AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Se perdre, la nuit, qu'elle bonne idée.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Se perdre, la nuit, qu'elle bonne idée.   Sam 3 Jan - 22:02

Ivy & Derek
"perdue"




Je passa beaucoup de temps dans la forêt, pourquoi? Je suppose que le fait d'être en partie cette bête monstrueuse faisait son effet. Avant, j'allais de temps en temps dans la forêt de mon ancienne ville, surtout parce que Logan aimait y aller. Je comprends pourquoi on passait notre temps là-bas. Vu qu'il est lui aussi un.. monstre. Ce soir, j'étais sortie. En réalité, je n'avais aucune idée de ce je pouvais bien faire ici, en revenant à moi, j'étais là. Dans la forêt dense, dans la nuit sombre dont le ciel était parsemé de nuages foncés, le croissant de lune se faisant à peine voir. Oui, il faisait terriblement noir. Et je ne savais pas où-j'étais, surtout que je ne savais pas utiliser les capacités des loups-garou à bon escient. Je savais bien que les sens étaient développés, la force physique, l'endurance, la vitesse. Mais je n'étais pas entraînée, je ne savais pas user de tout cela. J'étais complètement paumée. Je ne savais rien faire. Je faisais une piètre chasseresse et une piètre louve. J'étais complètement inutile en réalité. Avançant en chancelant, l'air glacé me faisait frissonner, la neige à mes pieds n'arrangeait rien, me gelant encore plus. Ce qui n'arrangeait rien, ce fut l'amas de neige qui chuta sur moi, le vent ayant fait bouger la branche où il se trouvait. Je m'ébroua comme un canidé, secouant mon corps grelottant et recouvert d'un sweat-shirt noir, d'un jean tout aussi sombre et de bottes. Reprenant ma marche, je décida d'accélérer le pas, me mettant à trottiner afin de sortir de cet endroit plus rapidement. Seulement, je n'avais pas vu la descente en face de moi et, remarquant le brusque changement de terrain trop tard, je fis un pas dans le vide et tomba la tête la première.

Je fis de nombreux roulées-boulées, ramenant mes genoux contre moi et baissant ma tête, me protégeant instinctivement la nuque de mes mains gantées. Je pris plusieurs coups, me prenant des rochers camouflés sous la neige et des racines. Ma course se termina aussi brutalement qu'elle avait commencé, contre un arbre. Grognant de douleur, je me redressa difficilement, le corps tout endolori. Je n'avais décidément pas de chance. J'enleva la neige sur moi en tapotant mon corps, secouant également mes cheveux afin de retirer les flocons, les emmêlant légèrement au passage mais bon. On s'en fichait un peu. Je voulais surtout sortir d'ici, prendre un bon bol de chocolat chaud et me reposer! On était en pleine nuit, j'étais paumée et.. quoi? Attendez! Une maison? Ici? Me retournant, je vis en effet une énorme bâtisse sombre, s'élevant fièrement parmi les arbres enneigés et sans feuille. Un peu de neige avait recouvert le toit de la maison et elle était plutôt jolie, assez impressionnante mais jolie. Qui pouvait donc habiter ici? En pleine forêt? Et aller, il ne manque plus que je tombe sur un dangereux psychopathe, c'est ça? Nous n'étions pas dans un film d'horreur, je n'ai absolument rien à craindre.. Du moins, je l'espère. Espérant donc recevoir un peu d'aide de l'habitant ou des habitants de cette étrange bâtisse, je m'en approcha et toqua à la porte. Rien.

Je déposa ma main droite gantée sur la poignée et l'abaissa, ouvrant la porte. Je déboucha sur un hall très grand, devant moi se dressait des escaliers, le haut se répartissant en deux parties. On avait le choix entre à droite ou à gauche, tout comme dans le hall où il y avait d'autres pièces. Il faisait sombre, tout était silencieux. Je sentis mon cœur battre un peu plus vite et, dans un souffle, une fumée blanchâtre s'échappa d'entre mes lèvres. Que faire? Hésitante, je finis par élever une voix peu assurée.

« Il.. il y a quelqu'un? »

Fis-je en faisant quelques pas, me retrouvant aux pieds des escaliers.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Se perdre, la nuit, qu'elle bonne idée.   Lun 5 Jan - 4:25

Je revenais d’un gros entraînement dans la forêt j’étais épuisé j'en pouvais plus. De plus il faisait déjà noir. J’allais donc en direction de la maison des Hale's  pour me reposer. J'ouvre la porte pour enfin la fermer et j’allais directement vers mon lit. J'enlevais mes pantalons et mon chandail. Pour enfin me tirer dans mon lit enfin le silence celui -ci était encore plus profond qu'a l'extérieur. Je fermai donc mes yeux et je m’endormis rapidement. Je sentais tous mes muscles se détendre enfin. Je me demandais si j’allais faire un mauvais rêve je ne l'espérais pas. Parce que j'en faisais toujours et j'en pouvais vraiment plus je voulais que sa arrête. Mais cela n'arriverais certainement pas. Quand j’étais rendu dans mon sommeille paradoxal je commençais enfin se rêve. Tout mon passer défilait d'un seule coup dans celui -ci.


 
Je me réveillai en sursaut et je hurlai j'étais en sueur je n’allais vraiment pas bien. Ma respiration se faisait rapide. Tout se passé tout ses personnes que j'avais perdu j'en pouvais vraiment plus. Je regardai à l'entour de moi et je me couchai dans mon lit pour essayer de me calmer. Au moins il me restait juste cette maison en ruine d'eux il avait déjà cela et j’avais mon oncle aussi. Tout d'un coup j’attendis du bruit c’était là porte d’entré qui s’ouvrais. Qui venait sur cette propriété qui était a moi !  A la famille Hale's et a ses autres loups. De plus je venais de me réveiller de se rêve alors je n’étais vraiment pas a mon humeur déjà que je ne l’étais pas non plus a la base.  J’attendis alors une voix peu assuré ha cette fille faisait bien d’être dans cette état.  Oui il y avait bien quelque c’était moi. Qui était bien sur coucher mais réveiller par se rêve je me levais  et je m’habillai rapidement. J’allais discrètement vers celle-ci j’étais vraiment furieux et fatiguer aussi.  Je la regardai d’un regarde vraiment froids et furieux j’étais vraiment prêt a sauter sur celle-ci si il le fallait. Elle n’avait vraiment pas d’affaire à être rentré ici et elle allait très bien comprendre.

Hé toi tu fais quoi ici c’est privé donc tu sors! Je ne suis vraiment pas de bonne humeur. De plus je dormais.

Je me rapprochai de la fille et je la regardais droit dans les yeux et a deux pouce du visage. Je la regardais de mes yeux de tueur en série je me reculai par là suite. Je m’accotai sur l’une des rampes de l’escalier pour enfin passer une main sur mon visage. C’était vraiment dur de se réveiller complètement de se mauvais rêve. Mais il fallait que je me ressaisies. Je me demandais très bien se qu’elle allait répondre j’attendis sa réponse j’avais toujours son regard froid. De plus je la regardais mais cette fois si d’un regard en voulant dire dépêche toi répond.  Je m’assois sur la première marche en bas et je regardai tout autour de moi. Je me sentais vraiment bizarre soudainement  se rêve m’avait vraiment mit hors de moi. Je me levais et j'allait soudainement dans la pièce à côté. Je voulais être un moment seul maintenant que cette fille était là.

 
Revenir en haut Aller en bas
 
Se perdre, la nuit, qu'elle bonne idée.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une nuit irréelle dans un monde trop cruel. '' Lyleïa&Swann "
» La nuit réserve bien des surprises [Bizutage]
» La curiosité est t'elle vraiment un vilain défaut ? [ Terminé ]
» Mon chat : Nuage de Ciboulette
» la nuit est chaude, elle est sauvage ♫ 31.03.11 à 01h42

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf :: Rp's en vrac-
Sauter vers: