AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Va! Je ne te hais point ft. Joy Nolan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Va! Je ne te hais point ft. Joy Nolan   Sam 10 Jan - 22:15


Va je ne te hais point

feat Joy Nolan

 

 
J’enfilais ma veste avant de retourner dans la salle de bain. Il était encore tôt et j’avais le temps de finir de me préparer. J’observai mon reflet dans le petit miroir au-dessus du lavabo. Je m’étais vêtu d’un simple d’un simple polo et d’une veste noire avec un pantalon des plus sobre. J’avais taillé ma barbe, faisant attention à ne pas la raser de trop près, je tenais à la garder intacte. Mes cheveux étaient en bataille et je ne cherchais pas à les dompter. J’étais fin prêt, je regardai l’heure qu’indiquait ma montre en soupirant, j’étais trop en avance. Je me laissai tomber dans le canapé, attrapant un bouquin qui traînait dans le coin et parcourus les pages avec ennui. Je voulais tellement voir Joy, je ne pouvais plus me passer d’elle. Voilà un mois que je la connaissais et j’en étais devenu accro.
 
Nous devions nous rendre en boîte de nuit pour traquer un surnaturel Hors la Loi. Au départ, je pensais que Joy m’invitait à penser du bon temps avec elle mais comme d’habitude, je m’étais trop précipité. Elle voulait seulement effectuer une mission. Notre meute était plutôt un commando spécial, on ne faisait que traquer des méchants et on ne méditait pas beaucoup ensemble. Enfin parler. C’était action sur action, elle déclinait toutes mes propositions de sortie et je commençais à en avoir assez. Quand allait-elle comprendre ? Je n’avais plus d’yeux que pour elle et pourtant elle faisait mine de rien, toujours avec son masque de froideur extrême. Je ne disais rien, je laissais couler malgré la douleur que cela me donnait. Je me demandais si elle s’était rendu compte de mes changements de comportement. J’avais changé pour elle, j’étais devenu plus fort moins tourné vers le malheur des autres, j’étais devenu un vrai loup endurci, tout ce qu’elle voulait.
 
J’envoyai un message à Joy comme quoi je l’attendais sous l’abri bus. Je m’emparai de mes clés et de mon portable avant de quitter mon appartement silencieux. Je descendis les escaliers avec empressement et sortis de l’immeuble. Je laissai le froid me mordre les joues alors que je mettais en marche vers le point de rendez-vous. Pendant ma petite balade, je laissais mon esprit vagabonder comme bon lui semblait. Je pensais d’abord aux petits problèmes du lycée et à mes entraînements de Lacrosse qui commençaient à me lasser. Puis je m’autorisai à penser à Joy, à son joli minois et à sa crinière sauvage que je rêvais de toucher. J’avais beau me voiler la face, il fallait que je finisse par me l’avouer. J’étais tombé amoureux d’elle mais hélas pour moi, ça ne semblait pas réciproque. J’étais bon à souffrir en silence.
 
Je finis par arriver à destination et remarquai que l’endroit était encore désert. Je soupirai en me disant que j’étais bon pour attendre des lustres. Je m’assis sur le banc et levai les yeux vers le ciel. Le temps passait si lentement, je me concentrai sur tous les petits bruits qui se faisaient entendre autour de moi et je fis le vide dans mon esprit alors que je chantonnai une comptine d’enfant. Je commençai à avoir froid, pitié que Joy se dépêche.

Fiche de liens (c) Miss Yellow


Dernière édition par Toby Beckett le Mer 14 Jan - 10:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Va! Je ne te hais point ft. Joy Nolan   Sam 10 Jan - 23:50




Va Je ne te hais point [PV Toby Beckett]

J'observais ma réflexion dans le miroir. Je ne m'y reconnaissais qu'à moitié. Je ne pouvais pas m'empêcher de chercher des détails me rattachant à la personne que j'avais été, il y a des années de cela. Heureusement, à part la forme du visage, j'en retrouvais aucun. Depuis à peu près un mois, je ne pouvais pas m'empêcher de me remettre en question, chose que j'avais jamais fait auparavant. Depuis que j'avais rencontrer Toby, j'étais confuse. C'est vrai. Je ne savais pas quelle attitude prendre envers lui. Si je me montrais trop froide, il ne le supportait pas. Si je m'ouvrais trop, ma coquille tombait en ruine. Ah ma coquille. Elle commençait à être aussi fragile qu'un château de glace! Je détestais ça.




Je quittai la salle de bain en soupirant et allai dans ma chambre, enfiler les habits que j'avais préparé. Le choix de vêtements avait été difficile. Je devais mettre quelque chose de chic, pour pouvoir rentrer en boite, mais de confortable, pour pouvoir me battre et courir. J'avais voulu, au début, mettre une robe rouge, mais elle s'était avérée être trop serrée.  J'avais donc choisi une autre robe. Cette fameuse robe était noir avec des petits points blancs. Elle avait une sorte de ceinture en cuir, toute fine, attachée en nœud papillon. La robe était courte, mais pas trop, elle s'arrêtait a la moitié de la cuisse, et était à bretelle. Pour aller avec la robe, j' avais choisi une petite veste en cuir. Comme chaussures, j'avais pris de chaussures noires à talons compensée avec lesquels je pouvais facilement courir et écraser des pieds. Comme accessoires, j'avais mes fameux bracelets que je n'enlevais jamais et des boucles d'oreilles plumes noirs. Evidemment, j'avais pris mon arme que j'avais rangé dans une poche intérieure, facile d'accès, de ma veste en cuir.




Je revins dans la salle de bain me maquiller. Je mis de l'eye-liner et du rouge à lèvres seulement. Je n'aimais pas me couvrir de maquillage. Je regardai l'heure. J'étais dans les temps. Je sortis donc de mon duplex. Sur le coup,  j'eus froid, mais je ne le sentis plus rapidement, et commençai à marcher rapidement. J espère que Toby n'était pas en avance et planté dehors. Je savais qu'il n aimait pas le froid. En parlant de Toby... Non. Je Préférais pas en parler. Je ne savais pas exactement quelle relation. Plus que Alpha-bêta, ça c'est sûr ! Mais après.... Le flou total pour moi. J'arrivai à destination et vis Toby. Je pris une grande inspiration et m'avançai vers lui en disant :


"hey !!!"




Dernière édition par Joy Nolan le Sam 17 Jan - 16:15, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Va! Je ne te hais point ft. Joy Nolan   Dim 11 Jan - 1:23


Va je ne te hais point

feat Joy Nolan

 

 
Je finis par entendre des pas et je me redressai légèrement. Je perçus une odeur familière et tournai mon regard vers la gauche d’où provenait des bruits de pas. Je finis par voir une silhouette et mon cœur loupa un battement quand je reconnus Joy. Elle était resplendissante et je restai un moment sans bouger, admirant chaque détail de son visage. Je finis par reprendre mon sérieux et croisai les bras pour lutter contre le froid. Je me levai, la saluant à mon tour avec un petit sourire en coin. Je regardai l’heure qu’affichait mon portable avant de m’approcher d’elle. Je lui tendis mon bras, simple tic que je n’avais pas oublié. Je lui souris avant qu’elle ne le prenne.
 
« Nous sommes en retard, mieux vaut qu’on se dépêche. »
 
Je me mis à marcher, l’emmenant avec moi. Je lui lançai un rapide regard avant de tenter de me calmer mais c’était aussi simple que de dompter un lion devant un cerceau de feu. Je ne pouvais m’empêcher d’être heureux quand elle était là avec moi-même si je savais que rien de tout cela n’était réciproque. Mais je ne baisserai pas les bras, je lui prouverai que je tenais à elle que j’étais prêt à tout pour qu’elle soit mienne. Cette soirée allait être une parfaite occasion de lui montrer que je ne voulais pas qu’une simple amitié. Je la voulais pour moi, je voulais qu’elle s’ouvre à moi, qu’elle se confie, qu’elle me sourit. Ce masque m’insupportait.
 
«  On va devoir se fondre à la foule pour ne pas se faire remarquer, j’espère que tu sais danser ! »
 
Nous finîmes par arriver devant la boîte et je lui tendis deux fausses pièces d’identités. Je pris Joy par l’épaule pour faire plus crédible et le vigile nous laissa passer. La musique fit vibrer mes côtes et mes tympans en prirent un coup. Je me frayai un chemin dans la foule de danseurs, les sens aux aguets. JE vis des couples s’embrasser et je détournai rapidement le regard. J’avais finalement lâché Joy, elle ne devait pas vraiment apprécier que je le traine comme ça. Je cherchai donc notre cible mais toutes ces odeurs mêlées ne me facilitaient pas la tâche, je jurai entre mes dents avant de pousser un gars qui m’approchait de trop prêt. Je tournai sur moi-même en fronçant les sourcils. J’avais réussi à perdre Joy. Je me mordis la lèvre et me disant que ça commençait mal.

Fiche de liens (c) Miss Yellow
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Va! Je ne te hais point ft. Joy Nolan   Dim 11 Jan - 10:30




Va Je ne te hais point [PV Toby Beckett]

Je souris quand Toby remarqua ma présence. Il était habillé simplement, mais ça lui allait à merveille. Je sentis sur regard admirateur et vis qu'il me regardait sans bouger. Ça me mit mal à l'aise, n'ayant toujours pas l’habitude de ce genre de regard, mais, évidemment, je ne le montrai pas. Je ne pus m'empêcher d’avoir un sourire en coin, amusé, quand je le vis reprendre son sérieux et croiser les bras. Il me salua à son tour en ayant, lui aussi un sourire en coin. Il regarda l’heure sur son portable, avant de me tendre son bras en souriant. J’eus une seconde d’hésitations, avant de le prendre en me disant que c’était pour le bien de la "mission".

 
« Nous sommes en retard, mieux vaut qu’on se dépêche. » M’informa-t-il
 
Je fis légèrement la moue. Je détestais être en avance ou en retard. Quand je devais aller quelque part, je faisais tout pour être pile poil à l’heure. Par exemple, j’arrivais toujours à l’heure exacte au poste. Mais bon. Là j'avais raté. Toby commença à marcher, et je le suivis. Cette soirée allait être... Éprouvante ? Sans doute. Mais tout allait bien se passer si je me concentrai sur la cible, et seulement sur elle. Je garderai ma "poker face" et réussirai la mission. Un jeu d’enfant quoi !
 
«  On va devoir se fondre à la foule pour ne pas se faire remarquer, j’espère que tu sais danser ! » me dit Toby
 
Je hochais la tête. Je ne savais pas danser par contre. Espérons qu’on ne le remarque pas ! J’étais une très mauvaise danseuse. C’était sans doute parce que je ne dansais jamais ! Je n’en avais pas trop l’occasion aussi... Nous arrivâmes enfin devant la boite. On nous demanda nos cartes d’identités, par précaution, nous en avions des fausses. J’avais dit à Toby que je les avais eues grâce à un gars qui me devait une grosse faveur. Mensonge. Ces pièces d’identité, je les avais faites moi-même. Mais je me voyais mal dire à Toby « oui, je les ai faites moi-même comme tous les papiers d’identité pour quand j’ai dû changer mon âge, alors j’ai dû changer mon identité. ».  Je sursautai légèrement quand Toby me prit par l’épaule, et je compris. Je passai un bras autour de sa taille avant de sourire. Le vigile nous laissa passer et nous rentrâmes dans le club.  La musique me surprit sur le coup, mais je m’y habituai assez rapidement, mais je ne pouvais pas dire que c’était agréable. Loin de là. Toby essaya de marcher entre les danseurs,  et je fis de même.  Au bout d’un moment, il me lâcha enfin. Sa poigne n’avait pas été très agréable. Je m’arrêtai net en voyant la cible entourée de filles. Je regardai là où était Toby, mais il avait disparu. Super. Je jurai entre mes dents. Je me recoiffai légèrement, rapidement. Je décrochai un sourire charmeur et m’avançai doucement vers la cible avec une démarche un peu de mannequin.
 




Dernière édition par Joy Nolan le Sam 17 Jan - 16:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Va! Je ne te hais point ft. Joy Nolan   Dim 11 Jan - 14:05


Va je ne te hais point

feat Joy Nolan




La musique me vrillait les tympans et je me retenais de me jeter sur le DJ pour qu’il cesse de mettre des musiques aussi misérables. Les gens se trémoussaient autour de moi et je repoussai un groupe de filles qui me fixait avec gourmandise. Je n’avais jamais compris leur manière d’agir, elles étaient en troupeau, prêtes à fondre sur leur proie mais elles allaient devoir se contenter d’un autre, je n’étais pas d’humeur à entrer dans leur petit jeu. Je me frayai de nouveau un chemin dans la foule de danseurs, jouant des coudes en m’excusant rapidement. Mon regard se baladait de visage en visage, cherchant désespérément Joy mais son odeur était masquée par tout le reste. Je fus gagné par la frustration. Je me baissai pour éviter un câlin non voulu et me redressai.
 
Une chevelure blonde me tapa dans l’œil et je fronçai les sourcils, je reconnus Joy. Elle était juste-là Dieu merci je ne l’avais pas perdu. J’allais la rejoindre quand je remarquai son air aguicheur, je suivis son regard et tombai sur notre cible. Celui-ci n’avait qu’yeux que pour elle et je sentis mon cœur se serrait à cette vue. J’avais beau me dire que c’était pour la mission, je ne pouvais m’empêcher de me laisser gagner par la jalousie qui empoisonnait mon cœur. Je me mordis le pouce avant de me fondre un peu plus dans la masse. Mon regard croisa celui de Joy pendant une fraction de secondes et elle dut voir le malaise qui régnait en moi. Je serrais les poings avant de détourner mon attention vers quelque chose d’autres. Je restai tout de même visible au cas où elle aurait besoin de moi mais je n’étais pas prêt à la regarder draguer ce crétin. J’espérais qu’il n’oserait pas la toucher sinon je perdrai définitivement le contrôle et je ne pourrais plus rien faire pour m’arrêter.
 
Je m’emparai d’un verre qui traînait dans le coin avant de renifler son contenu. Vodka pomme, je grognai avant de le boire d’une traite et de regardai Joy une nouvelle fois. Elle s’était rapprochée de notre cible et celle-ci ne semblait plus pouvoir la lâcher du regard. Un jeu d’enfant pour elle mais il eut un drôle d’événement. Alors que mon Alpha allait toucher au but, le surnaturel redressa la tête et parut soudainement inquiet. Il disparut derrière sa foule de groupie et je fis un signe à Joy. Il fallait qu’elle revienne au plus vite, notre cible avait peut-être perçu nos odeurs et devait sûrement se demander où nous étions. Je lui pris doucement la main, l’emmenant dans la foule de danseur. Je commençai à imiter les gens autour de moi, lançant un regard à Joy pour qu’elle fasse de même. Je me penchai vers elle pour lui murmurer, mes lèvres contre son oreille :
 
« Il a dû sentir quelque chose de pas net, il doit sûrement en chercher la source. Mieux vaut se faire discrets. »
 
Je continuai de danser comme j’avais l’habitude de faire en soirée. J’étais tenté d’emmener Joy dans ma danse mais je ne voulais pas subir un nouvel échec alors je restai sage et imitai le mouvement.


Fiche de liens (c) Miss Yellow
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Va! Je ne te hais point ft. Joy Nolan   Dim 11 Jan - 14:59




Va Je ne te hais point [PV Toby Beckett]


Quand la cible me vit, je lui décrochai un sourire charmeur et joueur. Il me dévora des yeux. Parfait. Ce n’était pas la première fois que je faisais ça. Certes, normalement, j’étais froide et je caché mes sentiments, mais je savais aussi en créer des faux pour duper ma cible.  J’avais déjà utilisé cette technique pour tuer deux membres de la meute qui m’a tout prit. J’avais dus utiliser ce petit jeu pour les éloignés de la meute. L’union fait la force comme on dit.  Mais personnellement, même toute seule j’étais forte !




Je fus étonnée quand je croisai le regard de Toby. Je me retins d’arquer un sourcil. Qu’est ce qu’il avait ?  J’étais juste entrain de draguer la cible pour réussir la mission. C’est tout. Je ne sortirai jamais un mec comme ça ! Je parle de la cible évidement ! En parlant de sortir avec machin ou truc, je me demandai si Toby avait une petite copine. Il était le mec qui devait en avoir une. C’est vrai quoi, c’était quelqu’un de social, gentil et galant ! Mais pourtant, il ne m’a jamais parlé de petite amie… Je me re concentrai sur la cible. Ce n’était pas le moment de se perdre dans ses pensées !




J’étais à quelques mètres des ma cible. Je passais une main dans mes cheveux, toujours avec un sourire joueur. Tout d’un coup, le mec se redressa en semblant inquiet avant de disparaitre. Je jurai entre mes dents. Je détestai rater quelque chose ! Je vis que Toby me fit un signe et j’allais le voir, un peu inquiète, je devais l’avouer. Quand je fus arrivé à sa hauteur, il prit la main et m’emmena dans la foule de danseur. Il commença à danser et me lança un regard pour que je fasse de même.  Je commençai à danser, un peu timidement. Je sursautai un peu quand je le vis se pencher vers moi pour me chuchoter à l’oreille :




« Il a dû sentir quelque chose de pas net, il doit sûrement en chercher la source. Mieux vaut se faire discrets. »

 Je hochais légèrement la tête avant de répondre :

« Ok, quand il baisse sa garde, on retourne à l’assaut ! » 


Je me rapprochai un peu de Toby- posant ma main sur son épaule quand vis le gorille de l entrée regarder vers nous. Il avait choisis lâ couverture des amoureux, il fallait lâ garder !



Dernière édition par Joy Nolan le Sam 17 Jan - 16:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Va! Je ne te hais point ft. Joy Nolan   Mer 14 Jan - 12:40


Si seulement…

feat Joy Nolan




Je la sentis sursauter à mon contact et je ne pus m’empêcher de sourire, taquin. Je me mis à danser de nouveau. J’allais lui dire quelque chose quand sa main se posa sur mon épaule, me coupant la parole. Je la regardai étonné avant de suivre le mouvement et de poser mes mains sur sa taille presque timidement. Je ne voulais pas faire de conneries et perdre tout espoir de la conquérir. Je suivis son regard et remarquai le vigile de l’entrée, il ne fixait méfiant. Il fallait donc que nous nous prenions au jeu si nous ne voulions pas nous faire démasquer. Je me serrai un peu plus contre Joy. Mon cœur battait la chamade et je déglutis difficilement, calmant mon esprit hyperactif. Je ne savais plus quoi penser, je n’arrivais pas à aligner deux mots sans perdre mes moyens.  J’avais l’impression de redevenir ce gamin timide que j’étais dans mes années collège. Quand j’étais tombé amoureux de la plus belle fille de ma classe et que je n’avais pas réussi à lui parler normalement. Elle avait ri puis était partie voir un autre garçon beaucoup plus confiant. Mais j’étais jeune à l’époque, maintenant je devais être capable de me prendre en mains, de dompter cette timidité.
 
La musique avait fini par changer et je me décalai légèrement, continuant de danser avec Joy. Mon regard se promenait sur la foule de danseurs, cherchant notre cible mais ma concentration n’était pas au maximum. Le parfum si enivrant de Joy en était la cause, je voulais tellement passer une main dans ses boucles blondes et embrasser son cou mais je devais m’abstenir si je ne voulais pas finir au barbecue. Je me redressai et me rendis compte que certaines personnes nous regardaient, méfiants. Je tirai Joy par la taille pour la coller contre moi, notre danse se fit plus sensuelle et je lui fis une mine toute innocente alors qu’elle semblait sur le point de me gifler. Je me penchai de nouveau vers son oreille, posant mes lèvres doucement, murmurant :
 
« Le but est de ne pas se faire remarquer hein ? C’est le seul moyen quand on est en boîte. »
 
Je lui remis une mèche de cheveux derrière l’oreille avant de reprendre notre danse, un petit sourire calme sur les lèves. Mais mains n’avaient pas quitté sa taille et ne bougeaient pas d’un poil, je ne profiterai par de la situation. C’était mal et pas très sympa de le faire. Il fallait que je sois patient et que je ne perde pas espoir. Je nous fis pivoter pour embrasser la salle du regard. Il n’y avait rien de suspect à première vue mais je fronçai les sourcils en voyant quelqu’un nous fixait avec insistance. Je me baissai doucement.
 
« Je pense qu’on s’est fait repérer par notre cible. »
 
Je lui lançai un regard presque déçu mais je repris rapidement mon air neutre et détaché. Il ne fallait pas qu’elle sache que je ne voulais pas la lâcher. Si seulement nous étions venus de notre plein gré, que… Que cela ne soit pas qu’une simple arrestation. Si seulement tout cela était réel.


Fiche de liens (c) Miss Yellow
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Va! Je ne te hais point ft. Joy Nolan   Mer 14 Jan - 15:37




Une belle dance [PV Toby Beckett]



Toby me regarda étonné. C’était compréhensible. J’évitai les plus possible les contacts, et là, je le touchais, d’un coup. Toby posa ses mains sur mes hanches et je le laissais faire, me retenant de me mordre la lèvre.  Il suivit mon regard. Il devait maintenant comprendre, pourquoi ce soudain contact. Il me serra contre  lui. J’essayai de cacher mon mal à l’aise en imaginant qu’il était juste une cible. Rien d’autre. Un mec que je devais draguer et que je ne connaissais pas.  Je commençai à me détendre,  même si le son de mon cœur me stressait un peu.  Je décrochai à Toby le même sourire que j’avais fait à la cible. Je passais mes bras autour de son cou. Il se décala un peu tout en dansant encore. Je vis qu’il cherchait quelque chose dans la foule.  Il cherchait chercher notre fameuse cible. Tout d’un coup, il me prit par la taille et me colla contre lui. J’allais le repousser avant de lui donner un coup de pied entre les jambes quand il se pencha vers mon oreille pour me chuchoter :



« Le but est de ne pas se faire remarquer hein ? C’est le seul moyen quand on est en boîte. »


Je me retins de soupirer. Il avait raison.  Je me re concentrais en me disant la même chose : il était simplement comme une cible. Rien de plus. Il me remit une mèche derrière mon oreille et je lui souris. Toujours le même faux sourire qui en avait berné plus qu’un.  Je chassais ces souvenirs pour me concentrer sur l’instant présent. Je devais avouer que, finalement, ce n’était pas si terrible. Mon faux sourire, fus remplacé, presque malgré moi, par un vrai. Un rare.  Toby nous fis pivoter, sans doute pour encore chercher la cible que nous avions perdue. Je vis Toby froncer les sourcils, et je fis de même. Quelque chose n’allait pas. Il se baissait doucement avant de m’annoncer :



« Je pense qu’on s’est fait repérer par notre cible. »


Je grimaçais. Super. Ça allait être plus compliqué que prévu.  Il me lança un regard déçu, qui me surprit, avant de retrouver son air normal. Il était bizarre en ce moment. Certes, je soupçonnais quelque chose, mais je ne voulais ou ne pouvais pas y croire. Pourquoi ? Je n’en n’avais pas la moindre idée. Et j’étais stupide de penser ça. Franchement…  J’allais encore me perdre dans mes pensées, quand je vis la cible partir vers la partie privé du club. Nous devions le suivre.J’étais consciente que cela pouvait être un piège. Mais quel autre choix avions ? Le laisser filer et continuer nos vie comme si rien ne s’était passé ? Ça semblait un bon plan, mais Toby, aussi têtu qu’il peut l’être, ne voudra jamais. Je chuchota à Toby :

"Viens."

Je me décollais de lui avant de prendre sa main pour l’entrainer. J’avançai discrètement vers la foule, me dirigeant vers là où notre surnaturel avait disparu.




Dernière édition par Joy Nolan le Dim 1 Mar - 12:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Va! Je ne te hais point ft. Joy Nolan   Jeu 15 Jan - 18:37


Va ! Je ne te hais point

feat Joy Nolan





Elle grimaça avant de me prendre la main, m’entraînant à sa suite. Je ne fis rien pour protester, je lâchais prise pour ce soir, je ne tenterai rien, je ne ferais rien. Elle ne se rendait compte de rien alors que je faisais tout pour qu’elle s’en aperçoive. Alors je disais Stop, à quoi bon essayer si rien ne me revenait en retour ? Je n’avais rien d’autres à ajouter sur ce sujet, mieux valait que je me concentre sur cette mission qu’elle se puisse se terminer rapidement. Nous suivîmes notre cible vers le coin privé. C’était digne d’un piège des plus basiques mais je pensai que Joy en avait plus cassé d’attendre et elle voulait finir ça vite. Je la comprenais, elle n’avait peut-être pas que ça à faire.
 
Les gens s’écartaient sur notre passage mais j’étais tout de même obligé de jouer des coudes pour tenter de ne pas mourir étouffer. Je frappai un garçon qui s’approchait de trop et nous finîmes par sortir et je fus surpris du silence qui régnait en ces lieux. Je frissonnai avant de regarder autour de moi, méfiant. Je n’ai pas cette atmosphère si paisible. J’entendis un bruit à ma gauche et je fis volte-face. Je vis une silhouette fuir et je me mis à la suivre sans hésiter. Je pouvais entendre ses talons sur le sol et j’accélérai l’allure, respirant comme un fou alors que mes yeux devinrent bleus et que mes crocs blessèrent mes lèvres. Je manquai de me casser la figure contre une poubelle mais bondit par-dessus, continuant ma folle course poursuite. Il n’allait pas s’en tirer comme ça ! Tant pis si je me faisais engueuler par Joy, on était venu pour lui alors fallait bien faire les choses même si je risquais de me prendre une raclée. Je glissai sur le capot d’une voiture avant de traverser la route à la même allure.
 
Je le vis entrer dans ce qui ressemblait être une boucherie. Je pouvais déjà sentir l’odeur de la viande froide et du sang sécher. J’hésitai avant d’entrer mais il allait s’enfuir si j’attendais Joy. Je passai par la vitre brisée, me coupant au passage. Je n’arrivai plus à percevoir sa présence et je me déplaçai derrière le comptoir, grimaçant légèrement en voyant les restes de viande. Je m’arrêtai net et regardai chaque petit détail avec insistance. Je pouvais entendre les battements de cœur de Joy, elle se rapprochait. Quelque chose me frôla la jambe et je me retournai brusquement. Une main se posa sur ma nuque et je me retrouvai la tête contre le comptoir, la douleur fut telle que je ne pus m’empêcher de grogner. Il me balança contre les étagères avant de me donner un coup de pied qui m’atteignit aux côtes. J’eus le souffle coupé. Il m’empoigna par le col et me frappa plusieurs fois au visage avant de me lâcher. Je retombai au sol, ma tête tombant sur ma poitrine et se fut le trou noir.


Fiche de liens (c) Miss Yellow
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Va! Je ne te hais point ft. Joy Nolan   Ven 16 Jan - 15:34




 Ne me laisse pas [PV Toby Beckett]


Je me frayais un chemin dans la foule. Je n’étais pas à l’aise en présence d’autant de personne, dans un si petit endroit. Je ne pue m’empêcher serrer la main de Toby, mais je réussis à la perdre. Je regardai, paniqué autour de moi. Il ne fallait surtout pas qu’on se sépare ! Il ne serait pas assez fort devant notre cible. Il n’avait aucune chance en face de ce surnaturel.  Il fallait que je le retrouve et vite. Je me concentrai sur mon odorat. Malgré toutes les odeurs, j’arrivai à sentir à peu près une odeur familière. Une douce. Celle de Toby. Elle venait de me gauche. Je me tournais vers l odeur et aperçut Toby. Il sortait du club derrière la cible. Je m’empressais d’aller vers lui. Je donnai des coups de coudes à un peu tout le monde, et j’arrivai enfin devants la porte du fond, qui était évidement ouverte. Ils n’avaient pas eu la débilitée de s arrêter pour le fermer.
 

Je sortis dans la rue et je faillis faire une crise cardiaque en voyant mon bêta rouler sur le capot d’une voiture. Heureusement, il retomba sur ses pieds sur le sol avant de recommencer à courir, idem. Je soupirai de soulagement. Il m’avait fait vraiment peur ce coyote ! Je voulus traverser, mais je faillis me faire renverser par une voiture qui klaxonna au passage. Je soupirai et revins à la charge. J’ignorai les klaxons. J’arrivai à traverser la route sans me faire renverser. Je rentrai  dans la boucherie, où j’avais vus les deux hommes rentrer. A peine j’eu posé mon deuxième pied dans à l’intérieur, je vis Toby se mettre KO. Et merde. J’étais arrivée trop tard. Je me dépêchai d’écouter le son de son cœur.  C’est bon. Il battait un peu lentement mais il allait bien. Je me tournais vers l’ennemi qui était entrain de s’enfuir. Je l’attrapai par l’arrière du tee-shirt  pour l’empêcher de fuir. Je le lançai contre un mur, la rage dans les yeux. J’entendis le surnaturel gémir de douleur et j’eu un sourire sadique. Il souffrait. Parfait. Je le soulevai, encore par le tee-shirt et le jeta au sol puis encore contre le mur. Je ne l’entendis plus gémir. Il devrait être KO.  Je me dépêchai de me mettre à genoux à côté de Toby. Même si j’avais jugé, il y avait quelques instant, qu’il était juste assommé, je sentais de la peur et du stresse venir me déranger. Je dis à haute voix, à la place de le penser seulement :
 
« Je t’en supplies ! Ne me laisse pas, meurt pas ! »
 

Il devait recevoir des soins. J’avais tout chez moi. J’attrapais Toby par la taille et le mit sur mon épaule. Il était un peu lourd, mais je pourrais le porter jusqu’à chez moi.  Je me retournais vers la sortie, en manquant de perdre l’équilibre et de tomber à cause de son poids.  J’entendis du bruit  derrière moi. Je me re retournais vers le bruit. Je vis la porte d’une chambre froide ouverte. Je compris se qui se passait. Je n’aurai pas le temps de me pousser à cause du poids de Toby.  Je sortis mon pistolet, me retournai et vis l’autre me pousser. Je lui tirai une balle dans les bras juste avant qu’il ferme la porte de la chambre froide. Je ne lui avais pas tiré une balle normale. Ça n’aurait servis à rien. Je l’avais chargé avec des balles infecté par un puissant somnifère qui se déclenchait au contact du sang. Mais de toute façon, je mettrais ma main à couper que la balle ne l’avait pas touché. J’étais une bonne tireuse mais pas à ce point. Je tombais sur Toby en grimaçant à cause de la douleur de la chute. Je roulai sur le côté avant de me mettre à genoux à genoux à côté de Toby. Je pris sa tête entre mes mains avant de le secouer
 
« Réveille-toi ! »
 
Il devait se réveiller. Il le devait. Je ne supporterai pas de le perdre. C’était le seul qui comptait pour moi, et j’avais déjà perdue trop de monde. J’essayai de me calmer en écoutant son cœur battre. C’est bon, tout allait bien, il était vivant. Je devais me calmer.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Va! Je ne te hais point ft. Joy Nolan   Ven 16 Jan - 17:34


Va ! Je ne te hais point

feat Joy Nolan




C’était le noir total, je n’entendais que les battements très lents de mon cœur. Une douleur sourde me vrillait les tempes et j’essayai de toutes mes forces d’ouvrir les yeux mais c’était comme si quelqu’un m’empêchait de le faire, me retenant dans les ténèbres. Pourtant quelque chose de rassurant vint me consoler et je tentai d’apercevoir cette douce chaleur qui s’emparait de mon corps. Des paroles vagues parvinrent à mes oreilles et je frissonnai en reconnaissant ce doux parfum sucré. Je fus soudain nauséeux, me sentant traîner. Il y avait une certain agitation autour de moi mais je ne pouvais y assister, c’était comme si j’étais aveugle. Drôle et désagréable sensation.
 
Il fit soudainement froid et je sursautai légèrement avant de me sentir tomber. La chute fut douloureuse. Je pouvais reconnaître l’odeur si particulière de Joy près de moi et je frissonnai en sentant ses doigts contre mes tempes. Je fis tout mon possible pour reprendre le dessus et je finis par voir quelque chose de lumineux au loin.
 
« Réveille-toi ! »
 
J’ouvris brusquement les yeux, rencontrant le regard inquiet de Joy. Je restai un moment bouche bée, n’en croyant pas mes yeux. Ses mains étaient… posées sur mes joues et son cœur battait d’affolement pour moi. Son visage avait perdu son masque habituel et je pouvais enfin la voir comme elle était vraiment. Je crus que cet instant allait durer une éternité mais j’allais finir par faire une erreur à force de l’observer ainsi, elle allait comprendre ce que je ressentais réellement pour elle. Je ne voulais pas qu’elle me laisse. Je calmais les battements fous de mon cœur, me redressant légèrement, me rendant compte de l’endroit où nous nous trouvions. Une…. Une chambre froide visiblement fermée. Je me tournai vers Joy, inquiet.
 
« Qu’est-ce qui s’est passé ? Il t’a fait mal ? »
 
J’allais marcher un peu mais je m’écroulais au sol en criant de douleur, ma jambe n’était pas très droite et je vis trouble. Je me redressai, prenant appui sur mes mains, grimaçant suite au contact froid du sol.
 
« Merde, il m’a pas loupé »
 
J’avais beau me rendre compte à quel point j’étais blessé, je ne pouvais m’empêcher de me sentir inquiet pour elle. Je me rapprochai d’elle du mieux que je pouvais, levant la main pour toucher sa joue avant de l’abaisser rapidement. J’étais ridicule.


Fiche de liens (c) Miss Yellow
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Va! Je ne te hais point ft. Joy Nolan   Ven 16 Jan - 21:44

Va Je ne te hais point [PV Toby Beckett]
J'eu un soupire de soulagement en voyant ouvrir les yeux. Je posais même sa tête sur son torse pendant même pas une seconde avant de le ré regarder. Je le vis, bouche bée. C etait horrible. La honte que j avais... Je me retins de devenir rouge comme une tomate. Ses battements de cœurs, qui avait été lents quelques instants auparavant, etait maintenant rapide. Je lâchais sa tête, gênée par la situation. J aurai pas dus montrer mes émotions à ce point. J en avais honte. Je me reculai un peu et Toby se redressa pour regarder autour de nous. Il devait etre perdu. Il demand

« Qu’est-ce qui s’est passé ? Il t’a fait mal ? »

Je passais, nerveusement, ma main dans mes cheveux. C etait un tic,que j avais rarement, que je faisais quand j avais honte, stressée ou pressée. Je lui répondis enfin :



"il t a mis KO quand je suis arrivée et je l ai mis KO. Enfin... C est ce que je croyais ! Je venue te voir et mis sur mon épaule pour t emmener chez moi où j avais tout ce dont j avais besoin pour te soigner. L autre s est réveillé, nous a poussé et enfermé ici..."



Toby se leva. J allais lui dire que c était une très mauvais idée, mais j en eu pas le temps. Il essaya de marcher mais tomba finalement au sol, en criant. Je me dépêchais d aller le voir, m attendant au pire. Il se redressa, en grimaçant et en s appuyant sur ses mains.




« Merde, il m’a pas loupé » Jura t il



Je grimaçai en le voyant souffrir comme ça. J allais la plaindre quand il s approcha vers et posa sa main sur ma joue. Je le regardai, tout d abord surprise, dans les yeux. Finalement, il l abaissa. Je me retins de me mordre la lèvre et j allais répondre quelque chose, quand mon regard glissa sur la porte fermée. Nous étions donc bloquée dans cette salle. Dans cette petite salle. Dans cette trop petite salle. Les murs semblaient près a nous écraser, ne nous laissant aucune issus possible. Je regardai autour de moi, un peu paniquée. Les murs, ne s étaient pas rapprocher ? Ils semblaient plus proches qu il y a quelques secondes. Ils étaient si menaçant. Je devais les regarder. Si je les regardais, peut être qu ils n oseront pas se rapprocher ! Peut être que ces murs étaient comme les anges dans Docteur Who ! Quand tu ne les regardai pas, ils bougeaient et voulaient nous tuer. Ces murs voulaient nous tuer. Nous écraser plus exactement. Je regardai a gauche, puis a droite, puis ré à gauche et ainsi de suite. Je commençai à être essoufflée et je sentais mon cœur battre vite. J avais peur. Ma peur s agrandit quand je remarquai que le mur, là où était la porte, s était rapproché, lui aussi, pour nous narguer. On avait la sortis tout près mais on ne pouvait pas sortir. J eu mal au cœur tellement qu il battait fort de frayeur. Je gémis un peu, me retenant de me mettre en boule.


Dernière édition par Joy Nolan le Sam 17 Jan - 16:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Va! Je ne te hais point ft. Joy Nolan   Sam 17 Jan - 13:31


VA ! Je ne te hais point !

feat Joy Nolan




J’ai cru qu’elle allait me gifler mais elle ne fit que détourner le regard. Je crus d’abord que c’était à cause de la gêne ou bien de l’exaspération mais c’était bien plus que ça. Je fronçai les sourcils, me redressant légèrement alors que je pouvais voir un éclat de peur dans ses pupilles. Je regardai autour de nous, il n’y avait rien à part les quelques pièces de viande qui traînaient par-ci par-là. Je fixai la porte quelques secondes avant de frissonner, la morsure du froid me faisant grimacer. J’allais me tourner vers Joy pour lui demander ce qui n’allait pas mais elle semblait ailleurs : l’effroi se lisait sur son visage, ses yeux allaient de droite à gauche comme un animal pris de panique dans une cage trop petite… Tout devint très clair et je voulus l’aider mais je me figeai dans mon mouvement en remarquant sa respiration haletante et les battements précipités de son cœur. Je tendis une main hésitante vers elle mais elle s’était roulée en boule au sol.
 
J’avais peur, peur pour elle. Elle semblait si fragile, je me revoyais enfant quand mes parents se criaient dessus et que je me réfugiais dans mon lit, pleurant silencieusement. J’avais haï le ciel et la terre de m’avoir fait subir toutes ces horribles choses puis il y avait toujours cette porte qui s’ouvrait et cette lumière qui baignait mon visage. Puis le visage de mon frère souriant et rassurant.
 
Je secouai vigoureusement la tête avant de reporter mon attention sur Joy. Je n’avais jamais vu de personne claustrophobe et je ne savais pas ce qu’il fallait faire pendant une crise. Je me rapprochai, ignorant la douleur qui me donnait le tournis et je posai une main hésitante sur son épaule. J’essayai de lui transmettre mon calme.
 
« Joy calme-toi, je suis là, rien ne peut t’arriver. Joy, s’il te plaît écoute-moi. Il n’y a rien à craindre, respire doucement, tout ira mieux… »
 
C’était comme consoler un petit enfant qui avait peur du noir mais là c’était Joy, celle qui faisait secrètement battre mon cœur. C’était aussi mon Alpha celle qui devait me montrer le droit chemin, qui devait m’aider à devenir une meilleure personne. Je ne voulais pas la voir ainsi, elle ne le méritait pas. Elle devait lutter, elle devait comprendre que j’étais là pour elle, qu’elle n’était pas obligée de lutter seule. Il y avait toujours quelqu’un prêt à vous tendre les bras et cette personne, pour Joy, c’était moi mais elle devait le comprendre, ouvrir les yeux, se rendre compte de l’attention que je lui portais.
 
« Joy… Je suis là… »


Fiche de liens (c) Miss Yellow
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Va! Je ne te hais point ft. Joy Nolan   Sam 17 Jan - 14:52

J’avais trop peur… [PV Toby Beckett]
Je me mis en boule. Ça n’allait aider à rien. Je le savais. Malgré ma peur immense, j’avais, parfois, de petit moment de lucidité. J’étais entrain de faire une crise de claustrophobie. Rien qu’en pensant ce mot, les murs s’avancèrent d’un coup vers moi, et je me mis encore plus en boule.  Je sursautai quand on me toucha l’épaule. J’eu d’abord peur, croyant que le mur s’était déplacé jusqu’ici, mais je fus soulagé en voyant que ce n’était pas le mur mais Toby.  Il semblait si calme. Ne voyait donc il pas les murs qui avançais menaçant ? Etait-ce une simple hallucination jouée par mon esprit claustrophobe ? Non… Ils avançaient vraiment ! J’en étais sûre ! Je n’étais pas quand même folle ! Mais pourquoi ne les voyait il donc pas ? Ça me terrifiait encore plus !
 
« Joy calme-toi, je suis là, rien ne peut t’arriver. Joy, s’il te plaît écoute-moi. Il n’y a rien à craindre, respire doucement, tout ira mieux… »Me dit il
 

Je le regardai. Le son de sa voix et la vue de son visage m’apaisa. J’étais toujours morte de peur, certes, mais d’une façon étrange, moins. C’était comme si il m’apportait du courage contre cette phobie qui me faisait délirer. Oui. Ce n’était pas lui mais moi qui déliré. Je devais faire comme il l’avait dit. Je m’obligeai à respirer doucement, mais n’y arriva qu’une fois sur quatre. J’avais encore peur. Peur de ces murs qui semblaient avoir prient vie dans le seul but de nous écraser comme des vulgaire moucherons.  J’essayai de les ignorés mais n’y arriva pas. Toby me fit re sursauter :
 
« Joy… Je suis là… »
 

Je le regardai avant de venir me blottir contre lui, ma tête sur son torse.  J’avais honte, mais j’avais besoin de ce contact pour une raison qui m’était inconnu. Je fermais les yeux, me concentrant sur se battements de cœur et sur sa respiration. Je sentis que je me calmais. Je restai comme ça, silencieuse, pendant un petit moment. J’avais tellement honte de m’être si faible. D’avoir montrer ma peur. Je faisais tout pour garder la tête haute et ne pas montrer mes sentiments, mais là, j’avais tout raté. Au bout d’un moment, je me décollais de lui et m’adossait, assise, à un mur. Un des murs qui m’avait fait si peur il y a un instant. Je regardai le sol. Je mis une mèche rebelle derrière mon oreille, honteuse, avant d’expliquer :
 
« J’avais trop peur, c est pour ça que… Voilà… Tu l’a surement déjà deviné après ça, mais je suis claustrophobe… »
 
Je levai les yeux pour chercher son regard.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Va! Je ne te hais point ft. Joy Nolan   Dim 18 Jan - 12:18


Va ! je ne te hais point !

feat Joy Nolan




Son regard se tourna vers elle et je lui souris, essayant de la réconforter de mon mieux. La peur se lisait toujours sur son visage et j’hésitai à la prendre dans mes bras. J’avais peur d‘aggraver son cas en la prenant par surprise et ce n’était pas ce que je voulais. Elle se mit à respirer plus calmement et j’en fus soulagé mais cette frayeur n’allait pas disparaître aussi facilement. Elle sursauta à mes paroles, je me figeai de peur qu’elle perde totalement le contrôle. Je savais ce que c’était ces choses-là. Je me mordis les lèvres alors qu’elle me regardait de nouveau et qu’elle fut ma surprise quand elle vint se blottir contre moi. Mon cœur loupa un battement et je retins ma respiration. Mon rythme cardiaque était beaucoup trop rapide et mes mains tremblaient alors que la surprise pouvait se lire sur mon visage. J’oubliai soudainement tout ce qui se trouvait autour de nous, je me focalisai sur sa chaleur, son contact, son odeur. J’allais devenir fou. Mais je finis par me calmer comme le faisait Joy.


Je voulais que cet instant se fige que je profite de sa chaleur éternellement mais mon cœur se serra quand elle finit par se détacher de moi. Je serrai les poings et cachai ma déception, la regardant s’assoir plus loin. Je me redressai, reprenant mon masque neutre alors que mon cœur saignait de cette brusque distance. Je frissonnai à cause de ce grand vide qu’elle avait créé.


« J’avais trop peur, c’est pour ça que… Voilà… Tu l’as surement déjà deviné après ça, mais je suis claustrophobe… »
 
Je penchai la tête sur le côté avec une mine inquiète. Son regard rencontra la mien et je retins mon souffle. J’avais tellement envie de la consoler mais c’était dévoiler mes véritables sentiments. Il fallait que je reste distant malgré la situation.
 
«  J’avais remarqué mais ce n’est pas une honte. C’est naturel d’avoir peur de quelque chose. Nous ne sommes pas parfaits Joy, tout homme ou femme possède une phobie, c’est bien connu. »
 
Je lui lançais un regard qui se voulait réconfortant, il fallait qu’elle arrête d’avoir honte pour si peu de choses. Elle était comme tout le monde : vulnérable. Je savais que ce sentiment pouvait être angoissant pour certaines personnes mais il fallait vivre avec. Je vivais avec ça depuis que mon père avait posé le canon du revolver sur sa tête et avait tiré sans aucun remords. Je m’étais rendu compte à quel point la nature humaine était complexe et intrigante. On ne pourra jamais comprendre l’homme.
 
« En tout cas, je suis là Joy… Je serais toujours là pour toi…. »
 
Son odeur me fit frissonner et le souvenir de son étreinte m’était délicieuse. Je ne cessais de penser à ce léger et doux contact.


Fiche de liens (c) Miss Yellow
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Va! Je ne te hais point ft. Joy Nolan   Dim 18 Jan - 21:22

Attendre... [PV Toby Beckett]



Il pencha la tete avec une mine inquiète. Je me retins de me mordre la lèvre. En ce moment, je n avais qu une seule envie : retourner dans ses bras. Je m y étais sentis tellement bien et en sécurité... Je le regardai longuement dans les yeux. C était la première fois que ça m arriver, mais je ne savais pas quelle émotion était dans mes yeux. Moi qui aimait contrôler, j avais l impression de moi même ne pas me contrôler. C était frustrant et assez terrifiant. Toby brisa enfin le silence qui m était insupportable :

«  J’avais remarqué mais ce n’est pas une honte. C’est naturel d’avoir peur de quelque chose. Nous ne sommes pas parfaits Joy, tout homme ou femme possède une phobie, c’est bien connu. »



Je le regardai. Il avait raison. Je détestai l avouer, mais il avait raison. Je savais que personne etait parfait, et j étais loin de l être. Mais oui, on avait tous une phobie. J aurai Préférai avoir la phobie d un truc qu on voit jamais, mais j étais claustrophobe. Depuis toute petite je l étais. C était une des rares chose qui n avait pas changé chez moi. Je souris un peu à Toby en voyant son regard réconfortant.

« En tout cas, je suis là Joy… Je serais toujours là pour toi…. » ajouta t il

Je fus étonnée. C était le premier à me tendre la main pour me sortir de ma coquille. J avais tellement envie de prendre cette main, mais aussi tellement peur. Sans ma coquille, j étais comme nue. Plus vulnérable que jamais. Je lui murmurait un merci avant de regarder la porte. Je sentis une vague de panique revenir mais je la chassaient net. Je ré regardai Toby avant de dire



"on va devoir attendre ici jusqu à demain matin... On pourrait parler pour que je me souvienne que voilà et que je ré panique s il te plait"

Je lui lançai un regard qui demandai franchement de l aide

 
Je levai les yeux pour chercher son regard.


Dernière édition par Joy Nolan le Jeu 22 Jan - 17:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Va! Je ne te hais point ft. Joy Nolan   Mer 21 Jan - 18:38


Va ! Je ne te hais point !

feat Joy Nolan




L’étonnement se lut sur son visage alors qu’elle restait assise contre le mur. Je la regardai sans broncher, posant mes mains sur mes genoux en soupirant. Cela n’allait pas être facile, elle était aussi muette qu’une carpe et ne semblait pas prête à parler malgré les nombreux efforts que j’avais faits pour la calmer. Elle continuait à vouloir garder ce masque, ce qui me rendait fou en un sens. C’était comme parler avec un mur, je n’avais pas vraiment de réponses mais je savais que ce n’était pas de sa faute. Une personne ne pouvait pas décider de rester muette par un simple coup de tête, il avait dû lui arriver quelque chose de traumatisant pour qu’elle en arrive là. Son regard croisa de nouveau le mien et un petit sourire naquit sur mes lèvres.


"On va devoir attendre ici jusqu’ à demain matin... On pourrait parler pour que je me souvienne que voilà et que je ré panique s’il te plait"
 
Je hochai la tête avec un regard compatissant avant de me lever et de la rejoindre. Je lui souris avant de m’asseoir à côté d’elle. Elle parut surprise de me voir faire et je me rapprochai doucement avant d’entourer ses épaules d’un bras réconfortant.
 
«  Je te tiendrai chaud alors. »
 
Je lui fis un clin d’œil avant de reprendre mon sérieux, me raclant la gorge avant de me redresser doucement, ne la lâchant pas pour autant.
 
«  Eh bien parlons. Tu as un sujet en particulier à me proposer ? Tu peux peut-être me parler de toi. Tu connais tout de ma vie mais je ne connais rien de toi ! »
 
Je restai un moment muet, laissant mon esprit vagabonder alors que ma main caressait nonchalamment son bras. Je finis par remarquer mon geste et je me m’arrêtai aussitôt, le cœur battant. Je respirai un bon coup, calmant mon rythme cardiaque beaucoup trop rapide alors que je tentai de refouler mes sentiments amoureux. Je ne pouvais plus rien dire, de peur de me trahir. Elle devait sûrement me haïr à la tenir comme ça mais ça m’apaisait énormément. Je l’aimais, putain que je l’aimais.
 
« Je ne te forcerais jamais à parler de ta vie si tu ne le souhaites pas. Mais sache que je peux t’aider si tu as des problèmes… »
 
 


Fiche de liens (c) Miss Yellow
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Va! Je ne te hais point ft. Joy Nolan   Mer 21 Jan - 20:37

Se révéler… [PV Toby Beckett]

Il hochait la tête en me lançant un regard compatissant que je détestai tout de suite. Je ne voulais pas qu’on compatisse.  Je ne voulais pas. Mais c’était Toby… Est-ce que je ça changeai quelque chose ?! Oui ! Euh… Je voulais dire non ! Mais je te dis que si ! Mais non ! Mon dieu… Je devenais  schizophrène ! J’étais tellement pathétique ! Il fallait que je me reprenne en main ! Je n’étais pas une adolescente avec trop d’hormones ! Bon techniquement si, mais… mais voilà ! Je devais me comporter comme une adulte, ce que je prétendais être ! Il me sourit et s’assit à côté de moi. Je fus étonnée, mais encore plus quand il passa un bras autour de mes épaules.  J’eus le réflexe de me reculer avant de revenir contre lui, timidement. 

«  Je te tiendrai chaud alors. » s’expliqua-t-il




Il me fit un clin d’œil avant de reprendre son sérieux. J’arquai un sourcil en souriant amusée.  Il se racla la gorge en se redressant et je fis de même pour rester contre lui avant de poser ma tête sur son buste, comme par habitude, alors que je ne le faisais jamais. 

«  Eh bien parlons. Tu as un sujet en particulier à me proposer ? Tu peux peut-être me parler de toi. Tu connais tout de ma vie mais je ne connais rien de toi ! »



Je me mordis un peu la lèvre, mais arrêtai rapidement. Parler de moi… A l’inverse de presque tout les être humains, je détestai ça. L’humain, même si il ne voulait pas toujours l’avouer, adorait parler de sois. C’était dans sa nature… Je cherchais quoi répondre. J’ouvris la bouche, pour commencer  à parler quand je vis que sentis quelque chose me caresser le bras. Je fermais la bouche en fronçant les sourcil avant de regarder mon bras. J’ouvris grand les yeux, surprise. Toby me caressait le bras ! Bon, je devais avouer que ce n’était pas désagréable, mais, Toby me caressait le bras bon sang ! Je le regardai et il s’arrêta. Je fis mine de rien, ne sachant comment réagir. Il rompit le silence :


« Je ne te forcerais jamais à parler de ta vie si tu ne le souhaites pas. Mais sache que je peux t’aider si tu as des problèmes… »

Je le regardai, froidement avant de le dévisager. Je savais même pas pourquoi je faisais ça... Sans doute comme pour voir si je pouvais me confier à lui. Je passais une main nerveusement dans mes cheveux.  Était je prête à parler de mon histoire ? Non. Étais je prête à parler de brides de mon histoire ? Oui. Sans doute. Je regardai Toby dans les yeux avant de me redresser un peu. Je pris une grande inspiration avant de répondre, sans vraiment peser mes mots :


" Je viens de Miami.  J ai vécu avec mes deux frères, John, le plus grand, et Simon, le plus petit mais quand même plus grand que moi.  Ils m ont donc élevés.  Quand j avais 10ans environ, une tornade a détruit notre petite maison et nous avons donc dût déménager. Nous sommes allés à Los Angeles. John bossait, Simon aussi mais beaucoup moins à cause de son âge, pour nous offrir de bonne condition de vie. Quand j avais 15 ans, j ai dus m éloigner d eux pour des raisons compliquées. Je suis passais de famille d accueil à famille pendant un an avant d intégrer l école de police. J y suis rester un peu moins d un an et demi. J étais une des meilleures alors ma formation a pris beaucoup moins de temps que prévu. Une fois mon diplôme de flic en main, je suis retournée à Miami. J y suis genre resté même pas trois mois car j avais besoin de repartir à zéro et non pas me concentrer sur le passé. J ai choisis Beacon Hills comme nouvelle ville, et me voici."

Je regardai Toby. Il devait être content, maintenant, il savait la base de mon histoire. Il devait se demander pourquoi je n étais pas rester avec mes frères ou pourquoi je n ai pas vécu avec mes parents. Je n étais pas encore prête à lui raconter ça. J avais encore besoin de temps... Bon, je lui avais aussi pas dit que j'avais tué par vengeance, mais je me voyais mal lui dire comme ça en mode : oui ! J'ai tué d'autres loup-garou juste par vengeance mais n'ai pas peur ! Je ne vais pas te tuer !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Va! Je ne te hais point ft. Joy Nolan   Ven 23 Jan - 18:58


Va ! Je ne te hais point !

feat Joy Nolan




Je la vis se mordre la lèvre et je me sentais déjà mal de lui avoir posé la question. Elle devait sûrement avoir un passé compliqué et je venais de lui demander de me le raconter. Quel idiot. Elle me regarda froidement et je voulus disparaitre à l’instant même, me trouvant ridicule et égoïste. Elle se passa une main dans les cheveux et je la regardai faire en retenant mon souffle, mon cœur loupant subitement un battement. L’amour ne se contrôlait pas et je me retenais de toutes mes forces pour m’emparer tendrement de ses lèvres. Je voulais tellement savoir quel goût elles avaient et si elles étaient si douces que je me l’imaginais. Je me mis une baffe mentale avant de reprendre mes esprits. Je me redressai et frissonnai en sentant sa tête se poser sur ma poitrine. Je ne fis aucun commentaire et calmai mon rythme cardiaque avant de penser à autre chose. L’image de ma famille apparut dans mon esprit et je me calmai aussitôt.  Elle se redressa, croisant mon regard avant de prendre une grande inspiration, elle allait se confier…
 
" Je viens de Miami.  J’ai vécu avec mes deux frères, John, le plus grand, et Simon, le plus petit mais quand même plus grand que moi.  Ils m’ont donc élevés.  Quand j’avais 10ans environ, une tornade a détruit notre petite maison et nous avons donc dût déménager. Nous sommes allés à Los Angeles. John bossait, Simon aussi mais beaucoup moins à cause de son âge, pour nous offrir de bonne condition de vie. Quand j’avais 15 ans, j’ai dus m’éloigner d eux pour des raisons compliquées. Je suis passais de famille d’accueil à famille pendant un an avant d’intégrer l’école de police. J’y suis restée un peu moins d’un an et demi. J’étais une des meilleures alors ma formation a pris beaucoup moins de temps que prévu. Une fois mon diplôme de flic en main, je suis retournée à Miami. J’y suis genre resté même pas trois mois car j’avais besoin de repartir à zéro et non pas me concentrer sur le passé. J’ai choisis Beacon Hills comme nouvelle ville, et me voici."
 
J’écoutai attentivement son récit avant de froncer les sourcils. Un détail me chiffonnait, je me répétai la phrase en boucle dans ma tête pour être sûr d’avoir compris avant de reporter mon attention sur elle. Je lui fis un timide sourire, ne pouvant oublier cette étrange phrase. Quel âge avait-elle déjà ?
Je me redressai avant de froncer les sourcils, j’allais sûrement l’inquiéter à afficher cette mine soucieuse mais je devais en avoir le cœur net.
 
« Tu es entrée à l’école de police à 16 ans ? » lâchai-je, sceptique « C’est pas normal… »
 
Elle allait sûrement se refermer comme une huitre à cause de ma question mais j’espérai qu’elle aurait le courage d’y répondre. Elle me devait bien ça. Je n’étais pas prêt et sûrement pas d’humeur à jouer aux jeux des mensonges. Soit elle me disait la vérité, soit j’oubliai l’idée de lui faire confiance. Son histoire tenait la route et m’avait touché, elle avait été sincère avec moi et avait fini par prendre confiance, c’était ce que j’avais toujours voulu. Je ne la touchai plus même si j’en avais cruellement envie.
 
« Joy.. Dit moi tout s’il te plaît… »
 
Je lui fis un regard sincère avant de remettre mon bras autour de ses épaules dans un geste protecteur.

Fiche de liens (c) Miss Yellow
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Va! Je ne te hais point ft. Joy Nolan   Ven 23 Jan - 20:25

La gaffe [PV Toby Beckett]
Toby fronça les sourcils. Je sentis une vague de stresse me submerger. Pourquoi fronçai t’il ses fichu sourcils ?! Je devais savoir ! Qu’avais-je donc dit qu’il ne fallait pas ? Se rendait il donc à quel point il me stressait ? C’était la première fois que je me confiais à quelqu’un sur mon histoire. Il me sourit timidement, ce qui me stressa encore plus.  Il fronça les sourcils en se redressant et j’enlevai ma tête de contre son buste.
 
« Tu es entrée à l’école de police à 16 ans ? » lâcha-t-il enfin « C’est pas normal… »
 

Je me reculai, affolée, me collant le dos contre un autre mur. Oh la conne…. Qu’est ce que j’étais conne… J’étais terrifiée. Je savais que j’aurai dus me taire, que j’allais faire une gaffe ! J’avais oublié de changer mon âge ! Je me mordis la lèvre, si fort qu’un peu de sang en coula. En sentant le sang, j’arrêtai tout de suite de me mordre la lèvre. Je me passais nerveusement, encore une fois, une main dans mes cheveux. Un tic.

« Joy.. Dit moi tout s’il te plaît… » Me supplia Toby

 

Je le regardai, il me lança un regard sincère. Je pris une grande inspiration avant de revenir contre lui et il mit son bras autour de mes épaules, comme par geste protecteur.  Je restais silencieuse en regardant droit devant moi. Je me mis un peu en boule, tapotant mes doigts sur mes jambes.  Un petit instant passa avant que je regardai Toby et je dis :

 
« J’ai… J’ai 17 ans en vrai. »

 
Je re détournai le regard en avalant difficilement ma salive.  Je me sentais tellement… nue ?  Il savait maintenant mon vrai âge. Il devait me haïr à cause de ce mensonge. Il devait aussi me voir comme une adolescente. L’adolescente que j’étais. Il ne devait plus me prendre au sérieux.  J’étais l’Alpha et lui le Bêta, j’étais la policière et lui le lycéen, mais il était le plus vieux…  J’imaginai qu’il devait attendre que j’explique comment j’ai fais pour rentrer à l’école de police à 16 ans.  J’allais encore dévoilé quelque chose que je voulais garder secret. Je n’avais pas le choix. Je devais lui dire, sinon, je le perdrai. Non… Je ne voulais vraiment pas le perdre… Tout sauf ça ! Je passais, pour la troisième fois, une main dans mes cheveux avant de parler

 
« J’ai hacker la base de donnée de l’état pour me vieillir de deux ans. C’est pour ça que j’ai pues entrer à l’école de police à 16 ans. Légalement, j’en avais 18… »
 
J’attendais, avec un stresse extrême et impatiente, sa réponse.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Va! Je ne te hais point ft. Joy Nolan   Ven 23 Jan - 23:10


Va ! Je ne te hais point !

feat Joy Nolan




Elle se recula affolée et je me sentis bête d’avoir posé cette question sans réfléchir aux conséquences. On aurait dit un animal affolé qui se retrouvait coincé dans une cage face à son tortionnaire, qui dans cette situation, se trouvait être moi. Elle se mordit la lèvre et je pus voir d’infimes gouttelettes de sang perler sur ses lèvres. Je frissonnai alors qu’elle se passa une main dans les cheveux. Je ne voulais pas qu’elle se fasse de mal par ma faute, je voulais seulement essayer de comprendre le monde dans lequel elle vivait et voilà que je réussissais à l’affoler. Je faisais tout de travers. Mon cœur battait furieusement contre ma poitrine, inquiet alors qu’elle semblait finir par reprendre ses esprits. Je tentai de dissimuler mon malaise sous un visage neutre mais c’était aussi simple que de bluffer au poker. Je finis par abandonner l’idée de cacher mes émotions. Je fus figé quand elle revint se blottir contre moi et je ne pus m’empêcher de ressentir du soulagement face à ce geste. Elle ne m’en voulait pas et j’en fus heureux. J’allais enfin avoir ma réponse, enfin je la voulais en tout cas.
 
« J’ai… J’ai 17 ans en vrai. »
 
J’écarquillai les yeux et la regardai complètement sous le choc. Qu’est-ce qu’elle venait de dire ? J’osai à peine y croire, elle ne pouvait pas être policière à cet âge-là ! C’était illégal et beaucoup trop dangereux. Je me retenais de la prendre par les épaules et de la secouer dans tous les sens pour lui faire comprendre à quel point elle faisait une erreur. Je n’en avais que faire qu’elle soit plus jeune que moi, elle était l’Alpha point. Je n’avais rien à dire là-dessus mais pour le reste… J’avais de sérieux doutes.
 
« J’ai hacker la base de donnée de l’état pour me vieillir de deux ans. C’est pour ça que j’ai pues entrer à l’école de police à 16 ans. Légalement, j’en avais 18… »
 
Je la regardais toujours surpris par cette révélation. Je ne m’attendais mais alors pas du tout à cela. Je ne l’aurais jamais soupçonné de faire une chose pareille et pourtant, elle venait de m’en donner la preuve. J’étais interloqué, je ne savais pas quoi faire, quoi dire, c’était comme si j’observai la situation sans pouvoir y participer. Je resserrai mon étreinte autour de ses épaules sans m’en rendre compte.
 
« Tu es consciente du danger ? Ca ne va pas dans ta tête ! J’en ai rien à faire du petit jeu avec ton âge, tu dois sûrement avoir une bonne raison mais là… LA ! A 17 ans, tu es flic ? Mais qu’est-ce que t’as dans la tête bordel ?!»
 
Je me rendis compte que j’avais crié, presque méchamment, ces paroles que je regrettai aussitôt. Je baissai la tête, honteux de ce qui allait suivre.
 
« Je ne veux pas qu’il t’arrive du mal… »


Fiche de liens (c) Miss Yellow
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Va! Je ne te hais point ft. Joy Nolan   Sam 24 Jan - 0:06

Tu aurai dus te taire [PV Toby Beckett]

« J’ai… J’ai 17 ans en vrai. » lui dis je




Il écarquilla les yeux et me regarda sous le choc. Je me redressais, me détachant un peu de lui. Je n osais pas le regarder. J aurai dus mentir, comme d'habitude. Il ne fallait jamais dire la vérité ! C était horrible. Il allait voir en moi qu une gamine et je ne supporterai as de voir comment il me regard. J aurai tellement dus me taire ! Ça m apprendra ! Je continuai mon récit, j étais déjà dans la merde, tant qu à en finir :



« J’ai hacker la base de donnée de l’état pour me vieillir de deux ans. C’est pour ça que j’ai pues entrer à l’école de police à 16 ans. Légalement, j’en avais 18… »
 

Je sentais son regard. Il me regardait. Je détestais cette impression. Je la haïssais même. Toby resta silencieux. Il ne savait sans doute pas quoi dire à une adolescente hackeuse sans intérêt. Certes, Toby était un lycéen, mais c était un adulte. Ce n jetait pas mon cas. Je restais une adolescente. Toby resserra son étreinte. Je ne dis rien et reste froide. Toby commença à m engueuler :

« Tu es consciente du danger ? Ca ne va pas dans ta tête ! J’en ai rien à faire du petit jeu avec ton âge, tu dois sûrement avoir une bonne raison mais là… LA ! A 17 ans, tu es flic ? Mais qu’est-ce que t’as dans la tête bordel ?!»

Pendant qu il parlait, ma froideur avait disparut pour laisser place à de la colère et, sans que je me rends comte, j avais sortis et planté mes griffes dans le sol.  J avais tellement envie de donner un de ses coups de points en pleine tête à Toby... Ou une claque qui laissait un marque bien rouge !  Il savait que les parties "acceptables" de mon histoire, il ne savait pas ce que j avais traversé et il osait me juger et dire que j étais folle. Il aurrai dût ce taire. Ce connard aurai dus fermer sa grande gueule. Je sentais une rage immense grandir en moi. Je croyais qu il n allait pas me juger quand j allais lui raconter mon histoire et m ouvrir à lui, je m étais trompée. Je me sentais tellement trahis et... Conne. J avais été tellement conne de m être livré à lui. Je vis, au coin de l oeil, que Toby baissa la tête. Il réalisé qu il s était conduit en connard. Il commença :

« Je ne veux pas qu’il t’arrive du mal… »

J eu un sourire moqueur en coin. Il essayait de rattraper son coup, mais c était trop tard. C était dit et entendus. Je me dégageais hors de ses bras, retirant mes griffes de la terre et les ranger par la même occasion. Je m éloignais un peu de lui, les yeux toujours pleins de rage. Je finis par parler

"et je m en fous complètement."

Sur ce, je me levai, et allais à l autre bout de la pièce. J éprouvais toujours de la rage intense à son égard. Il n allait pas se faire pardonner si facilement quand même ! Il m avait profondément blessée et déçue.



Dernière édition par Joy Nolan le Sam 24 Jan - 10:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Va! Je ne te hais point ft. Joy Nolan   Sam 24 Jan - 0:52


Va ! Je ne te hais point !

feat Joy Nolan

 

 
Le monde s’écroula autour de moi avant que je n’eus le temps de comprendre ce qu’il se passait. C’était si flou et je ne pouvais sentir que mon cœur qui pleurait mes erreurs. Il avait fallu d’un regard pour que je comprenne ma bêtise, elle s’était refermée sur elle-même et j’avais perdu toute chance d’entrer dans ses bonnes grâces ou bien même de conquérir son cœur si froid. J’étais impuissant, désespéré à l’idée de la perdre aussi rapidement mais je n’arrivai pas à esquisser le moindre mouvement, quelque chose m’en empêchait.
 
"et je m en fous complètement."
 
Aïe, mon cœur… Je n’aurais jamais imaginé que tu puisses me faire tant de mal. C’était comme recevoir plusieurs coups de poignards, expirant doucement, laissant la douleur découler de nos veines alors qu’on en devenait fous. Et ce sourire moqueur qui venait de naître sur ses lèvres me fit comprendre que je n’avais plus rien à faire ici, je devais prendre le reste de lambeaux de dignité qui me restait avant de foutre le camp sans prononcer un mot. Mais c’était impossible, nous étions tous deux enfermés dans la même pièce, sans moyen de nous échapper. Je devais donc affronter cette douleur sourde qui me laissait un goût amer dans la bouche.
 
Elle se leva et se fut mon coup de grâce, je sentis mes jambes chavirer sous mon poids et je pris ma tête dans mes mains, ravalant un sanglot de colère. Qu’est-ce qui m’avait pris de dire ça ? J’aurais dû me taire et rester ce petit Bêta sans intérêt, je n’aurais jamais dû tenter de m’approcher d’elle, je n’en avais récupérer que des malheurs. Je ramenai mes genoux contre ma poitrine avant de les entourer de mes bras, le regard perdu dans le vide. Je voulais tellement mourir à cet instant précis, elle n’aurait plus à se soucier de moi et j’aurais enfin la paix. Etre victime d’un amour qui n’était pas réciproque était plus destructeur que toute relation passionnelle. Il n’y avait plus rien à faire.
 
« Soit… Si tu le dis, je ne suis qu’un crétin qui ne mérite pas de te connaître… » je me grattai l’arrière du crâne « Désolé de te révéler ce que je suis vraiment et désolé de t’avoir foutu dans ces emmerdes. Quand on sortira de là, tu n’auras plus jamais à te plaindre de moi, je serais là pour les missions puis je te laisserai vivre ta vie alors que je survivrai à la mienne. »
 
Je n’osai même pas lever le moindre regard dans sa direction et je fixai mes mains tremblantes, honteux de l’avoir ennuyée ainsi. Elle devait sûrement regretter de m’avoir eu comme Bêta. Je soupirai en enfouissant mon visage dans mes bras.
 
« Je ne suis qu’un con… »

Fiche de liens (c) [url=http://mlleyellow.tumblr.com/]Miss Yellow[/url]


Dernière édition par Toby Beckett le Sam 24 Jan - 1:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Va! Je ne te hais point ft. Joy Nolan   Sam 24 Jan - 1:31

Va Je ne te hais point [PV Toby Beckett]

Je fus étonnée de voir Toby prendre sa tete dans ses mains. A quoi jouait il donc ? Il allait quand même pas pleurer ! C etait tellement pitoyable ! Il allait pleurer pour ça ! Il m avait fait beaucoup mal mais je n avais pas pensé, même pas pendant une seconde, à pleurer ! Il devrait aller voir un psychologue ou un truc du genre pour voir pourquoi il laisse ses émotions prendre autant le dessus. Il collait ses genoux contre son buste , les entoura de ses bras avant de regarder je ne sais pas quoi, le regard vide d émotion. Je devais avouer que, malgrès ma haine, il me faisait pitié et le voir comme ça me faisait mal au cœur. Mon regard s adoucis.



« Soit… Si tu le dis, je ne suis qu’un crétin qui ne mérite pas de te connaître... Désolé de te révéler ce que je suis vraiment et désolé de t’avoir foutu dans ces emmerdes. Quand on sortira de là, tu n’auras plus jamais à te plaindre de moi, je serais là pour les missions puis je te laisserai vivre ta vie alors que je survivrai à la mienne. » dit Toby




Je me mordis la lèvre et, pour la première fois depuis longtemps, je me remis en question. C est vrai qu il m avait fait mal en me disant ça, mais ma phrase avait fait bien plus mal à Toby. Il semblait complètement anéantie. Je comprenais pas pourquoi il s'était mis dans un état pareil. Ses mains tremblaient carrément ! Je ne voulais pas le voir comme ça. Je ne pouvais pas le voir comme ça.  Il enfouis sa tête dans ses bras avant de dire :

« Je ne suis qu’un con… »



Je ne pouvais vraiment pas le voir comme ça... Je me mordis la lèvre avant d avancer vers lui, lentement et timidement. Je ne savais pas quoi dire ou faire. J étais vraiment pas bonne dans le domaine du sociale quand j étais moi même. Je m accroupis devant lui et posai une main sur son genoux avant de le regarder. Après un petit moment de silence je dis :

"tu n es pas un con, tu as juste... Manqué de tact pour parler d un sujet sensible !"

Je lui souris et lui pris lentement et timidement dans mes bras.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Va! Je ne te hais point ft. Joy Nolan   Sam 24 Jan - 11:38


Va ! je ne te hais point !

feat Joy Nolan




Je n’avais pas relevé le regard, trop honteux de m’afficher ainsi. J’étais un coyote, je devais lui tenir tête, lui répondre qu’elle n’avait pas le droit de me juger et que je n’en avais que faire de son avis. Mais j’étais un humain avant tout et mon cœur d’homme me disait d’arrêter de me voiler la face, de faire tomber le masque. Il était trop tard pour faire demi-tour et je devais affronter les conséquences, la tête haute mais c’était plus facile à dire qu’à faire. J’avais peur du regard et du jugement de Joy, elle avait été mon guide pendant les derniers mois et me rendre compte que je ne faisais que la blesser, avait été me prendre une bonne gifle en plein visage. Je ne bougeai pas d’un poil et je restai, le regard visser au sol, la bouche sèche et la langue aussi lourde que du plomb. Elle devait sûrement me haïr et me foudroyer du regard, se retenant de me sauter dessus. Elle devrait peut-être, je méritai sa colère. Je m’étais emporté bêtement alors qu’elle avait pris confiance et s’était livrée. Quelqu’un con je faisais.
 
Je revis le visage réprobateur de ma mère ainsi que le sourire moqueur de mon frère alors qu’ils me regardaient de haut, me répétant que je n’étais qu’un incapable, qui ne faisait que blesser et tuer. Mon père, ce lycéen… Ils avaient raison, je n’étais qu’un abruti. Je n’avais même pas été capable d’arrêter notre cible, je m’étais fait maîtriser en un claquement de doigt et m’étais retrouvé à terre sans même avoir esquisser le moindre geste. J’avais embarqué Joy dans ce joyeux bordel et je trouvais encore le moyen de me plaindre d’elle. Je devrais me taper la tête contre les murs pour me remettre les idées en place. Pour l’instant, je me voyais comme un coyote qui n’arrivait même pas à aligner deux phrases cohérentes et désespérément amoureux d’une belle et noble louve qui me méprisait.
 
J’entendis du mouvement devant moi mais je ne bronchai pas et n’esquissai pas le moindre mouvement. J’étais comme une statue alors que son odeur me fit frémir. Elle était si proche et si loin à la fois. Elle s’accroupit si j’en jugeai par le bruit de ses vêtements qui se frottaient entre eux. Qu’allait-elle faire pour me punir ? Je sursautai quand une main se posa sur mon genou et je levai un regard inquiet et affolé vers elle. Son contact m’apporta cette même chaleur qui me mettait du baume au cœur mais là, tout était différent… Si différent…


"Tu n’es pas un con, tu as juste... Manqué de tact pour parler d’un sujet sensible !"
 
Je hochai négativement la tête, me sentant ridicule à me tenir ainsi devant elle. On aurait dit un enfant qui attendait que sa mère le console. Je n’avais jamais connu de mère aimante et c’était étrange de penser cela. Je me crispai quand elle me prit dans ses bras et je me laissai aller contre elle plus par nécessité que par envie.  Je risquai un timide regard dans sa direction avant de répondre maladroitement à son étreinte.
 
« Je… Je suis désolé Joy… Je n’aurais rien dû dire, je n’ai pas le droit de te juger. C’est ton droit et je dois l’accepter. Ce n’est pas un coyote aussi pathétique que moi qui doit oser te faire la morale. Tu es assez grande pour faire tes propres choix… »
 
Putain qu’est-ce que je l’aimais et pourtant je devais continuer de taire mes sentiments. Mon cœur s’affola de nouveau et j’espérai qu’elle ne l’entendait pas. Mon frère m’avait déjà parlé de l’amour et de ses problèmes. Il m’avait dit que les coups de foudre existaient bel et bien mais qu’ils étaient plus destructeurs qu’autres choses. Mais il m’avait dit que le jour où je trouverai la bonne personne, je n’aurais plus à me soucier de cette solitude qui faisait partie intégrante de ma vie depuis son départ.
Et depuis ce jour, j’avais rêvé à l’âme-sœur sans grand succès. Et pourtant, j’étais là, dans les bras de la fille à qui j’étais prêt à offrir mon corps. Mon Alpha, Joy Nolan.


Fiche de liens (c) Miss Yellow
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Va! Je ne te hais point ft. Joy Nolan   

Revenir en haut Aller en bas
 
Va! Je ne te hais point ft. Joy Nolan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Autre point de vue de John Maxwell pour la defense d'Haiti
» Les broderies au point compté de la souris
» valeur en point
» liste d armee a 1000 point pour un tournoit
» mes créations au point compté

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf :: Rps terminés-
Sauter vers: