AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tu vas me torturer ou tu as décidé de me tuer à force de parler ? [Derek]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Tu vas me torturer ou tu as décidé de me tuer à force de parler ? [Derek]   Lun 21 Déc - 13:27





Derek Sales Hale


Caractère
Mon nom est Derek Hale. Vous l'avez sûrement entendu plusieurs fois au détour d'une conversation sur l'histoire de Beacon Hill ou en passant devant des ruines protégées d'une grille "Interdiction d'entrer". Dites vous d'avance que ce n'est pas en m'approchant plus que vous en saurez d'avantage. Bien au contraire, je suis - comme le veut ma nature - quelqu'un de solitaire. J'ai appris avec la force de l'âge à forger cette carapace sous ce corps d'acier qui protège néanmoins un cœur qui n'est pas en pierre, navré de vous décevoir. Certes, je suis celui qui ne dit mots mais qui écoute tout, celui qui n'aura pour unique discussion que de gutturaux grognements, et celui qui vous tentera de vous faire peur à la première approche. Bien entendu, ceci n'est que protection, façade et détournement. Au fond de moi, je me demande bien trop souvent pourquoi certaines personnes m'accordent autant d'intérêts, d'affection et d'estime. Qu'ai-je fait pour le mériter ? Ne vous méprenez pas, je ne suis pas né aussi froid et sadique. Seul le temps a joué avec mon caractère, ma confiance et mon envie de m'attacher.

Plus jeune, je me serais qualifier d'égocentrique, machiste avec une grande gueule sans pour autant avoir une petite, enfin bref vous l'avez compris. Mais la perte d'êtres chers au sein de votre famille vous fait voir la vie d'un autre œil. Le temps des bisounours était terminé pour moi, il me fallait m'endurcir et accepter mon autre moi : Mon côté lupin. J'ai eu du mal à le faire mais je me suis habitué petit à petit à céder mon corps à la lune à chaque fin de cycle. On me parlait de triskel, de symbole et de toute autre chose mais je ne voyais qu'une seule et unique façon de me contrôler : ma colère débordante.

Oui en effet, vous pouvez me dire que je suis quelqu'un d'imprévisible, j'assume complètement ce fait là, me surprenant parfois à exploser pour des raisons qui restent infimes. Mais je suis comme cela, un rien me rend agressif, et un tout me pousse à la violence. Certains arrivent parfois à rester de marbre face à mes excès de colère, d'autres carapatent la queue entre les jambes. N'oubliez pas, je suis un loup qui défendra coûte que coûte son territoire. Vous ne me verrez cependant demander de l'aide à personne, pensant fortement que je ne peux compter que sur moi même.

Dernier point - enfin je pense - à aborder est mon manque de confiance en moi. Me sentir vulnérable n'est pas une chose que j'apprécie forcément, et m'ouvrir aux autres est incompatible avec ce fait là. Derrière mon sourire caché, mon haussement de sourcils beaucoup trop fréquents, mes soupirs, grognements et autres messages que pourraient vous envoyer toutes les pores de ma peau, se cache quelqu'un qui n'attend qu'une seule chose : briser sa carapace et enfin vivre une vie normale, sans peur ni angoisse...

Enfin, juste une chose : Vous pourrez tenter de me le faire dire de vive voix, je jouerais la carte de l'innocence et de l'incompréhension. Alors rendez moi un service, faites comme si vous n'aviez rien lu...  


Histoire
Beacon Hill, petite bourgade au sein de la Californie, entourée de collines et ayant vu la naissance des enfants Hale. Je ne suis pas le plus petit, mais le seul garçon que ma mère Talia a eu. Autrement dit, le chouchou de ses dames, le frère adoré de Laura et Cora et le concurrent non-désiré de Peter, mon oncle. Dans ma famille, nous naissons loups garous, et nous connaissons amplement notre héritage, notre chance et nos devoirs. Ma mère, Talia était une alpha respectée, qui avait la capacité de se transformer totalement en loup. Elle nous a éduqué dans la tradition et la voie qu'elle souhaitait donner à sa famille. Petit, j'étais un enfant discret et calme, ne faisant guère de frasques. Moins de soucis je causais, moins l'attention se portait sur moi. Compromis parfait n'est-ce pas ? Enfin cela ne dura pas longtemps.

Il me suffit d'entrer au lycée pour que cela s'évapore aussi vite que je l'avais mis en application ! La nature m'avait donné des capacités physiques sortant de l'ordinaire, des yeux d'un gris bleus faisant flancher un tas de filles et un sourire ravageur entretenu à coup de dentifrices juste entamés et d'une brosse à dent traînant dans un verre. Enfin bref, vous l'aurez compris, je prenais conscience de mes atouts jours après jours. Pour canaliser l'énergie débordante dont je disposais, je décidais de me présenter dans l'équipe de basket du lycée, gagnant ma place sans grand effort. Et qui dit lycéen, dit naissance de sentiments, les premiers. Et c'est pour Paige que les miens se tournèrent ! Elle était mon opposée, une jeune fille calme, studieuse, posée, intelligente. J'étais le cancre, le bougon, le survolté et celui qui pensait pouvoir tout posséder. Je déchantais rapidement, me trouvant confronté à un mur quand cette dernière m'ignora pour repartir à son activité. Si j'étais doué pour le sport, elle avait des doigts de fée pour manier l'art du violoncelle. Je pouvais passer des heures à l'écouter sans me lasser. C'est certainement pour elle la première que je dérogeais aux règles que je m'étais fixé et parti m'excuser. Après tout, ses prunelles brunes m'avaient envoûté. Son sourire aussi. Mon première amour pour être honnête. Mais plus notre relation avançait, plus je me posais des questions sur ma véritable nature. Devais-je lui en parler au risque de la faire fuir ? Ou lui cacher au risque qu'elle l'apprenne et parte ? Une impasse. Voilà dans quoi je me trouvais. Et j'eus la riche idée de me tourner vers mon oncle Peter, plus âgé que moi pour lui demander des conseils. Il resta catégorique : qui d'autre pouvait accompagner un loup mis à part... Une louve ? Petit à petit l'idée s'ancrait dans ma tête. Il me fallait transformer Paige. Ennis mordit Paige, mais comme toujours lorsque cela me concerne, cela ne se passa pas de la meilleure des façons ! La morsure peut être mortelle... Et ce fût le cas pour la jeune femme. Je me dus donc de l'achever sous sa demande, moi qui la regardait s'éteindre petit à petit au creux de mes bras. Mes yeux devinrent azuré, le poids de l'acte que je venais d'accomplir jouant sur ma lycanthropie.

Les années passant, je retombais sous le charme d'une femme vicieuse, mais je le sus que trop tard. Kate Argent débarquait avec sa confiance en elle, son regard bleu ravageur, et ses boucles blondes affolant les esprits ! Et bien sûr, vers qui se tourna-t-elle ? Vers moi ! Je cédais une fois de plus au bienfaits de l'amour, de se sentir important aux yeux de quelqu'un, des bonheurs de ses soupirs d'extase jusqu'à la joie de la voir sourire à mon contact. Je l'aimais. Réellement. Et au final, toutes les bonnes choses ont une fin. Kate avait réussi à m'atteindre, et atteindre son réel objectif : s'approcher de ma famille. Elle mit le feu à notre demeure, brûlant femmes et enfants, humains et loups par la même occasion. Je ne me trouvais pas en son sein lors de l'incident, ni même Laura, ma soeur aînée. Le chagrin s'empara de mon âme, ma famille ayant péri par ma faute. S'en était trop pour moi, et je décidais de me refermer sur moi même, intériorisant toute la haine qui s'emparait de moi. Nous décidions de partir avec Laura en destination de Brooklyn, ne voyant plus l'intérêt de rester à Beacon Hills.

Laura partit bien avant moi, et je ne savais pas à l'époque que je ne la reverrais pas ! En effet, ma soeur fût tuée pour ses pouvoirs d'alpha, dans la ville de Beacon Hills. Ce meurtre signait mon retour dans ces lieux, ne voulant pas laisser cette mort impunie. Je découvrais par la même occasion la naissance d'un nouveau loup : Scott McCall. Il avait été mordu par le même alpha qui avait tué ma soeur, et je voyais en Scott l'occasion d'atteindre mon but. Je me devais également de l'aider, de devenir son mentor, lui qui découvrait les effets de la morsure. Enfin quand on parlait de Scott, il fallait forcément parler de Stilinski. Ce jeune humain hyperactif qui n'avait pas froid aux yeux ! Bon je devais avouer que je lui devais plus d'une fois le prix de ma vie à ce gringalet et sans défense, Stiles. Enfin mes plans fonctionnaient, me trouvant rapidement face à mon oncle, Peter, celui qui avait tué sa nièce car il était avide de pouvoir. Et je n'hésitais pas longtemps à tuer mon oncle suite à son assassinat de Kate Argent qui se trouvait au mauvais endroit au mauvais moment. Je devenais ainsi pour la première fois, l'alpha.

Être alpha n'est pas de tout repos, et il me fallait coûte que coûte une meute. Je transformais ainsi Boyd, Erica et Isaac pour les avoir à mes côtés tandis que Scott refusait de se joindre à moi. Mais un autre problème se présentait à Beacon Hills :  la présence d'un kanima et de son maître. Sa traque fût dure, mais nous trouvions rapidement l'homme à l'origine : Jackson Whitemore que j'avais au préalable mordu sous sa demande. En plus de tout, une meute d'alpha débarquait pour venger la mort d'Ennis. Dans ce combat je perdis Boyd, mais ma soeur Cora qui venait de revenir en ville était prise pour cible par les hommes de Deucalion. Elle était mourante sous mes yeux, moi qui venait de la retrouver. Et je sacrifias mon pouvoir d'alpha pour la sauver. Je redevenais un bêta, me sentant plus à l'aise avec cette place.

Comme on ne dit jamais deux sans trois, je retombais amoureux d'une femme, Jennifer Blake, professeur au lycée de Beacon Hills. En même temps, un Darach agit à Beacon Hills, semant la panique. Même troupe, même combat, nous décidons de partir une fois de plus au combat pour que la tranquillité puisse régner dans notre ville. On dit jamais deux sans trois (et heureusement qu'ils n'ont pas inventé la suite). Jennifer était la Darach. Et ayant été pris pour un con une énième fois, j'étais bien décidé à ne pas lui faire de cadeau... Enfin lorsqu'un problème est exterminé, un autre apparaît.
Le Nogistune fait des siennes... Et qui aurait cru que Stiles serait l'hôte de cet esprit maléfique ? Même moi j'ai eu du mal à y croire. Et pourtant...

Lassé de toutes ces aventures, je décidais de partir comme j'ai toujours si bien su le faire, mais cette fois-ci en compagnie de Cora. Certes les problèmes n'existaient plus, nous n'avions qu'à vivre cette vie si ordinaire que je désirais depuis de longues années, trop longues à mon goût. Cependant mon esprit n'arrivait pas à accepter le fait que je sois un déserteur. Et il me trouvait maintes et maintes raisons pour rentrer à la maison... La principale étant les gens auxquels je tenais qui étaient encore à Beacon Hills... Et c'est pour eux que je suis de retour aujourd'hui. 

Who I Am

Je me nomme Derek Hale et j'ai 26 ans. Je suis un loup et je suis en couple (avec moi même), mais je vous détaillerai ça plus tard. Et ma tête (comme elle te plait), c'est celle de Tyler Hoechlin, de Teen Wolf, me la vole pas j'y tiens !



And ...


Race: Loup Oméga


Behind

Vous pouvez m'appeller Grumpy Pfftssgrrrr et j'ai 10 doigts comme tout le monde !. J'aime Rien du tout sinon on me surnommerait pas Grumpy et je déteste TOUT. J'écris depuis un ordinateur, et j'ai connu le forum par un P'tit Lu !.



© Halloween

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Tu vas me torturer ou tu as décidé de me tuer à force de parler ? [Derek]   Mar 22 Déc - 9:45

Bon alors mon p'tit Grumpy-chou, comme je n'ai pas eu le temps hier soir, te voilà Validé seulement maintenant !

Tu peux d'ores et déjà aller nous ouvrir un sujet pour tes petits liens à la mairie et faire tes autres demandes toussa toussa, enfin tu sais comment un fonctionne et puis c'est pas comme si t'allais t'abstenir de me harceler à la moindre question ;3

Bref, bon jeu, et j'ai d'ailleurs déjà ouvert notre sujet, t'as vu comme je suis mimi n'adorable itout ? T'as intérêt à vite répondre mon petit, sinon gare à tes fessiers ! ;D
Revenir en haut Aller en bas
 
Tu vas me torturer ou tu as décidé de me tuer à force de parler ? [Derek]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Monade : ou comment se torturer l'esprit avec Leibniz
» Une petite envie de torturer quelqu'un ~
» Des policiers accusés de torture, risquent l’emprisonnement
» Salle des tortures
» Maison de Olyi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf :: Présentations-
Sauter vers: