AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 You don't know me and you don't wear my chains - Alexis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: You don't know me and you don't wear my chains - Alexis   Mer 21 Oct - 20:12






You don't know me and you don't wear my chains
Alexis & Derek

Je me levais de bonne humeur ce matin. Pour une fois que cela m’arrivait, j’en étais le premier surpris. Et pour cause : j’étais en vacances. Enfin pour moi, deux jours de repos constituaient des vacances. Vous imaginez quelques jours à ne rien faire ? Faut-il que je sois capable de rester en place quelques instants. Et je me connais, vaut mieux que je me sorte sinon je disjoncte. J’avais donc du réfléchir – et que Dieu c’était compliqué – à ce que je pourrais bien faire pour m’occuper sur cette après midi pluvieuse. Courir ? Pourquoi pas, mais j’y étais déjà allé. J’avais autre chose en tête qui devenait même une obsession. Cela faisait quelques temps que j’entendais parler d’Alexis MacTire. Une jeune alpha que je ne connaissais pas. Et même si je ne l’étais plus sur ce territoire, cela rester mon terrain de jeu… Et comme tout homme qui se respecte, je devais savoir qui était cette jeune femme. Pour le meilleur comme pour le pire.

Aussitôt dit, aussitôt fait, j’attrapais mon blouson, laissant traîner sur la table d’entrée un mot à destination de Kaya par précaution. Puis prenant mes clés, je sortais du loft, soupirant face au vent froid qui soufflait dans les rues. L’hiver arrivait et ce n’était pas ma saison préférée. Comme tout bon espion que je suis, je sortais mon portable allumant le GPS que j’avais installé. L’avantage de connaître le fils du Shériff me permettait de disposer de logiciel que l’on pouvait considérer illicite en tant qu’homme lambda. Mais bon la localisation me serait bien utile ici, comment pourrais-je savoir où se trouve la jeune femme sinon ? Enfin je devais avouer que le résultat me surprit quelque peu. J’en arrivais même au stade de taper sur l’écran de mon téléphone pour qu’il cesse de buguer. Mais en vain. La jeune femme se trouvait bien du côté de l’école de Beacon Hills. Je soupirais me demandant ce qu’une alpha pouvait bien faire là bas à part guetter les jeunes enfants. J’accélérais le rythme de mes pas ne voulant plus êrdre une seconde, quitte à bousculer du monde au passage. Je jettais régulièrement des coups d’œil sur mon GPS. Deux rues… Une rue.. 500 mètres... 200.. 50… Elle était là.. Devant les grilles. D’où j’étais, elle ne pouvait pas me sentir. J’en profitais pour prendre quelques photos. Juste le temps de cadrer sa tête sur l’écran que… Merde elle se mettait à bouger.

Je rangeais vite mon téléphone, tout en la suivant à distance raisonnable. Elle ne semblait pas inquiète, ni même destabilisée. Je chaussais mes lunettes de soleil comme si une simple paire pouvait me cacher réellement. Mais bon sang où est ce qu’elle allait à ce rythme… Elle ne devait pas connaître la ville pour faire autant de détour. J’envoyais un message à Stiles pour lui demander quelques conseils en matière de filature, il était plus calé que moi. Je m’arrêtais lorsqu’Alexis se stoppa en plein milieu de la rue. Mon téléphone se mit à vibrer, et je ne pus que laisser échapper un juron. Meilleur moyen de se faire remarquer, bingo Derek ! J’ouvrais le message tout en lisant à voix basse les conseils du petit. Le numéro trois me marqua : «  Ne jamais lacher des yeux sa cible… » Je relevais brusquement la tête, prenant conscience que je venais de faillir à cette tâche. Personne… Il n’y avait plus personne…

Je commençais à courir dans la dernière direction qu’elle avait emprunté. « Putain Derek, t’es vraiment mauvais… Pitoyable même . » Arrivant au dernier carrefour,  j’élevais mon poing pour l’abattre contre le mur le plus proche, déçu du tolé que je venais de vivre. Et pourtant mon bras ne bougea pas, retenu par je ne sais quoi. Je pivotais ma tête vers l’inconnu, et je ne cachais pas ma surprise… La jeune alpha était là, avec un sourire narquois, retenant mon bras sans aucune difficultés. Je ne pus retenir un grognement, retirant sèchement mon bras. Savait-elle qui j’étais et ce que je venais de faire ? Je ne lâchais pas son regard, croisant instinctivement les bras contre mon torse. « Bonjour Alexis…  Je pense que tu sais comment je te connais… Puisqu’on est là, autant discuter… En même temps tu es sur mon territoire... »
Je n’étais pas forcément en position de force… Je ne l’étais pas même… Mais elle me paraissait intelligente la petite… Elle ne jouerait pas avec le feu.



B.DAVIS sur Bazzart.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alex's Pack
Localisation : Beacon Hills
MessageSujet: Re: You don't know me and you don't wear my chains - Alexis   Mer 28 Oct - 4:03



You don't know me and you d'ont wear my chains


Alexis se sentait observée depuis quelques temps, et elle n'aimait pas ça. Elle se sentait tendue, et si elle n'en montrait rien à personne et n'en avait pas encore parlé aux membres de sa meute en devenir, elle en avait conclu deux choses : soit des chasseurs la prenaient pour cible, soit elle avait été retrouvée par son clan. Aucune des deux perspectives ne la réjouissait réellement, pour être tout à fait franche.
Mais dans un cas comme dans l'autre, elle comptait bien tirer cette histoire au clair.
Car elle ne comptait pas mettre en danger qui que ce soit des siens, qu'il s'agisse de Tara ou d'Eoghan et Soledad. Il était hors de questions qu'ils se fassent prendre dans des tirs croisés, même si elle savait que tous seraient volontaire pour se battre pour elle. Même si Eoghan ne l'admettrait jamais. Dans tous les cas, elle devait faire quelque chose et elle pensait justement avoir trouvé quoi.
Vraiment, c'était une technique classique.
Balader la personne, attendre la bonne opportunité et la prendre à son propre jeu. Ca n'avait rien de sorcier. Contrairement aux apparences qu'Alexis maintenant – celles de la fille pas tout à fait capable de mettre deux plus deux ensemble pour trouver quatre – l'adolescente savait ce qu'elle faisait. Ainsi lorsqu'elle quitta les cours elle fit comme d'habitude, se rendant jusqu'à l'école primaire où Tim et Saoirse se rendaient pour les récupérer, à défaut que quelqu'un de la famille d'accueil puisse s'en occuper.
Le chemin ne fut pas long, mais durant celui-ci elle remarqua qu'elle était suivie. Son intention le lui criait au visage, et elle se retint de réagir lorsqu'elle profita de la vitrine d'une boutique devant laquelle elle passait pour repérer son poursuivant. Ce n'était pas la première fois qu'elle le croisait, et il n'était pas franchement discret. Ceci dit elle ne l'avait jamais vu avant Beacon Hills, et comme il restait sous le vent, impossible de savoir de quoi il retournait précisément.
Les chasseurs étaient faciles à repérer. Ils sentaient l'huile pour arme à feu et la poudre bien souvent. Mais là elle ne pouvait pas savoir.

Elle resta devant les grilles quelques minutes, observant la cour de récréation vide. Elle guetta l'heure. Elle avait encore une bonne demi-heure avant qu'ils ne sortent. Peut-être devrait-elle essayé de l'attirer ailleurs. Elle n'aimait pas trop l'idée que les deux gamins soient vus avec elle par une menace potentielle.
Elle décida donc de pousser un soupir dramatique et de faire mine de vérifier les sous qu'elle avait dans son portefeuille. « Assez pour un chocolat, » lança-t-elle comme à elle-même. Puis elle s'éloigna de l'école et navigua dans les rues un peu au hasard.
Il fallait s'isoler.
Là. Cette rue.
Voilà une bonne chose de faite.
Et ensuite il fallait espérer que l'occasion viendrait. Et par chance, elle arriva sous la forme d'un message.
Supprimer son odeur et sauter sur l'escalier de secours qui se trouvait juste à sa portée. Et ensuite attendre. Elle le vit passer sous elle, et lorsqu'il eut le dos tourné, elle se laissa de nouveau glisser discrètement au sol sans un bruit.
Elle était passée maîtresse dans l'art de se cacher et se camoufler en milieu urbain après avoir passé deux ans à fuir des loups.

Oh.
Il s'appelait donc Derek.
Bon à savoir.
Elle enregistra l'information, et maintenant qu'elle pouvait sentir qu'il s'agissait d'un loup, elle se rendit compte qu'elle ne craignait sans doute pas grand chose de sa part. Bon, il était temps de se présenter. Et quoi de mieux pour ça qu'une petite démonstration de force, en maintenant l'homme dans la position inconfortable de son poing contre le béton du bâtiment innocent qu'il avait cogné ?
Il ne sembla pas apprécié.
Bien, c'était le but !
Un sourire moqueur étira le coin des lèvres de la blonde et elle le laissa partir. Malheureusement, il ne mis pas suffisamment de force dans le geste pour qu'il s'entraîne tout seul vers l'arrière et tombe.
Tristesse.

« Ton territoire ? Désolée de t'apporter une mauvaise nouvelle, mais je suis pas la seule louve sur ton territoire, donc ça fait un moment que c'est plus le tiens, Derek. »  Elle insista sur le prénom, pour signaler qu'il n'était pas le seul à avoir des informations, même si elle venait seulement d'apprendre celle-ci. Il n'était pas obligé de le savoir après tout, loin de là. Elle se décala du mur pour bloquer la sortie de la ruelle à Derek, le regardant de bas en haut, attentive au moindre changement chez lui sans en avoir l'air, le regard plus amusé qu'autre chose comme si la situation lui importait peu et qu'elle ne la prenait pas au sérieux. « Pis accessoirement je vais au lycée sur ton 'territoire', donc même s'il était encore à toi, je compte pas en bouger. Mais si vraiment ça ne te plaît pas, on peut en rediscuter... » Alexis fit briller le rouge de ses yeux, contrastant avec le bleu océan précédent. Elle n'aimait pas particulièrement faire usage de son statut d'Alpha comme argument d'autorité, mais face à un homme adulte, elle savait que ce serait probablement nécessaire.
Surtout si celui-ci était suffisamment idiot pour penser ne serait-ce qu'une seule seconde qu'il pourrait la forcer à quitter 'son territoire' comme si tout lui était dû.
« C'est toi qui vois mon gros. Mais sache que j'ai tout appris des plus grands maîtres chinois et que je suis une experte en kung fu ceinture noire et tout ! » Et la voilà qui prenait une position ridicule recopiée d'un film de Jet Lee sans doute.
Elle aurait presque pu paraître convaincante si ça n'avait pas été pour le sourire qui s'étalait sur son visage.




__________________________________________________

« You have me. Until every last star in the galaxy dies. You have me. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
You don't know me and you don't wear my chains - Alexis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Préval Acte II; par Jean Erich René !
» QUI EST JUDE CELESTIN ? POURQUI ET PKWA LUI ET NON PAS ALEXIS ?
» Les 100 premiers jours du president Preval vus par les media
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» Le discours du premier ministre J E Alexis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf :: Rp's en vrac-
Sauter vers: