AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Accident peu commun Ft. Laoghaire MacDonell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Accident peu commun Ft. Laoghaire MacDonell   Mer 17 Juin - 12:34

Séance de Yoga
Henry & Laoghaire

La tortue peut être dangereuse.

J’étouffai un long bâillement dans ma main alors que je m’extirpai de mes draps. La nuit avait été courte et j’avais à peine eu le temps de fermer les yeux que le réveil me réveilla. Foutue machine, j’allais finir par l’envoyer valser contre le mur, je n’aimais pas les réveils trop brusques, surtout après une partie de chasse aussi intense et éprouvante.

J’allais dans la cuisine, observant le paysage à travers la fenêtre. Il faisait déjà beau et les voitures commençaient déjà à klaxonner dans la rue, génial. J’allumais la cafetière, plongeant une main dans mes cheveux en bataille, scrutant le tas de copies posé sur la table de la salle à manger. Je n’avais vraiment pas le courage de les corriger aujourd’hui, je trouverais sûrement le courage demain ou en fin de semaine, je ne savais pas vraiment si j’allais tenir ma promesse de les rendre pour mercredi prochain. En tout cas, là, tout de suite, c’était détente et pour la première fois de ma vie, après avoir bu mon café, j’allais essayer le Yoga en plein air.

Deux heures plus tard, j’étais déjà en route pour le parc, me demandant bien ce qui allait m’arriver là-bas. Je n’avais qu’une vague idée de ce qu’était le Yoga et franchement, ce n’était pas positif. Pour moi, il s’agissait d’un sport exclusivement féminin alors je me demandais bien pourquoi je m’y rendais. Ah oui, pour ne pas mourir idiot et surtout parce que je n’avais rien à faire de très intéressant aujourd’hui. J’espérais seulement que je ne croiserai personne que je connaissais.

Le portail franchit, je m’empressai de rejoindre le petit groupe qui s’était rassemblé dans un coin tranquille, loin des passants et des joggeurs matinaux. Je saluai les quelques personnes qui me regardaient avant de m’entretenir quelques minutes avec la sportive qui dirigeait le cours. Elle m’expliqua rapidement en quoi consistait l’exercice du jour et je la remerciai, rejoignant le fond, mon tais de fitness sous le bras. Je m’installai en silence, m’asseyant en tailleur, observant tranquillement les personnes autour de moi, me demandant vraiment ce que je fichais là. Moi, Henry Beckett, professeur d’anglais et chasseur, je venais faire du Yoga  au lieu de me rendre à la salle de sport. Il y avait de quoi se poser des questions.

Le cours commença enfin et je manquai d’éclater de rire en plein milieu des étirements. Je n’allais pas tenir, les positions que nous montrait la professeure ne pouvaient être prises au sérieux. Je finis pourtant par travailler sérieusement, ne faisant pas attention aux autres. Au bout de longues minutes, nous fîmes la position de tête et je me mordis la lèvre en les voyant toutes les pieds en l’air. Bon, je pris mon courage à deux mains et fis de même, priant pour que mon dos tienne le coup.

Et là, vint le fameux problème du débutant. La position de la tortue, que je trouvais bien trop ridicule à mon goût fut le coup de grâce. Je m’étais appliqué à la faire correctement quand je sentis mon épaule craquer sévèrement, me faisant grimacer. Je me redressai prudemment, souffrant doucement, posant une main sur mon épaule endolorie. La joie du sport se faisait sûrement voir sur mon visage aux traits tirés par la douleur.
Code by AMIANTE


Dernière édition par Henry Beckett le Mer 29 Juil - 19:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Accident peu commun Ft. Laoghaire MacDonell   Mar 23 Juin - 14:27



Accident Peu Commun


Calme.
Sérénité.
Les yeux clos, Laoghaire se laisse porter par le vent et les mots. Elle n'a pas de mal à étirer muscles et articulations dans une lenteur calculée. Son corps se penche, se tord dans des positions qui, de loin, peuvent tour à tour sembler simples – sans l'être –, ridicules, ou d'une complexité accablante. La souplesse de l'Écossaise lui permet de se plier aux instructions données par celle qui dirige le cours.
Autour d'elle, des femmes pour la majorité. Il y a bien quelques hommes, dont certains ont l'air sportif. La masse musculaire en question est d'ailleurs probablement un handicap à l'exercice qu'ils tentent de s'imposer.
La souplesse demande une certaine finesse, que tous n'ont pas.
Et surtout, une harmonie parfaite. On y revient sans cesse, n'est-ce pas ? Mais cette notion a-t-elle une meilleure place que dans un cours de yoga donné en plein air, sous un soleil doux ? Chaque participant tente de prendre part au groupe, de se mouvoir en accord avec les autres.
Autant vous dire que notre protagoniste est comme un poisson dans l'eau. Elle se meut avec une aisance qui n'a d'égale que le calme qu'elle dégage. Elle évolue avec grâce et, lorsqu'on leur montre les mouvements pour effectuer la posture de la torture, elle s'exécute.
Les jambes sont tendues en avant, le dos droit. On écarte les cuisses – uiuiui -, puis on fléchit les genoux. Le buste se penche en avant. Les bras passent sous les genoux. Ils se tendent, les paumes touchent le sol. Laoghaire pousse les talons vers l'avant pour forcer son buste à s'allonger au plus près du sol.
Autour d'elle, tout le monde n'arrive pas à une telle souplesse, bien sûr.
Elle entend souffler, galérer.
Et, de son voisin, elle entend une respiration brusquement coupée, un craquement qui n'annonce rien de bon. Elle tourne à peine la tête, le menton jusqu'ici au sol, avise l'homme qui se redresse. Lentement, elle-même se déplie, sans brusquerie pour ne pas prendre le risque de se blesser.
La nature met de longues heures, de longues journées parfois pour émettre le moindre mouvement. Suivons son exemple : se précipiter n'amène que la blessure. Une fois cela fait, elle guette le visage aux traits tirés, la main sur l'épaule dans une tentative de soulagement. Elle se lève alors, et s'approche de lui, les vêtements collant à la peau.
« Lemme see, » fait-elle calmement, approchant une main. « Dinna fash, I'm a nurrrse.1 »
Les doigts agiles se glissent sur l'épaule endolorie, tâtent avec une précaution d'usage ; c'est qu'il ne faudrait pas lui faire plus mal encore. Elle cherche la jointure, pour vérifier ses suppositions.
Déchirure musculaire ?
Épaule déboîtée ?
Luxation ?
Elle appuie un peu plus au niveau de l'articulation, cherche à sentir la réaction des tissus déjà inflammés. Monsieur va avoir mal pendant quelques jours.
« Okay. Dinna move. 'Tis gonna hurrrt a wee bit.2 »
Une main attrape le bras, l'autre appuie contre l'arrière de l'épaule. Laoghaire cherche le bon angle pour remettre l'articulation en place.
Et puis elle donne un coup sec pour la remboîter.
Craaaac.
La prof, qui n'a pas eu le temps de s'avancer, se déchire en une grimace, bien vite imitée par les autres. Le bruit n'est pas très engageant, mais l'épaule est remise en place.
« Herrre ye go. Ye'll ha' tae pay attention for the next days, and probably tae wear a sling as weel. But ye'll soon be fine.3 »
__________
1Laissez moi voir. Ne vous inquiétez pas (dialecte écossais), je suis infirmière.
2Ok. Ne bougez pas. Ça va faire un petit peu mal. (wee : dialecte écossais)
3Et voilà. Vous devrez faire attention pendant les prochains jours, et il faudra aussi probablement porter une écharpe aussi. Mais vous serez rapidement rétabli.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Accident peu commun Ft. Laoghaire MacDonell   Mar 30 Juin - 14:32

Séance de Yoga
Henry & Laoghaire

La tortue peut être dangereuse.

J’avais beau avoir cessé tous mouvements, laissant les autres continuaient la séance comme si de rien n’était, mon épaule me faisait toujours aussi mal. Le comble pour un chasseur : se blesser lors d’un cours de Yoga, il n’y avait pas de quoi être fier. Une nouvelle grimace étira mes lèvres tandis que je vis quelqu’un se lever pour s’approcher de moi. C’était une jeune femme à la chevelure blonde et au regard clair. Elle avait sûrement dû remarquer mes quelques grimaces et venait peut-être demander si tout allait bien.

Je fus d’abord surpris par son accent que j’eus du mal à comprendre sur les premières secondes mais que je finis par interpréter correctement. Je comprenais globalement qu’elle était infirmière et qu’elle voulait voir ce qu’y arrivait à mon épaule. J’hochai la tête, acceptant son aide, ne voulant pas souffrir éternellement. J’avais des cours à donner demain et un contrat à exécuter, une blessure ne m’aiderait en rien à être efficace. Je la laissais donc examiner sans broncher, grimaçant de temps en temps quand elle appuyait légèrement sur un endroit sensible. J’espérai que ce n’était rien de grave, sinon j’étais bon pour ne plus jamais faire de yoga de toute ma courte vie.

Je l’entendis dire que je ne devais pas bouger, si je comprenais bien ce qu’elle me disait, et que ça allait mal ? Génial, comme si j’en avais pas déjà eu assez niveau douleur. Sa main attrapa mon bras et je me détendis comme je pouvais pour la laisser faire le boulot, ne voulant pas aggraver les choses. C’était une infirmière, elle devait sûrement si connaître, comparé à moi, simple professeur d’anglais.
Un craquement me fit comprendre que tout était remis en place et je me mordis le poing pour m’empêcher de laisser échapper ma douleur dans un cri. Je levai un regard larmoyant vers les visages un peu surpris des autres participants. Je fermai les yeux, évacuant le reste de souffrance en me disant que tout était fini et que je ne viendrais plus jamais assister à ce genre de choses.

Je lui lançai un regard reconnaissant tandis qu’elle m’expliquait que j’allais devoir faire attention pour les prochains jours et que je devrais sûrement porter une écharpe. Quelques jours, ce n’était vraiment pas pratique, comment allais-je faire pour chasser toutes ces bêtes ? Mes contrats n’étaient pas à durée indéterminée.

« Merci beaucoup Miss. Je n’aurais jamais cru que ce sport puisse être aussi difficile… Et que certains positions puissent être dangereuses… »



Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Accident peu commun Ft. Laoghaire MacDonell   

Revenir en haut Aller en bas
 
Accident peu commun Ft. Laoghaire MacDonell
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Voiture de Djakout-Mizik impliqué dans un autre accident de la circulation
» Road accident leaves at least 32 dead in Haiti. ANMWE!!!!!!!!!!
» Accident maritime : l’Etat Haïtien doit être responsabilisé
» [Événement commun] Infestation
» Comment se perdre en 1 leçon [Sujet Commun N°1]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf :: Fiches de liens-
Sauter vers: