AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Blood must have Blood ft. Abiageal •Terminé•

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Druwide
Localisation : New York City
MessageSujet: Blood must have Blood ft. Abiageal •Terminé•   Mar 29 Déc - 11:08



   
   Tara & Abiageal
   Blood must have Blood

D
ans le genre tournant désastreux, sa vie en avait pris un grand. Comment tout cela avait-il pu ainsi dérapé ? Comment avait-on pu en arriver à tant d’extrémités ? Tara n’aurait jamais dû aller en Irlande, ses pieds n’auraient jamais dû fouler ce sol que sa mère avait maudit, sa famille n’était désormais plus la bienvenue en ces terres. Elle était l’unique survivante, une poupée brisée qui tentait de se remettre sur pieds mais les horreurs revenaient rapidement la faucher, l’obligeant à s’écrouler à chaque fois. Les cris, les souvenirs emplis de souffrance et d’incertitude, ça restait coller à sa peau, tout comme le sang qu’elle avait désormais sur les mains, elle avait beau frotter ses mains avec tous les savons du monde, pour elle ces traces sanglantes ne quittaient plus ses doigts. Un meurtre. Elle avait commis un meurtre, sa lame s’était enfoncée dans le cœur de sa mère, celle qui l’avait mis au monde et qui l’avait tendrement haï pendant de longues années. Son sang avait souillé sa peau blanche, avait éclaboussé cette innocence qui n’était plus. Elle avait tout perdu.

Steeven, ce pauvre gars, n’avait même pas eu la chance de rentrer, les sbires de sa folle de mère lui avait tranché la gorge dans son sommeil sans qu’il ne puisse rien faire pour se défendre. Le hurlement de Nélisse lui revint en mémoire alors que celle-ci s’enfuyait du Manoir, profitant du peu de chance qu’elle avait pour sauver sa vie. Le cadavre du coyote hantait toujours Tara, elle aurait pu le sauver. Son voyage aurait dû se faire en solitaire, loin de tous, loin de tout danger. Même Alexis avait failli trouver la mort quand Fiona les avait enfermés dans le labyrinthe qui se trouvait sous le Manoir. Les hurlements étaient échos dans son crâne, la peur continuait de nouer ses tripes. Tara avait été effrayées, ces visages masqués qui filaient entre les différents couloirs, leur voix menaçante, leurs rires terrifiants. Et ce couteau… Ce couteau…

La voiture s’arrêta brusquement devant la maison de sa tante, cette chère Abiageal qui l’avait vendu à sa mère. L’image de cette simple bâtisse de quartier disparut devant les pupilles dilatées de Tara, remplacée par la vision du Manoir familial dévoré par les flammes. Elle avait tout perdu. Innocence, famille, logis, confiance. Et cette lettre. Sa main vint ouvrir la boîte à gants pour se saisir du bout de papier qu’elle avait trouvé dans la poche intérieure de la veste de sa mère. Les lignes finement écrites qui expliquaient que Fiona avait prévu de se faire tuer par sa fille pour prendre possession du corps de sa sœur, Abiageal dans le but de devenir bien plus puissante. Tara avait l’impression d’avoir été utilisée, trompée, manipulée.

Elle quitta le véhicule, essayant de calmer ses tremblements nerveux, essuyant le flot de larmes sur ses joues pour se saisir du peu d’affaires qui lui restait, c’est-à-dire, son passeport, ses papiers et un petit sac qui contenait le grimoire de sa mère, son arsenal de couteaux et les albums photos qu’elle n’avait pas voulu abandonner aux flammes. Prenant une grande inspiration, elle prit la direction de la maison. Abiageal allait lui poser une centaine de questions, Tara ne savait pas comment lui annoncer la mort de sa sœur, mais tout cela allait mal finir, la brune n’aurait jamais le droit à ce Happy Ending que tout le monde attendait avec impatience. Elle n’était pas née dans la bonne famille pour ça.

La porte se referma derrière elle et son regard croisa son reflet dans un miroir. Elle n’était pas belle à voir. D’immenses cernes violacées trônaient sous ses yeux, son teint était blafard, de multiples coupures parcouraient son cou encore fragile, sans compter les multiples bleus sur tout son corps et son tatouage qui la faisait atrocement souffrir. Elle balança son sac au pied des escaliers et se dirigea vers la cuisine. « Abiageal. Je suis rentrée. » Tara fut étonnée par le ton sec et cassé de sa voix, la fumée de l’incendie ne l’avait décidément pas épargné.
WILDBIRD
 


Dernière édition par Tara O'Callaghan le Mer 2 Mar - 14:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Humain
Localisation : BH
MessageSujet: Re: Blood must have Blood ft. Abiageal •Terminé•   Sam 30 Jan - 18:05

Blood must have Blood
Abiageal Δ Tara


Chop. Chop. Le bruit du hachoir qui s’abattait sur la chair. Chop. Krr. Le bruit des os tranchés, brisés. Chop. Chop. Les bruits humides d’une lame tachée de sang.
Abi a l’esprit vide, ses gestes sont mécaniques. L’agneau sous le hachoir n’avait pas la moindre chance. La lame est aiguisée, tranchante, dévastatrice, et s’enfonce dans la chair comme un couteau dans du beurre. Il y a un sourire vague sur les lèvres charmant de la druidesse.
Aujourd’hui, Tara est supposée rentrer à la maison. Elle aurait sans doute faim, songe la druidesse en passant ses mains sous le filet d’eau qui coule du robinet, l’évier se teintant de rouge en un instant. Ses mains sont pleines de sangs, et la femme ne se surprend pas à trouver que la couleur se marie subliment à son teint diaphane.
Eoin le lui disait, souvent : elle était magnifique couverte de sang.

La maison était déjà embaumée par l'odeur de la viande qui cuisait dans le four. La druidesse était occupée à nettoyer le plan de travail, faisant partir les tâches de sang résistantes d'un coup de baguette magique (ou plutôt d'un tour de poignet), lorsqu'elle entendit le bruit d’une voiture qui se garait devant la maison. Elle releva automatiquement la tête, un sourire venant étirer ses lèvres rouge sang et, l’espace d’un instant, elle se sentit réellement heureuse de voir revenir sa nièce.
Après tout, Tara était une jeune fille formidable, et elle avait beaucoup d’affection pour elle.
La plupart du temps.

La porte d’entrée s’ouvrit, et Abi essuya ses mains sur son tablier, s’avançant vers le frigo pour en tirer un jus de fruits qu’elle ouvrit et versa dans un verre. Elle entendit le bruit de la porte se refermer, un sac tombant sur le sol, et les habituels pas de Tara sur le plancher. Ce son lui avait manqué, il fallait bien l’admettre : la maison était trop silencieuse sans la jeune fille.

« Bienvenue à la maison ! »

Abiageal se retourna, verre de jus de fruit à la main, le tendant en direction de sa nièce, qui venait d’entrer dans la cuisine.

« Est-ce que tu as fait bon voyage ma chérie ? »

Elle avait l’air épuisée : sans doute étais-ce dû au décalage horaire.

« J’ai préparé de l’agneau pour le dîner, mais tu as le temps d’aller prendre un bon bain chaud, je suis certaine que tu en as besoin après toutes ces heures passées dans l’avion ! »

Ce n’était pas comme s’il existait des vols directs Irlande/Californie. Et dieu sait que les avions étaient des nids à germes, écoeurant et pleins d’enfants braillards qui hurlaient à la mort parce que la pression leur faisait mal aux oreilles.
Abi détestait la plebe.
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Druwide
Localisation : New York City
MessageSujet: Re: Blood must have Blood ft. Abiageal •Terminé•   Dim 31 Jan - 11:22



   
   Tara & Abiageal
   Blood must have Blood

T
ara manqua de sursauter en entendant la voix enthousiaste de sa tante, la culpabilité la rongeait déjà. Son regard fatigué se tourna précipitamment vers la porte, cette envie de fuir revenait au galop dans son esprit. C’était un joyeux bordel dans sa boîte crânienne et il lui était difficile de poser son attention sur Abiageal sans penser à la lettre, aux mots de sa mère. Elle l’avait possédé, il n’y avait plus de sœur mais seulement elle, encore et toujours. Jamais, ô grand jamais, elle ne laisserait sa fille tranquille, il fallait toujours qu’elle vienne toujours gâcher. « Merci… » répondit-elle d’une voix exténuée, presque éteinte. Avait-elle le droit de fuir une dernière fois avant d’affronter les problèmes, Tara avait besoin de temps.

Sa main, tremblante et si blanche, s’empara de ce verre qu’elle ne voulait pas boire, sa gorge avait beau être sèche et irritée, elle n’avait pas l’envie de se désaltérer, seulement de s’enfermer dans une bulle que personne ne pourrait percée. Et pourtant, ses lèvres trempèrent dans le jus de fruit qui semblait terriblement frais dans sa bouche. Faire bon voyage ? Si seulement elle savait. Tara avait perdu son ami le plus cher et Nélisse ne semblait plus prête à lui adresser la parole. Quant à Alexis, elle ne savait pas si elle avait le courage de lui faire face. Elle l’avait emmené dans tout ce merdier et avait failli la tuer. « Oui, c’était très agréable même si les enfants ont tendance à brailler dans l’avion et qu’il est difficile de dormir dans ces appareils. » Un maigre sourire forcé. « Oui je vais aller prendre un bain, je ne serais pas longue. »

Elle fuyait presque la cuisine au pas de course, sa main se referma sur la rampe et elle grimpa quatre à quatre les marches pour rejoindre la salle de bain et claquer la porte derrière elle. Esquivant le miroir qui lui rendait un reflet effrayant de sa face, elle s’empressa de faire couler l’eau du bain, la température semblant brûlante. Après quelques rapides minutes, elle put se glisser dans le bain. Son corps protesta face à la chaleur qui se dégageait de l’eau mais elle n’en avait que faire. Plongeant complètement dedans, elle ouvrit les yeux sous l’eau, cherchant à nettoyer son corps de toutes les horreurs qu’elle avait subi et faites. Se purifier. Mais elle n’avait pas la chance de rester de longues heures dans cette bulle, il ne fallait pas éveiller la méfiance de sa tante. Les questions, elle n’en voulait pas, elle n’y répondrait pas. Son cœur loupa un battement alors qu’elle jurait intérieurement. Elle avait laissé son sac en bas ! Celui avec les couteaux et le grimoire de sa mère, sans oublier l’album photos quasiment épargné.

Bondissant hors de l’eau brûlante, elle se vêtit du peignoir de sa tante, se foutant bien de se faire crier dessus. « Abiageal ! Tu n’as pas touché à mon sac hein ? C’est personnel ! » Elle se vendait toute seule, était-ce la fatigue ou la peur ? Elle ne saurait dire. « Je suis bientôt là, on va pouvoir manger ! »

WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Humain
Localisation : BH
MessageSujet: Re: Blood must have Blood ft. Abiageal •Terminé•   Dim 31 Jan - 12:47

Blood must have Blood
Abiageal Δ Tara


La pauvre enfant avait l’air bien fatiguée, songea Abiageal. Ses questions pourraient bien attendre, le temps que la jeune fille se délasse dans un bain chaud, et qu’elle ait l’estomac remplit.
Le bruit de la tuyauterie résonna dans la maison, et Abi essuya ses mains sur son tablier avant de se rendre dans l’entrée, et de ranger correctement le manteau et les chaussures de sa nièce.
Une place pour chaque chose, et chaque chose à sa place.
Elle vit le sac de Tara, lancés sur le sol au pied des escaliers, et leva les yeux au ciel : Tara avait toujours été si désordonnée, c’était un miracle qu’elle arrive à retrouver ses affaires dans la maison.
La druidesse se saisit du sac, plus lourd qu’elle n’avait soupçonné, et le posa correctement contre l’escalier, qu’il ne gêne pas le passage.
Elle entendit un léger « cling » lorsqu’elle le reposa au sol, et haussa les sourcils, se demandant quel objet pouvait bien faire un bruit pareil. Elle se pencha en avant, légèrement, tendant la main vers la fermeture éclaire du sac, effleurant presque le zip de ses doigts… Et se ravisa : elle n’allait tout de même pas fouiller dans les affaires de sa nièce !

Le four bippa au même moment, et Abiageal retourna dans la cuisine d’un pas rapide, ses chaussures à talon claquant sur le sol de la maison, s’affaissant à sortir le repas du four, enfonçant un long thermostat dans la viande pour vérifier sa cuisson : parfait. Le temps que Tara descende, la table serait mise, et le repas serait prêt à être dévoré.

La druidesse était en train de poser les couverts sur la table lorsque la voix de Tara résonna dans la maison.

« Non chérie, je n’ai pas touché à ton sac ! Et c’est bientôt prêt ! »

Elle sortit une bouteille de vin rouge du frigo, la débouchonnant pour la laisser respirer, et remplit une carafe d’eau, la posant sur la table aux côtés de la bouteille.
Abiageal était en train de couper du pain lorsqu’elle entendit les pas de Tara dans les escaliers.

« Est-ce que tu pourrais sortir le fromage du frigidaire s’il te plait Tara ? » 

Le long couteau sciait des tranches de pain, avec une habitude et une expertise un peu terrifiante.

« Je suis passée au Farmer’s Market ce matin, ils avaient un stand assez impressionnant de fromage de brebis qui m’avaient l’air absolument délicieux ! Enfin, j’imagine qu’en Irlande, tu as dû pouvoir manger du vrai bon fromage ! » Elle laissa échapper un léger rire.
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Druwide
Localisation : New York City
MessageSujet: Re: Blood must have Blood ft. Abiageal •Terminé•   Dim 31 Jan - 14:24



   
   Tara & Abiageal
   Blood must have Blood

T
ara s’habillait de la plus rapide des manières, négligeant ses cheveux détrempés pour un enfiler un bon gros sweat bien chaud et un vieux jogging qui traînait dans son placard, essuyant rapidement son visage. Elle déboula dans les escaliers quand la voix d’Abiageal vint la rassurer, le sac n’avait pas été ouvert. Les lourds secrets étaient donc restés tels quels, il ne lui restait plus qu’à monter tout ça et le fourrer dans un coin inconnu. Mais elle allait devoir faire ça plus tard, sa tante devait sûrement l’attendre pour le repas… Ou plutôt sa mère. La brune restait toujours confuse sur ce sujet, la femme qui l’avait mise au monde avait-elle eu assez de pouvoirs pour effectuer quelque chose d’aussi audacieux et dangereux ? Avait-elle été prête à condamner sa propre sœur pour rester en vie ? Son souhait n’était-il pas de rejoindre son mari dans l’eau delà ? Loin de son horrible fille ?

« Le fromage ? Hm. Bien sûr. » Elle entra dans la cuisine, tête baissée, ne voulant pas croiser le regard de sa tante, de peur d’y croiser celui de Fiona. Ses doigts se refermèrent sur la poignée du frigo, son visage rencontrant ce froid intense qui lui fit le plus grand bien. Elle attrapa le fromage avant de refermer rapidement le frigidaire, posant le tout sur la table, ses yeux chocolat se posant sur la lame du couteau qui coupait le pain. L’image de cette lame plantée dans le cœur de sa mère, manquant de lui faire perdre le contrôle mais elle tint bon, ses doigts se cramponnant au dossier de la chaise, son cœur battant à ses tempes. Il ne fallait pas qu’elle craque. Le claquement du couteau contre la planche à pain allait la rendre dingue.

Irlande. Ses phalanges devinrent d’un blanc prononcé, sa mâchoire se serrant alors que les images revenaient abruptement dans sa mémoire. La gorge tranchée de Steeven, le cri de Nélisse, le regard fou d’Alexis, le rire de sa mère. Elle fut prise de vertiges et manquait de s’écrouler au sol, ses mains contre ses tempes, elle essayait de tout chasser, de tout oublier. Mais c’était comme effacer un tatouage de sa peau, impossible. Reprenant doucement ses esprits et sa respiration, empêchant les larmes de couler. « On n’a pas vraiment eu le temps de redécouvrir les saveurs locales, mais le fromage de papa me manque oui. Je pensais avoir le temps d’aller en chercher chez le berger du coin mais pas eu le temps. »

« On a eu des empêchements. » Une mère complètement dingue sur les bras, Tara n’y tenait plus. Elle en avait marre de passer tout ça sous silence, Abiagael devait savoir, elle devait ouvrir les yeux sur la folie de sa sœur, sur ce qu’elle avait fait à sa propre fille. « Fiona était là… »


WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Humain
Localisation : BH
MessageSujet: Re: Blood must have Blood ft. Abiageal •Terminé•   Lun 1 Fév - 10:23

Blood must have Blood
Abiageal Δ Tara


Abiageal sourit à sa nièce lorsqu’elle entra dans la cuisine, toujours occupée à couper des tranches de pain pour accompagner le fromage.
Elle n’avait pas conscience de l’état de panique dans lequel se trouvait sa nièce, un sourire toujours présent sur ses lèvres, dos tourné à la jeune fille.
Son regard s’éclaira lorsqu’elle entendit le prénom de sa soeur s’échapper des lèvres de sa fille, et elle se retourna enfin, couteau toujours à la main, yeux pétillants.

« Oh, vraiment ! Comment va-t’elle ? »

On pourra en effet noter qu’elle avait fait une totale impasse sur la remarque sur le père de la jeune fille : Abiageal n’avait jamais eu d’opinion, au sujet de l’homme, si ce n’est qu’elle l’admirait puisque Fiona l’admirait.
Doit-on réellement revenir sur le fait qu’Abiageal était une adoratrice inconditionnelle de sa soeur ? Sur le fait qu’elle avait passé des années à s’habiller, se coiffer, se tenir, se maquiller, parler comme elle ? Cherchant à devenir une copie conforme, aimant les mêmes choses qu’elle, détestant les même choses qu’elles.

Elle se retourna de nouveau, finissant de couper le pain, reposant le couteau délicatement sur le plan de travail, déposant les tranches dans une corbeille, et s’éloignant de la cuisine pour rejoindre la salle à manger.

« Allez, mangeons, tu dois être affamée chérie ! »

Elle s’installa à table, croisant les jambes, et se saisissant de la bouteille de vin laissée ouverte sur la table, se servant un verre. Un grand verre.

« La maison était bien silencieuse sans toi ! »

Elle laissa échapper un léger rire, venant prendre une gorgée de vin, ses lèvres laissant une trace rouge sanguinolente sur le rebord du verre.

« Raconte moi tout ! Je veux tout savoir ! »

La broche à viande s’enfonça dans l’agneau, le sang de l’animal ruisselant le long de la lame du couteau, alors qu’Abiageal tranchait une première part d’agneau. La viande, tellement rosée qu’elle en paraissait rouge, laissait échapper des gouttes de sang, se mêlant à la sauce sur l’assiette.
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Druwide
Localisation : New York City
MessageSujet: Re: Blood must have Blood ft. Abiageal •Terminé•   Lun 1 Fév - 19:10



   
   Tara & Abiageal
   Blood must have Blood

S
es doigts finirent par lâcher le dossier de la chaise, les ongles ayant presque laissé une trace dans le bois tendre. Ses cheveux cachaient l’angoisse sur son visage tandis que son cœur partait en vrille dans sa poitrine suite à sa question. Comment allait cette garce ? Cette femme qui avait mal tourné à cause d’un amour trop passionnel ? Elle était morte, transpercée puis léchée par les flammes de cet incendie. Et la voilà qui se baladait dans le corps de sa sœur, était-ce un jeu ? Est-ce que sa mère parlait-elle à travers la bouche de sa tante ? Est-ce que les doigts qui tenaient le couteau étaient contrôlés par l’esprit de cette dingue ? « Fiona. Je n’en sais rien, elle ne m’a rien dit. »

Le ton enjoué d’Abiageal manqua de lui faire lâcher le fromage, ses pas l’emmenant dans la salle à manger, posant le plateau sur la table. Son regard se posa sur sa tante qui venait de s’installer tranquillement à table. Elle observait le moindre de ses faits et gestes, fixant cette main agripper le verre de vin rouge. La couleur du breuvage évoquait affreusement le sang qui s’était répandu sur le haut de sa mère quand le poignard avait atteint le cœur. La regarder boire la boisson la rendait presque dingue. Comment allait-elle lui annoncer la nouvelle ? Se rongeant de nouveau les ongles, elle put sentir son cœur devenir dingue dans sa poitrine, son esprit s’en allant dans tous les sens alors que sa jambe droite se mit à trembler sous la table.

Elle était là, sa mère était toujours là, en face d’elle. Tara n’était pas en sécurité, elle allait sûrement mourir dans son sommeil, Abigeal venant lui trancher la gorge sous l’influence de Fiona. Elle devait à tout prix empêcher ça. Ses doigts se refermèrent sur le manche de son couteau, son regard angoissé se posant sur ce morceau de viande qu’elle venait de découper. Un haut le cœur la prit et elle s’empressa de détourner son attention de ce macabre spectacle. Tara ne faisait même pas attention à ce que disait sa tante, trop obnubilée par le meurtre de sa mère.

Sa main vint se refermer sur la bouteille de vin et Tara se versa une bonne dose dans son verre, se fichant des interdictions de sa tante. Elle but une grande gorgée avant de fermer les yeux, elle n’en pouvait plus. Les secrets allaient la rendre folle, il fallait qu’elle le dise, qu’elle raconte tout. Son regard se posa sur sa tante avant qu’elle ne l’abaisse pour attraper un morceau de pain. « Nous sommes arrivés assez tard. J’ai bu quelques verres avec Alexis avant que le sol ne vienne tanguer sous moi. » Nouvelle gorgée de vin. « Nous sommes allés nous coucher, droguée comme j’étais, je ne pouvais pas faire autrement. » Encore. « Nous avons été réveillés en pleine nuit par le cri de Nélisse qui s’échappait du manoir. Je me suis levée pour trouver Steeven égorgé dans son lit. Et tu sais qui j’ai vu dans le couloir ? Hein ? Fiona. Avec son éternel sourire. »

Elle posa le verre avant de plonger son regard dans le sien. « Je sais que tu lui as dit pour notre venue. Tout nous a tous condamnés parce que tu es tellement soumise à ta sœur que tu ne te rends pas compte qu’elle est complètement timbrée ! »

WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Humain
Localisation : BH
MessageSujet: Re: Blood must have Blood ft. Abiageal •Terminé•   Dim 7 Fév - 17:29

Blood must have Blood
Abiageal Δ Tara


Les sourcils d’Abiageal se froncèrent légèrement, son sourire enjoué ne disparaissant pas pour autant de son visage. Elle allait ouvrir la bouche pour lui demander ce qu’elle entendait par : J’en sais rien, elle ne m’a rien dit, mais elle se ravisa : elle savait bien que sa nièce n’avait pas la meilleure des relations avec sa mère, puisque l’enfant était responsable de la mort de son père, l’homme le plus important dans la vie de Fiona, et leurs retrouvailles avaient sans doute été tendues : comment peut-on pardonner à la personne qui nous a arraché un être cher, un être aimé, après tout !
Le goût du raisin fermenté empli la bouche de la druidesse, et elle laissa le liquide s’écouler dans sa gorge, savourant les notes fruitées et terreuses de la boisson alcoolisée. La femme leva un sourcil, haut, lorsqu’elle vit Tara se saisir de la bouteille de vin sur la table.

« Jeune fille, je croyais avoir été très clair sur la consommation d’alcool dans cette maison. »

Tara n’était qu’une enfant, encore loin, très loin de ses 21 ans.
La brune était sur le point de se lever, pour ôter le verre des mains de sa nièce, lorsque les yeux sombres de la jeune fille se posèrent sur elle, la figeant sur place. Il y avait quelque chose de… morbide, dans le regard de Tara. Quelque chose de mauvais, de malsain.
Abiageal se sentit se rasseoir, et ses mains se posèrent bien à plat sur la table, fixant sa nièce.
Elle babillait, et ses paroles n’avaient pas de sens : le cri de Nélisse, le cadavre de Steeven… La druidesse regarda sa nièce avec préoccupation, la sentant au bord de la crise de nerf, ses mains nerveuses agrippant le verre, qu’elle finit par reposer sur la table : sans doute avait-elle peur de le renverser.

La femme ouvrit la bouche, pour protester, et réfuter les propos de Tara, mais sa bouche se referma aussitôt sec, et ses mains vinrent frapper la table avec force, faisant trembler les couverts et tanguer les liquides dans les verres.

« Ne parle pas de Fiona de la sorte. »

Abiageal se sentait au bord du gouffre, poitrine compressée, et souffle court. Ses yeux furieux étaient posés sur le visage de sa nièce, et sa mâchoire était serrée par la colère, la rage qu’elle ressentait en entendant de tels propos sortis de la bouche de cette petite idiote.

« Tant que tu vivras sous mon toit, tu garderas ce genre de remarque pour toi. Je ne t’ai recueillit que pour rendre service à ma soeur, et je refuse de rester là à te regarder l’insulter ! »

Elle n’était même pas « ta mère », oh non. Tara ne méritait pas d’appeler Fiona sa mère.
Et ce n’était pas deux gorgées de vin qui allaient justifier de tels propos.
Gamine ingrate.
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Druwide
Localisation : New York City
MessageSujet: Re: Blood must have Blood ft. Abiageal •Terminé•   Lun 8 Fév - 14:00



   
   Tara & Abiageal
   Blood must have Blood

L
a main de Tara finit par s’emparer du couteau à sa droite, ses doigts s’enroulant lentement autour du manche avant de le serrer fermement, le métal refroidissant sa paume. Son regard n’avait plus rien d’innocent ou bien même de paniqué, seule une véritable haine y brûlait, un feu ardent que rien ne pouvait éteindre. Les flammes la consumaient peu à peu, le doute avait laissé place à l’impulsivité, la raison avait laissé place à la folie. On l’avait poussé à bout, elle n’y pouvait rien, son cerveau avait lâché, son cœur avait pris peur. Elle ressemblait tellement à sa mère à cet instant précis. La voix de sa tante résonnait creux dans ses oreilles alors qu’elle se redressait brusquement, faisant tomber sa chaise en arrière, plantant la lame du couteau dans le bois tendre de la table. « Tu ne la connais pas. Tu es complètement aveugle Abiageal. Une aveugle qui s’est laissé dominer par une sœur complètement folle. »

Tara se pencha en avant, plongeant son regard dingue dans celui de sa tante, elle y cherchait cet éclat vengeur, celui de sa mère, celui de celle qui avait sacrifié la vie de sa propre sœur pour tuer sa fille. Mais la brune ne se laisserait pas faire. D’un geste rageur, elle glissa sa main libre dans la poche de sa veste et l’ouvrit, les doigts tremblants. « Tara, tu ne gagneras jamais. Tu pensais que me tuer suffirait à te faire vivre une vie meilleure et sereine ? Jamais. Tu n’auras jamais cette chance. Notre famille est maudite, tu es maudite de par le tatouage dans ton dos, ma mort te rendra plus forte certes mais te rendra bien plus folle que tu ne l’es déjà. J’ai trempé dans la magie noire Tara et j’ai trouvé un moyen de vaincre la mort. Ta tante est ma porte de sortie, mon esprit voyage déjà vers cet horrible continent pour prendre possession de son cœur, de son corps, de son esprit. Tu ne seras jamais en sécurité Tara. Jamais. »

Elle balança la lettre sur la table, fixant le papier taché de sang avant de fixer sa tante, mâchoire serrée, le tatouage dans son dos la brûlant atrocement. Qu’est-ce qu’elle crevait d’envie d’user de ses maigres pouvoirs sur sa tante et donc sur sa mère. Elles méritaient toutes deux de payer pour ce qu’elles lui avaient fait subir. Une enfance gâchée et une adolescence troublée à cause d’elles. Jamais elle ne leur pardonnerait, elles devaient payer. Encore et toujours. « Ta sœur est morte. Ma mère est morte de ma main. Qu’est-ce que ça te fait de savoir qu’elle se sert de toi comme d’un pantin ? » Sa main était toujours cramponnée à ce couteau, ses doigts commençant à la démanger sérieusement.

WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Humain
Localisation : BH
MessageSujet: Re: Blood must have Blood ft. Abiageal •Terminé•   Dim 28 Fév - 13:54

Blood must have Blood
Abiageal Δ Tara


Tu ne la connais pas. Abiageal sentit son sang bouillir dans ses veines, le bout de ses doigts la démangeant comme s’ils grouillaient de fourmis. Elle ne la connaissait pas ? Elle ? Sa soeur ? Mais pour qui se prenait-elle, cette gamine stupide, ingrate, ridicule et hystérique ? Comment osait-elle tenir de tels propos ! Comment… comment…
Le coeur de la druidesse battait à tout rompre dans sa poitrine, et ses mains s’étaient mises à trembler. Trembler, comme animées par une envie, une seule, un désir profond de venir se fermer autour du coup de la jeune fille, et de serrer. Serrer, jusqu’à ce que le rouge de ses joues devienne blanc, que ses yeux de biches sortent de leurs orbites, que sa langue gonfle dans sa bouche, et qu’elle étouffe. Les soubresauts de son corps, comme ceux d’une poule décapitée, résidus de tensions nerveuses dans le corps, quand les poumons crachaient leur dernier souffle, et que le corps de la jeune fille retombait sur le sol, comme un pantin.

Le repas était oublié sur la table.
Ne restait que les deux femmes, se regardant droit dans les yeux, un brin essoufflée par la rage qui enserrait leurs coeurs.
Et puis…

 « … »

Tuer.

Tuer.

Tuer.

Tuer.


L’air de la pièce était soudainement pesant. Si pesant que la poitrine d’Abiageal avait du mal à se soulever. L’air qui entrait dans ses poumons était brûlant.

Rouge.
La lettre était rouge.
Non. Brune.
Elle était brune de sang.
Noire de sang.

Le rire qui s’échappa de la gorge d’Abiageal était absolument terrifiant.
Teinté d’hystérie, de peine, de douleur, et de folie.
La pièce, silencieuse comme un tombeau, était pleine de ce rire, ce rire qui s’échappait de la gorge d’Abiageal comme autant de couteaux plantés dans son dos, dans son corps d’épines glissées sous sa peau.
Son être tout entier était à feu et à sang. Sa peau la démangeait, comme brûlée par les piqûres de milliers de fourmis rouges. Elle avait envie de se l’arracher du bout des ongles. Griffer jusqu’à ce que le sang coule, griffer jusqu’aux muscles, déchirer jusqu’à l’os.

Et puis, soudain, le silence.
Le rire, mort dans la gorge d’Abi, aussi soudainement qu’il était apparut. Ce sentiment, encore, de ne pas pouvoir respirer.
Qu’est-ce que ça te fait ?

Il suffit d’un geste de la main, et la table se renversa. La vaisselle s’éclatant au sol, la nourriture dispersée partout. Un geste de la main, propulsant Tara hors de sa chaise, venant la frapper vivement, onde de choc l’envoyant rebondir contre le mur.
Abiageal voulait entendre les os craquer.

« Je vais t’arracher le coeur. »

Elle allait plonger sa main dans la cage thoracique de l’enfant, et lui arracher son coeur encore chaud et battant.
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Druwide
Localisation : New York City
MessageSujet: Re: Blood must have Blood ft. Abiageal •Terminé•   Dim 28 Fév - 17:56



   
   Tara & Abiageal
   Blood must have Blood

S
ouffrance. Larmes. Folie. Tara n’arrivait plus à penser correctement. La douleur explosait en elle sans qu’elle ne puisse rien faire pour la stopper. Son dos avait violemment heurté le mur tandis que le rire fou de sa tante, ou plutôt de sa mère, résonnait au creux de ses oreilles. Son corps s’affaissa de lui-même sur le côté, ses jambes refusant de porter son poids. Tout semblait tanguer autour d’elle, le sang s’échappant de ses lèvres dans un goût de rouille qui lui donnait envie de vomir. Ses côtes déjà fragiles depuis son retour n’avaient pas su résister au choc, deux d’entre elles s’étaient brisées, manquant de perforer un poumon. Mal. Elle avait tellement mal. Et pourtant, il fallait qu’elle se lève, qu’elle se batte.

A quoi bon ? Ses yeux s’ouvrirent en grand, balayant le sol de la cuisine d’un regard perdu, flou, ailleurs. Il n’y avait plus de raison de se battre. Tara avait tout perdu, tout sans exception. A quel prix devait-elle encore vivre ? Son père n’était plus, sa mère avait péri de sa main pour se réincarner dans le corps de cette tante aussi folle que dangereuse. La brune avait échoué en tout point. Malgré son envie et sa motivation, elle n’avait jamais su finir son grimoire. Aucune meute ne l’avait accepté comme émissaire. Son innocence avait disparu sans qu’elle ne le veuille. Sa mère avait réussi à lui remettre la main dessus et allait parvenir à ses fins. Tara n’était plus qu’une poupée de chiffon sur le sol, brisée, détruite. A quoi bon combattre alors que la mort semble si douce ? Je peux enfin rejoindre papa.

La phrase de sa tante eut l’étrange effet de la faire sourire, elle s’était difficilement redressée, s’appuyant sur le mur ce qui lui arracha une grimace. Le cœur, cette famille n’en avait jamais eu, tout semblait avoir un goût de cendres et d’amertume, vivre était un péché, être heureux était un acte lâche. Fermant doucement les yeux, elle laissa les ténèbres la rejoindre et envahir son univers. Tara le savait et l’avait toujours su, destinée à vivre et devenir comme sa mère, il ne lui restait plus qu’un pas à franchir pour sombrer dans le délicieux monde de la folie. La magie l’aiderait à dévaster sa vie, ses proches, sa ville, les créatures qui y rôdaient. Une toux la secoua violemment alors que sa bouche s’était ouverte pour articuler quelques misérables mots. « Je n’ai pas de cœur. » Tara était devenue Fiona. Mais elle n’était plus animée par ce même amour passionné, mais par une haine qui avait fini par entièrement la consumer. Et la brune se refusait à vivre de la sorte. « Mais vas-y, tue-moi si ça te fait si plaisir, tout le monde s’en fout de ma petite vie. »

Alexis. Ses yeux s’ouvrirent brusquement, dévoilant ses ténébreuses prunelles. Alexis, Alexis peut me sauver de cette folie. Et tandis qu’Abiageal semblait sur le point de mettre fin à ses tristes jours, Tara se redressa avec toute la peine du monde, usant de la magie contenue dans son tatouage pour rester debout. La douleur était insupportable, elle brisait la moindre de ses barrières, les larmes coulant abondamment sur ses joues. Une sensation de brûlure parcourait la moindre parcelle de peau, chaque muscle se plaignait de fatigue et pourtant, elle restait sur ses deux jambes. Son regard avait complètement changé, déterminé et effrayant, on aurait pu croire que Fiona se tenait là. « Je suis la fille de ta sœur. Sœur qui était beaucoup plus puissante que toi. Tu penses vraiment t’en sortir ? » Et sans rien ajouter, seulement en fermant le poing, elle envoya Abiageal valser à l’autre bout de la pièce. Arrachant les structures métalliques de l’évier, elle s’en servit pour maintenir sa tante sur le mur.

« JE vais t’arracher le cœur. »

WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Humain
Localisation : BH
MessageSujet: Re: Blood must have Blood ft. Abiageal •Terminé•   Mar 1 Mar - 13:26

Blood must have Blood
Abiageal Δ Tara


Vous savez, ces moments dont tout le monde parlent, quand on est au bord du précipice, sur le point de tomber dans les Enfers. Ces supposés beaux moments, magnifiques moments, moments de calme et de sérénité. Les lumières blanches, le chant des anges, le sentiment de béatitude qui nous envahie, lorsqu’on est sur le point de mourir.
Voir sa vie défiler devant ses yeux.
Ça n’arriva pas. Il n’y avait pas de lumière blanche, pas de chant d’ange. Il n’y avait que le battement de son coeur, et la rage qui brûlait dans son regard, incendie incandescent.
Une impuissance, aussi, peut-être. Mais pas de calme. Jamais de calme.

Abiageal avait le souffle court, coupé, même. Elle avait heurté le mur avec tellement de force qu’elle avait sentit le plâtre craquer sous son dos. La douleur avait été vive et brutale et, maintenant, semblait se déverser dans tout son corps, comme si chaque nerf avait été frappé par un coup de marteau. Elle en avait les larmes aux yeux, bouche ouverte, haletant pour reprendre son souffle ou ses esprits.
Elle essaya de se débattre, un peu, mais les liens qui la maintenaient au mur ne lui laissaient pas la moindre place pour se tortiller hors d’eux.

Ça aurait pu finir là.
Mais si Abiageal n’avait jamais été aussi forte que Fiona, il n’empêchait qu’elle était une druidesse. Plus âgée, plus expérimentée que l’enfant idiote face à elle.
Et, surtout, Abiageal était animée par une force plus puissante que le besoin de survivre de la jeune fille. Parce que rien n’est plus dangereux qu’une femme n’ayant plus rien à perdre.

Si les liens maintenaient les bras d’Abi, ses mains restaient libres et, d’un geste de la main, et de quelques mots murmurés en latin, une chaise vint se fracasser dans le dos de Tara. Suffisamment pour que l’adolescente détourne son attention quelques secondes, permettant à Abi de se défaire des liens métalliques.
Elle retomba sur le sol avec un bruit sourd, s’appuyant contre le mur pour se maintenir droite.

Elle ne gâcha pas une seconde de plus, se jetant au cou de sa nièce, griffes tendues. Ses mains se refermèrent autour du cou de l’adolescente et, le poids de son corps et la force de sa course les renversant, ses genoux vinrent heurter le sol, de part et d’autre de Tara, tandis qu’elle s’asseyait sur la poitrine de sa nièce, ses mains enserrant toujours le cou délicat de la jeune fille.
Elle serra.
Elle serra, sans le moindre état d’âme.
Elle serra, ses yeux plongés dans ceux de sa nièce.
Elle serra.

Il y avait quelque chose d’humide, sous son pouce. Lorsqu’elle baissa les yeux, pensant trouver du sang, elle ne trouva que des sillons de larmes.
Aïeeeeeuuh.
Ça lui fit l’effet d’une bombe, d’une claque, d’un coup en plein coeur et, l’espace d’un instant, ses doigts se desserrent.
Tara.
Ses yeux s’écarquillèrent, juste un court instant, tandis que les traits du visage de sa nièce se dessinaient sous ses yeux ébahis.
C’était sa nièce qu’elle était en train d’étrangler. L’enfant dont elle n’avait jamais voulu, mais qu’elle avait pris sous son toit, sous son aile, et qu’elle avait aimé, malgré tout. Malgré elle. L’enfant qu’elle aurait pu avoir, mais n’avait jamais eu la chance d’enfanter. L’enfant que le destin lui avait refusé.
L’enfant qui pleurait, et qu’elle avait comporté à l’aide de tasses de chocolat chaud, et de soirées sur le canapé à regarder des films, enroulés dans des couvertures. L’enfant à qui elle avait donné son premier grimoire, celui qu’elle avait jalousement gardé pendant des années, parce qu’un grimoire, c’était comme un morceau d’âme.

C’était Tara.

Ce n’était qu’un instant d’hésitation.
Juste un instant.
Mais, souvent, c’était suffisant.

© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Druwide
Localisation : New York City
MessageSujet: Re: Blood must have Blood ft. Abiageal •Terminé•   Mar 1 Mar - 19:58



   
   Tara & Abiageal
   Blood must have Blood

N
ouveau coup fourbe de la part de sa tante. Tara se retrouva clouée au sol, le souffle de nouveau coupé. La chaise s’écrasa à ses côtés, le bois se fissurant tout comme le cœur de la brune. Il n’y en restait plus que des miettes qui se perdaient dans un océan bien trop sombre pour qu’on puisse les attraper. Tara n’était plus que douleur et haine, toute notion de compassion, d’amour, de joie ou bien même d’espoir avait déserté son corps pour la laisser en proie aux ténèbres qui rôdaient tout autour. Tout lui semblait désormais difficile. Respirer, fixer le plafond, remuer ses doigts endoloris.

Et pourtant, une voix la poussait à se relever et à terminer ce combat, hélas cet appel était bien trop faible pour la faire obéir. Tara ne bougeait pas, attendant son heure, attendant qu’on vienne lui arracher le cœur. La brune était partagée entre deux caractères qui se battaient pour prendre le contrôle. Une fois, elle voulait tuer sa tante et supprimer sa mère. Une fois elle ne souhaitait qu’une chose : Rejoindre les Dieux de ses ancêtres et son père.

Des doigts glacés se refermèrent sur sa gorge et un poids pesait sur son corps, rendant sa respiration plus difficile encore. L’air vint à lui manquer rapidement, des tâches noires dansaient devant ses yeux, sa bouche s’ouvrait à la quête d’une nouvelle brise qu’elle ne pouvait obtenir. Ses mains se cramponnaient aux poignets de sa tante, tentative désespérée d’échapper à cette douloureuse emprise, mais rien n’y faisait. Tara se mourait, là, sur le carrelage de la cuisine, ses souvenirs comme seuls réconforts. Ses yeux refusaient de se fermer, plongés dans ceux furieux d’Abiageal. Ne pas abandonner, rester forte jusqu’au bout. C’était sa mère dans ce corps, cette flamme était son esprit fou. Elle ne céderait pas. Un hoquet fila entre ses lèvres alors que ses jambes bougeaient contre le sol, son corps refusant de mourir.

Quelque chose d’humide s’écrasa sur ses joues. Une fois de plus. Encore une. Des larmes, sa tante pleurait. Serait-ce dans une lutte intérieure ? Elle contre sa sœur ? Le Bien contre le Mal ? La Raison contre la Folie ? Tara n’en avait plus rien à faire des remords de cette femme, elle n’était plus qu’une marionnette à ses yeux, une marionnette qu’elle devait briser par tous les moyens.

Et là. Il y eut cette porte de sortie si généreusement offerte. Il ne s’agissait que d’un très court instant, mais l’instinct avait pris le dessus. La vengeance avait sauté sur l’occasion sans questionner l’humain. Son tatouage s’anima dans son dos, les branches s’étendant brusquement sous la peau, l’encre se répandant jusque sur ses épaules, pulsant au rythme de ses battements de cœur. Son regard n’était plus le sien. Froid et déterminé, il n’était plus le sien.

Sa main s’enfonça entre ses côtes, brisant les os comme s’ils n’étaient que copeaux de bois. Ses doigts se refermèrent sur le précieux organe, le sentant battre contre sa paume. Et d’un coup sec, elle l’ôta de sa place originelle. Elle pouvait lire la surprise et la douleur sur le visage, désormais figé, de sa tante.

« I Win Mother. »

Elle repoussa le corps inanimé d’Abiageal et se redressa comme elle le pouvait, fixant ce cœur ruisselant de sang. Tara était presque fascinée, envoûtée. La vie humaine ne tenait qu’à ce petit muscle si fragile. En parlant de… Le sien cessa de battre un court instant et elle s’effondra au sol, son tatouage s’agrandissant de nouveau pour se propager le long de son dos, le long de sa colonne vertébrale, prenant la forme d’une lame sortie tout droit de son arbre de vie. Un cri s’échappa d’entre ses lèvres alors qu’elle se sentait brûlée de l’intérieur.

Un voile obscur s’abattit sur son regard.

WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Humain
Localisation : BH
MessageSujet: Re: Blood must have Blood ft. Abiageal •Terminé•   Mar 1 Mar - 23:28

Blood must have Blood
Abiageal Δ Tara


Il avait suffit d’un instant, vraiment. D’un court moment d’hésitation, d’un éclair de reconnaissance. D’une seconde de lucidité. Un battement d’aile du papillon, geste si innocent, déclenchant des tsunamis à l’autre bout du globe.
C’était un tremblement des mains, un tic dans les doigts, une petite voix à l’arrière de sa tête, qui avait soufflé « Attends ». Attends, regarde. Regarde ce que tu fais.
Serres enserrées autour du cou délicat d’un cygne gracieux. Les ongles qui s’enfonçaient dans la chair, comme pour plonger à l’intérieur de cette gorge de rossignol. Arracher les cordes vocales, déchirer les nerfs, pousser jusqu’à l’os, jusqu’à se refermer sur la colonne vertébrale, et tirer.

Il avait suffit d’une seconde.
Peut-être avait-est ce était le souffle de Tara, le hoquet humide, la toux ensanglantée.
Une seconde de trop.

Les mains de Tara quittèrent les poignets d’Abiageal, comme abandonnant la lutte, cessant de résister, contre cette étreinte qui n’était déjà plus qu’une caresse contre la peau rougie de l’enfant.
Mais elles ne retombèrent jamais sur le sol, ne vinrent jamais s’écraser contre le carrelage.

Ce fut de la gorge d’Abiageal que le hoquet de surprise s’échappa, lorsqu’elle vit les mains de Tara fuser, comme un éclair dans le ciel, jusqu’à la poitrine de Tara. Ses yeux s’écarquillèrent alors qu’elle sentit l’impact entre ses seins, et ses lèvres s’ouvrirent, comme pour pousser un hurlement de douleur. Elle sentit la douleur atroce des os se brisant sous la force du c-


Le corps sans vie d’Abiageal O’Callaghan s’écrasa contre le sol avec un bruit sourd, la tête cognant vivement contre le carrelage froid. Les jambes étaient repliées sous la femme, les bras étalés sur le sol de part et d’autre du corps. Le brun des cheveux de la druidesse se mêla bien vite à la tache pourpre grandissant sous elle, s’incrustant dans les rainures du carrelage blanc.
Du trou béant dans sa poitrine, on pouvait apercevoir les os brisés tachés de sang, les fibres du vêtement mêlées aux éclats d’os, aux artères déversant sur le sol le sang qui, plus jamais, n’irriguerait le cerveau de la femme.

Ses yeux, si bleus, si vifs, fixaient le plafond sans le voir. Sans plus jamais rien voir.

Mort barbare, ennemie de pitié,
Mère éternelle de douleur,
Cruel, implacable décret,
Tu vins nourrir mon coeur en deuil,
Et c'est pourquoi je vais songeur,
Forçant ma langue à te maudire.

© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Druwide
Localisation : New York City
MessageSujet: Re: Blood must have Blood ft. Abiageal •Terminé•   Mer 2 Mar - 14:26



   
   Tara & Abiageal
   Blood must have Blood

S
on gémissement de douleur résonnait dans toute la cuisine, lui rendant écho de cette souffrance qui ne quittait plus son corps. Ses mains étaient crispées sur le carrelage gelé désormais tâché de sang. Que lui avait fait sa tante avant de mourir? Pourquoi est-ce que son tatouage la clouait ainsi au sol, sans lui donner la moindre chance de se relever? Piégée par sa propre personne, Tara était au plus bas. Sa tête refusait de chasser la douleur et la peur. Allait-elle mourir? Maintenant? Après toutes les horreurs commises pour rester sur cette putain de Terre dans les bras de cette Alpha? Etait-ce sa récompense que de souffrir de la sorte? Elle regrettait d'avoir arraché ce cœur maudit, responsable de ses terribles maux.

Dans ses derniers instants de lucidité, elle eut le courage de se rouler sur le dos pour fixer le plafond. Les bras étendus sur le sol, les jambes douloureuses et le crâne sur le bord de l'explosion, Tara osa enfin fermer les yeux. Un murmure intérieur la fit frissonner d'angoisse, mais elle n'y fit pas attention, se laissant aller dans les bras de cette tendre inconscience. Tout était désormais terminé.

|||||||||||


Ses pas se faisaient discrets sur le parquet, ses doigts tenaient nonchalamment la bouteille de whisky, celle qu'elle gardait planquée sous son parquet pour quelques coups de déprime. Elle en but une longue gorgée, rien que l'idée d'avaler la faisait souffrir. La boisson glissa douloureusement dans sa gorge, mais elle n'arrêta pas pour autant, laissant cette larme finir sa course. Son regard se riva sur le miroir de l'entrée. Où était passée la véritable Tara? Quelle était cette ombre de jeune femme? Des cernes violettes effrayantes, un teint blafard, un coup violacé plus que douloureux. De sa main libre, elle dégagea son dos, se tournant de façon à pouvoir l'observer dans la glace. L'arbre de vie avait changé. Les feuilles étaient tombées des branches, les laissant nues et effrayantes. Le tronc s'était brisé pour laisser place à des racines crochues qui se répandaient, telles une toile d'araignée, sur le bas de son dos. Ce tatouage était effrayant, infâme et pourtant, il la représentait. Tara serra la mâchoire, empoignant plus fermement la bouteille avant de la balancer contre le miroir dans un hurlement de rage.

|||||||||||


Les flammes dansaient devant ses yeux dans des nuances orangées envoûtantes. Ses mains tâchées de sang étaient dissimulées sous les manches du pull de son père. Le feu qui se tenait devant elle dévorer le corps inanimé de sa tante. C'était fascinant de voir à quel point l'humain était fragile, autant physiquement que moralement. Une simple brise et il était brisé. Tara tendit sa main vers ce foyer brûlant, ses doigts frôlant les flammes qui vinrent lécher paresseusement sa peau salie. Ses lèvres se mouvèrent en une courte prière destinée aux Dieux de ses ancêtres.

|||||||||||


Elle n'avait plus rien à craindre. Les cendres avaient été répandues dans les airs, la pelouse tondue et le sol de la cuisine nettoyé à l'eau de javel. Toutes les affaires de sa tante avaient été montées dans le grenier et sa chambre scellée par un simple sort. Elle ne voulait plus entendre parler d'elle, ne plus penser à elle. Sa mère était enfin morte, elle pouvait vivre en paix. Pour le moment. Les monstruosité commises n'allaient pas tarder à venir la hanter. Quelques jours de bonheur avant que tout le malheur du monde ne s'abatte sur elle. Car après tout, Tara était orpheline, elle n'avait plus rien. Elle n'était plus rien.  

Une meurtrière.

RP TERMINE

WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Blood must have Blood ft. Abiageal •Terminé•   

Revenir en haut Aller en bas
 
Blood must have Blood ft. Abiageal •Terminé•
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Test de Bloodbowl par Jane Aden !
» Blake Whisper † « Blood will have blood. »
» Blood must have blood. (ZAHRA)
» Blood must have blood # Traque
» Blood must have Blood • Charlie Crawford

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf :: Rps terminés-
Sauter vers: