Et perdre cette meute… Il avait failli craquer, céder, abandonner. Mais son frère l’avait, encore une fois, remis sur pieds.

Toby vivait désormais dans un petit appartement avec un colocataire assez cool, Ayden, un oméga tout comme lui. Un loup et un coyote. Assez drôle. Il avait trouvé un job en alternance, suivant des études pour rejoindre les forces de police de la ville. Suivre le parcours de son ex –femme parce que malgré sa disparation, il n’avait cessé de l’aimer et de l’admirer. Mais Toby était préoccupé, oh oui, il n’aimait pas être seul, il avait besoin d’une meute, d’un guide.

Il sauta de son rocher pour que ses pattes s’enfoncent dans la terre meuble, profitant de cette douceur et de l’air doux qui caressait son pelage. Redressant le museau, il huma l’air en se mettant sur ses gardes. La même odeur que la sienne, proche et imposante. Il se mit à courir dans cette direction, faisant fuir quelques mammifères craintifs. Il n’en fut pas perturber, trop perturbé par cette odeur, il avait déjà senti quelque chose du même genre, avec Joy. Une aura d’Alpha. Ralentissant l’allure, il se stoppa au centre d’une petite plaine, droit, les oreilles dressées, le cœur battant plus vite que la normale. Où se trouvait-il ? Un coyote. Il y avait un coyote à une vingtaine de mètres de lui. Serait-ce… ?

Il n’y avait qu’une seule façon de le savoir, Toby avança les pattes un peu plus en avant de courber l’échine, montrant soumission, dévoilant sa nature d’Oméga. Si l’animal n’avait pas d’âme humaine, il passerait sa route, mais s’il s’agissait d’un Homme…


code by ORICYA.



Dernière édition par Toby Beckett le Dim 6 Mar - 12:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Run Boy Run ft. Aaron Monroe   Mar 23 Fév - 15:42

Allongé sur sa table, la joue écrasée contre le bois vernie, le filet de bave s'échappant légèrement du coin de ses lèvres et le regard perdu à travers l'horizon qui semblait si lointain derrière la fenêtre. Aaron souffrait et agonisait lentement face à cette monstruosité sans limite qui lui bourrait le crâne depuis maintenant six heures d'affilées : La génétique. Bien qu'à peu près intéressant, cette matière avait la fâcheuse tendance à rentrer dans l'esprit des étudiants à grand coup de massue en plein visage, alors voilà le jeune Monroe avait beau être un coyote-garou alpha. Il se trouvait là, à mourir à petit feu face à ces cours ne pensant plus qu'à une chose : s'enfuir. Il voulait fuir la complexité, le formatage et l'ennuie de la vie humaine afin de s'évader quelques heures dans les profondeurs de la nature environnant Beacon Hills. Il ne pensait plus qu'à ça, le moment où cette terrible journée se terminerait pour qu'il puisse s'enfuir de cette salle de classe, de ce campus en courant pour se retrouver seul dans la forêt avec la brise, la faune et la flore calme et respectueuse de tout.

Malgré son état de mort cérébrale, Aaron fut le premier à sortir lorsque le professeur annonça que le cours était terminé pour aujourd'hui. Il s'était relevé d'un coup et avait saisi ses affaires d'une main avant de les jeter dans son sac, sortant en courant de la pièce après avoir cogné contre sa table et manqué de renverser deux ou trois étudiants dans sa précipitation. Personne n'eut réellement le temps de râler, le jeune Monroe s'était déjà retiré à plusieurs centaines de mètres. Le coyote-garou était repassé chez lui rapidement, gravissant la vingtaine d'étage qui le séparait de son appartement pour atteindre la porte entrée, jetant son sac dans le couloir qui glissa jusqu'à se poser contre le petit bureau du salon, là où était ça place avant de se diriger vers le bar pour se servir un petit verre. Le blondinet se servit un bourbon et s'avança vers les murs vitrés de son salon, profitant juste de la vue dans un calme des plus relaxant. Il observa un moment la ville, avant d'observer la nature qui englobait la ville et qu'il mourrait envie d'explorer à nouveau. En deux semaines, il était impossible qu'Aaron ait pu parcourir tous les recoins qu'offraient dame nature et sa curiosité ainsi que sa nature de coyote le poussèrent à s'aventurer une fois de plus dans ce paysage.

De retour en pleine nature, l'alpha s'était enfoncé doucement dans la forêt, suffisamment loin espérait-il pour pouvoir profiter pleinement du moment sans être vu. Après un rapide coup d’œil dans les environs, le jeune homme laissa sa forme humaine de côté pour arborer sa forme la plus pure, en symbiose avec la nature, celle du coyote. Un peu plus gros en apparence qu'un coyote normal, le jeune homme donnait plus l'impression d'être un loup gris avec quelques traits du coyote. Après avoir fermé les yeux, il huma l'air profondément laissant la brise caresser délicatement son pelage grisonnant pour finalement s'élancer dans une course folle. Profitant de l'agilité de ce corps pour se mouvoir avec vélocité et précision entre les rochers, arbres et autres obstacles naturels qui se trouvaient sur son chemin allant jusqu'à sauter un ravin. Le paysage de la région semblait réellement diversifié. Après quelques longues minutes de courses intenses, Aaron ralentit le rythme jusqu'à finalement s'arrêter. Il était comme intrigué par une odeur, une impression, un instinct. Trop curieux pour en rester là, le coyote huma de nouveau l'air avant d'identifier une odeur à la fois inconnue, mais familière. Ni une, ni deux le Loup gris reprit la marche en direction de cette odeur.

Au bout de quelques courtes minutes, le jeune alpha s'était retrouvé sur une petite plaine surplombant la ville et cachée par la forêt aux alentours. Levant les oreilles, à l'affût du moindre bruit Aaron adopta un pas plus lent, plus souple et plus discret tout en continuant à s'avancer au centre de la plaine. Une silhouette commença à se dessiner au loin, une silhouette ressemblant étrangement à un canidé, peut-être même un coyote pour être précis. Bougeant légèrement l'oreille, le blondinet commença à percevoir un rythme cardiaque en tachycardie, la créature qui se trouvait en face de lui devait probablement ressentir un certain stress. Le regard fixé sur le coyote visible distinctement maintenant, Aaron continua de s'avancer vers celui-ci jusqu'à arriver à sa hauteur à moins d'un mètre de lui. Le coyote qui se trouvait face à lui avait positionné ses pattes antérieures un peu en avant comme s'il voulait courber l'échine face au Loup gris. Etait-ce une preuve de soumission ou de respect ? Peut-être étaient-ce les deux ?
Le jeune Monroe regarda son semblable en silence durant quelques secondes, probablement interminable pour le jeune coyote en face de lui, avant de s'avancer d'un pas et de laisser apparaître ses pupilles rubis montrant sa position d'alpha. Puis dans un second temps, il courba l'échine à son tour pour se mettre au même niveau que son semblable, le saluant respectueusement. Le coyote n'avait fait preuve d'aucune animosité, sa soumission n'avait donc pas lieu d'être aux yeux d'Aaron et puis il y avait cette impression au fond de son coeur, cet instinct qui lui disait de faire confiance à cette personne. Peut-être dû à sa nature de coyote ou peut-être était-ce juste un signe, une connexion marquant le début d'une meute.

Le Loup gris se releva doucement pour arborer une position plus stable, alors qu'il s'apprêtait à revêtir sa forme humaine, car curieux de faire la rencontre avec la personne qui se trouvait avec lui. Soudainement, un craquement de branche attira son attention. Aaron fit rapidement volte face, faisant face à la direction d'où provenait ce bruit anormal tout en s'enfonçant dans l'herbe mi-haute afin d'essayer de rester le plus discret possible. Quelque chose approchait, quelque chose qui ne plaisait guère à l'alpha et qui lui rappela quelques mauvais souvenirs. L'alpha se recroquevilla légèrement, à l'affût, prêt à bondir, montrant les crocs et laissant échapper un grognement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Chasseur
Localisation : San Francisco
MessageSujet: Re: Run Boy Run ft. Aaron Monroe   Mer 24 Fév - 18:31

Insanity's Rules

Une belle soirée qui s'annonçait au sein de cette forêt tourmentée par les horribles loups de la ville. Il ne comptait pas les laisser se balader comme de gentils toutous. Son travail était d'éradiquer les parasites et cette ville en était infestée. Qu'ils s'agissent de loups, de coyotes ou bien même de Banshee. Il n'en laisserait pas un seul en vie, son plaisir sera immense en voyant leurs yeux vitreux et le sang se répandre par terre.

Il avait un véritable flaire pour débusquer la moindre créature et ce soir, il en avait flairer deux. Il avait pris quelques uns de ses hommes avec lui, ne voulant pas se salir les mains pour si peu. Il se réservait pour le bouquet final, celui où il tuerait la dernière créature de cette ville, celle qui avait causé autant de dégâts. Ordonnant à ses hommes de presser le pas, il se cacha entre les arbres. Ils n'étaient plus très loin de l'endroit où se trouvaient leurs proies.

Les chasseurs se rapprochèrent de cette plaine où deux coyotes se fixaient en chien de fusil, aussi discrets qu'un lien sur son rocher. Ils dégainèrent leurs fusils et attendirent les ordres de leur supérieur. Ce dernier, d'un signe de tête, leur firent comprendre qu'ils pouvaient passer à l'action. Plus vite ils seront morts, plus vite, il pourra rentrer.

Règles du Jeu:
 

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Run Boy Run ft. Aaron Monroe   Mer 24 Fév - 18:51

Run Boy Run

ft. Toby Beckett & Aaron Monroe


« You’ll be a man, boy! But for now it’s time to run, it’s time to run! »
Son regard. Je me figeai d'un seul coup, mon cœur loupant un battement. Rubis. Il s'agissait d'un Alpha, de quoi me donner envie de prendre rapidement la fuite. Je n'avais pas remarqué à quel point il possédait une imposante stature, on aurait dit un véritable loup et non un coyote comme je l'étais, j'étais bien ridicule face à lui. Quelle fut ma surprise en le voyant courber l'échine comme je l'avais fait quelques minutes plus tard. Le signe était très clair, il ne me voulait aucun mal, je n'avais donc aucune raison de fuir en sa présence. Il ne comptait pas m'attaquer, pour le moment en tout cas.

Je me redressai quelque peu pour pouvoir lui faire face, plantant mon regard d'un bleu glacial dans le sien, me demandant comme agir désormais. Depuis Joy, je n'avais plus fait face à un Alpha, c'était toujours autant déroutant. Le voir ainsi sous sa forme animale, me rappela ma première rencontre avec une créature surnaturelle. Elliott, une panthère, qu'est-ce qu'elle me manquait. Elle avait disparu sans laisser aucune trace, de quoi me rendre fou d’inquiétude pendant plusieurs mois.

Je pensais m'approcher de lui avant de reprendre forme humaine, voulant me présenter d'une autre manière que part des grognements et des coups de tête. A peine avais-je esquisser un pas, qu'une odeur sournoise me frappa de plein fouet. Nous n'étions plus seul, mon regard de coyote se tourna vers la gauche où je pouvais percevoir d'infimes mouvements. Il ne fallut pas plus de trente secondes pour que la silhouette d'un homme ne parvienne dans mon champ de vision. Lâchant un grognement sourd, mes oreilles se plaquèrent sur mon crâne alors que je reculais prudemment.

Une arme, un bout d'arme dépassait de derrière son dos. La peur me noua les tripes tandis que d'autres apparaissaient devant nous, tout aussi dangereux et armés. Je n'étais pas assez fou et inconscient pour me jeter dans la bataille. Je lançai un regard inquiet vers l'Alpha avant de prendre appui sur mes pattes arrières, m'élançant le plus rapidement possible dans les bois, les premiers coups de feu se faisant entendre.

code by ORICYA.



Dernière édition par Toby Beckett le Dim 6 Mar - 12:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Run Boy Run ft. Aaron Monroe   Jeu 3 Mar - 15:51

D'un bruit suspect, on était passé à plusieurs mouvements suspects. Toujours recroquevillait afin de rester discret, prêt à réagir en un instant. Les sens du Loup gris commençaient sévèrement à s'affoler. Mouvement, parole, odeur et bruit, absolument tout semblaient indiquer que plusieurs individus se trouvaient à la périphérie de la plaine, probablement là pour les deux coyotes. La coïncidence était bien trop énorme pour qu'elle en soit bien une. L'alpha commença à reculer pas à pas, se rapprochant doucement de son homologue, sans jamais détacher son attention des mouvements environnants. Pour le blondinet, il n'y avait pas de doute. Cette méthode, cette efficacité, cette discrétion. Tout semblait indiquer qu'une partie de chasse venait de débuter, mais contrairement à ce que la nature a tendance à nous montrer habituellement, aujourd'hui les proies se trouvaient être des coyotes.
Le jeune Monroe s'arrêta à porter de l'oméga, il sentait la peur au plus profond de son être. Une peur que partageait l'alpha, les hommes s'étaient mis en marche et commençaient à se diriger dans la plaine, lançant la traque des coyotes. Masquant sa peur comme il le pouvait, l'alpha huma l'air un grand coup afin de ressaisir et de ne pas succomber à la colère qui essayait de prendre possession de ces décisions. Depuis le jour où il est devenu un alpha, Aaron a développé et cultivé une certaine haine envers les chasseurs. Chaque fois qu'il sentait la présence de l'un de ses hommes soit disant là pour protéger les humains ignorant tout du surnaturel. Il voyait à nouveau ses flash, ses images le frapper de plein fouet. Les corps meurtris et sans vie de ses anciens amis, leur regard coupable envers lui, le corps de Rick s'effondrer après avoir lâché son dernier souffle, Faith qui disparue sans porter attention au blondinet. Un frisson parcouru le corps du loup gris, son pelage en entier s'hérissa légèrement accompagné d'un grognement des plus hostiles. Cette colère était belle et bien là et elle susurrait à l'oreille de l'alpha de bondir sur ses hommes pour leur faire payer ce qu'ils ont fait, ce qu'ils font et ce qu'ils continueront à faire.

Mais les choses étaient considérablement différentes de ce qu'Aaron avait l'habitude de voir ou de faire. D'habitude, il se trouvait seul face à cette situation, il pouvait choisir de prendre des risques s'il le souhaitait, cela n'engageait que l'alpha. Mais quel était le bon choix maintenant qu'il y avait un coyote qui pouvait subir les conséquences d'une erreur ou de la stupidité ? Empli de colère, mourant d'envie de se jeter à la gorge du premier chasseur venu. Le loup gris fut soudainement ramené les pieds sur terre lorsque le coyote aux yeux glacial lui lança un regard plein d'inquiétude avant de détaler à pleine vitesse vers la forêt, fuyant les chasseurs qui ouvrirent le feu sans attendre.
Sans aucune hésitation, l'alpha se retourna et s'élança à vive allure à travers la plaine, sinuant entre les hautes herbes afin d'esquiver les balles qui sifflaient. Il devait impérativement retrouver son semblable, les chasseurs avaient peut-être prévu leur fuite dans cette direction ce qui signifiait qu'il se dirigeait alors droit dans un piège. Et puis, même si ce n'était guère le cas, il était clair pour Aaron que les deux coyotes avaient plus de chance de rester en vie, s'ils restaient l'un avec l'autre.

Courant à travers la forêt, se faufilant d'un pas souple et véloce entre les arbres et arbustes, le Loup gris suivait l'odeur du fuyard tout en essayant de distancer les chasseurs le mieux qu'il pouvait. Cependant, deux ans de vie solitaire en tant qu'alpha avait appris pas mal de choses à Aaron surtout vis-à-vis de ses soit disant gardiens de l'humanité contre le surnaturel. La chose la plus importante à savoir était que peu importe ce que l'on pense, tu n'es jamais en sécurité, un chasseur à toujours un coup d'avance. La seule chose qui avait toujours réellement fonctionné avait été la fuite, mais pour cela il fallait être plus malin que ses adversaires, il fallait penser comme un prédateur. Et bien que la situation n'en soit pas le véritable exemple, les coyotes restaient des prédateurs et possédaient plusieurs petits avantages qui pouvaient jouer en leur faveur. Se rapprochant petit à petit de son récent ami, le blondinet accéléra le pas lorsqu'il perçut les mouvements indiscrets de chasseurs à leur poursuite. Malheureusement, ils semblaient plus proches ou alors plus nombreux que ce que l'alpha pensait.
Après quelques pas supplémentaires, le Loup Gris réussit à passer devant son camarade coyote, il ralentit alors peu à peu sa course. Il avait peut-être une idée, mais pour cela il avait besoin de communiquer avec l'homme qui se cachait derrière cette forme de coyote. Lançant un regard à son homologue, Aaron reprit sa course sur un sprint court, mais intensif pour arriver à l'orée d'une rivière et plus précisément dans une cavité creusée dans la roche tel un début de grotte. Le jeune homme s'assura que les chasseurs n'étaient pas dans les environs pour s'enfoncer dans la grotte abandonnant alors le corps de la bête pour retrouver celui d'un humain. La main sur son cou, le blondinet tourna la tête pour la faire craquer pour finalement s'étirer le corps, un tic que le jeune homme avait pris depuis qu'il était capable de changer de forme. La morphologie étant différente, il n'y avait pas une fois où Aaron ne s'étirait pas après avoir repris forme humaine.


-" Il va falloir que l'on reste ensemble pour pouvoir se sortir de cette situation. Seul, nous sommes morts. Toi comme moi... Et je ne sais pas pour toi, mais moi je n'ai pas l'intention de mourir tout de suite." s'exprima Aaron en esquissant un sourire avant de reprendre. " J'ai peut-être une idée, mais il va falloir qu'on retourne sur nos pas et donc il y a de forte chances que l'on croise ses hommes sur la route. Par où je suis venu il y a un ravin que nous pourrons passer, mais que eux ne pourront franchir. À partir de là, nous aurons assez de temps pour disparaître." expliqua le Loup Gris avant de s'approcher un peu plus de la rivière, tendant l'oreille pour surveiller la présence des chasseurs qui ne devaient plus tarder à donner des signes de vies. L'alpha lança un regard vers sa nouvelle connaissance avant de terminer son monologue. " À moins que tu es une meilleure idée ? Je suis tout ouïe, n'hésite pas à la partager. Comme je disais à l'instant, peu importe ce que l'on fait l'important c'est que l'on reste ensemble si on veut s'en sortir. "

Le basketteur avait fini son discours en lançant un petit clin d’œil à son camarade, espérant que ce geste le rassurerait ou qu'il lui insufflerait une once confiance. Soudainement, le jeune Monroe perçut une présence proche d'eux. Il se cacha derrière un arbre, griffes sorties. Aaron devait être le premier à porter le coup et il fallait mieux pour les deux coyotes qu'il réussisse à planter ses griffes dans la gorge du chasseur, sinon les deux jeunes coyotes devraient alors se remettre à fuir. Inspirant un grand cou, le blondinet sortit rapidement de sa cachette prenant par surprise le chasseur.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Run Boy Run ft. Aaron Monroe   Sam 5 Mar - 15:38

Le membre 'Maître du Jeu' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'dé 1' : 5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Run Boy Run ft. Aaron Monroe   Dim 13 Mar - 12:06

Run Boy Run

ft. Toby Beckett & Aaron Monroe


« You’ll be a man, boy! But for now it’s time to run, it’s time to run! »
Je vis le coyote filer devant moi dans une course plus rapide et plus experte que la mienne, il n’était pas Alpha pour rien. Mon regard capta le sien et je compris rapidement le message. Une fuite pouvait être stupide si on n’avait pas de réel plan pour disparaître dans les bois. Je me forçai à accélérer le rythme, mes griffes s’enfonçant un peu plus dans la terre meuble, me donnant plus d’appui et de puissance dans mes mouvements. Nous nous mîmes à longer une rivière, mon attention se posa sur une sorte de grotte un peu plus loin. L’Alpha souhaitait donc se cacher aux yeux de nos poursuiveurs, soit, je n’avais pas vraiment le choix de toute façon. Je jetai un bref coup d’œil par-dessus mon épaule de bête avant de m’engouffrer, à mon tour, à l’intérieur, reprenant aisément forme humaine. D’un revers de manche, j’essuyai la boue sur mes joues.

Je pouvais entendre le moindre de ses os craquer alors qu’il tordait son cou dans tous les sens. Je n’avais jamais eu l’idée de m’étirer auparavant, et je n’étais pas prêt de le faire. J’étais capable de me bloquer quelque chose bêtement. Je l’écoutais attentivement, croisant les bras sur ma poitrine, jambes légèrement écartées. Je n’avais pas perdu mes tics de l’armée. Mon ouïe fine restait focalisée dehors, mais n’ignorait pas non plus le jeune homme en face de moi. « Moi non plus, c’était pas prévu que je meurs maintenant. » Voilà que l’Alpha avait une idée. J’arquai un sourcil, me demandant bien à quoi il pensait.

Revenir sur nos pas ? Il n’était pas un peu suicidaire sur les bords ? Les chasseurs qui nous avaient pris de court semblaient bien trop expérimentés pour qu’on puisse leur filer aussi aisément entre les pattes. Le ravin pouvait être une bonne idée, le passer ne nous poserait pas problème, pour les chasseurs c’était différent. Mais il fallait la jouer ruser et savoir esquiver leurs balles et leurs filets. Je ne le quittai pas des yeux durant toute son explication, suivant le moindre de ses faits et gestes. Mon regard bleu glacial croisa le sien, mon coyote se calma à ce simple contact visuel. « Franchement ? Non, je ne sais pas quoi faire d’autres. C’est la première fois que je suis traqué. » Lâchai-je en haussant les épaules. « Tu es un Alpha, je te fais confiance sur ce coup-là. »

Je fus surpris par son clin d’œil, ne le pensant pas si complice. Je n’avais jamais vraiment expérimenté une vraie relation avec un Alpha. Joy avait été ma petite amie, l’autorité qu’elle avait eue sur moi avait été toute différente. Je devais désormais faire confiance à un parfait inconnu, lui confiant ma vie sans devoir douter un seul instant. Hélas, ce n’était pas bien parti pour réussir. Un chasseur n’était pas si loin de nous, nous dûmes nous cacher. Je pouvais sentir mon cœur battre furieusement dans ma poitrine, mes griffes se plantant presque dans la paume de mes mains, mon souffle se faisant tout de même silencieux.

L’Alpha attaque le premier, pensant prendre l’intrus par surprise. Malheureusement, il semblait bien trop expérimenté pour se laisser avoir de la sorte. Il repoussa rapidement le coyote, dégainant son arme pour lui tirer dessus. Je devais agir vite avant que la situation ne nous échappe pour de bon. Poussant un grognement bestial, je sortis de ma cachette, attirant son attention. Son arme était rivée sur moi. Les secondes étaient comptées. D’un bond, je me transformais en bête, le prenant au dépourvu. Peut-être que mon attaque serait vaine, peut-être que mes crocs ne s’enfonceront pas dans sa gorge, mais, je laissai un moment à l’Alpha pour qu’il agisse.

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Run Boy Run ft. Aaron Monroe   Dim 13 Mar - 12:06

Le membre 'Toby Beckett' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'dé 1' : 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Run Boy Run ft. Aaron Monroe   

Revenir en haut Aller en bas
 
Run Boy Run ft. Aaron Monroe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The third temptation [Aaron]
» Aaron Ekblad
» Aaron Howell [REPRIS] ~ Gryffondor (7e année)
» Jake Aaron Buckley
» Marilyn Monroe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf :: Rp's en vrac-
Sauter vers: