AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La princesse des Neiges

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Jaguar
Localisation : à San Francisco
MessageSujet: La princesse des Neiges   Mer 19 Aoû - 18:13

« Le coeur a ses raisons, que la raison ignore. »


Evangeline ♦ Summers ♦ 16 ans ♦ Loup ♦ Etudiante


CARACTÈRE.
- 12 lignes -

 J'aime me mettre en valeur dans des tenue assez sexy, et je me fiche pas mal d'en choquer quelques unes. j'aime les choses simple, les matière noble, comme la fourrure et le cuire, et préfère généralement les pantalon au robes. J'ai beau être jeune, je n'ai pas froid aux yeux, quand je veux quelque chose, je l'aurais. Je suis une battante, je me bas jusqu'au bout. Je fais souvent preuve de sang froid. Je suis pleine d'énergie, toujours partante pour s'amuser ! Je suis plutôt lunatique.. Je peux changer d'humeur en même pas dix secondes. J'ai toujours était affectueuse, et sympathique, mais il y a des limites. Si on me cherche un peu trop, je serai vous remettre a votre place, en envoyant votre tête dans le mur d'en face, soyez prudent ! J'ai beau avoir un visage d'ange.. J'ai un peu une âme d'une démone. Comme je dis toujours : Méfiez vous des apparences. J'ai comme tout le monde, mes qualités et mes défauts. Commençons par les qualités.. Je suis fiable et fidèle, je ne trahirai personne, que ce soit mon petit ami ou mes amis. Je suis aussi généreuse, ça dépend des jours, mais quand j'offre quelque chose, je n'attend rien en retour. J'ai surement d'autres qualités, mais je ne vais pas toutes les citer. Pour ce qui est des défauts... Mmh, je suis loin d'être parfaite, j'ai juste beaucoup de défaut.. Maladroite (parfois), vexante, blessante. J'ai une assez grande force de caractère qui évolue au fur et à mesure la force qui grandit en moi me donne confiance en moi et me fait foncer tête baissée sans penser aux conséquences.  Aeon est tout pour moi, c'est comme un frère. C'est ce qui me reste de plus chère, malgré les haut est bas je l'aime comme s'il était mon jumeau, je serai prête à tuer si l'on venait à l'attaquait.






PHYSIQUE.
- 10 lignes -

 

Je suis une femme plutôt sauvage d'apparence. Cette impression est due principalement a ma crinière  noir qui entour mon visage fin, mes yeux bleu allant dans le gris perçant de façon parfois inquiétante de mon teint claire. Mes yeux sont clair et souvent animés d'une étrange lueur. Quand mon visage prends son autre aspect, celui de la louve plus qu'une humaine, mes yeux se colorent de façon plus sombre et mes canines sont plus pointues, ce qui me permet de déchirer la chair avec facilité. Mes lèvres sensuelle et bien rouge, appelant clairement au baiser. Mon nez, est fin, ma dentition est parfaite, correctement alignées, mes dents sont blanche. Ma peau est pâle et satinée. Je suis assez grande et fine pour mon âge, cela me donne des allures de mannequin. Mes habits sont souvent de couleurs noirs, préférant m’habiller de cuirs et de fourrures. J' aime porter des talons, mettant des accessoires fantaisistes en raccords avec mes diverses tenues. Mes yeux sont souvent cernés de noir ce qui met en valeur mes yeux bleu. Je suis une vraie caméléon, un jour je peux avoir les cheveux noirs, le lendemain avoir des mèches violettes. Puis une autre fois avoir les cheveux bouclés, j'aime changer de style tout les jours comme dit plus haut. Je prend un malin plaisir à faire tourner vos tête chaque jours.









HISTOIRE.
- 15 lignes -



J'ai vu le jour un 21 décembre, il neigeait en ce premier jour d'hiver, en même temps est né mon meilleur ami, Aeon, dans la chambre d'à côté qui plus est. J'ai passé presque tout mon temps avec lui , ma mère nous surnommait "les jumeaux des neiges", bien que nous ne nous ressemblions pas, mais parce que nous étions toujours collés ensemble, l'un finissait les phrases de l'autre. Nous adorions la neige, le froid, l'hiver, et nous détestions, la chaleur, le soleil, l'été. Ma mère adorait me donner des surnoms, tel que "mon enfant des neiges". Quand j'ai grandi cela c'est transformé en "ma magnifique fille de l'hiver", bien que je ne me sente pas si "magnifique". J'ai vécu dans une grande maison, entourée d’un immense jardin. Je dois bien le dire, mes parents avaient de l'argent, beaucoup d'argent, et je ne manquais de rien. Mes grands-parents vivaient avec nous, donc je les voyais quand je le voulais, ce que j'appréciais. J'ai appris à jouer du piano et de la guitare, j'ai voulu essayer le violon mais j'ai abandonné aussitôt.




La mer était la seule chose que j'appréciais en été, et lors d’un jour d'été, alors que nous allions à la plage où je pouvais nager, j'aimais nager, un accident est arrivé. Je m'en suis sortie de justesse, tout le monde disait que j'aurais dû mourir avec eux vu où j'étais assise. J'avais une jambe, un bras, de multiples côtes cassés, et une commotion cérébrale. J'avais fait plusieurs hémorragies internes, et j'avais un bout de métal enfoncé dans le dos, j'avais une cicatrice qui partait du côté droit du bas de mon dos jusque sous mon omoplate droite. J'avais aussi une cicatrice sur mon bras gauche, celle-ci partait du dos de ma main jusqu’à la moitié de mon avant-bras, elle était plus fine mais tout aussi voyante. J'en avais aussi plein de petites sur les jambes, dû aux éclats de verre. Mais avec le temps, elles se sont toutes résorbées complètement. Je suis resté pendant quatre mois dans le coma. Mes parents étaient morts, ma grand-mère disait qu'ils étaient morts sur le coup, mais je n'étais pas dupe, je voyais quelle mentait. Le conducteur du camion qui nous avait percutés, était saoul, et n'avait pratiquement rien à part deux ou trois bleus. J'ai commencé à le haïr, de toutes mes forces, je rêvais que je le tuais, hélas, c'était impossible. Mais après tout, l'espoir fait vivre! Mon enfance s'était aussitôt terminée. Je pensais comme une adulte alors qu'à dix ans on croit encore aux contes de fées normalement. Mon corps avait dix ans, mais mon esprit en avait au moins le triple. Six mois plus tard mon grand-père succombait d’un cancer. Je ne supportais plus que la compagnie de ma grand-mère et d’Aeon. Je les avais eux, et je n'avais besoin de personne d'autre.






Mais plus le temps passait, plus mon envie de tuer me tiraillait. Je n'avais qu'une envie, retrouver et tuer le meurtrier de mes parents. Comment avait-il pu n'avoir que deux ou trois bleus ? Je ne sais pas, j'ai l'impression de ne pas tout savoir sur les événements de  cette journée. C'était maintenant un soir de pleine lune, j'avais eu Aeon au téléphone je lui avais parlé de cette envie de tuer cet humain. Mais d'un coup j'entendis un bruit étrange, et là tout à coup, mon jumeau des neiges ne me répondait plus. J'avais beau parler fort pour me faire entendre, plus rien, j'étais alors partie à sa recherche, commençant par la forêt. Mais ce soir changea à jamais ma vie. Quand les rayons de la lune caressèrent ma peau, une profonde douleur prit le contrôle de mon être. J'avais l'impression que le temps s'arrêtait alors que ma respiration se faisait plus lente. J'avais posé genoux à terre, alors que mes doigts s'encraient dans celle-ci, tandis que mes ongles devenaient des griffes. Je poussais des hurlements de douleur tranchant le calme qui dominait la forêt. Mes canines s'allongèrent, alors que mes yeux eux devenaient jaune. J'entendais mieux, ma vue se faisait plus claire, comme tous mes sens. C'était étrange pour moi, car ma lycanthropie venait tout juste montrer le bout de son nez. Du moins pas tout à fait car j'avais survécu à une mort certaine.






J'avais passé ma soirée dans la forêt, et n'avais croisé personne pendant toute cette nuit mouvementée. Par contre, le retour à la réalité fut brutal, j'étais étendu contre le sol, des feuilles dans les cheveux, et de la boue sur les joues. Quelque chose en moi avait changé, je pouvais maintenant sentir l'odeur de la terre humide, mais aussi entendre des bruits de pas en provenance de quelques mètres.  






Je ne comprenais pas tout mais ma grand-mère semblait savoir bien des choses, car lorsque je fus rentrée la situation ne lui semblait pas étrangère, bien au contraire. Pour faire simple elle ne me dit que "Dure soirée ? "  J’hochais de la tète, approuvant, avant de partir vers l’étage, alors que bizarrement, ma grand-mère disait une chose complètement absurde. Elle chuchotait "Tu as  l'air en forme en attendant louveteau." Je tournais subitement la tête vers celle-ci m'arrêtant en plein milieu des escaliers, en affichant une mine surprise. Avant de revenir vers le salon et de regarder la vieille dame dans les yeux.


De quoi parles-tu grand-mère ? Je me sens juste différente comme...

- Comme si quelque chose en toi avais changé, jeune fille des neiges ? Je vais te montrer quelque chose, suis moi.


Grand-mère commençait à marcher vers une salle du sous sol, ce même sous-sol où je ne devais jamais descendre sous peine d'être punie en quelque sorte. J'arrivais alors dans une  pièce à tendance masochiste. Il y avait des chaines  accrochées au mur comme une salle de torture. Je tournais  alors le regard vers ma grand-mère en fronçant les sourcils.


- Oui ma grande c'est bien une salle avec des chaines, mais pas pour la torture, plutôt pour retenir des personnes comme toi.


Comme moi ? Mais que dis tu grand-mère ! Je n'ai rien fait pour être enchainée!


- Non, tu n'as rien fait pour le moment, mais si tu ne te contrôles pas ma grande, tu risques de blesser bien des personnes.


Me contrôler, comment ça ?


Plusieurs heures étaient passées et maintenant je comprenais enfin mes origines, je n’étais pas une fille comme les autres, mais une surnaturelle. J’étais une louve, ma lycanthropie montrait  enfin des signes réels, je savais maintenant comment j'avais pu survivre. Mais la disparition de mes parents me semblait vraiment étrange. Si j'étais une louve de naissance et que j'avais pu survivre... Pourquoi mes parents étaient-ils morts ? C'est une question à laquelle  je n’aurai jamais de réponse.


J'étais dans le salon avec  ma  grand-mère quand un flash spécial passant à la télévision me fit sursauter. L'homme qui conduisait le camion venait d'être retrouvé mort. J'avais mon téléphone dans ma poche de jean que j'attrape rapidement, appelant en toute hâte Aeon. Mais il y avait autre chose d'étrange, quand j’appelais Aeon, je tombais directement sur sa messagerie. Je regardais alors ma grand-mère en silence. Deux jours après, Aeon revenait de je ne sais où. Il était à plus de 20 bornes de Beacon Hills. Je finis par lui apprendre la mort de Stephan William, ce qui semblait le perturber, je le sentais soucieux.



Finalement deux ans passèrent, maintenant nous avions maintenant 16 ans, et toute nos dents. Je contrôlais complètement mes mutations durant les soirs de pleines lunes. Ma grand-mère m’avait éduqué, comme elle l’avait fait avec ma mère. Ce fut dur pour moi, je dois l'avouer. Mais chaque échec, pendant mes mutations, me poussait à aller beaucoup plus loin.Un soir de pleine lune j’étais dans la forêt près du Néméton, à environ 500 mètres, je ne supportais plus d'être enfermée ces soirs là. Alors j'avais fait d'une partie de la forêt mon territoire, où je restais tranquillement allonger sur un roché. Mais ce soir là n'allait pas être paisible. En effet un lycanthrope était dans les parages, je le sentais, son odeur m'était porté par le vent. Je grognais en tournant le regard vers les bruits de pas que j'entendais, touts crocs dehors. J’étais à l’affût, comme un animal sauvage. Mais la surprise fut grande, en effet, le loup devant moi était un alpha. Ses yeux rouge écarlate luisaient dans l'obscurité, alors que mes yeux jaunes venaient à se montrer. Il semblait essayer de m'intimider, bien qu'au début, je dois l'avouer, j'avais peur et je reculais. Mais je me suis mise à grogner il était hors de question de céder mon territoire. Surtout qu’il était petit. Je laissais mes ongles s'allonger et prendre la forme de griffes couleur terre. Alors que je grognais farouchement sur celui-ci. Le combat finit par éclater, et j'étais en bien mauvaise position. Je ne m'étais jamais battue et certainement pas à force égale, il devait être bien plus âgé que moi et bien plus fort que moi du à son statut. Je me faisais remettre à ma place méchamment, mais une chose importante me revenait en tête, ma grand mère m'avais dit qu'il y avait un échappatoire pour tout, qu'il suffisait de réfléchir. Il avait la force, mais moi j'avais la ruse, je devais laisser place à la louve et non à l'humaine. C'est alors que je prenais une profonde inspiration tandis que j’étais au sol, le flanc droit en sang, l'épaule gauche également. Je souffrais le martyre, comme si on me brûlait de l'intérieur, la salive de l'alpha mélangée à mon sang était infernale. Je finis par me relever alors qu'il grognait toujours sur moi et me hurlait d'abandonner le combat. Je m'élançais alors en sa direction cette fois ci, il fit de même mais au dernier moment je pivotai sur la droite, assénant à ce moment là un coup de coude droit en direction de sa tempe droite, me plaçant aussitôt devant lui d'une rotation de mes talons au moment où celui-ci allait  pour tomber en avant. Ma jambe droite vint rapidement en direction du crâne du loup, le frappant de plein fouet. Une fois celui-ci à terre, essayant de reprendre ses esprits, je saute avec violence sur l'alpha, mes griffes pénétrant la chaire du loup. Mes griffes étaient plantées dans son abdomen, mes crocs dans sa trachée. Le loup poussait des hurlements de douleur, alors que je lui arrachais la gorge avec violence. Mais je ne m’arrêtais pas, même si celui-ci venait de rendre son dernier souffle, je m'acharnais sur son corps. Mes yeux jaunes avaient laissé place à ceux de l'alpha, un rouge écarlate se laissait voir.














PRÉSENTATION PERSONNELLE.
- Un petit paragraphe dans lequel vous mettez ce que vous voulez -




La phrase secrète qu'on a soigneusement placé dans le règlement : Validée par Nate





© Satan en col V
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La princesse des Neiges
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les neiges du Kilimandjaro
» Petit délire espagnol avec Etoile des Neiges et Etoile de Givre ^^
» Petite Neige / Nuage des Neiges / Fleur des Neiges ...♥
» Un monde d'argent et d'onyx [PV Léopard des Neiges]
» •• reine des neiges • life's too short ••

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf :: Le Bureau d'Administration :: Fiches d'identités :: Les Présentations :: Les Fiches autorisées-
Sauter vers: