AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Visite chez la garagiste... [PV Rhéa Leto]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Visite chez la garagiste... [PV Rhéa Leto]   Ven 10 Avr - 18:42






Besoin d'aide



Feat Rhéa Leto






Quatorze heures. Je me lève du canapé, et me dirige doucement en direction de la fenêtre, pour pouvoir regarder le temps qu'il fait dehors. Voyant que le soleil brille, avec quelques nuages gris, je file rapidement dans ma chambre, m'habille d'un pantalon de survêt, et d'un tee-shirt blanc. Je pars ensuite dans l'entrée récupérer mes clés, puis sors de la villa avant de la refermer à clefs.

Je me dirige ensuite vers ma voiture, je monte à l'intérieur la démarre, et commence à rouler en direction de la forêt. Pendant que je roule, des souvenirs que j'ai de Max', me reviennent en mémoire, faisant étirer mes lèvres, pour laisser place à un sourire, rien qu'en revoyant son sourire enfantin. D'un seul coup, ma voiture commence à ralentir jusqu'à s'arrêter complètement au beau milieu de la rue. Je pousse alors un grognement, tout en essayant de la redémarrer, mais rien à faire, elle ne redémarre pas.

Je sors de la voiture, en prenant le soin de claquer la portière, puis me dirige vers l'avant pour pouvoir ouvrir le capot et regarder ce qui peut clocher avec la voiture. N'y trouvant absolument rien d'anormale, je retourne à l'intérieur de la voiture pour essayer de la redémarrer, mais en vain. Je marmonne des tas d'injures, tout en sortant une nouvelle fois de la voiture. Je tourne sur moi-même dans l'espoir de croiser une personne, mais malheureusement personne ne passe à ce moment-là.

Je pousse un énième soupire, puis décide, de partir en courant dans l'espoir de trouver un garagiste pas trop loin. Après une dizaine de minutes de course, j'arrive enfin devant un garage, le garage Lukos Auto. Je m'arrête, tout en regardant l'extérieur du bâtiment, qui je dois l'avouer n'est pas vraiment bien entretenu... J'hésite un instant à y rentrer, puis me résigne sachant que je n'avais pas d'autre voiture pour me rendre au travail demain.

Je passe la porte du bâtiment, tout en regardant autour de moi, tout en soupirant. Alors soit, je suis tombé dans un garage abandonné, et je me retrouve coincé, soit, le garage est en pleine rénovation... Je m'avance un peu plus dans la bâtisse, puis aperçois une silhouette un peu plus loin...

- Bonjour, Désolé de vous déranger, mais j'ai besoin de votre aide, ma voiture est tomber en panne un peu plus loin...









© Fiche by Lydia MARTIN


Dernière édition par Shun Daniels le Lun 27 Avr - 18:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Visite chez la garagiste... [PV Rhéa Leto]   Ven 10 Avr - 20:35

Tu me veux quoi?


Lukos Auto.
Ouais j’aimais, ça sonnait bien. Et pour ceux qui comprendraient, ça pourrait devenir un lieu où chercher de l’aide. Être fille d’Alpha vous permet de comprendre l’importance du soutien envers l’un des notre en détresse. Après si un Rhaël ramenait son cul moisit par ici, je le dégommerais, mais c’est un cas spécial ! Sinon je ne rejetterais jamais un loup en demande d’aide, je ne dis pas que je serais la jeune fille aimable, douce et gentille que suppose mon physique, mais je suis une dominante et il est hors de question que je laisse un loup, qu’il soit dominant ou soumis, dans la merde.

Quant aux créatures... Je ne m’étais pas encore décidée sur je sujet. Je me doutais bien que dans une ville comme Beacon Hills, avec son phare « Nemeton », les loups ne devaient pas être seuls. Sans compter les banshees, qui me pètes les oreilles soit dit en passant, j’étais à peu près sur qu’il y avait des druides, des chasseurs et au moins un kanima. Mais pour le moment, c’était bien le dernier de mes problèmes. Je devais réfléchir à comment fuir mon ancien clan, et à comment faire en sorte que je ne finisse pas mariée...

Tout en ruminant sur ses cinq dernières années à laisser Zéphyr, mon fiancé, faire de moi une pseudo soumise, je m’attaquais au nettoyage du garage, il en avait bien besoin. Je ne sais pas ce que fabriquais l’ancien mécano ici mais c’était dégelasse. A croire qu’il ne savait pas à quoi servait le placard à balais. Gros con de misogyne. Je ne supportais vraiment pas comment il m’avait dévisager, oui je suis une femme et alors ? Je n’en suis as moins une bonne mécano, la meilleur même, bordel !

Ménage presque fini ! Pas trop tôt, maintenant il faillait que j’ouvre en grand la porte, que je fasse une énorme tris parmi tout le bordel que l’ancien mécano avait gardé, je ne serais même pas étonnée de trouver des magasine de cul et des vibros ! Je mis de la musique pour me motiver un peu plus, du Manau, ça m’aiderait à oublier que je suis parti à l’autre bout du monde en laissant ma fierté, ma famille, mon clan pour ne pas me marier. Bien évidemment, ils allaient me retrouver, mais d’ici là, je devais encore m’entraîner, réussir à m’imposer, je sui née bêta, j’ai vécus en bêta de tête, sous les ordre de mon père, et maintenant je n’étais qu’une oméga. Certes, j’avais perdus en puissance du fait que je me retrouve sans meute, mais ma force physique acquisse à la sueur de mon front, ça je l’avais toujours ! La capacité à anticiper, bien qu’encore moyennement développée, je l’avais ! Et une chose était sur, j’avais toujours mon mental d’acier !

Non mais là stop ! Pourquoi je ne pouvais cesser de repenser à tout ça ? J’étais partis pour éviter de devenir un trophée sexuel ok, mais merde à la fin, comment allais je avancer dans la vie si je ne faisais que remuer le passé ? Je crois, non je sais, que je n’arriverais jamais à réellement avancer tant que je n’aurais pas trouver un homme qui me comprendrait et m’aiderais. Une fois qu’ils auront compris que je choisirais celui avec qui je m’unirais. Pas avant.

C’est donc le cœur chargé de haine et de promesse mortel que je continuais le tri. J’y trouvais des magasines cochons, des bouteilles de bière vide, des mégots de clopes, des rats morts qui me tirèrent une sacrée grimace, des instruments qui étaient plein de... Sang ? Rouille ? Je n’allais pas les renifler pour savoir, hop poubelle ! Un vieux coffre fort poussiéreux plein de sextapes, en les visionnant j’aurais peut être de quoi faire du chantage aux gens... Je les mis de côté, on ne sait jamais...
 
« -Je suis le noir, le sombre, collé à toi ton ombre. Je suis l'aboutissement de ta vie. La fin, le trou de ta tombe. Je suis ton pire ennemi, le cauchemar de ta vie, le temps qui passe et qui sourit devant ton agonie. En fait, le but de ma quête est de créer des tempêtes. Dans les profondeurs de ton être, je suis ton maître, le seul prophète. Viens lire dans mes tablettes. Tu seras mon adepte, alors acceptes, et devant moi baisse la tête. Je suis un dieu qui dort dans les catacombes. Mon réveil sera furieux, tu verras comme je suis immonde. Maintenant ne perds plus ton temps. Va mon enfant du pouvoir des ombres rejoint les rangs.
 
Un mauvais dieu dort dans les catacombes, encore
une heure ou deux pour pouvoir posséder le monde.
Un mauvais dieu dort dans les catacombes,
Les druides l'avaient enfermé dans le royaume des ombres. »
 
 
J’étais tellement prise dans mon tri et ma chanson, que je n’avais absolument pas remarquée la personne derrière moi qui se raclait la gorge. Je lâchais un grognement en sentant l’odeur d’un loup et me retournais pour faire face à l’intrus.
 
- Bonjour, Désolé de vous déranger, mais j'ai besoin de votre aide, ma voiture est tomber en panne un peu plus loin...

 

- Désolé, on n’est pas encore ouvert au cas où vous le ne l’auriez pas compris. Repassez plus tard.
 
Je ne me démontais pas face à la stature puissante et à l’aura de force qui l’entourait. Un Oméga, comme moi. Je n’avais aucun doute, d’autan plus que tout en lui criait, hurlait la domination, je sentis son aura, il n’appréciait pas du tout le ton que j’avais employé, mais peu m’importais, je ne baisserais jamais les yeux face à un mâle, si puissant soit il. Ainsi, pour prouver qu’il ne me faisait aucunement peur, je me plantais face à lui, les bras croisés. J’étais sale, mon débardeur originellement gris souris était noir par endroit, mon treillis, gris lui aussi, n’était pas en meilleur état. Mes cheveux retenus en une haute queue de cheval étaient emmêlés et j’avais des traces de cambouis sur la joue, le cou et les bras. Je le regardais droit dans les yeux, sans peur.



(c) fiche par ocean lounge
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Visite chez la garagiste... [PV Rhéa Leto]   Sam 11 Avr - 12:42








Quel Accueil...



Feat Rhéa Leto






- Désolé, on n’est pas encore ouvert au cas où vous le ne l’auriez pas compris. Repassez plus tard.


Surpris par le ton de la jeune femme, je m'arrête, et la regarde avec un air des plus surpris. Et bah dis donc quel accueil... Une odeur plus que familière vient titiller mes narines. Même avec l'odeur de cambouis, et pneus, j'arrive à distinguer l'odeur d'un surnaturel. La jeune femme est donc une oméga.. Décidément, je n'arrête pas de croiser des êtres surnaturels... C'est donc peut être pour ça que ma fiancée aimait tant cette petite ville...

Je pousse un léger soupir, avant de me redresser, et de reprendre un air neutre, tout en positionnant mes mains derrière le dos, habitude, que je n'arrive décidément pas à me débarrasser. Mon regard est toujours posé sur la jeune femme, qui elle, s'approche de moi. Je ne peux m'empêcher d'afficher un sourire amusé sur le visage, en la voyant recouverte de cambouis. Mon loup intérieur lui, ne rit pas, et n'apprécie vraiment pas le ton que vient de prendre la jeune femme, et surtout, la façon dont elle s'approche de moi. Comme si elle chercher à me défier et à me faire perdre mon contrôle sur mon loup.

- Écouter, j'ai vraiment besoin de votre aide, ma voiture est en panne un peu plus loin, et comme je vous l'ai dis, je n'ai que cette voiture là pour me déplacer. Je peux vous payer d'avance si vous voulez...

Voyant que la jeune femme, s'approche de plus en plus de moi, avant de s'arrêter juste devant moi, avec ses bras croiser sur sa poitrine, un nouveau sourire vient se dessiner sur mon visage. Bon et bien, je crois que je ne vais pas insister plus, étant donné que la jeune femme n'a pas l'air vraiment heureuse de me voir ici ...

- Bon, vue votre air, ça ne sert à rien d'insister... Est-ce qu'au moins vous connaissez un autre garagiste pour que j'aille le voir ? Étant donné que je suis nouveau je ne connais pas très bien la ville...










© Fiche by Lydia MARTIN


Dernière édition par Shun Daniels le Lun 27 Avr - 18:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Visite chez la garagiste... [PV Rhéa Leto]   Sam 11 Avr - 16:48

Et merde!


Tsss. Trop sûr de lui, trop fier, trop... Tout. Beau mec. Trop beau. Il le savait et en jouait, j’en étais persuadée. Je ne l’aimais pas. Il me regardait avec une expression bizarre qui me fit froid dans le dos, comme si il me connaissait sans savoir qui j’étais. Oh mais ne soupire pas comme ça ! Dit le si je te fais chier ! ‘Tin, mais pour qu’il se prenait ? Tu es chez moi mon gars ! Arrête de soupirer ou je t’émascule !
 
- Écouter, j'ai vraiment besoin de votre aide, ma voiture est en panne un peu plus loin, et comme je vous l'ai dis, je n'ai que cette voiture là pour me déplacer. Je peux vous payer d'avance si vous voulez...

-Ouais mais même si je voulais je n’ai pas le droit. Je n’ai l’autorisation d’ouvrir au client que demain. J’y peux rien.
 
Je le regardais droit dans les yeux. Dominant hein ? Allez prouve le moi, j’ai besoin de me défouler mon chat.  Je le vois sourire et je ne mordis la lèvre, il était si... Ouais Sexy. Merde. Pas le moment pour avoir envie d’une puissante partie de jambe en l’air. J’inspirais pour me calmer et sentis l’odeur de ma propre envie... Merde, il allait la sentir... Je me mis à reculer un peu, espérant qu’il ne sente rien.
 
- Bon, vu votre air, ça ne sert à rien d'insister... Est-ce qu'au moins vous connaissez un autre garagiste pour que j'aille le voir ? Étant donné que je suis nouveau je ne connais pas très bien la ville...

 

-C’est bon. Elle est où ? Je ne vous ferez pas payer mais vous me donnerez un coup de pâte pour ranger le garage.
 
Je soupirais, il me prenait quoi là ? Ouais je devais aider les loup m’enfin... Bon tant pis. J’émis un grognement et lui tournais le dos en lui indiquant que je l’attendais. Tandis qu’il repartait en courant je me mis à sourire ironiquement en secouant la tête. A peine arrivée déjà un loup chez moi...


(c) fiche par ocean lounge
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Visite chez la garagiste... [PV Rhéa Leto]   Sam 11 Avr - 18:45







C'est partie pour le rangement...



Feat Rhéa Leto







Je continue de regarder la jeune femme, en essayant de faire mon regard de chien battu, le même que celui que je faisais pour éviter que Max' me fasse la tête. Mais apparemment cela ne marche pas comme je l'aurais espéré. Je reprends mon air sérieux, lorsque une odeur vient me titiller les narines. Je fronce légèrement les sourcils, en reconnaissant l'odeur d'une envie... C'était celle de la jeune femme. Alors comme ça, je lui faisais de l'effet ? ... Un petit sourire en coin s'affiche sur mon visage, m'avançant doucement vers la jeune femme, avant de faire demi-tour, et de sortir du bâtiment, puisqu'elle ne pourra réparer ma voiture qu'à partir de demain...

-C’est bon. Elle est où ? Je ne vous ferez pas payer mais vous me donnerez un coup de pâte pour ranger le garage.

Je m'arrête puis me retourne légèrement pour pouvoir regarder la garagiste. La jeune femme se met à soupirer tandis que j'affiche un sourire de vainqueur sur le visage. Même si je dois faire du rangement, cela ne me dérange aucunement, surtout si ma voiture est vraiment réparée aujourd'hui. La jeune femme, se met à grogner et me tourne le dos. Je pouffe légèrement, avant de faire quelques pas en arrière, et de me retourner pour pouvoir partir en courant récupérer ma voiture.

Après une bonne petite dizaine minutes de course, j'arrive enfin à ma voiture. J'ouvre la portière coté conducteur, puis enlève le frein à main, puis commence à pousser mon pick-up en direction du garage. Pendant le trajet, je n'arrête pas de pousser des injures, suite aux autres voitures qui se mettent à klaxonné contre moi. Je secoue la tête pour essayer de penser à autre chose, et éviter de perdre le contrôle de mon loup.

Une fois arrivé devant la bâtisse du garage Lukos, je pousse un soupir de soulagement, avant de terminer à l'intérieur du garage. Je rentre la tête dans la voiture pour pouvoir enclencher une nouvelle fois le frein à main, puis, récupère mes papiers ainsi que mon portable que je range dans la poche de mon pantalon avant de me tourner une nouvelle fois devant la jeune femme.

- Elle est à vous...

Attendant tranquillement sa réponse, je tourne sur moi-même, tout en regardant le désordre qui règne dans ce bâtiment, avant de faire une nouvelle fois face à la jeune femme.

- Par quoi je commence ? .. D'ailleurs, est-ce que ça vous dérange si j'enlève mon tee-shirt ? J'ai pas envie de le pourrir avec du cambouis...

Un petit silence s'installe entre nous. J'en profite donc pour retirer mon tee-shirt pour éviter de me le salir, et part le poser à l'intérieur de mon pick-up, et de me retourner une dernière fois en direction de la garagiste.

- Au faite, je m'appelle Shun... Shun Daniels.













© Fiche by Lydia MARTIN


Dernière édition par Shun Daniels le Lun 27 Avr - 18:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Visite chez la garagiste... [PV Rhéa Leto]   Sam 11 Avr - 19:52

Tu me veux quoi.... Sexy Boy...


Mais quelle super idée Rhéa ! Proposer à un loup de t’aider ! Génial ! Sa va finir en baston cette histoire... Bref, il en met du temps !  A peine ai-je le temps de formuler ma pensée que le voilà, devant moi ! Et terriblement Sex... NON ! Ne pense à ça ! Tu va bien gentiment allez bosser ma belle ! Rien d’autre. Quand il m’indiqua que sa voiture était mienne, un grognement de frustration s’éleva de ma gorge et shootais dans un meuble pour calmer ma louve. Il sentait le loup, puissant, dominant... De naissance. J’en mettrais ma louve au feu. J’allais ouvrir le capot de sa voiture et commençais à l’examiner quand j’entendis qu’il me parlait.
 
 
- Par quoi je commence ?.. D'ailleurs, est-ce que ça vous dérange si j'enlève mon tee-shirt ? J'ai pas envie de le pourrir avec du cambouis...


Je me retournais lentement vers lui, mais yeux changeant de couleur pendant quelques secondes avant de revenir normaux. Je le regarde le retirer et sens ma propre envie enfler devant tout ses muscles et cette chair dénudée. Je n’avais qu’une envie, y planter mes crocs pendant qu’il me prendrait contre l’établi. Merde. La louve, dominante et prédatrice était là. Trop proche. Et elle humait avec délice le parfum de ce jeune loup. Shun hein... Je dus prendre sur moi-même pour réussir à lui répondre comme il se doit. Rhéa. Ce fut tout ce que j’avais réussi a dire. Je lui indiquais la pille de papier dans un coin ou se côtoyait factures, dossier, magazine porno et je ne sais quoi d’autre. S’il n’était pas idiot, il comprendrait que je lui demande de me faire un tri de tout ça. Je me mordis la lèvre à sang avant de replonger la tête dans le capot. Rapidement je compris que ce n’était qu’un simple problème de batterie et que je devais la lui changer. Je courus dans le garage pour farfouiller dans le bordel. J’en avais vu une neuve qui correspondait à... La voilà. Je pris ma caisse à outil et un tabouret pour être plus haute et pouvoir la changer sans problème. En trente minutes c’était réglé.
 
-Et voila !
 
J’avais souris, fière de moi. J’attendais sa reaction en me plongeant dans son regard si lupin pour un humain...


(c) fiche par ocean lounge
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Visite chez la garagiste... [PV Rhéa Leto]   Lun 13 Avr - 15:52






Rangement..



Feat Rhéa Leto






Je me retourne vers la garagiste, afin qu'elle puisse m'indiquer ce que je peux faire, et la regarde droit dans les yeux. C'est fou se qu'elle peut ressembler à Maxine niveau caractère. Un sourire se dessine sur mon visage, lorsque le visage de la jeune femme change en me voyant torse nu, ce qui me fait légèrement sourire. La jeune garagiste, se présente sous le nom de Rhéa. Voilà un nom pas très commun, mais qui, je dois l'avouer, lui va à ravir...

La fameuse Rhéa, m'indique d'un signe de la tête, une pile de papier, à ranger qui se trouve par terre, à côté de l'établi.La fameuse Rhéa, m'indique d'un signe de la tête, une pile de papier, à ranger qui se trouve par terre, à côté de l'établi. Je me penche légèrement, pour pouvoir récupérer toute la pile et de les poser à ma hauteur. Voyant la montagne de paperasse, qui se trouve juste devant mes yeux, je pousse un nouveau soupire d'exaspération, puis commence à trier.

N'arrivant pas à supporter le grand silence qui s'installe entre la jeune femme et moi-même, je sors mon portable de ma poche, pour appuyer sur l'une des musiques, et la laisser combler légèrement ce silence qui devient de plus en plus pesant. Je pose ensuite mon portable à coté de moi sur l'établi, puis recommence mon tri entre, les factures, des dossiers d'anciens clients, ainsi que des magazines pornos. Je ne peux m'empêcher de lever un sourcil, lorsque j'essaye de décoller une facture d'un magazine. Pitié dite moi que ce n'est pas ce que je crois.. Malheureusement, j'en ai bien peur...

- Et bien, il y en a un qui s'est éclaté...

J'affiche une légère grimace tout en jetant la pile de magazines porno avec la fiche de facture que je n'ai pas réussi à décoller... J'essuie rapidement mes mains sur mon survêt, avant de poser mon regard sur la jeune femme, qui vient de récupérer une caisse à outils. Je continue de la regarder quelques instants, avant de reposer rapidement mon attention sur la pile de papier qu'il me reste encore à trier devant moi.

Une demi-heure plus tard, j'ai terminé de trier tous les papiers, et j'en ai profité pour les ranger par années. Au moment où j'enferme la dernière pile de papier dans la pochette, je relève la tête pour pouvoir voir ou en ai la jeune Rhéa, et remarque que celle-ci vient tout juste de terminer, et affiche un sourire. Pendant un instant, je me perds dans ses yeux vairons si captivant, mais baisse rapidement mon regard, tout en me raclant la gorge.


- Elle avait quoi ? … J'espère que la musique ne vous dérange pas...







© Fiche by Lydia MARTIN


Dernière édition par Shun Daniels le Lun 27 Avr - 18:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Visite chez la garagiste... [PV Rhéa Leto]   Lun 13 Avr - 17:39

On sort


Je l’avoue, je ne m’attendais pas à ce qu’il finisse aussi vite et encore moins qu’il se perdre dans mes yeux. Cela déclancha en moi une pulsion dominatrice. Je me mordis la lèvre à sang pour me retenir de lui sauter dessus. Ce n’est pas le moment. Mais il rompt le charme et se conduit comme un vrai soumis, ce qui change mon sourire fier en sourire en coin.
 
- Elle avait quoi ? … J'espère que la musique ne vous dérange pas...

 

-Batterie à plat, tu aurais pu la changer toi-même. Je ne l’avais même pas entendu, j’étais dans ma bulle.
 
Je l’avais sciemment tutoyé. Il savait ce que j’étais, je savais ce qu’il était. Pourquoi faire ma jeune femme polie quand je ne le suis pas... Pas toujours du moins.  N’y tenant plus je m’approchais de lui prédatrice avant de le prendre violemment à la gorge et de le faire reculer jusqu’au mur et de me mettre sur la pointe des pieds pour l’embrasser langoureusement. Dominant le baiser de ma langue, le faisant mien. Je me mis à grogner de satisfaction. Je laissais presque toujours mes pulsions prendre le dessus comme la louve que j’étais. Et si cela le dérangeait, tant pis. Il n’aurait qu’à partir. Mais alors que je me voyais le lâcher et m’en aller, mon corps pris le dessus et je lui griffais les hanches avec envie, mes yeux devenant ambré. Je me détachais enfin de ses lèvres, grondant, puis je plaquais ma bouche contre sa carotide et me mis à lui faire sentir mes dents à cet endroit, si dangereux mais si érogène.
 
Puis je le frappais violemment dans l’abdomen avant de partir vers mon bureau, au fond du garage, dans une pièce fermée. J’ondulais des hanches, le provoquant intentionnellement. Je me déshabillais et me changeais rapidement. Je troquais mon treillis et mon débardeur contre un short en juste très court et un bustier en jean. Je mis des talons et détachais mes cheveux avant de ressortir, la clef du garage a la main.
 
-On sort, rhabille toi. J’ai faim. Tu conduis, y à un fast food plus loin.
 
Je lui laissais juste le temps de sortir avant de fermer mon atelier. Je me tournais vers lui et lui lançais les clés de sa voiture. Nous prenions place dans sa voiture et il nous conduisit jusqu’au restaurant. Rapidement installé, nous passions commande. Un humburger simple et du coca pour moi. Je mis mes coudes sur la table et posais mon menton sur mes mains.
 
-D’où vient tu ? Quelle meute, de naissance ?


(c) fiche par ocean lounge
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Visite chez la garagiste... [PV Rhéa Leto]   Mar 14 Avr - 21:04






Direction le Fast-Food...




Feat Rhéa Leto










-Batterie à plat, tu aurais pu la changer toi-même. Je ne l’avais même pas entendu, j’étais dans ma bulle.

Le tutoiement de la jeune femme me surprend légèrement, mais je n'y prête pas plus attention que ça, après tout, nous sommes, tous les deux, jeunes et nous connaissons chacun la vraie nature de l'autre. Rhéa se rapproche de moi de façon prédatrice, je fais un pas en arrière, tout en la regardant en levant un sourcil, me demandant ce qui peut bien lui arriver.

- Mais qu'est-ce que...

Elle porte sa main sur mon cou, et me plaque violemment contre le mur derrière moi, je pousse un grognement, laissant sortir mes yeux jaunes. Je fais sortir mes griffes, et, au moment où je m'apprête à les lui planter dans les hanches, pour pouvoir l'éjecter, la jeune femme, plaque ses lèvres sur les miennes, pour pouvoir m'embrasser langoureusement. Complètement surpris par son geste, je ne bouge pas, me laissant faire, laissant ma langue, jouer avec la sienne. N'arrivant absolument pas à me détacher de ses lèvres, je remonte mes mains sur son visage, que je caresse tendrement tout en l'embrassant de plus en plus avec envie, et j'en profite aussi pour lui mordre la lèvre inférieure.

Un grognement de frustration sort de ma gorge lorsque la jeune femme, met fin au baiser, mais pousse rapidement un soupir de plaisir lorsque Rhéa, pose sa bouche contre ma carotide, me faisant frissonner de plaisir, et faisant naître un désir immense en moi. Je descends doucement mes mains sur hanches, les fais glisser sous son tee-shirt pour pouvoir lui caresser sa peau si douce, mais je me retrouve légèrement penché en avant, mes mains sur mon ventre, suite au coup-de-poing inattendu de la jeune femme.

- Bordel...

Je la regarde s'éloigner, tout en ondulant ses hanches, me donnant l'envie d'aller la rejoindre le plus rapidement possible, mais je reprends rapidement mes esprits, lorsque la jeune garagiste referme la porte derrière elle. Mais qu'est-ce qu'il m'arrive bordel ? Pourquoi cette femme me fait autant d'effet alors que je me suis interdit de retomber amoureux depuis la mort de Maxine... Je me redresse, et m'apprête à aller jusqu'à ma voiture pour pouvoir récupérer mon tee-shirt, lorsque Rhéa ressort du bureau, habillé d'un short très court, et d'un bustier. Qu'est-ce qu'elle est... WAOW...

-On sort, rhabille toi. J’ai faim. Tu conduis, y à un fast food plus loin.

Je secoue légèrement la tête, pour reprendre mes esprits, puis la regarde en levant un sourcil. Mais qu'est-ce qu'il lui prend bon sang ? Comment peut-on changer d'attitude en moins de deux secondes ? Me résignant à comprendre son attitude, je pousse un soupir, puis monte dans la voiture, j'enfile rapidement mon tee-shirt, puis démarre mon pick-up pour pouvoir faire marche arrière. Je me gare devant le garage, attendant sagement que la jeune femme monte du côté passager, afin de pouvoir nous rendre jusqu'au fast-food.

Après une dizaine de minutes de silence le plus complet, nous arrivons enfin devant le fast-food. Je me gare, puis sors de la voiture. Devant le bâtiment, j'ouvre la porte pour la laisser passer, puis je la suis de près pour aller s'asseoir en face d'elle dans un coin tranquille. La jeune femme commande son repas, tandis que moi, je fais un signe au serveur comme quoi je ne voulais rien.

-D’où vient tu ? Quelle meute, de naissance ?

Un sourire se dessine sur mon visage, et pendant que je me positionne de façon à avoir mes bras posés sur la table devant moi, je ne quitte pas du regard la jeune femme.

- Je viens de Londres. Je suis également un né-loup et je viens de la meute des Evans... et toi d’où viens tu ?












© Fiche by Lydia MARTIN


Dernière édition par Shun Daniels le Lun 4 Mai - 17:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Visite chez la garagiste... [PV Rhéa Leto]   Mer 15 Avr - 9:40

Proposition


Je fis la moue que je vis qu’il ne commandait rien. N’avait il donc pas faim ? Je ne pouvais pas ne pas manger. Sinon je devenais vraiment insupportable... Ok, plus insupportable que maintenant. Je le regardais tandis qu’il parlait, voulant l’embrasser à nouveau. Je ne doutais pas un instant qu’il n’avait pas compris que je tentais de refouler mes pulsions pour lui faire l’amour en mangeant. Toujours est il qu’il était si... Sexy. Je n’étais pas la seule d’ailleurs à l’avoir remarqué si on prenait le temps de faire attention à la serveuse qui minaudait en prenant les commandes. Je lui jetais un regard pour la faire partir. Elle grimaça et parti. Bien, une adversaire en moins. Un sourire en coin naquit sur les lèvres. Soumise.
 
- Je viens d'Hawaï, d'Honolulu pour être plus précis. Je suis également un né-loup et je viens de la meute des Evans... et toi d’où viens tu ?

 

-Moi, de France, un coin paumé en Bretagne avec beaucoup de terrains pour courir. Du clan Leto.
 
N’importe quel loup de naissance avait connaissance des traditions du vieux continent. Si nous étions des meutes, nous étions aussi des clans. Puissant. Et dans les clans, on se battait. Non pas que l’on soit primitif attention. Mais il fallait montrer notre valeur. Pour survivre. Fille d’alpha, j’étais devenue bêta de tête rapidement, prenant la place de mon oncle après un combat. Pas mortel. On ce battait beaucoup, mais nous étions soudés. Et les Leto était un des clans les plus vieux de l’ancien continent. On traçait ses origines jusque dans la Grèce antique. C’était une fierté. Tout comme les Rhaël. Je reviens à la réalité quand mon plat arriva et commença à manger avec appétit. Je relevais les yeux sur Shun, qui souriait toujours.
 
-Dis moi, si je te disais que je veux que nous couchions ensemble, sans engagement, juste pour pouvoir libérer notre côté animal sans peur de faire de mal à notre partenaire, accepterais tu ?
 
Bon, certes je n’avais aucune délicatesse, mais je sous entendais beaucoup de plaisir mutuel. Et puis, à quoi bon tourner autour du pot ? Je le voulais, il le savait. Je savais qu’il avait adoré que je l’embrasse, en me souvenant de ses mains sur ma peau, au niveau des hanches. Il était puissant et je le voulais. Ce n’était pas tous les jours qu’une louve agissait ainsi, à ma connaissance du moins. Il faut dire qu’en faire à part ma mère et les quelques femmes de mon clan, je ne connaissais pas d’autre louve. Donc bon, pour moi, c’était normal. Et si il refusait, je lui montrerais à quel point il me désire. Un sourire étira une fois de plus mes lèvres tandis que je finissais mon assiette et mon verre. J’appelais la serveuse pour payer.
 
-On sort ? J’ai pas envie de retourner bosser.
 
Je m’étirais en sortant, mettant mes formes en valeurs et gémissant de plaisir. Qu’allait il me proposer ?


(c) fiche par ocean lounge
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Visite chez la garagiste... [PV Rhéa Leto]   Mer 15 Avr - 18:23





Jeu de passion ?



Feat Rhéa Leto








Une jeune et belle serveuse arrive à notre table pour prendre la commande de la jeune garagiste. Je pose mon regard dans celui de la jeune femme, et lui souris d'un air charmeur. D'après ce que je peux lire sur son badge la jeune serveuse s'appelle Caitlin. Je continue de regarder la jeune serveuse, lorsque celle-ci tire une tête bizarre avant de s'en aller, me laissant le plaisir de regarder une meilleure vue... Je ne peux m'empêcher de rigoler doucement, en m'apercevant qu'en réalité, c'était à cause de la jeune garagiste que la serveuse à tourner les talons. Je repose alors mon regard dans celui de la jeune femme qui se trouve juste devant moi, toujours en souriant d'un air amusé.

- Moi, de France, un coin paumé en Bretagne avec beaucoup de terrains pour courir. Du clan Leto.
- Française donc...

Je lève un sourcil, tout en réfléchissant à savoir si j'ai déjà entendu parler de cette meute, mais non ce nom-là ne me dit rien. Je reprends un air normal, jusqu'à afficher un nouveau sourire lorsque la même serveuse que tout à l'heure revient à la charge cette fois-ci avec le repas de Rhéa. Je lui souris tout en secouant la tête pour la remercier, et la regarde une nouvelle fois partir en direction des cuisines, avant de me retrouver vers Rhéa, mon sourire collé a mes lèvres. Voyant qu'elle mange son hamburger, j'en profite pour lui prendre son gobelet de coca et lui en pique une gorgé...

- Dis moi, si je te disais que je veux que nous couchions ensemble, sans engagement, juste pour pouvoir libérer notre côté animal sans peur de faire de mal à notre partenaire, accepterais tu ?

Je recrache rapidement la gorgée que je viens de prendre, et manque de m'étouffer suite à la phrase de la garagiste. Et bah dit donc, plus cash que ça, tu meurs... Il est vrai que la jeune femme est attirante, et que cette idée m'a traversé l'esprit tout à l'heure dans le garage... Mais d'un autre côté, si j'accepte sa proposition, je risque de m'en vouloir, car j'aurais l'impression de tromper Maxine... Oh et puis zut Shun ! Tu as le droit de vivre ! Ça fait un an maintenant que tu es seul ...

- Moi ça me va...

Je lance un regard amusé à la jeune femme, puis récupère sa serviette posée sur la table, pour pouvoir lui essuyer le coin de la bouche, afin de lui enlever la petit tache de sauce, coller sur le coin de ses lèvres. Quelques minutes plus tard, Rhéa termine son assiette ainsi que son verre de soda, puis appelle la serveuse.

- C'est pour moi..

Je sors mon portefeuille de la poche, je sors ensuite, un peu plus que la somme donné par la jeune serveuse.

-On sort ? J’ai pas envie de retourner bosser.


Je hoche la tête positivement, je me lève, et laisse Rhéa partir la première le temps que j'aille au comptoir, récupéré un stylo, pour pouvoir écrire sur une serviette, puis me dirige vers la jeune serveuse, me plaçant derrière elle, laissant mes lèvres frôler son cou, j'en profite pour glisser la serviette dans sa poche. Je me détache rapidement de la jeune femme, un sourire amusé sur mes lèvres, puis sors du bâtiment pour rejoindre Rhéa qui m'attendait déjà dans la voiture.

- Bon on va ou ?... Chez moi ou chez toi ? Ou tu préfère faire un tour en ville avant ?





© Fiche by Lydia MARTIN


Dernière édition par Shun Daniels le Lun 27 Avr - 18:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Visite chez la garagiste... [PV Rhéa Leto]   Jeu 16 Avr - 2:23

Soumet toi


Je ne pus retenir un sourire triomphant quand je le vis s’étouffer presque. Cela m’amusait et je le pris comme une petite vengeance vis-à-vis du fait qu’il en reluquait une autre quand j’étais là. Je n’aimais pas ça. Il sembla troublé pendant quelques secondes avant de finalement accepter, accentuant mon sourire. Il sourit lui aussi avant de prendre sa serviette et de m’essuyer le coin de la bouche, comme si je n’étais qu’une enfant. Je grognais. Pour qui me prenait-il ? Bref, je rappelais la pouf’ pour la payer mais il prit les devants et je sortis en l’attendant. Trouvant qu’il mettait du temps à revenir, je me tournais et le vis draguer la serveuse. Je pris une mine agressive, typiquement lupine, crocs apparents. Merde, ce petit con allait morfler ! Il était comme Zéphyr au final. Quand il se penchait pour lui embrasser sa nuque, je n’eus qu’une envie : partir. Il n’avait aucun respect. Et il avait donné son numéro en plus. Il n’avait pas besoin de moi. Je montais dans sa voiture, énervée.
 
Il me rejoignit en souriant. Il avait perdu tout intérêt à mes yeux. Qu’il voit d’autres filles, soit. Mais qu’il les drague en ma présence ? Hors de question. Il me demandait où je voulais aller et je le regardais. Soudain une idée germa dans mon esprit et un sourire espiègle naquit sur mes lèvres. D’un geste, je fis reculer son siège et me glissais sur ses genoux face à lui. Je le regardais quelques secondes, mon sourire toujours sur mon visage avant de l’embrasser. Tendrement au début puis de plus en plus audacieusement. D’un simple jeu de lèvres au début, j’entrouvris les miennes pour caresser les siennes de ma langue, l’incitant à les ouvrir pout me laisser entrer. Chose qu’il fit. Gardant le contrôle, je fis entrer ma langue dans sa bouche, caressant la sienne, l’invitant à danser un ballet sensuel. Doucement au début, puis de plus en plus langoureux, fougueux, passionné. Je mis fin au baiser, lui en promettant de multiples autres tous meilleurs encore. Je laissais mes lèvres couler sur son cou, donnant de légers coups de langue sur sa carotide avant de remonter lentement, mais sûrement, vers son oreille. Je jouais avec le lobe de celle-ci avant de me reculer et de me remettre sur mon propre siège.
 
-Chez toi.
 
Il n’y avait aucune chaleur dans ma voix, ni même dans mon attitude ou mon regard. Tout en moi hurlait la colère. Il y eut un flottement de quelques secondes avant qu’il ne se décide enfin à mettre le contact et à prendre la direction de chez lui. Je regardais, par la fenêtre, le paysage défiler. Au bout d’un certain temps, nous fûmes devant chez lui. Je descendis puis il ferma la voiture. Il me conduisit chez lui et je regardais autour de moi. Sobre. Rangé. Comme lui. Je m’avançais dans la pièce et lui fit face.
 
-Ne t’avise plus jamais de prendre le numéro d’une autre fille devant moi, si on doit ressortir un jour comme ça. Que tu la sautes, je m’en fous. Mais pas devant moi. Par respect.
 
Mon regard était froid, dénué de toute expression, sauf une : la domination. Elle coulait dans mes veines depuis ma naissance et j’aimais qu’un mâle se soumette à moi. Non pas comme les humains l’entendent, à la façon de cinquante nuances de mon cul, mais à la façon loup. Qu’il respecte ma puissance. Mais je doutais que mon petit Shun soit de ce genre-là. Et s’il me voulait, il devrait se soumettre.


(c) fiche par ocean lounge
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Visite chez la garagiste... [PV Rhéa Leto]   Ven 17 Avr - 19:26






Toujours Ok ?



Feat Rhéa Leto






Je monte dans la voiture, attendant la réponse de la jeune femme. Je m'avance légèrement pour pouvoir mettre le contact, mais tourne le regard vers Rhéa qui elle aussi me regarde en silence. Je lève un sourcil en me demandant ce qui peut bien la faire sourire, lorsque la jeune femme se met à reculer mon siège d'un seul coup, me faisant pousser un « mais » d'incompréhension, puis viens s'installer sur moi, me regardant quelques instant dans les yeux, toujours avec son sourire sur les lèvres. Les lèvres de la jeune femme, viennent se poser sur les miennes, pour y déposer un tendre baiser, qui se fait de plus en plus passionné. Pendant que nos lèvres, se touchent, et s'entrouvrent pour laisser nos langues se toucher, laissant place à un ballet sensuel, qui se veut d'abord doux, puis s'accentue de plus en plus, jusqu'à devenir passionné. Je pose mes mains au niveau du cou de la jeune femme, puis laisse une main glisser lentement le long de son corps, s'arrêtant d'abord sur son sein, avant de la faire glisser au niveau de sa cuisse, que je caresse tendrement, avant de lui griffer. Je n'ai qu'une seul idée en tête la faire mienne. La jeune femme, met fin au baiser, me faisant ainsi pousser un grognement de mécontentement, avant de me faire pousser un râle de plaisir suite à ses lèvres posé sur ma carotide, avant d'aller titiller mon lobe d'oreille, je ferme les yeux pour profiter de ses caresse, mais les ré-ouvres rapidement, lorsque la jeune femme se recule pour retourner s'asseoir sur son siège.

-Chez toi.

Je ne bouge pas. Reprenant petit à petit mes esprits, mais j'essaye surtout de calmer mes ardeurs. C'est fou l'effet qu'elle me fait. Je ne le connais pas, mais elle arrive, à me faire ressentir ce que je ressentais lorsque j'étais avec Max'. J'avance mon siège, puis pose ma main sur la clé. Avant de démarrer la voiture, je tourne mon regard vers a jeune femme, qui elle regarde par la fenêtre. Un léger sourire se dessine sur mon visage. Je repose ensuite mon regard sur la route, posant mes lunettes de soleil sur le nez, puis démarre la voiture pour aller en direction de ma villa. Pendant le trajet, je ne peux m'empêcher de détourner mon regard pour regarder celui de Rhéa, mais voyant qu'elle regarde le paysage défiler par la fenêtre, je pousse un léger soupir, puis allume la radio, laissant place à la musique « She like the wind », dont je fredonne les paroles.

Une dizaine de minutes plus tard, je me gare devant la villa. J'éteins la radio, puis sors de la voiture suivie de près par la jeune garagiste. Je récupère mes clés qui se trouvent dans ma poche de derrière, puis ouvre la porte, pour laisser rentrer en première Rhéa. Une fois que j'ai franchi le seuil de la porte, je fais claquer la porte d'entrée à l'aide de mon pied, puis pars en direction du salon pour pouvoir déposer mes clés sur la petite table avant de me retourner vers ma camarade de jeux.

-Ne t’avise plus jamais de prendre le numéro d’une autre fille devant moi, si on doit ressortir un jour comme ça. Que tu la sautes, je m’en fous. Mais pas devant moi. Par respect.

C'est donc pour ça qu'elle ne parlait pas durant le trajet de la voiture. La jeune garagiste, ma vue en train de « flirter » avec la serveuse tout à l'heure. Un sourire se dessine sur mon visage, puis me place juste devant elle, en croisant mes bras sur mon torse.

- Alors pour info.. Je n'ai pas pris SON numéro, mais je lui ai donné le mien. Et à vrai dire je ne m'attendais pas a ce que tu me voie. Je m'excuse de t'avoir.. Froissé.

En disant cela, je n'ai pas quitté une seule fois des yeux la jeune garagiste. Il vrai que sur ce coup-là, je n'avais absolument pas été des plus discret. Depuis la mort de Max', et plus d'un an après cet accident, je me suis autorisé à flirter avec les filles, mais sans jamais aller plus loin. Je crois bien que j'ai encore peur de me sentir coupable vis-à-vis de Maxine... Je pousse un soupir puis recule marchant en direction du séjour...

- Tu n'es pas obligé de rester si tu ne le désirs pas...





© Fiche by Lydia MARTIN


Dernière édition par Shun Daniels le Lun 27 Avr - 18:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Visite chez la garagiste... [PV Rhéa Leto]   Sam 18 Avr - 17:03

Je reste


Je détestais son sourire satisfait. Il me donnait envie de me battre et mes yeux brillèrent brièvement tandis que je grognais. Il m’énervait. Mais il était si... Sexy. A vrai dire j’avais rarement rencontré un loup qui me donnait autan envie de me mettre nue et de le supplier de me prendre. C’était une véritable première pour moi. Je le regardais avancer et se poster devant moi en croissant les bras, me toisant de toute sa hauteur.
 
- Alors pour info.. Je n'ai pas pris SON numéro, mais je lui ai donné le mien. Et à vrai dire je ne m'attendais pas à ce que tu me voies. Je m'excuse de t'avoir.. Froissé.

 

-C’est pareil à mes yeux. Tu n’en a peut-être rien à faire que je drague un autre devant toi quand tu veux me voir dans ton lit mais ce n’est pas mon cas.
 
Il me fixe quelques seconde avant de soupire et de ce reculer en me disant que je peux partir. Je lève les yeux au ciel et tend le bras pour l’attraper par son t-shirt avant de le coller à moi. Décidément il était bien étrange. Je passais lentement mes mains sous son haut, caressant sa peau avec délice, remontant lentement sur ses pectoraux avant de lui retirer définitivement ce bout de tissu inutile. Lentement je posais mes lèvres contre son cou avant de les descendre en plein en de petit jusqu’à son torse. Arrivé sur son téton, sachant que cette zone était érogène pour les hommes aussi, je le pris tendrement dans ma bouche, jouant avec ma langue dessus, le titillant de mes dents avant de glisser sur le deuxième et de lui faire subir le même sort.
 
Je m’éloigne de lui en souriant fit un tour sur moi-même pour regarder rapidement la pièce avant de le regarder dans les yeux et de sourire avec envie. Je ne lui rendrais pas les choses faciles, mais le rendre fou allait m’amuser. Je le tirais donc jusqu’au canapé et le poussais dessus en souriant avant de mettre sur lui, reprenant la même position que dans la voiture, sans me coller à lui. Sans le quitter des yeux, je défis lentement la fermeture de mon bustier, sur le devant, révélant peu à peu ma poitrine, nue. Une fois mon bustier entièrement détaché, je le jetais au loin pour coller ma peau nue contre la sienne en gémissant de plaisir et frissonnant. Un doux parfum d’excitation nous entoura, tandis que je joignis mes lèvre aux siennes avec passion et ardeur, gémissant son nom, remontant mes mains pour prendre son magnifique visage entre celle-ci. Je plongeais ma langue à la rencontre de la sienne, me cambrant instinctivement contre lui avant de lui exposer mon cou  alors que je plongeais mordre le sien avec envie en un geste totalement possessif mais régulier entre loup lors de l’acte.
 
-J’adore le goût de ta peau...


(c) fiche par ocean lounge
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Visite chez la garagiste... [PV Rhéa Leto]   Dim 19 Avr - 11:23





Jouons..



Feat Rhéa Leto









-C’est pareil à mes yeux. Tu n’en a peut-être rien à faire que je drague un autre devant toi quand tu veux me voir dans ton lit mais ce n’est pas mon cas.

Pendant que je continue de reculer en direction du séjour, la jeune femme s'agrippe à mon tee-shirt, me faisant ainsi avancer, pour me retrouver coller contre elle. Mes yeux se plongent dans ceux de Rhéa, et, pendant que je me perds dans ses magnifiques yeux vairons, la jeune femme, elle, passe ses mains sous mon tee-shirt, s'arrête quelques instants sur mon torse, je l'aide ensuite à enlever le tee-shirt, et le jette un peu plus loin dans la pièce. Au même moment, la jeune femme pose ses lèvres sur mon cou, puis descend ses lèvres jusque sur mon torse, s'arrêtant sur l'un de mes tétons, qu'elle s'amuse à lécher et mordiller, puis fais subir la même chose sur mon autre tétons, ce qui me fais frissonner, et pousser de faibles soupire de plaisirs.

La jeune femme, s'arrête et s'éloigne de moi, faisant un tour sur elle-même. En la voyant faire, je ne peux m'empêcher d'afficher un sourire amusé et de lever un sourcil en me demandant ce qu'elle fait. La garagiste se retourne ensuite vers moi, avec un sourire sur le visage. Elle m'attrape par la main, et m'entraîne jusque devant le canapé, avant de poser ses mains sur le torse et de me pousser, pour me retrouver assis, face à elle. Elle sourit puis vient s'installer sur moi, comme un peu plus tôt dans la voiture, mais reste assez éloigné de moi, ce qui me fais pousser un grognement. Je veux sentir sa peau contre la mienne. Je pose mes mains sur ses hanches, et la regarde descendre d'un geste lent, trop lent à mon goût, la fermeture de son bustier. Elle jette ensuite son bustier dans la pièce, puis vient se coller contre moi, tout en posant ses lèvres contre les miennes pour y déposer un baiser passionné, auquel je réponds volontiers, tout en pressant la jeune femme contre moi, posant doucement ma main sur un de ses seins, que je caresse tendrement, tandis que mon autre main, dessine des arabesques sur son dos.

Nos lèvres s'entrouvrent une nouvelle fois, pour laisser nos langues se toucher, laissant place à un ballet sensuel, qui devient directement passionné. Mon corps frissonne de plaisir, et je ne peux m'empêcher de pousser des soupirs contre ses lèvres, tellement l'envie de la faire mienne augmente de plus en plus. Rhéa met fin au baiser, pour venir poser ses lèvres contre mon cou, me le mordant avec envie. Je pousse un grognement, puis me redresse pour pouvoir allongé la jeune femme sur le canapé, afin de me retrouver au-dessus d'elle. Je fais glisser, lentement mes lèvres jusqu'à son cou, remontant légèrement sur son oreille que je mordille doucement pendant quelques minutes, puis redescends mes lèvres sur son cou, je me mords aussi avec envie, tandis que ma main, descend sur sa cuisse, que je griffe légèrement.

-J’adore le goût de ta peau...


Un sourire se dessine sur mes lèvres, tandis que je continue de lui mordre le cou. Je remonte une fois encore mes lèvres, jusqu'à sa bouche, que je m'empare violemment et en profite pour lui mordre sa lèvre inférieure jusqu'au sang. Je me redresse légèrement, puis me penche jusqu'à son oreille...

- J'ai envie de toi …

Je descends lentement jusqu'à son cou, que je parsème de petits bisous, descendant lentement jusqu'à sa poitrine. Je m'empare d'un de ses seins, et lui mordille le téton, laissant ma langue vagabondé dessus, puis descends jusqu'à son ventre m'arrêtant sur son nombril...




© Fiche by Lydia MARTIN


Dernière édition par Shun Daniels le Lun 27 Avr - 18:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Visite chez la garagiste... [PV Rhéa Leto]   Lun 20 Avr - 13:53

\!/ -18 ans


Le contact de sa main sur ma poitrine me tire un gémissement de plaisir et d’envie mêlé d’impatience. Mon dieu, j’attendais ça depuis qu’il était entré dans mon garage. Je me mordis la lèvre en fermant les yeux, profitant de sa chaleur avant de l’embrasse avec ardeur et passion. Sa main sur mon sein me lance des éclairs de plaisir à travers le corps, finissants leurs courses au creux de mon bas ventre, me faisant onduler contre lui. Les dessins doux et tendre qu’il me dessine dans le bas du dos me plaisent plus que je ne l’avouerais. J’étais habituée des unions violente, dominatrice, pas à la douceur dont il faisait preuve et cela augmenta d’autant plus mon envie. De même que ses soupires d’envie qu’il pousse pendant notre ballet de langues.
 
Le voilà enfin sur moi et je me cambre pour lui avec envie. Sa bouche se posa sur mon cou avant de remonter lentement sur mon oreille et je sentis mon excitation grimper encore plus, et je murmurais son nom quand il me griffa une nouvelle fois la cuisse. Il me rendait folle de lui je crus mon supplice fini et qu’il allait passer aux choses sérieuses mais il me mordit le cou et je me cambrais violemment en gémissant son nom, mes griffes plantées dans ses épaules. Mon souffle devient rauque d’envie mais je fus comblée par la puissance de ses lèvres contre les miennes, par l’ardeur de sa morsure et je lui défais le pantalon sans attendre, glissant une main entre nous pour pouvoir le caresser avec envie.
 
- J'ai envie de toi …
 
Je gémis à nouveau face à ce murmure si simple et plein d’envie. Moi aussi. Je le voulais en moi, qu’il éteigne le feu qu’il avait allumé dans mon corps. Alors quand il prit mon sein en bouche, me faisan ainsi lâcher son entre jambe, j’enfouis mes mains dans ses cheveux, trop court à mon gout. Je gémissais à chaque coup de langue ou succion qu’il m’offrait en gémissant. Je le suppliais de me faire sienne tandis qu’il descendit sur mon nombril avant de s’arrêter. J’étais frustrée et à la fois pleine d’envie. J’ouvris les yeux pour le voir se délecter du traitement qu’il me faisait subir, humant ses hormones qui enflaient, envahissant toute la pièce, se mêlant aux miennes. Comme une douce fragrance interdite. Nous nous excitions mutuellement, jouons à qui craquerait le premier. Je le renversais sur le dos à son tour, laissant ma bouche embrasser chaque infime parcelle de son cou et de son torse. Goûtant et dévorant sa peau sucrée, passant ma langue toute humide sur ses tétons pointés, les mordillant, les suçant, puis je descendis le long de ses abdos, laissant mes dents traîner sensuellement dessus. J’embrassais le bord de son caleçon, passant ma langue avec envie a la limite de celui-ci puis je le regardais droit dans les yeux et de susurrer sensuellement si je devais continuer ou non. Je me demandais pourquoi j’avais posé cette question, alors que je n’attendis même pas sa réponse. Mes mains s’affairèrent à lui enlever le pantalon, le dévorant du regard, savourant chaque muscle de ce corps, frôlant tout son corps de mes doigts... Ma langue passait sur ses cuisses avant de s’aventurer sournoisement sur l’érection de mon amant, l’humidifiant à travers le tissu. J’enfermais sa virilité entre mes lèvres, toujours à travers le tissu et je retirais lentement ma bouche de là, passant très légèrement mes dents dessus.
 
C’était excellent, ce sentiment de puissance quand on tient la jouissance de l’autre au creux de ses mains, la faisant monter ou descendre au grès de ses envies... Je passais ma main sur son érection, la caressant avec amour et envie. Puis je glissais ma main sur sa cuisse et la passais sous son sous vêtement et refermais ma main sur lui de façon implacable et je commençais de doux et hésitants va et viens... Le voir ainsi, sous moi, augmentait mon excitation... Je voulais qu’il soit mien, qu’il se souvienne de moi pendant longtemps, qu’il se rappelle ce moment avec envie et plaisir, je voulais qu’il est une érection en y repensant !
 
 
-Alors laisse toi aller...
 
Sans attendre je lui arrachais presque son caleçon, et lâchais un autre gémissement en contemplant sa dureté tendue ainsi vers le ciel... Je l’attrapais d’une main et donnais un long et langoureux coup de langue en remontant de ses jumeaux jusqu’à l’extrémité avant de le prendre délicatement en bouche et de l’aspirer tout doucement, avec amour et passion... Je captais son regard, plongeant profondément le mien en lui. Puis, sans le quitter des yeux, j’entrouvris la bouche et le laissais glisser en moi. Je refermais ma bouche autour de lui et mis ma main à la base de cette colonne de chair. Je commençais de lent va et viens sur lui, bouche et main en rythme, puis je décidais d’y ajouter des coups de langue sur le bout. En le sentant prendre du plaisir, j’accélérais le rythme. En repassant ma langue sur son extrémité, je sentis quelque chose couler dans ma bouche... Ce petit goût amer et salé... Il avait lâché un avant-goût de ce qui m’attendait si je continuais. Alors, d’une façon parfaitement sadique dans un dernier suçon, je le lâchais et m’attaquais à ses bourses en dessous. J’en pris une en bouche et l’aspirais avec envie. Puis je reculais.
-Prend moi...
 
J’avais lâché ça, comme une supplication, ronronnant en parlant. En disant cela, j’écartais un peu les jambes, tendant les bras vers lui en me mordant la lèvre inférieure... Je le désirais tellement...
 


(c) fiche par ocean lounge
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Visite chez la garagiste... [PV Rhéa Leto]   Sam 25 Avr - 18:57




-18 /!\

Feat Rhéa Leto


Je descends lentement jusqu'à son cou, que je parsème de petits bisous, descendant lentement jusqu'à sa poitrine. Je m'empare d'un de ses seins, et lui mordille le téton, laissant ma langue vagabondé dessus, puis descends jusqu'à son ventre m'arrêtant sur son nombril, que je m'amuse à titiller amoureusement. Je relève les yeux pour croiser les magnifiques yeux vairons de ma belle, et affiche un sourire amusé, en voyant son air frustré. Je me redresse légèrement, puis parsème son ventre de petit bisou, et en profite pour le lui mordre de temps en temps, laissant quelques fois la trace de mes dents. Au moment ou j'allais m'emparer de ses lèvres, la jeune femme me pousse pour qu'elle puisse se retrouver au dessus de moi. Un grognement sort de ma gorge, tout en fermant les yeux, savourant chaque baiser que faisait la jeune femme sur mon cou. Rhéa descend ses lèvres tout le long de mon corps, s'arrêtant sur mon torse pour mordiller et titiller de sa langue mes tétons, me provoquant ainsi des frissons de plaisirs et pousser des soupirs de plaisirs. Elle descend ses lèvres jusqu'au niveau de mon ventre, laissant ses dents ripées sur ma peau, me faisant ainsi contracté mes abdos et rentrer mon ventre.

La jeune femme, descend jusqu'au bord de mon boxer, léchant le bord de celui-ci, me faisant pousser d'autre soupire de plaisir. Je n'ai pas le temps de répondre à la demande de la garagiste, qu'elle continue déjà ses caresses. Ses mains se posent sur mon pantalon, je me relève légèrement pour pouvoir l'aider à le retirer, et me cambre lorsque sa langue, vient se poser sur mes cuisses, avant de venir sur mon sexe. Sentant les mains de ma belle, caresser mon torse, je pose instinctivement une main dessus, entrelaçant nos doigts, tout en gémissant de plaisir. Je ferme les yeux, tout en essayant de me contrôler, car si la jeune femme continue ses supplices, je n'arriverai pas à me retenir encore très longtemps. La main de la jeune femme, vient se poser sur mon sexe, qu'elle caresse tendrement, avant de glisser sa main dans mon boxer, pour qu'elle prenne de pleines mains mon sexe, pour commencer des va-et-vient doux mais pourtant hésitants.

-Alors laisse toi aller...

Rhéa se met à déchirer mon sous-vêtement, avant d'attraper une nouvelle fois mon sexe de sa main, tout en donnant de langoureux et longs coups de langue dessus, passant de mes jumeaux jusqu'à l'extrémité de mon sexe, me faisant pour la centième fois pousser des soupirs de plaisir. La jeune femme relève ses magnifiques yeux vairons dans les miens, tout en prenant entièrement mon sexe dans sa bouche. Une des mains vient se poser sur le bord du canapé, tandis que l'autre vient se poser au-dessus de ma tête, et serre mes mains sur le canapé pour essayer de me contrôler le plus possible, en sentant que j'allais bientôt lâcher mon sperme dans sa bouche. La jeune garagiste, passe alors sa langue sur mon extrémité, me faisant légèrement cambrer, et me faisant planté mes griffes dans mon canapé, essayant de penser à autre chose, mais malheureusement, je n'ai pas réussi à me contenir, et réouvre rapidement les yeux pour regarder la jeune femme avec un regard désolé. Rhéa me sourit d'un air sadique avant de s'emparer d'une de mes bourses, qu'elle aspire avec envie, me faisant pousser un râle de plaisir.

-Prend moi...

La jeune femme se recule, et j'en profite pour la regarder dans les yeux, reprenant peu à peu ma respiration qui était devenue saccadée suite au plaisir qu'elle vient de me provoquer. La façon dont elle vient de prononcer cette phrase, me fait sourire légèrement. Je me redresse, puis attrape la main de Rhéa, et la force à venir contre moi, positionnant mes mains sous ses fesses, tout en l'embrassant dans le cou, et l'emmenant jusque dans ma chambre. Une fois dans la pièce, je la pose délicatement sur le lit, me positionne juste au-dessus d'elle, et m'empare de ses lèvres pour y déposer un baiser plus que passionné, tout en lui écartant légèrement les jambes pour pouvoir rentrer en elle, et de commencer des mouvements de bassins plutôt doux, puis se faisant de plus en plus violent, poussant des soupirs de plaisirs contre les lèvres de ma belle.

Je commence à accélérer mes mouvements de bassin, devenant un beaucoup plus rapide et plus puissants. Je me mets à grogner de plus en plus en sentant que je n'allais bientôt plus pouvoir me retenir plus longtemps. Je lui attrape la lèvre inférieure, que je lui suçote avant de la lui mordre jusqu'au sang. Je plaque ensuite mes lèvres contre les siennes, l'embrassant avec fougue, laissant ma langue aller taquiner la sienne, tout en poussant des soupirs de plaisirs. Sentant mon plaisir arrivé, je me cambre et penche la tête en arrière, tout en prononçant dans un râle de plaisir le prénom de Max'. Après quelques secondes, je me penche une nouvelle fois, sur la jeune femme, avant de me dégager afin de pouvoir, me laisser, tomber sur le dos, pour pouvoir reprendre mon souffle...



© Fiche by Lydia MARTIN
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Visite chez la garagiste... [PV Rhéa Leto]   Lun 4 Mai - 16:08

Rhéa et Shunounet ♥
Oublie moi


Après avoir fini une première fois dans ma bouche il me couvra d’un regard à la fois désolé et plein d’envie. Il m’attrapait la mais en me forçant à venir tout contre lui, me faisant sourire tandis que je l’embrassais à nouveau, ne me lassant pas du goût de ses lèvres. Ses mais puissantes vinrent prendre place sur mes fesses pour me soulever, me planquant à lui en gémissant d’envie et d’impatience. Je lui mordillais le cou en refermant mes jambes autour de ses hanches en lui léchouillant le lobe de l’oreille tendrement. Il nous amena dans sa chambre où il me déposa délicatement sur le lit. Je ne le lâchais pas du regard, mon corps près à exploser de plaisir d’une minutes à l’autre. Dans ma bouche, je sentais encore le goût de son sperme et j’adorais ça. Je me mordis la lèvre avec impatience, le dévorant du regard tandis qu’il se jette avidement sur mes lèvres pour jouer un ballet passionné avec nos langues en m’écartant les cuisses pour entrer lentement en moi, m’arrachant un crie de plaisir mêlé à de la satisfaction. Il remplissait le vide que l’envie avait créé. Alors, je lui laissais les commandes de notre plaisir et ses coups de reins eurent pour effets de me donner un orgasme puissant tandis qu’il lâchait le sien en rejetant sa tête en arrière en criant un nom. Mais plongée dans mon plaisir je ne m’en rendis pas compte tout de suite. Je saignais de la lèvre mais je m’en foutais, j’avais adoré. Tandis que je redescendais sur terre, je le vis se retirer pour s’allonger à côté de moi et là je réalisais son erreur.
 

Il m’avait appelé Max. Une colère froide monta en moi et je me relevais sans même un regard pour lui, cherchant mes vêtements. Il n’avait donc que faire de moi. C’était clair net et précis. Me donner le nom d’une autre. Je rêve !!! Je remis mon shorty et mon short, cherchant mon bustier et le trouvant sous une table. Un raclement de gorge me fit me retourner, mes yeux étant ceux d’une louve en colère : orangé. Je grognais méchamment en m’approchant de lui, nu, les bras croisés. Je bouillonnais intérieurement. Finalement je me mis face à lui et le pris à la gorge pour le soulever et le plaquer violemment au sol.

 

-Tu ne me reverras jamais. Oublier une autre est une chose. M’appeler par son nom. Rêve. Si je te revois, je te tabasse à mort, compris ?!
 




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Visite chez la garagiste... [PV Rhéa Leto]   Lun 4 Mai - 17:07




Pardonne-moi...

Feat Rhéa Leto


Toujours allongé sur le lit, je place mon bras gauche sous ma tête, tandis que ma main droite, elle vient se poser sur mon ventre, tout en fermant les yeux, reprenant petit à petit mon souffle. Sentant que ma partenaire de jeu se lève brusquement, je réouvre les yeux, tout en la regardant, me demandant ce qu'il pouvait bien lui arriver. Je me redresse sur mon avant-bras, tout en prononçant son prénom, mais trop tard, elle est déjà sortie de la pièce. Je me relaisse tomber sur le dos tout en poussant un soupir, essayant de comprendre ce qui peut bien lui passer par la tête. Je réfléchis quelques instants, et, comprenant enfin mon erreur, je me relève rapidement, file jusqu'à mon armoire pour enfiler rapidement un caleçon ainsi qu'un jean, puis cours jusqu'au salon pour rattraper Rhéa.


Je m'arrête contre le bas de la porte, tout en la regardant d'un air gêné. Comment j'ai pue l'appeler Maxine pendant l'acte ? Je pousse un léger soupir, avant de me racler la gorge pour lui faire part de ma présence. La jeune femme se retourne, laissant ainsi apparaître ses yeux de loups. Je baisse rapidement la tête, comprenant parfaitement que j'allais passer un mauvais moment, mais d'un côté, je le mérite amplement. L'entendant grogné, et se rapprocher de moi, je relève alors la tête, pour croiser ses yeux dorés. La jeune femme, se place alors devant moi, plaçant sa main sur mon cou pour finir par me soulever et me plaquer violemment au sol. Un grognement de douleur sort de ma gorge.

-Tu ne me reverras jamais. Oublier une autre est une chose. M’appeler par son nom. Rêve. Si je te revois, je te tabasse à mort, compris ?!

Les larmes commencent à monter, j'essaye de les retenir un maximum, mais il n'y a rien à faire. Je les laisse donc couler le long de mes joues, pendant que je pose ma main sur celle de Rhéa dans l'espoir d'arriver à la calmer.

- S'il te plait Rhéa.. Je suis désolé mais laisse moi t'expliquer !

Je pose mes yeux dans ceux de la jeune femme, tout en retirant délicatement sa main de mon cou. Je me relève doucement pour ensuite me retrouver debout face à Rhéa. Ne sachant pas du tout par quoi commencer, je l'entraîne avec moi sur le canapé, tout en ramassant son bustier pour le lui rendre, avant de m'asseoir et de poser ma tête dans mes mains, continuant de réfléchir quelques instants. Je relève ensuite mon regard ver Rhéa...

- Comme je te l'ai dit un peu plus tôt dans la journée, je viens de Londres, et je suis un ancien militaire. Maxine, était ma fiancée, elle aussi était militaire... Max', avons été déployés en Irak pour une mission, et malheureusement, elle a était tuer lors d'une explosion...

Je marque un temps d'arrêt, reposant mon regard sur la petite table basse, le temps d'essuyer d'un revers de la manche les larmes qui coulent abondamment sur mes joues, revoyant des images, de Maxine et moi...

- Depuis ce jour-là, je me suis juré de ne jamais retomber dans les bras d'une femme, préférant rester seule pour ne pas revivre le calvaire que j'ai vécu il y a un an maintenant. Jusqu'à ce que je te rencontre. Depuis cette fameuse mission, tu es la première femme avec qui j'ai couché et... Je m'en veux terriblement de t'avoir appelé Max...

Je repose une nouvelle fois mon regard dans celui de la jeune femme, espérant du fond du cœur qu'elle accepte de me pardonner...

- Pardonne-moi je t'en pris..



© Fiche by Lydia MARTIN
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Visite chez la garagiste... [PV Rhéa Leto]   Lun 4 Mai - 19:40

Rhéa et son Amant
Je te pardonne


Je lui en voulais à mort. Comment avait-il put ? Comment... ? Ma haine chuta d’un coup quand je le vis de pleurer. Pas à cause de ce que je lui avais fait, je le sentais, c’était plus profond que cela. Il pose sa main sur la mienne en me suppliant de le laisser s’expliquer. Je le regarde en me demandant qu’elle excuse il va me sortir, même si mon cœur bat vite. Il se lève sans me lâcher et m’attire au canapé après m’avoir tendu mon bustier, mais je ne le remis pas tout de suite, absorber par ses larmes qui coulaient le long de ses joues. J’avais mal au cœur de le voir ainsi... Il m’expliqua toute son histoire et je baise la tête. Un an qu’il ..? Je rougis un peu et le regardais, souriant doucement, tristement.
 
-Je te comprends... Je suis désolée. Je... J’ai perdu un de mes ex. Enfin pas mort, mais tout comme. Nous avons découvert mutuellement nos natures : chasseur et louve. Il ne m’a pas tué, il m’a sauvé de sa famille. Mais ça fait mal, alors je te comprends et... Excuse-moi Shun...
 
Je me penche et je l’embrasse. Avec tendresse au début puis de plus en plus passionnément, avec envie à nouveau. Nos histoires étaient similaires et je ne voulais pas le laisser seul. Je voulais encore crier pour lui, crier son nom. Alors je lui pris les mains et le forçais à se lever avec moi, plaquant nos torses nus, posant ses mains sur mes hanches avec amour. Je doutais qu’une relation débouche à la suite de cela, mais je voulais passer du temps avec lui, le découvrir vraiment et peut être plus tard, l’aimer. Lentement, sans arrêter de l’embrasser, mêlant nos langues avec amour, je reculais vers sa chambre, vers ce cocon de douceur qui deviendrait le nôtre pour le reste de la nuit. Je le poussais tendrement sur le lit, descendant mes lèvres le long de son cou, glissant sur son torse. Je ne le dominerais pas, je serais tendre et aimante avec lui. Je m’éloignais délicatement de lui pour aller fermer la porte de sa chambre, créant un endroit intime où laisser nos pulsions et nos envies libres de s’exprimer...
 
 
FIN DU RP
 




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Visite chez la garagiste... [PV Rhéa Leto]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Visite chez la garagiste... [PV Rhéa Leto]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» visite chez le gynéco
» Une petite visite chez le médecin [PV Archange et Jessie]
» Visite chez l'artisan
» Une visite chez le mécano[Avorté]
» Invention Tarriennes et internement forcé.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf :: Rps terminés-
Sauter vers: