AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Aie confiance !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MessageSujet: Aie confiance !   Lun 19 Déc - 20:54

Aie confiance, crois en moi, que je puisse veiller sur toiPeitho ♥ En relisant mes notes à haute voix pour y trouver les erreurs, j'attendais que Cora et Amber, mes deux amies de toujours, sortent enfin de leur cours de soutien d'espagnol. Rapidement, je perdis patience et relevais les yeux de mon petit carnet, en ayant assez du français et de sa conjuguaison. C'est qu'elles en mettaient, du temps ! Qu'avaient-elles de si important à dire à leur professeur ? Elles étaient toujours très ponctuelles d'habitude, surtout pour la fin des cours. Oh, ça n'avait rien à voir avec leur tutrice, qu'elles appréciaient beaucoup, c'était juste une sorte de loi. Quand l'heure est finie, on n'accorde pas une seule seconde de plus au professeur, c'est ainsi. La liberté nous tend les bras, qui sommes-nous pour oser lui résister ?

Aujourd'hui, la liberté n'appelait pas assez fort. Je pinçais les lèvres et appuyais mon visage sur ma main, poussant un long soupir. Oui, je sais que j'aurais très bien pû être chez moi, que rien ne m'obligeait à attendre mes amies sur le pas de la porte de la classe qu'elles occupaient, avec d'autres élèves. Sauf que j'étais trop curieuse pour résister à l'aura de mystère de cette dernière. A chaque rencontre, je sentais quelque chose d'étrange chez elle. Elle ne pouvait pas être humaine. Et parfois, lorsqu'elle regardait dans le lointain, elle prenait subitement cent ans, comme si elle avait tout vu, tout vécu, et mon sentiment devenait alors une certitude. J'étais sûre qu'elle n'avait rien d'autre d'humain que l'apparence, comme moi. Mais elle n'était pas une sirène. Ma grand-mère l'aurait immédiatement invitée à la maison, elle tenait beaucoup à honorer son statut de Sage en perpétuant toutes les coutumes, même les plus vieilles. Les sirènes devaient se faire connaître de la communauté dès lors qu'elles arrivaient dans la ville, c'était ainsi. Pas de passe-droit, aucune exception. Il faut bien que nous nous arrangions entre nous avant d'aller chasser.

Ainsi, la tutrice d'espagnol de Cora et Amber, une charmante brunette dans la vingtaine, n'était ni une sirène, ni une humaine. Curieuse et légèrement inquiète (après tout, avec tout ce qui s'était passé récemment dans le monde du surnaturel, savoir que mes deux meilleures amies prenaient des cours avec quelque chose de potentiellement dangereux et amateur de chair humaine n'était pas ce qu'il y avait de plus rassurant), je m'étais donc assignée comme devoir de les attendre devant leur salle de classe, juste pour m'assurer qu'elles en ressortent entières. Il faut voir ça comme une mesure préventive. C'est que j'y tiens à mes copines moi !

Passant mes nerfs sur mon stylo quatre-couleurs en en grignotant légèremment le bout, je me mis en tête de noter tout ce que j'avais remarqué d'étrange chez la tutrice. Je cessais mon manège et sortis un autre petit cahier où je tenais des notes sur tout ce qui avait un rapport au surnaturel. Oh, n'allez pas croire que je sois si stupide pour les prendre en anglais ! Ce serait monstrueusement imprudent ! Non, je les prenais dans ma langue natale, ce qui me protégeais moi, mais aussi les autres monstres. Je m'en voudrais de leur attirer des ennuis à cause de ma lubie de l'année.

Alors, petit un: Mlle Figueroa a une aura. C'est indéniable: ce n'est pas seulement pour sa beauté que les gens se retournent sur son passage. Ma mère et ma tante dégagent la même impression lorsqu'elles sont en chasse. Cela élimine donc la théorie du loup-garou.

Petit deux: Mlle Figueroa sait énormément de choses. Un véritable puit de science, ce qui surprend quand on apprend qu'elle n'a que vingt-deux ans. Elle a soit grandie dans une bibliothèque, soit fait des études intensives, soit naître plus tôt qu'elle ne veut bien nous le dire.

Petit trois: Mlle Figueora est d'une impassibilité à toute épreuve. Peut-être que c'est seulement dans son caractère, mais encore une fois, j'ai l'impression qu'elle a tout expérimenté. Pour quelqu'un de son âge, elle est presque trop sûre d'elle, comme le serait une femme à la quarantaine.

Petit qua-

“Yseult !”

Je me levais précipitemment, plaquant mon carnet contre moi en faisant tomber mon stylo et mon sac dans ma hâte. Enfin, Amber et Cora s'étaient libérées. Je me tournais vers elle avec un grand sourire, qui se fâna légèremment lorsque je vis que Mlle Figueroa les avait accompagnées. Je me repris rapidement et la saluais chaleureusement :

"Bonjour mademoiselle ! J'espère qu'elles ont été sages !"
"Mais oui maman, comme des images !" se moqua Amber en me tendant mon stylo et mon sac, qu'elle avait gentiment ramassés. "C'est dommage que tu ne fasses pas espagnol, tu aurais pu suivre les cours avec nous."
"Oh, j'ai suffisamment de cours comme ça pour m'en rajouter, merci bien. Hum, ce n'est pas contre vous mademoiselle, bien sûr ! Je suis sûre que l'espagnol est une très belle langue ! " rajoutais-je précipitemment en regardant notre aînée, gênée qu'elle ait pu mal le prendre. Je ne voulais pas m'attirer l'îre d'une créature surnaturelle encore indéfinie !
© 2981 12289 0


Dernière édition par Yseult O. Young le Sam 25 Fév - 21:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Succube
Localisation : Entre tes draps
MessageSujet: Re: Aie confiance !   Jeu 19 Jan - 11:19

Aie Confiance
Peitho Δ Yseult


« N’oubliez pas de relire le texte pour la semaine prochaine ! Merci de votre attention, bonne journée. » Peitho lança un sourire à l’assemblée face à elle alors que la cloche sonnait, indiquant la fin du cours. Les élèves se levèrent d’un mouvement plus ou moins unanime, leurs voix résonnant dans le couloir alors qu’ils sortaient de la salle. Le succube les regarda s’éloigner, tout en remettant de l’ordre dans les papiers sur son bureau.
Deux jeunes filles s’approchèrent d’elle - Cora et Amber, se souvint-elle - d’un pas un peu hésitant, et la brune leur sourit pour les mettre à l’aise.
« Euh, Madame euh… Figueroa… Peitho ? » Le sourire de la succube s’élargit, se faisant plus doux. « Peitho, je vous en prie ! Je suis à peine plus vieille que vous » Ah! « Et ce n’est qu’un cours de soutien informel. »

C’était la couverture parfaite. Il aurait été assez difficile de justifier qu’une bande de lycéens trainaient avec une adulte (de 23 ans tout juste, certes, mais une adulte quand même) sans avoir l’air suspicieux. Ainsi, lorsqu’elle avait officiellement rejoint le pack d’Alexis, alors composé de Soledad et Eoghan, elle s’était portée volontaire pour des cours de soutiens en espagnol (ou plutôt, castellano, les Argentins sont assez tatillons là dessus) à Beacon Hill High, où elle avait pu « rencontrer » Alexis et le reste du pack.
Cela c’était aussi révélé pratique pour sa « relation » avec Haniel, qui travaillait au lycée. Aujourd’hui, c’était plus délicat. Ils arrivaient à ne jamais se croiser dans les couloirs, et Peitho se demandait parfois si le Kitsune tournait aussi les talons quand il voyait sa silhouette apparaître au détour d’un couloir.

Mais là n’était pas la question du jour. Elle reporta son attention sur les deux lycéennes, répondant à leurs questions avec toute la bienveillance d’un professeur chevronné. La minute qu’elles lui avaient demandée se transforma bientôt en cinq minutes, et quand elles furent enfin prêtes à sortir de leur classe, le couloir était vide, à l’exception d’une autre lycéenne, qui semblait les attendre. Elle semblait familière, bien que le succube était absolument incapable de se souvenir de son n… « Yseult ! » Ah. Bah, voilà.
Peitho regarda leur échange avec un sourire qui cachait plutôt une lassitude certaine (mais elle n’aurait pas pu les mettre dehors et tourner les talons, ce n’était pas poli, et Peitho avait toujours pris soin de se fondre dans les époques avec le plus d’exactitude possible), et se concentra sur le groupe d’adolescentes lorsque la jeune fille du couloirs - Yseult - s’adressa à elle.

Le sourire de Peitho s’élargit doucement : « Y’a pas de mal. » L’espagnol était une belle langue, certes, mais ce n’était pas comme si c’était sa langue natale, et qu’elle en était très protectrice. [color=teal]« Le castellano est une très belle langue, en effet, mais le français l’est tout autant » finit-elle dans un français parfait, sans trace de son accent espagnol comme en anglais.
Face au regard des jeunes filles, elle ajouta - afin d’éviter de passer pour une stalkeuse, ce qu’elle n’était pas : « Les seules langues étrangères que propose BHH sont le français et l’espagnol… J’imagine que si vous ne suivez pas les cours d’espagnol, c’est que vous avez choisi ceux de français. » Voilà, comme ça, la remarque avait l’air moins creepy.

[JE SUIS TELLEMENT DESOLEE DU RETARD WOAH CA FAIT LONGTEMPS!!!]
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Aie confiance !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf :: Beacon Hills :: Ecoles :: Lycée :: Salles de cours-
Sauter vers: