AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Abiageal ∆ wicked.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Humain
Localisation : BH
MessageSujet: Abiageal ∆ wicked.   Lun 7 Déc - 19:33




Abiageal O'Callaghan


Caractère
Abiageal, c'est le calme au milieu de la tempête. La sérénité que l'on trouve au coeur de la tornade qui dévaste tout sur son passage. Sous son air composé, on ne pourrait se douter que se cache des tsunamis et des ouragans.
Abiageal était une enfant fragile. Impressionnable, et manipulable. Ses grands yeux d'enfants se posaient avec adoration sur sa soeur aînée, et elle la suivait toujours partout, comme un adorable petit chiot. A l'âge où l'attention des enfants n'est dédié qu'à un seul de ses parents, Abiageal n'avait d'yeux que pour Fiona. Les parents des deux enfants en étaient amusés, s'extasiant devant la bonne entente de leurs filles. L'amour inconditionnel d'une soeur, c'est beau. C'est puissant. C'est dévastateur.
Abiageal était une adolescente amoureuse, adoratrice, effacée. Elle ne vivait qu'à travers les autres, puisant son inspiration pour toute chose dans les gens qu'elle voyait autour d'elle. Fiona, principalement. Chaque mot prononcé par sa grande soeur était parole d'évangile, et elle n'avait jamais cherché à se détacher de sa soeur, à découvrir le monde par elle-même, à se faire sa propre idée sur les choses. Tout n'était que Fiona. Abi, elle-même, n'était qu'une pâle copie de sa soeur. Sa confiance lui venait de ses cheveux qu'elle coiffait comme sa soeur, des vêtements qu'elle portait, pris dans l'armoire de sa soeur. Quand elle portait le maquillage de sa soeur, oh dieu, elle se sentait invincible. Rien ne pouvait lui résister, quand ses lèvres étaient peintes du rouge sang pris dans la salle de bain de Fiona.
Rien, ni personne.
Eoin était bien la première chose qu'elle voulait pour elle-même. Pas parce que Fiona l'avait décrété beau, pas parce que Fiona lui avait accordé de l'intérêt, mais parce qu'elle, elle le voulait. Elle frôlait à peine les dix-sept ans, il en avait trente-trois, fiancé et à quelques mois de la date fatidique de son mariage. Mais Abiageal portait le rouge de Fiona. Elle se sentait invincible, du haut mètre soixante-quinze (aidée par ses talons, of course), l'énergie de ses pouvoirs de druidesse bourdonnant sous sa peau, ses lèvres sanguines étirées en un sourire séducteur, carnassier.
Peu après ses dix-huit ans, ils étaient mariés. Eoin était un druide extraordinaire, puissant et respecté. Abiageal se sentait fleurir, sous son regard, sous ses ordres, sous sa main de fer, elle se sentait épanouie, libérée.
Elle n'avait fait qu'échanger un bourreau pour un autre, toujours soumise, toujours adoratrice, servante émotionnelle, servante sensuelle d'un autre. Vivre à travers.
Et puis, le vide. Le froid, la nuit. Ses sens qui se ferment, son sang qui cesse de couler dans ses veines, le coeur qui refuse de battre. C'était comme si la nuit avait jeté son manteau sur elle et oublié de le reprendre. Plongée dans les ténèbres, laissée seule avec ses démons. Mort. Eoin était mort.
Oh, elle avait crié, hurlé, tempêté, mais rien n'avait marché. Lorsque Fiona l'avait prise dans ses bras, lui disant qu'elle ne pouvait pas, ne pouvait pas le ressusciter, car les loups n'en avaient laissé que des miettes, Abi s'était sentie tomber, tomber… rattrapée seulement par sa soeur. Son roc, son pilier. Son soleil.
La graine de la haine était plantée, arrosée par la douleur, et l'adoration qu'Abiageal avait pour sa soeur. Parole d'évangile. Le coeur d'Abi s'était fermé, ne laissant place qu'au désert aride de la solitude, de la froideur. Le jour où elle s'était surprise à trouver du réconfort dans la souffrance d'un loup, qui se tordait de douleur sous ses yeux, libéré de sa vie animale par Fiona, elle ne prit pas peur. C'était comme rentrer chez elle. Retrouver enfin sa place.
Et quand c'était ses mains qui s'étaient enfoncées dans la chair, elle s'était contentée de sourire.


Histoire

Il y a des moments de lucidité, parfois, chez Abiageal, où elle regarde sa nièce et elle se surprend à lui sourire. Elle passe sa main dans ses cheveux, et elle lui dit qu'elle est belle. Où elle lui dit qu'elle est forte. Il y a des moments où elle se sent pleine d'amour, parce que s'il y a bien eu chose qu'Abi a toujours été, c'est quelqu'un qui a de l'affection à revendre. Enfin. Avant.
Ses moments de lucidité ne durent jamais très longtemps, et bien vite le chagrin, la colère et la peine reprennent le dessus. Elle se retrouve seule, le coeur qui saigne, et un goût de fer dans la gorge.
Les souvenirs de son enfance heureuse en Irlande sautent comme un vieux film dont la bobine serait cassée, lui laissent un goût de terre dans la bouche. Elle regarde les photos d'un album jaunie par les années, son visage et celui de Fiona, les yeux rieurs, la complicité. Enfin. Avant.
Parfois, il lui arrive encore de sentir le corps de son époux contre le sien, les bras qui se referment autour d'elle, l'empreinte des doigts contre sa peau. Elle enserre son poignet pour retrouver les marques qu'il laissait sur son corps, les yeux fermés, lèvres entrouvertes en un orgasme muet. Son corps se souvient des marques qu'il y a laissé, et son coeur se languit de lui, jour après jour. Être veuve à 22 ans, elle n'aurait jamais imaginé ça. A peine quatre années de bonheur auprès du druide, avant qu'il ne soit réduit à néant par une bande de chien.
Elle songe toujours, après, un sourire venant étirer ses lèvres, aux chiens qu'elle a tué, en représailles. A la manière dont elle les a laissé s'approcher, venant renifler la main où elle avait placé le sucre métaphorique, pour les appâter, et leur arracher le coeur. Littéralement.
Parfois, Abiageal a des moments de lucidité.
Mais souvent, Abiageal est aussi folle que sa soeur.

Who I Am

Je me nomme Abiageal O'Callaghan et j'ai 32 ans. Je suis une druide et je suis veuve, mais je vous détaillerai ça plus tard. Et ma tête (comme elle te plait), c'est celle de Eva Green, de Casino Royal, me la vole pas j'y tiens !



And ...


Race : Druide


Behind

Vous pouvez m'appeller Peitho et j'ai 22 ans. J'aime le chocolat le lundi matin plein de chose. J'écris depuis 10 ans, et j'ai connu le forum par Alexis.



© Halloween

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Oméga
Localisation : Dans un lycée ou DJ
MessageSujet: Re: Abiageal ∆ wicked.   Lun 7 Déc - 22:43

Bienvenue jolie présentation et personnage Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wild-land.forumactif.org
 
Abiageal ∆ wicked.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Even angels have their wicked schemes ♈ 9 juillet, 14h17
» Les Créatures du WICKED
» WICKED IS GOOD
» Zelena - Wicked always wins
» Solomon Metzger - Wicked Soul

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf :: Le Bureau d'Administration :: Fiches d'identités :: Les Présentations :: Les Fiches autorisées-
Sauter vers: