AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Please Forgive Me [Léo Hoffman]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Alek's Pack
Localisation : San Francisco
MessageSujet: Please Forgive Me [Léo Hoffman]   Dim 26 Fév - 11:28

Please Forgive Me
Alek ft. Léo



Cela fait maintenant plusieurs jours, que je n'ai plus aucune nouvelle de mon colocataire. Je pense que je dois dire ex-colocataire maintenant. D'un côté je ne lui en veux pas qu'il ne me donne aucune nouvelle, avec ce que je lui ai fait, c'est compréhensible. Mais d'un autre côté, sa compagnie me manque. Son côté bordélique aussi.

Assis derrière mon bureau, j’essaye pour au moins la vingtième fois de la journée, je tente d’appeler Léo, mais comme pour les appels précédents, le serveur ne me répond pas. Je pousse un soupire tout en raccrochant. Je pose mon téléphone sur le bureau et, je continue de travailler sur l’affaire de drogue, mais je n’arrive pas à me concentrer. Je n’arrête pas de penser à Hoffman.  

Il faut que j’aille le voir. Mais si je vais à son appartement, je ne parlerais qu’à une porte fermé à clé. Je pourrais éventuellement forcer la poignée, mais il vaut mieux que j’évite de faire ça. Je ne tiens pas à me prendre une nouvelle droite de sa part. Même si j’ai la capacité de guérir rapidement, il fait quand même mal.

C’est décidé, il faut que j’aille le voir. Je me lève d’un bon. Je récupère mon téléphone ainsi que mes clés de voiture et, je sors de mon bureau. Je préviens mon coéquipiers que je dois faire un petit tour en ville pour une soit disant affaire, avant de m’éclipser rapidement. Une fois dans la voiture, je mets la radio à fond et démarre jusqu’au campus.  

J'arrive enfin à destination trente minutes plus tard. Je déteste les embouteillages.  Et comme j'ai pris ma voiture personnelle, je n'ai pas eu la chance de pouvoir utiliser les sirènes. Je sais, ce n'est pas bien, mais si ça peut m'éviter les embouteillages ça m'arrange. Une fois que j'ai garé mon magnifique pick-up noir, je sors de celle-ci. Je me colle contre la portière et essaye une fois encore d'appeler Léo. Et comme je m'y attends, je tombe, encore une fois sur sa messagerie.

Alors que je m’apprête à ranger mon téléphone dans la poche de ma veste, j’aperçois la silhouette du jeune étudiant, sortir d’un des bâtiments. Je marche dans sa direction et, une fois arrivée à sa hauteur…

- Léo … ?

made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alek's Pack
MessageSujet: Re: Please Forgive Me [Léo Hoffman]   Dim 26 Fév - 11:30


Please, Forgive Me



[Feat Alek Cooper]
Léo était enfin sorti de ce fichu hôpital. Son père avait fortement insisté pour que le jeune homme retourne vivre avec lui, mais il avait froidement refusé. L'étudiant était donc retourné dans son vieil appartement. Or de question qu’il retourne vivre avec Alek. Alek… Rien qu'en pensant à ce nom il sentait une rage brulait en lui… Qui laisse vite place à un vide. Seul dans son appartement, l'humaine avait du mal à faire face à la solitude qu’il avait cru ne plus connaitre en vivant avec Alek. Mais il s'était trompé, le revoilà seul. Tout ce qu’il pouvait se dire pour se « consoler » était Il vaut mieux être seul que mal accompagné…

D'un certain point de vue, on ne pouvait pas dire qu'il était seul. Il avait toujours son père près à l'héberger, Léo avait plus ou moins des amis à l'université, mais il ressentait toujours ce vide de solitude. Ce vide qui était auparavant comblé par la présence de Cooper. En parlant de l'université, il y était retourné dès qu’il était sorti de l'hôpital. Il avait beaucoup de travail à rattraper et ne pouvais pas se permettre de rater plus de cours, tentative de suicide ou pas. Hoffman était donc allé en cours, portant toujours des sweat-shirts assez large afin qu'on ne puisse pas voir ou deviner ses bandages. Le seul problème était ses cicatrices fraîches sur le haut de ses cuisses pansées et qui risque d'être devinable s’il mettait des jeans trop serrés. Il cachait donc tout cela tout en mentant quand ses connaissances de l'université lui demandaient pourquoi il n'était pas là. Manquerait plus qu’il leur raconte sa vie…

Venant de finir les cours et ayant, par miracle, gardé son job de serveuse, il se dépêchait de partir du campus pour aller travailler. L'humain serait bien culottée d'arriver en retard à son travail. Alors qu'il marchait d'un pas rapide, son téléphone se mit à sonner. Il soupira en voyant que c'était encore Alek. N'avait-il toujours pas compris ? Léo ne voulait pas lui parler. Le serveur allait essayer de se souvenir de bloquer son numéraux ce soir lorsqu’il en aurait le temps.  Alors qu'Hoffman relevait la tête de l'écran de son téléphone, ce dernier tomba nez à nez avec le loup dont il ignorait les appels.

« Léo… ? »

L'humain paniqua, ne sachant pas quoi faire, ne s'attendant pas à le voir ici, maintenant. Ne sachant que faire et ne voulant pas lui parler, le serveur fit mine de ne pas l'avoir vu, alors que c'était évidant qu’il l'avait bien vu. D'un pas encore plus rapide qu'avant, il s'éloigna, son cœur battant à toute vitesse à cause d'un mélange de colère et de peur.
(c) AMIANTE


__________________________________________________


«We're Broken People »
Léo Hoffman It's okay to be messed up, there's other people just like you, and if we stick together we'll get through this.
     

(c) Myuu.BANG!

     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alek's Pack
Localisation : San Francisco
MessageSujet: Re: Please Forgive Me [Léo Hoffman]   Dim 26 Fév - 11:35

Please Forgive Me
Alek ft. Léo



Lorsque j'arrive à la hauteur du jeune étudiant, je peux entendre son cœur battre rapidement. Il a peur. Je peux le comprendre. Le jeune homme est habillé avec un sweat large. Sans doute, parce qu'il ne veut pas que les étudiants découvrent les multiples bandages. Je prononce alors le prénom, de mon ancien colocataire, espérant qu'il se retourne. Malheureusement, Léo continu de marcher, faisant comme si je n'étais pas là. Un soupire s'échappe de ma gorge.

Qu'est-ce que je dois faire. J'ai bien envie de le suivre pour m'expliquer, ou essayer de savoir comment il se porte, depuis le drame. Mais d'un autre côté, je n'ai pas envie de passer pour un pervers qui essaye d'attirer sa proie pour l'emmener dans un endroit sombre… Je reste là, planté au beau milieu de l'herbe, regardant Léo s'éloigner d'un pas rapide de moi. Après plusieurs minutes de réflexion, je marche à mon tour vers Hoffman.

- Léo s’il te plait attend moi.

Je me mets à courir derrière lui. Je peux sentir sa peur ainsi que sa colère. Je ralentis le pas, afin de rester à quelques mètres du jeune serveur. Je n’ai pas très envie de me prendre une nouvelle droite de sa part.

- S’il te plait Hoffman, parle-moi !

Je pose délicatement ma main sur son poignet droit, pour le retenir doucement et le faire se retourner dans ma direction. Je pose mon regard dans celui du jeune homme. Mon regard se veut sincère et remplie de regret. Je veux qu’il sache que je m’en veux vraiment pour ce qui s’est produit il y a quelques jours. Je n’arrive pas à me le pardonner et, je n’y arriverais sans doute jamais.

Je sens des regards se poser sur nous, sans doute des connaissances du jeune serveur, prêt à intervenir si jamais il se passe quoi que ce soit. Mais je m’en fiche. Tout ce que je veux, c’est d’avoir des nouvelles du jeune étudiant.

- Il faut vraiment, que tu me crois Léo, je n'ai pas voulu te faire du mal. Je t'assure que j'étais persuadé que tu étais à la fac quand j'ai emmené l'autre con au restaurant. Si j'avais su que tu y étais, je l'aurais emmené dans un autre restaurant…. Il faut que tu me crois…

made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alek's Pack
MessageSujet: Re: Please Forgive Me [Léo Hoffman]   Dim 26 Fév - 11:46


Please, Forgive Me



[Feat Alek Cooper]
Léo continua à avancer en faisant des grands pas, tête baissée comme si cela allait le rendre invisible. Il l'aurait vraiment aimé… Le serveur serra les dents, se rendant compte que son rythme cardiaque avait considérablement accéléré et que le loup devait l'entendre. Pourquoi fallait-il qu’Alek soit un loup-garou ?! Mais ce n'était pas le moment de se poser cette question, l'humain devait vite prendre la fuite avec que Cooper le rattrape et l'oblige à lui parler. Manquerait plus que ça, surtout ici, devant des gens qui sont dans les mêmes cours que lui et quelques professeurs. La honte assurée et les professeurs ne le verront plus d'une façon positive.

Alors qu'Hoffman se croyait sauvé, voyant que Cooper avait apparemment pas décidé de le suivre, il l'entend derrière lui. Et merde… Il avait finalement décidé de la suivre. Cela aurait été trop beau pour être vrai sinon… Le serveur sentit qu'on lui attrape doucement le poignet droit. Il grimaça. L'idiot de loup lui avait attrapé le poignet où il s'était vraiment taillé les veines, celui sur lequel il avait un gros bandage à cause de la profondeur de l'entaille. Rapidement, Hoffman dégagea son poignet, malgré qu’Alek ne l'avait pas serré trop ford, il lui faisait mal et rien que penser au fait qu'il le touchait le dégouté et faisait grandir sa colère.

Une fois son pauvre poignet dégagé, l’étudiant se retourna d’un coup vers Alek, un peu à contre cœur. L’humain le regarda dans les yeux, le laissant clairement voir sa colère dans ses yeux, espérant que cela le fasse partir même s’il en doutait. Le regard de policier lui, semble pleins remplie de regret sincère. Foutaises. L’étudiant regarda rapidement autour de lui. Certaines de ses connaissances regarder la scène de loin. Léo serra les dents. Super ! Merci monsieur l’emmerdeur de première.

« Il faut vraiment, que tu me crois Léo, je n'ai pas voulue te faire du mal. Je t'assure que j'étais persuadé que tu étais à la fac quand j'ai emmené l'autre con au restaurant. Si j'avais su que tu y étais, je l'aurais emmené dans un autre restaurant…. Il faut que tu me croies… »

Hoffman reposa son regard sur l'homme qui venait de parler. Sans montrer d'émotion, il le dévisagea de la tête au pied longuement avant de le regarder dans les yeux sans rien dire. Puis d'un coup, sans prévenir, il mit une droite au loup. Alimenté par son immense colère, il fut sans doute plus forte que la première qu’il lui en avait mis un. Après tout, chacun sont tour de recevoir des coups. Hoffman se rapprocha légèrement de son ancien colocataire ignorant les nombreux regards choqués posés sur elle à cause de son coup.

« Pauvre chéri, tu t'es trompé sur mon emploi du temps ? C'est ça ton excuse ? C'est pour ça que je devrais te pardonner ? Mais tu sais quoi ? J'en ai rien à battre du fait que tu croyais que je n'étais pas là ! Tu crois que ça rend ce que tu as fait acceptable ?! C'est comme ce que tu me faisais avant au lycée, voir pire. Tu m'as utilisé pour coffrer quelqu'un qui est juste un con qui deal un peu de drogue. Peut-être que tu pensais ce que tu as dit, peut être que tu ne le pensais pas, mais dans les deux cas je ne peux pas juste te pardonner. Je t'ai laissé une deuxième chance, je t'ai fait confiance, et tu me remercie en m'insultant, en te ventant que tu vas me faire du mal, juste pour passer des menottes à un minable ?! Je suis désolé, mais c'est un peu trop gros pour que je te pardonne. »

(c) AMIANTE



__________________________________________________


«We're Broken People »
Léo Hoffman It's okay to be messed up, there's other people just like you, and if we stick together we'll get through this.
     

(c) Myuu.BANG!

     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alek's Pack
Localisation : San Francisco
MessageSujet: Re: Please Forgive Me [Léo Hoffman]   Dim 26 Fév - 11:51

Please Forgive Me
Alek ft. Léo



Le jeune serveur, se retourne. Son regard se pose dans le mien. Je n'arrive pas à savoir ce qu'il ressent. Son visage n'affiche aucune émotion. Sans que je m'y attende, j'ai le visage qui se tourne sur le côté. Une douleur vient ensuite au niveau du menton. Je viens de recevoir une nouvelle droite de la part de Léo. Un grognement que seule Hoffman peut entendre sort de ma gorge. Cette fois c'est certain. Il ne me parlera plus jamais. De nombreux regards sont posés sur nous. Je dois avouer que je m'en fiche. Ce qui m'importe c'est le jeune homme. Je tourne lentement la tête en direction du serveur. La mâchoire serrée, je continue de le regarder dans le blanc des yeux.

« Pauvre chéri, tu t'es trompé sur mon emploi du temps ? C'est ça ton excuse ? C'est pour ça que je devrais te pardonner ? Mais tu sais quoi ? J'en ai rien à battre du fait que tu croyais que je n'étais pas là ! Tu crois que ça rend ce que tu as fait acceptable ?! C'est comme ce que tu me faisais avant au lycée, voir pire. Tu m'as utilisé pour coffrer quelqu'un qui est juste un con qui deal un peu de drogue. Peut-être que tu pensais ce que tu as dit, peut être que tu ne le pensais pas, mais dans les deux cas je ne peux pas juste te pardonner. Je t'ai laissé une deuxième chance, je t'ai fait confiance, et tu me remercie en m'insultant, en te ventant que tu vas me faire du mal, juste pour passer des menottes à un minable ?! Je suis désolée, mais c'est un peu trop gros pour que je te pardonne. »
- ça ne rend peut-être pas la chose acceptable, mais c'était le seul moyen pour qu'Alexander me fasse confiance. Je ne pouvais pas lui dire que je suis flic et que je suis en train d'enquêter sur son trafic de drogue. Il fallait qu'il croie que j'étais toujours le même connard qu'au temps du lycée et que je n'avais toujours pas de travail !

Je continue de le regarder pendant quelques instants. Son regard me montre à quel point il ne veut plus me voir. Un soupire s’échappe donc de ma bouche. Je ne vais pas insister. S'il veut que je la laisse tranquille, je vais exaucer son souhait.

- C’est compris. Tu n’auras plus aucune nouvelle de moi. Aucun appel de ma part. Ça sera comme tu ne m’avais jamais revue Hoffman. Prend soin de toi.

Je ne lui laisse pas le temps de me répondre quoi que ce soit, que je suis déjà en train de marcher en direction de ma voiture. Les regards des autres étudiants et professeurs sont toujours posés sur moi. Je n’y fais pas attention et monte à l’intérieur de ma voiture. Je mets le contact et, je roule jusqu’au commissariat de police.



made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alek's Pack
MessageSujet: Re: Please Forgive Me [Léo Hoffman]   Dim 26 Fév - 11:52


Please, Forgive Me



[Feat Alek Cooper]
Alek lui répondit et sa réponse ne fit qu'alimenter sa rage. Ne pouvait pas-t-il comprendre ?! Léo s'en fichait épurement de son excuse d'Alexander. Cela le rendait malade le fait que l'alpha continu à utiliser cette carte pour s'innocenter à la place de mettre cela de côté et juste s'excuser sans faire sa victime. Après tout, ce n'était pas lui qui s'était retrouvé en sang à l'hôpital. Hoffman mourrait d'envie de lui dire tout ça, de lui faire comprendre, mais il décida que la meilleure chose à faire était de se taire. S’il lui disait tout cela, l'homme trouvera sans doute encore une bonne excuse et là, l'humain ne pourra plus garder le peu de self-control qui lui restait.

Après quelque instant à se regarder, le policier finit par soupirer avant de parler. A peine avait-il finit sa phrase qu'il partit à bord de son bolide. L'étudiant pouvait désormais sentir les regards posés sur lui, mais il s'en fichait. Il se contenta juste de fixer l'endroit où était, quelques instants auparavant, l'impala. Bizarrement, l'humain était confus. Aaron allait enfin lui foutre la paix, il allait pouvoir essayer de passer à autre chose… Mais cette pensée lui fit mal au cœur, lui faisant se mordre la lèvre.

Certes le loup lui avait fait très mal, ce qui était un euphémisme, mais ce qui l'avait poussé à faire une tentative de suicide revient. Le peu de temps il avait passé avec l'alpha avait été les meilleurs moments de sa vie depuis que ses parents s'étaient séparé. Il avait été enfin heureux… Léo voulait retrouver cette joie, il voulait être encore heureux. Il ne pouvait pas supporter de perdre ce bonheur après lequel il courait depuis autant de temps.

L'humain soupira alors que ses amis arrivaient enfin. Alors qu'ils lui demandaient ce qui s'était passé, il soupira avant de leur répondre par un simple « rien » avant de partir d'un pas encore rapide. Hoffman ne pouvait pas rester là avec tous ses gens qui le fixaient et ses faux amis. Il avait besoin de rentrer chez lui… Mais son appartement n'était plus son « chez lui », il était devenu l'endroit où il se rendait compte à quel point il était seul. Son « chez lui » était chez Alek.

L'humain ne savait que faire. Il ne voulait pas pardonner Cooper aussi facilement, mais il voulait que tout redevienne comme avant. Comme avant la rencontre entre Alek et Alexander au café. Après de longues hésitations, le serveur pris sa décision en soupirant. Et puis merde, j'ai franchement plus rien à perdre…. Il se mit à marcher vers l'appart de l'Alpha qu’il squattait et dont il avait toujours les clefs dans son sac. Cela fit bizarre à l'étudiant de revenir dans l'appartement, mais à peine il y mit un pied, il se sentit tout de suite mieux. Hoffman s'installa, comme il avait l'habitude de faire avant, dans le salon afin de réviser, remontant enfin les manches de son horrible sweat-shirt, n’ayant rien à cacher ici. Ses feuilles éparpillées sur la table alors qu’il était en tailleur sur le canapé, il travailla, attendant le retour de son colocataire comme si rien ne s’était passé.

(c) AMIANTE



__________________________________________________


«We're Broken People »
Léo Hoffman It's okay to be messed up, there's other people just like you, and if we stick together we'll get through this.
     

(c) Myuu.BANG!

     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alek's Pack
Localisation : San Francisco
MessageSujet: Re: Please Forgive Me [Léo Hoffman]   Dim 26 Fév - 11:56

Un invité Surprise
Alek ft. Léo




Alors que je roule tranquillement pour me rendre au commissariat de police, je reçois un appel, m'indiquant qu'il y a eu un coup de feu dans une maison, au niveau des quartiers résidentiels. Durant le trajet, je n'arrête pas de penser au jour ou Léo est venue s'installer dans mon appartement. Je me sentais heureux depuis ce jour-là. Je n'étais plus seul. J'avais quelqu'un à qui me confier, à qui parler et surtout, avec qui faire l'enfant quand j'en avais besoin. À cause moi j'ai tous perdu. Je me retrouve une nouvelle fois seul.

Me voilà devant la dites maison. Je sors de la voiture pour marcher d'un pas plutôt rapide en direction de la maison. Il n'y a aucun bruit. La porte d'entrer est entre-ouverte. J'attrape le pistolet que j'ai dans le dos. J'attends quelques secondes, avant de pousser lentement la porte. Je porte mon arme devant moi, prêt à tirer s'il y a quoi que ce soit de suspect. L'odeur de sang me prend les narines. Je m'avance pièce par pièce, m'assurant qu'il n'y a aucun bandit qui s'y cache. Rien à signaler. Si ce n'est qu'un corps sans vie d'une jeune femme. Je m'agenouille à côté du corps. Je pose ma main sur son cou pour essayer de trouver un pouls, mais je ne sens rien. Je pose délicatement mes doigts sur ses yeux pour les lui fermer. Je sors mon téléphone pour appeler du renfort. J'en profite également pour appeler une ambulance, pour emmener la dépouille.

Je passe la pièce au peigne fin. Un bruit de vase cassé se fait entendre un peu plus loin. Je me redresse rapidement, pointant mon arme devant moi. Je marche sans faire de bruit. Les bruits de pas s’accélèrent. La personne est en train de s’enfuir. Je range mon arme et mets également à courir. Arrivé à quelques mètres de l’homme, je saute pour pouvoir le plaquer au sol. Le suspect n’arrête pas de gigoter dans tous les sens. Je lui appuie sur le dos pour le maintenir allongé au sol.

Des renforts arrivent enfin. Mes collègues prennent en charge le suspect, pendant que je retourne à l'intérieur de la maison, pour l'inspecter un peu mieux. Alors que je m'apprête à rentrer dans la cuisine, un bruit se fait entendre à l'étage. Je monte lentement les escaliers. J'ouvre toutes les portes de l'étage et, quand j'ouvre la dernière je reste bouche-bé. Un bébé est allongé dans son lit. Je m'approche lentement de lui. Un sourire vient prendre place sur mon visage. Je le prends dans mes bras. L'enfant commence à pleurer. Je le berce comme je peux pour essayer de le calmer. Par chance, il se calme quelques instants plus tard. Je redescends dans le salon, auprès de mes coéquipiers qui me regardent bizarrement. Je les informe que je l'ai trouvé à l'étage et, que je m'apprête à appeler les services sociaux.

Les services sociaux m’informent qu’ils ne peuvent pas venir le récupérer immédiatement, qu’ils ne pourront venir qu’uniquement demain. Je raccroche et essaye de voir qui de mes collègues pourraient s’occuper de cet enfant. Malheureusement, personne ne veut s’en occuper. Je demande à l’un de mes collègues de prendre les clés de ma voiture et, de me raccompagner jusqu’à mon appartement.

Une bonne dizaine de minutes plus tard, nous sommes devant mon immeuble. Je remercie Nathaniel et je sors de la voiture en couvrant bien le bébé avec ma veste pour ne pas qu'il attrape froid. Une fois devant la porte de mon petit chez moi, je récupère comme je peux les clés et ouvre la porte. Bizarrement la serrure est déjà ouverte. Je fronce les sourcils. Ce n'est vraiment pas le moment d'avoir un cambrioleur chez moi. Alors que je passe la porte, une silhouette familière se trouve sur mon canapé. Léo est ici, en train de travailler comme si rien ne s'était passé entre nous.

- Euh Salut..

Je ne sais pas ce que je peux lui dire d’autre. Je n’ai pas très envie de l’énerver. Je l’ai suffisamment fait souffrir. Comme si de rien était, je marche tranquillement jusqu’à la cuisine, pour essayer de trouver quelque chose qui peut calmer les cris du bébé. Et comme il faut s’y attendre je n’ai rien. Il faut que j’aille faire les courses.

- Dis-moi, est-ce que tu veux bien m’accompagner aux courses pour le petit ?



made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alek's Pack
MessageSujet: Re: Please Forgive Me [Léo Hoffman]   Dim 26 Fév - 11:59


Please, Forgive Me



[Feat Alek Cooper]
Alors de Léo était concentré sur ses révisions, il entendit la porte de l'appartement s'ouvrir. C'était Alek. L'humain se crispa tout en avalant sa salive. Il prit une grande inspiration, essayant de se rassurer et se calmer à la fois. Tant que Cooper ne mettait pas le sujet maudit sur la table, en parlant sans aucun tact, rien de mal ne pouvait se passer…. Non ? Oui, que si Léo arrivait à garder son calme et mettre ses envies de meurtres envers l'alpha de côté, ce qui allait être hyper facile ! Tout le monde sait que les Hoffman sont les meilleurs pour gérer leur colère !

« Euh Salut.. »


Le jeune humain quitta enfin ses fiches de révisions des yeux pour tourner les yeux vers Alek et… et le bébé qu'il tenait dans ses bras. A sa vue, le jeune homme manqua de faire un arrêt cardiaque, le renvoyant déjà à l'hôpital. Comment se faisait-il que Cooper était en train de porter un bébé ?! A moins que l'étudiant ait raté un épisode ou que le loup lui ait caché, Alek n'était pas papa ! Si ce n'était bien pas le père de l'enfant, ce qu’il espérait ne voulant pas cohabiter avec un bébé en plus, qui et où étaient ses parents ?!

« Dis-moi, est-ce que tu veux bien m’accompagner aux courses pour le petit ? »

Sous le choque, étant bien plus choqué de voir un bébé qu’Alek devait être de le voir, Léo n'avait pas dit un mot et n'avait toujours pas bougé du canapé, trop occupé à fixer l'enfant les yeux écarquillés. Finissant par reprendre ses esprits, ce dernier rangea plus ou moins rapidement ses notes, tout en laissant des paquets sur la table comme à son habitude, et se leva, rejoignant son colocataire qui était dans la cuisine et qui venait d'inspecter le frigidaire.

« D'accord… Mais juste, laisse-moi te poser une question avant de partir en… expédition. » Commença Léo, croisant les bras « Comment cela se fait-il que tu aies un bébé ?! Tu l'as trouvé tellement chou que tu l'as kidnappé pour le ramener à l'appartement afin de l'élever comme ton propre fils ? » Finit-il, arquant un sourcil et avec une pointe de sarcasme dans sa voix

Alors qu'Hoffman attendait la réponse de l'agent de police, le maudit bébé décida que s'était le bon moment de pleurer. Ayant déjà mare de ses pleures, le jeune homme le prit sans demander l'avis d’Alek, comprenant à sa tête qu'il ne savait pas quoi faire pour le calmer. Le berçant plus ou moins bien, tout en espérant qu'il ne s'attaque pas à ses bandages, il ne manquerait plus que ça, le serveur réussit à le calmer à son plus grand soulagement.

« Bon, on y va ? »
(c) AMIANTE



__________________________________________________


«We're Broken People »
Léo Hoffman It's okay to be messed up, there's other people just like you, and if we stick together we'll get through this.
     

(c) Myuu.BANG!

     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alek's Pack
Localisation : San Francisco
MessageSujet: Re: Please Forgive Me [Léo Hoffman]   Dim 26 Fév - 12:13

Un invité Surprise
Alek ft. Léo



Je cherche désespérément quelque chose que je peux donner à l’enfant pour le faire arrêter de pleurer mais malheureusement je n’ai rien du tout. Un soupire s’échappe de ma gorge. C’est bien ma veine. Des pas se rapprochent de moi. Je détourne mon attention pour regarder le jeune homme qui vient de me rejoindre à la cuisine.

« D'accord… Mais juste, laisse-moi te poser une question avant de partir en… expédition.  Comment cela se fait-il que tu aies un bébé ?! Tu l'as trouvé tellement chou que tu l'as kidnappé pour le ramener à l'appartement afin de l'élever comme ton propre fils ? »

Je le regarde avec un air désespérer, avant d'afficher un petit sourire amusé sur le visage. Ça m'avait manqué ce genre de petites piques qu'il a l'habitude de me lancer.

- Pour ta gouverne, je ne l’ai pas kidnappé. J’étais sur une affaire de meurtre et je l’ai trouvé à l’étage. J’ai appelé les services sociaux pour qu’il s’en occupe mais malheureusement, ils ne peuvent venir que demain du coup je l’ai gardé comme ça je suis sûr qu’il est en sécurité…

Je continue de bercer le bébé pour tenter de le calmer mais, je crois que je suis vraiment nul avec les enfants. Je pousse un soupir tout en lançant un regard plein de supplice envers mon colocataire pour qu’il vienne m’aider à calmer l’enfant.  

Le jeune homme, s’approche de moi lorsque l’enfant nous montre ses magnifiques cordes vocales. Il s’en part du bébé et le berce pour le calmer. Je ne sais pas comment il l’a fait, mais il vient de réussir à calmer l’enfant.  

« Bon, on y va ? »
- Yep, on y va

Léo et moi sortons de l’appartement et nous nous dirigeons dans le premier magasin que nous trouvons. J’attrape rapidement un paquet de couche, un body ainsi qu’un pot de lait en poudre et nous retournons en direction de la caisse. Je me tourne vers Léo et récupère l’enfant. Je n’ai pas très envie de l’encombrer avec le bébé.  Une fois dans l’appartement, je retourne dans la cuisine pour préparer le biberon de l’enfant, j’en profite également pour regarder dans le réfrigérateur, mais je n’ai pas grand-chose. Je décide donc de revenir dans le salon.

- Tu as envie de manger quelques choses de spécial ?




made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alek's Pack
MessageSujet: Re: Please Forgive Me [Léo Hoffman]   Dim 26 Fév - 18:31


Please, Forgive Me



[Feat Alek Cooper]
« Pour ta gouverne, je ne l’ai pas kidnappé. J’étais sur une affaire de meurtre et je l’ai trouvé à l’étage. J’ai appelé les services sociaux pour qu’il s’en occupe mais malheureusement, ils ne peuvent venir que demain du coup je l’ai gardé comme ça je suis sûr qu’il est en sécurité… »

Suite à la réponse d'Alek, Léo regarda le bébé alors que son sourire disparait. Le pauvre bébé, il venait de perdre ses deux parents apparemment et, vu son très jeune âge, il n'aura aucun souvenir d'eux. Les deux colocataires finirent par sortir de l'appartement, le bébé restant calme. Heureusement, manquerait plus que des voisins sortent dans le couloir pour voir ce qui se passe. Léo n'avait pas envie de gérer des voisins trop curieux. La petite troupe sortie de l'immeuble, en direction du magasin le plus proche de là où ils habitaient. Une fois arrivés, Léo laissa Alek chercher ce dont il avait besoin pour s'occuper du bébé, se contentant de simplement le suivre. Ce dernier essaya d'attraper sans prévenir les lunettes que l'humain portait. Il dut l'empêcher, n'ayant pas envie de devenir à moitié aveugle, tout en grimaçant, se disant que finalement il aurait dû mettre ses lentilles de contact aujourd'hui. Le serveur portait presque tout le temps des lentilles de contact, ses lunettes lui rappelant d'une certaine façon une époque qu'il préférait oublier. Depuis sa récente sortie d'hôpital, il n'avait plus eu le courage de mettre ses lentilles et n'avait rien à faire que ses lunettes lui fassent remonter de vieux souvenirs.

Heureusement pour Hoffman qui se battait contre le bébé pour garder ses lunettes sur le nez, ils terminèrent assez rapidement leurs courses. L'alpha reprit le bébé, au plus grand soulagement du serveur, et ils retournèrent à l'appartement. Sur le chemin du retour Léo essaya de regarder rapidement ce qu'avait pris Alek dans le sac, n'ayant pas regardé durant leur shopping à cause du petit monstre.  Une fois le squad colocataires-bébé arrivé à destination, l'étudiant reprit l'enfant pour laisser l'alpha préparer le biberon du petit avant qu'il se remette à pleurer comme s'il était dans l'exorciste.

L'humain posa le très jeune enfant sur le canapé, le temps de ranger rapidement ses cours qui étaient encore en bazar sur la table basse. Il ne manquait plus que bébé démoniaque les attrape et les détruise ! Une fois les feuilles rangées et mises hors de portée du petit démon, Léo se remit à jouer avec l'orphelin. Il joua à « tu me vois, tu ne me vois pas ! » en mettant ses mains sur son visage, cachant donc ce dernier, avant de les enlever, répétant toujours la même chose. Pour une raison qui était assez inconnue à Hoffman, cela fit rire le bébé.

« Tu as envie de manger quelques choses de spécial ? » demanda Alek

L'humain sursauta, n'ayant entendu arriver son colocataire. Il espéra qu'il n'avait pas vu le jeu débile auquel il jouait avec le petit qui, sur sa mignonne petite bouille, avait un sourire. Après moins d'une seconde de réflexion, Léo sut quoi répondre :

«DES FRITES ! » cria-t-il  « Je t'en supplie, la nourriture était dégoutante à l'hôpital et j'ai pas eu l'occasion d'en manger depuis que j'en suis sorti ! »

Hoffman regarda son colocataire, faisant des yeux de chien battu. Il ne pouvait quand même pas lui refuser ça ! Et après tout, c'est lui qui lui avait demandé ce qu'il voulait manger !

«Et au fait, tu sait comment s'appelle le bébé ?»
(c) AMIANTE


__________________________________________________


«We're Broken People »
Léo Hoffman It's okay to be messed up, there's other people just like you, and if we stick together we'll get through this.
     

(c) Myuu.BANG!

     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alek's Pack
Localisation : San Francisco
MessageSujet: Re: Please Forgive Me [Léo Hoffman]   Lun 6 Mar - 12:45


     

       

     

Please Forgive Me

Alek & Léo
Je rentre dans le salon pour voir ce que Léo a envie de manger, mais je m'arrête au beau milieu de la pièce. Un sourire vient s'étirer sur mes lèvres en voyant le jeune Hoffman jouer avec l'enfant. Un petit rire s'échappe et, au même moment Léo relève la tête dans ma direction.

«DES FRITES !  Je t'en supplie, la nourriture était dégoutante à l'hôpital et j'ai pas eu l'occasion d'en manger depuis que j'en suis sorti ! »

Un nouveau rire s'échappe. Au moins, je suis sûr qu'avec Hoffman en colocataire, je ne deviendrais jamais sourd. En guise de réponse, je secoue la tête positivement. Maintenant, reste plus qu'à trouver le bon endroit pour manger des frites. Je secoue la tête en voyant la tête de chien battu que me lance mon colocataire. Il aurait pu jouer le rôle du chat botté dans le dessin animé Shrek celui là.

J'attrape mon ordinateur portable et m'installe à côté de Léo et du bébé. Je recherche un bon endroit pour pouvoir emmener l'enfant avec nous, puisque je n'ai personne à qui le confier. La voix du serveur me sors de mes pensées.

«Et au fait, tu sais comment s'appelle le bébé ?»
- Non je ne sais pas du tout.  

Mon regard se pose sur l'enfant, qui gigote, réclament que l'un de nous deux le prenne dans ses bras pour lui faire des câlins. Un petit sourire vient illuminer mon visage. Il est adorable ce petit bout. J'attrape le bout de chou dans mes bras et file jusqu'à la table du salon. J'installe le bébé et le déshabille pour que je puisse lui changer la couche. Une grimace et un juron s'échappe de ma bouche tout en me dépêchant de nettoyer les fesses du petit gars. Je le rhabille rapidement pour finir par me ré-installer à côté de Léo. Je finis par reposer mon attention sur mon ordinateur, continuant de chercher un bon endroit pour aller manger.

- J'ai peut-être trouver un bon endroit et en plus, il n'est pas très loin de là.

Je me redresse d'un bon et pars me changer rapidement, histoire d'être un tout petit peu plus présentable. Je reviens ensuite dans le salon j'attrape une couverture et j'enroule l'enfant avec avant de le prendre dans mes bras.

- On y va ?
      MAY


       


Dernière édition par Alek Cooper le Mar 14 Mar - 11:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alek's Pack
MessageSujet: Re: Please Forgive Me [Léo Hoffman]   Jeu 9 Mar - 10:56


Please, Forgive Me



[Feat Alek Cooper]
Lorsque Léo répondis à la question de son colocataire avec beaucoup d'enthousiasme, ce dernier rit avant de secouer positivement la tête. Un grand sourire se dessina sur les lèvres du serveur, il allait avoir ses frites chéries ! Alek attrapa son ordinateur avec de s'installer sur le canapé à côté de l'humain et le bébé. Lorsque l'étudiant demanda le nom du bébé, le policier lui répondit qu'il ne le connaissait pas du tout. Cela allait être pratique… ! Ils ne pouvaient pas juste l'appeler « bébé » tout le temps, cela devenait bizarre à la fin. Sortant Hoffman de ses pensées, le bébé en question gigotant pour avoir un câlin. Il y eut tout d'un coup une odeur bizarre qui semblait devenir du petit… Le serveur grimaça, comprenant ce qui avait créé cette odeur immonde. Le petit venait de faire caca dans sa couche. Heureusement qu'ils en avaient acheté avec que le bébé ait eu le temps d'essayer de les asphyxier. Au plus grand soulagement de l'étudiant,  ce fut son colocataire qui s'occupa de le changer sur la table du salon. Le jeune humain détourna le regard pour ne pas assister au spectacle, mais ne put pas s'empêcher de sourire amusé en entendant l'alpha jurer. Il finit par revenir pour ensuite revenir devant son ordinateur.

« J'ai peut-être trouvé un bon endroit et en plus, il n'est pas très loin de là. » finit par dire Cooper
« Super ! » répondit Hoffman « On va avoir nos chère et tendre frites ! »

Le loup-garou alla se changer, gardant le bébé à la charge de Léo. Ce dernier grimaça en voyant comment il était habillé. Il devrait se changer aussi, son jean baggy et son énorme sweat-shirt n'était pas les meilleurs vêtements à porter lorsqu'on va à un restaurant. Alek revint changé et Léo lui passa le petit bout de chou pour aller se changer à son tour. L'étudiant alla dans sa chambre. Il quitta son jean baggy pour en mettre un de taille normal, tout en grimaçant quand le tissu du jean frotta contre ses cicatrices les plus récentes en haut des cuisses. Ce fut ensuite au tour de son sweat-shirt et tee-shirt de partir. Léo mit à la place une chemise blanche. On voyait légèrement comme une bosse, un truc bizarre à son poignet à cause du bandage qu'il devait encore garder, la blessure qu'il s'était fait étant profonde. Une fois fin prêt, il revint dans le salon où Alek l'attendait avec le bébé enroulé dans une couverture dans ses bras.

« On y va ? » demanda le colocataire

Léo répondit positivement et le petit squad sortit de l'appartement. L'humain s'occupa de fermer à clefs la porte pour ne pas embêter Alek qui avait le bébé dans les bras. Ils sortirent de l'immeuble et se mit en route, partant à l'aventure pour trouver leur précieux trésor, des frites. Après qu'Hoffman eut bien réfléchissait à un nom pour le bébé, il parla enfin :

« Vu qu'on ne sait pas si c'est une fille ou un garçon, et que ça serait plus pratique si le bébé avait un prénom, j'ai réfléchi à plusieurs prénoms neutres. Il y a Alex, mais ça ressemble beaucoup trop à ton prénom. Y a Taylor aussi, ça fait fille et garçon je trouve. Y a aussi Sacha et Charlie qui font les deux. Tu en penses quoi ? C'est quoi le mieux ? »

Ils finirent par arriver à destination. Imaginant déjà l'odeur de frite qu'il allait enfin pouvoir manger, son ventre gargouilla.
(c) AMIANTE


__________________________________________________


«We're Broken People »
Léo Hoffman It's okay to be messed up, there's other people just like you, and if we stick together we'll get through this.
     

(c) Myuu.BANG!

     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alek's Pack
Localisation : San Francisco
MessageSujet: Re: Please Forgive Me [Léo Hoffman]   Ven 17 Mar - 13:05


     

       

     

Please Forgive Me

Alek & Léo
Nous marchons tranquillement dans les rues de San Francisco. Bizarrement, Léo est très silencieux, lui qui habituellement n’arrête pas de parler. Je le regarde quelques peut intriguer par ce silence. Je remonte un peu la couverture sur le bébé.

« Vu qu'on ne sait pas si c'est une fille ou un garçon, et que ça serait plus pratique si le bébé avait un prénom, j'ai réfléchi à plusieurs prénoms neutres. Il y a Alex, mais ça ressemble beaucoup trop à ton prénom. Y a Taylor aussi, ça fait fille et garçon je trouve. Y a aussi Sacha et Charlie qui font les deux. Tu en penses quoi ? C'est quoi le mieux ? »

Un sourire amusé vient se dessiner sur mon visage. Je savais bien que le silence ne durerait pas aussi longtemps. Je regarde Léo avec toujours se sourire sur les lèvres. Je suis rassuré de savoir qu’il n’y a pas que moi qui ne veut pas appeler l’enfant « le bébé ».  

- Rectification, il n’y a que toi qui ne sais pas si c’est un garçon ou une fille, étant donné que je l’ai changé avant de venir ici. Mais va pour Taylor.

Nous arrivons enfin à destination. Mon ventre a lui aussi sentie la bonne odeur des repas servis dans ce restaurant. Je pousse la porte pour me retrouver à l'intérieur. En sentant la chaleur de la salle, je découvre un peu Taylor, pour ne pas qu'il ait trop chaud. Léo et moi, nous nous installons à une table assez reculée des autres clients. Les regards des autres clients sont braqués sur mon colocataire et moi.

Alors que nous nous installons, une serveuse débarque pour prendre notre commande, mais celle-ci reste en admiration devant le petit Taylor qui lui sourit. Ce petit gars sera un grand charmeur quand il sera plus grand.

« Il est mignon, c’est le vôtre ? »

Je lance un regard surpris à la serveuse.  Je dois avouer que je ne m’attendais pas ça. Je regarde Leo, avant de regarder une nouvelle fois la serveuse.

- Non, on n’est pas ensemble… c’est mon neveu…

Les joues de la serveuse se mettent à rougir rapidement. Elle baisse son regard sur ses chaussures. Je lance un regard à Léo avant de reposer mon attention sur la jeune serveuse.

« Je suis désolée, je me sens tellement idiote… Demandez ce que vous voulez, c’est pour moi »

Je pose délicatement ma main sur l'épaule de la demoiselle pour la rassurer. Je lui lance un sourire compatissant, avant de lui confirmer qu'elle n'est pas obligée de faire ça. Ca peut arriver à tout le monde de se tromper.

- Est-ce que vous auriez de la purée pour le petit ? Et pour ma part je prendrais juste une assiette de frites.

     MAY


       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alek's Pack
MessageSujet: Re: Please Forgive Me [Léo Hoffman]   Sam 18 Mar - 13:13


Please, Forgive Me



[Feat Alek Cooper]
« Ne me spoil pas ! C'est plus amusant si on ne sait pas si c'est une fille ou un garçon ! Mais sinon ok pour Taylor ! » Dit Léo avant de se tourner vers le bébé pour le chatouiller rapidement. « Félicitation Taylor, tu as enfin un petit nom ! »

Les colocataires et Taylor arrivèrent enfin, la bonne odeur de la nourriture faisant gargouiller le ventre des deux adultes. Le petit squad rentra sans plus attendre dans le diner, ayant tous faim.  Alors qu'Aleck découvrait un peu Taylor pour ne pas que ce dernier devienne un poulet rôti, Léo regarda autour de lui, cherchant une bonne table. Il remarqua une table assez reculée et y alla, suivi du reste de la troupe. L'humain fronça les sourcils avant de grimacer en remarquant qu'on les regardait. Tous les autres clients les fixaient, alors que le serveur détestait qu'on le fixe, cela faisait rapidement remonter son anxiété sociale et son cerveau se mettait à tourner à cent à l'heure.

Une fois assi et très mal à l'aise, le serveur tira sur ses manches, comme il avait l'habitude de la faire dans ces situations-là et resta silencieux, son sourire ayant disparu. On aurait dit une statue de marbre, semblant fixer la table. Sans que le jeune homme s'en rende compte, une serveuse arriva, et fit faire un bon à Hoffman lorsqu'elle parla. Il avait frôlé, encore une fois la crise cardiaque. La jeune femme venait de demander si c'était le leur. Léo fronça les sourcils. Le leur ? De quoi ? Le bébé ? Oui ! Elle parlait sans doute du bébé. Mais de quoi le leur ? C'est-à-dire ?

L'alpha regarda son colocataire, alors que ce dernier avait toujours les sourcils froncés, réfléchissant, avant de re regarder la serveuse. Ce fut lorsque le loup parla que l'étudiant percuta enfin. La serveuse pensait qu'Alek et Léo étaient Léo était ensemble ! Les autres clients devaient aussi le penser et c'était sans doute pour ça qu'ils les avaient regardés bizarrement ! Tout s'expliquer ! Mais c'était toujours très gênant. Très très gênant même. Il fallait mieux laisser Alek parler, expliquer.  L'humain était trop gênant pour parler sans se perdre dans ce qu'il disait. D'ailleurs, la serveuse était toute rouge maintenant, ce qui était compréhensible. Lui aussi il serait tout rouge à sa place.

Alek posa sa main sur l'épaule de la serveuse en souriant, prenant son air charmeur comme toujours. Il demanda ensuite de la purée pour Taylor et une assiette de frite pour lui. Léo sourit amusé. Il semblerait que l'alpha ait encore plus envie de frites que lui.

« Pour ma part je vais vous prendre un hot-dog avec comme sauce seulement du ketchup avec des frites s'il vous plaît. » Demanda Léo à la jeune serveuse

Ayant noté les commandes et ayant répondu qu'elle allait voir ce qu'ils avaient pour le bébé, l'employée repartit. Hoffman soupira légèrement, se détendant enfin un peu. Les gens avaient arrêté de les fixer et son moment d'anxiété s'était à peu près arrêté. Se calant bien sur la banquette, l'étudiant détendit ses muscles avant de reposer son regard sur l'alpha en face de lui.

« Sinon toi, quoi de neuf ? Tu as arrêté beaucoup d'ordures pendant mon absence ? »

Léo affiche un petit sourire amusant, tout en étant fier de lui pour ne pas avoir fait du sarcasme alors qu'il aurait pu en faire. C'était un exploit qu'il s'en soit retenu. Il méritait vraiment ses frites et son hot-dog.
(c) AMIANTE


__________________________________________________


«We're Broken People »
Léo Hoffman It's okay to be messed up, there's other people just like you, and if we stick together we'll get through this.
     

(c) Myuu.BANG!

     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alek's Pack
Localisation : San Francisco
MessageSujet: Re: Please Forgive Me [Léo Hoffman]   Mer 29 Mar - 13:04






Please Forgive Me

Alek & Léo
Après plusieurs minutes de silence de la part de mon colocataire, Léo se décide enfin, à prendre la parole pour commander son repas. La jeune serveuse prend la commande et s'en va pour nous laisser tranquille. J'installe le petit Taylor sur la chaise haute, qu'une autre serveuse est venue nous apporter, tout en le tenant d'une « poigne » ferme pour ne pas qu'il soit penché sur le côté. Ça serait dommage que le petit ait une mauvaise posture pour plus tard.

Le jeune serveur se met à pousser un soupire. Je détourne mon attention sur lui, le scrutant du regard. En arrivant dans le restaurant, je l’ai sentie mal à l’aise. Sans doute à cause des regards des autres clients. Je peux le comprendre. Je me suis sentie moi aussi observé. Je ne lui pose aucune question et repose mon attention sur Taylor qui essaye d’attraper la fourchette de Léo. Je le regarde faire avec un petit sourire amusé sur les lèvres.

« Sinon toi, quoi de neuf ? Tu as arrêté beaucoup d'ordures pendant mon absence ? »

Je repose mon attention sur mon colocataire.

- Et bien rien de bien intéressant, le seul point positif c'est que j'arrive à me rapprocher doucement, mais surement de ma coéquipière et enfin, non, je n'ai pas arrêté beaucoup d'ordure…

La jeune serveuse de tout à l'heure revient nous voir avec les commandes que nous avions passés. Elle dépose les plats devant nous, avant de déposer un petit bol de bouillis de légume pour l'enfant. Je me penche sur le plat de Taylor avant de tirer une grimace. Ça n'a pas l'air très bon ça.

- Et bien mon cher Taylor, je t’interdis de recracher ton délicieux repas…

J’affiche un petit sourire amusé, avant d’attraper la petite cuillère et de donner à manger à Taylor. Par chance les premières bouchées se font avec facilité, mais les autres sont difficiles. Il n’arrête pas de bouger la tête, ou d’essayer d’attraper la cuillère pour lancer la nourriture.

Mon téléphone se met à vibrer sur la table. Je regarde celui qui peut bien m’appeler maintenant. C’est un appel inconnu. Je fronce les sourcils et décroche rapidement, tout en ne quittant pas du regard Taylor. L’appel dure plusieurs minutes avant que je raccroche. Je regarde Léo, avec un air triste, mais à la fois sérieux.

- C’était les services sociaux. Ils ont réussi à retrouver la tante de Taylor. Elle vient demain pour le récupérer….

Je dépose une énième fois mon attention sur le petit, tout en ne prononçant aucun mot pour le reste de la soirée.


MAY


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Please Forgive Me [Léo Hoffman]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Please Forgive Me [Léo Hoffman]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Calls on U.S., IMF to forgive debt
» please, please forgive me, cléa.
» LILY-ROSE ► never forget. never forgive.
» Please, forgive me ♣ Ambre
» World Bank won't forgive Haiti debt

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf :: San Francisco :: Université :: Résidences-
Sauter vers: