AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Premier contact [Lydia & Vahram]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Premier contact [Lydia & Vahram]   Sam 31 Déc - 18:50


1.Ne pas la tuer

En voilà un, un début de journée ordinaire, les passants passent bruyamment, les voitures aussi dans un grondement infernal, le vent quant à lui siffle aux oreilles et se joue des pauvres gens ayant oublié l'automne et son frère hiver qui la suit. Le magnifique ciel teinté de gris semble lui aussi désinteressé de cette routine monotone, laissant une épaisse couche de nuages cacher le moindre rayon de notre astre abandonné. Et comme à mon habitude, des cernes noires trop marquées sous les yeux, ceux-ci tournés vers la lumière aveuglante de mon écran, je poiraute majestueusement sur un banc, affalé, comme si ma vie touchait à sa fin. Mes études m'achèvent lentement mais heureusement pour ma conviction plus que faible et ma paresse monumentale, il existe le meilleur des remèdes; une magnifique soeur, généreuse, aimable, souriante, bref le soleil manquant à cette matinée. Elle sait, tout. Et m'aide énormément. Je me demande quel ange a bien pu me prendre en pitié pour m'offrir pareille merveille qu'elle.  

Mon regard trop clair quitte l'écran de mon ordinateur et fixent l'horizon bouché par les habitants de la ville, les magasins, les immeubles gris. Un fin sourire vient tirer le bord de mes lèvres. "Pressée...Une bonne nouvelle que tu m'apportes?" Alors je tourne ma tête vers l'arrière et affronte les yeux assassins de ma cadette. Mais je peux y lire autre chose, autre chose qui me blesse toujours un peu même si je ne le montre jamais, une étincelle d'inquiétude et de peur sauvage.

"Allez depuis le temps tu devrais être habituée non? j'ironise d'un ton chantant tout de suite accueilli par une sublime mimique moqueuse. "Je t'ai déjà dit de ne pas utiliser tes dons de garou à tort et à travers, et tu sais très bien que tes yeux sont...trop...enfin bref...Oui tu as raison -content? - j'ai une bonne même une excellente nouvelle. Je t'ai trouvé LA colocation parfaite avec une personne...tellement agréable, généreuse et gentille que tu seras obligé de l'adorer. Tu verras. Elle est merveilleuse!"
-Sérieusement...pourquoi Je ne pouvais pas rester avec toi? Ça ne dérangeait personne...
-Je vais déménager et loin de ton université, déjà qu'on était pas près...Et il faudrait te sociabiliser! Et rien de mieux qu'une coloc' pour ça! Je suis sure que si tu deviens...ami...avec elle, elle pourrait te présenter un peu de monde...Sors de cette bulle Vahr sérieux, c'est toi qui est sensé être l'aîné...

Offusqué par ses propos injustes je regarde ailleurs, l'air renfrogné et silencieux. Oui on dirait un enfant mais en fait, pour que vous ne vous mepreniez pas, je ne fais que cacher ma peur, ma peur de la laisser seule, trop loin pour qu' je puisse intervenir rapidement, peur de ne pas pouvoir protéger ce qui me reste de famille. D'un geste de la main, elle chasse cette petite dispute et, n'en perdant pas son sourire, elle continue.

"Je l'ai appelé il y a deux jours, quand j'ai appris à propos de quelqu'un qui éventuellement chercherait...
Mon regard appuyé l'empêche de continuer. Et ce sourcil levé sur mon visage veut tout dire.
"...Bon d'accord j'ai fait du porte-à-porte mais ce n'est pas la question. Bref, je lui ai dit qu'un ami cherchait une coloc' et elle a vraiment été charmante. Du coup je te laisse la rappeler, voici son numéro de téléphone...Bon d'accord je vais le faire mais il serait quand même temps que tu sois capable d'avoir seul des activités...sociales. Tu sais comme...parler aux gens?"
Je roule des yeux avec insolence, plutôt crever dans un terrier. Elle s'éloigne en téléphonant tandis que je la fixe, dubitatif. Elle a toujours été innocence et douceur, s'attachant à toute personne sympathique ou gentille, et cela ne fait que confirmer la peur qui me tord le ventre. Elle ne tarde pas à revenir vers moi, les yeux étincelants de bonheur. D'un regard je l'interroge.
"Je l'ai prévenue que tu arrivais. Tes affaires sont là, dit-elle en pointant l'énorme sac qu'elle a apporté. Je vais devoir retourner travailler, je lui ai dit que tu arriveras seul. Et rappelles-toi les règles de la colocation! Appelle moi s'il y a le moindre soucis et n'oublie de m'envoyer un SMS quand tu es arrivé, ajoute-t-elle moqueusement. Elle fourre dans ma maina un papier indiquant une adresse, puis comme une tornade elle récupère ses affaires et disparaît. Le temps semble alors soudainement ralentir. Avec paresse je me relève et l'imite, rassemblant le peu que j'ai éparpillé, puis d'un pas lent je me dirige vers le bâtiment dans lequel se trouve celle avec qui je devrai partager un appartement. J'espère qu'elle sait cuisiner, je n'ai aucune envie qu'elle me demande de lui préparer le repas chaque soir comme ma soeur, qui elle connaît bien ma passion de cet art. Je déposele lourd sac devant une porte et aprèsun long souffle d'exaspération je sonne une fois. Deux fois. Puis ma main retombe à mon côté jusqu'à ce que s'ouvre le portail de bois, sur une jeune femme, rousse ou blonde, pas particulièrement "merveilleuse" au premier abord. Je la regarde droit dans les yeux de mes prunelled trop clair, trop bleues, trop vivantes et étincelants, et attend qu'elle engage la conversation et éventuellement me fasse entrer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Banshee
Localisation : San Francisco
MessageSujet: Re: Premier contact [Lydia & Vahram]   Lun 2 Jan - 14:17


Premier contact
Lydia avait dû se battre pour que Stiles boucle son sac et se décide à rentrer à New York. Elle pouvait comprendre à quel point il était difficile de partir quand on avait passé un week-end tel que celui-là, mais ils n’avaient pas le choix. Les relations longue distance étaient périlleuses, mais la rouquine ne craignait pas sur son couple, ils avaient surmonté des choses bien plus difficiles que quelques heures de différence. Mais là n’était plus le sujet, elle devait s’empresser de ranger l’appartement avant qu’on ne vienne lui présenter le colocataire. Lydia avait été légèrement troublée par le fait qu’elle n’avait fait que parler à l’amie et non au concerné, elle espérait qu’il ne s’agissait pas d’un asocial horrible. Elle n’était pas contre le fait de faire des efforts, mais elle n’était pas une bonniche et s’engueulait tous les soirs pour un sujet idiot ne l’intéressait pas.

Cheveux attachés, la rouquine fit le ménage en une bonne heure avant de filer sous la douche pour chasser les traces de fatigue qui ne souhaitaient pas se dégager. Rapidement, elle enfila une tenue sobre pour mieux allait se faire à manger. Un coup d’œil vers l’horloge lui fit comprendre qu’elle avait quelques heures à tuer avant que son nouveau colocataire ne débarque. Elle régla un dernier coup de téléphone avec l’amie concernée et se laissa aller dans son canapé, lisant un livre que leur avait conseillé un professeur. Elle devait avouer qu’il n’était en rien passionnant et que la lecture s’annonçait franchement ennuyante, mais elle avait du temps à tuer.

Enfin, on finit par sonner et elle retira ses lunettes pour rejoindre la porte. Une grande inspiration, elle se força à sourire avant d’ouvrir la porte. L’ambiance fut soudainement pesante quand son regard émeraude se plongea dans celui indifférent du nouveau venu. Il n’était pas moche, mais il dégageait quelque chose d’étrange qui ne l’aidait pas à se sentir à l’aise. « Bonjour ! T’es le colocataire je présume ? » Elle se décala sur le côté pour le laisser entrer. Stiles n’allait pas être heureux de savoir qu’un garçon vivait avec elle, mais elle n’en avait que faire. La vie à San Francisco coûtait chère et elle ne pouvait subvenir à ses besoin en payant l’appartement seule.

« Alors ta chambre est au fond à gauche. » Elle tendit le bras pour lui indiquer la porte fermée juste derrière la cuisine. « Ah et je m’appelle Lydia enchantée. » Lydia lui sourit en tendant sa main, elle priait pour qu’il fasse l’effort de la serrer une seconde, c’était assez gênant ce silence qui s’était installée.




codes par sapphire

__________________________________________________



Soulmates
Do you remember what it feels like all those times in school when you see him standing down the hall and you cannot breathe until you're with him. ©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Premier contact [Lydia & Vahram]   Sam 14 Jan - 19:24


2.Ne pas dévoiler sa véritable nature

Bien sûr, ne pas la tuer n'est pas la seule règle que m'a imposé ma jeune soeur, en effet révéler ma nature de coyote aurait été malheureux. Mais cela fait partie de moi et ce n'était vraiment pas facile à garder en soi. Bien souvent, contre ma volonté même la plus forte, je ne peux m'empêcher d'observer les gens comme des proies, d'avoir le regard légèrement fuyant, ou de réagir avec une soudaine agressivité aux bruits brusques. Là encore, je ne pu rien y faire. Et alors que j'entre dans le petit salon de l'appartement, mes narines sont dilatées, mes yeux brillants naturellement la fixant en quête d'informations.

Muscade, cannelle, pomme et une pointe d'agrumes doux. Intéressant mais surtout apaisant. Ce premier test olfactif passé je laisse retomber mes épaules encore crispées de cette nouvelle rencontre. Sûrement cette odeur. Cependant, je peux en sentir une autre qui recouvre celle de ma future colocataire. Celle-ci est masculine. Et elle est marquée. Bon qu'importe, je n'aurai qu'à partir lorsqu'il viendra la voir, je n'ai aucunement envie d'avoir des problèmes.

J'empêche soudainement mes narines de bouger, cette situation doit sûrement être...gênante et particulièrement étrange. Je toussotte sans discrétion et entre quand elle m'en donne l'autorisation répondant à sa question d'un simple grondement affirmatif. Une étincelle éclate dans mes prunelles, je peux presque la sentir m'éblouir et son ivresse me traverser. Je dois être chanceux pour le coup! Mais je ne bouge pas, me retourne vers la demoiselle qui ne s'est toujours pas présentée et qui finalement le fait avec un ton tout aussi doux que son odeur qui submerge le petit appartement.

Je fixe la main qu'elle me tend et avec lenteur la serre brièvement. "Allister Fox, enchanté." Puis je m'avance, traînant mes affaires derrière moi, et me pose devant la porte, tentant de l'ouvrir malgré ce qui encombre mes mains.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Banshee
Localisation : San Francisco
MessageSujet: Re: Premier contact [Lydia & Vahram]   Sam 25 Fév - 21:13


Premier contact
Lydia regardait son nouveau colocataire se traîner dans le couloir avec une légère peur au fond de la gorge. Elle savait que cette inquiétude s'en irait rapidement, elle n'en avait aucun doute, mais elle ne supportait pas l'idée de ne pas s'entendre avec lui. Elle s'entendait toujours avec tout le monde; il n'y aurait aucun soucis. Bien sûr, la rouquine eut la gentillesse de le suivre et fut donc là pour l'aider à ouvrir la porte. "Pardon je n'avais pas vu que tu étais aussi chargé." Elle s'écarta par la suite pour le laisser accéder à son coin de vie privée.

LA chambre était des plus sobres, Lydia n'y avait pas touché depuis son arrivée ici. Il n'y avait que le stricte minimum, mais le petit nouveau devait sûrement avoir des objets personnels dans sa valise pour arranger tout ça. Et heureusement sinon il allait rapidement devenir fou avec tous ces murs blancs. "Faudra qu'on discute des courses à faire et des heures de repas si tu veux qu'on mange ensemble bien sûr." Elle lui offrit un bref sourire avant de revenir se cacher dans le couloir.

Peut-être devrait-elle le laisser quelques temps seul pour qu'il puisse créer son nid et s'habituer à la présence d'une inconnue dans son lieu de vie? Lydia rejoignit donc l'espace de vie commune et se saisit de son téléphone pour envoyer un bref message à un de ces camarades.



codes par sapphire

__________________________________________________



Soulmates
Do you remember what it feels like all those times in school when you see him standing down the hall and you cannot breathe until you're with him. ©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Premier contact [Lydia & Vahram]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Premier contact [Lydia & Vahram]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Présent] - Premier contact [Pv : Tenshi]
» Premier contact ~ « affaire de faussaire »
» Havrias, le premier contact.
» Premier contact
» Le premier contact depuis votre arrivé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf :: San Francisco :: Université :: Résidences-
Sauter vers: