AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Triple C

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Alex's Pack
Localisation : Beacon Hills
MessageSujet: Triple C   Jeu 8 Déc - 13:03

Son week-end avec Tara avait été des plus exceptionnels, toutefois, à peine revenue à Beacon Hills et les problèmes étaient revenus. A croire que le problème venait de la ville et pas des gens qui y vivaient. Entre Soledad qui avait apparemment eut un léger conflit avec Madison et les soucis qu’elle avait avec sa famille d’accueil et sa désormais majorité… elle avait besoin de faire quelque chose. Le seul problème c’était qu’elle ne savait pas vraiment vers qui se tourner.
Oh, bien sûr, elle avait des pistes. Elle savait qu’il y avait des conseillers pour ça mais elle se voyait mal aller en voir un. Comment expliquer que depuis que sa petite amie avait été possédée, tuée – de sa main – puis ressuscitée elle n’avait plus la patience de supporter l’endroit où elle vivait, la pseudo-autorité de sa famille d’accueil mais qu’elle ne voulait pas laisser tomber Tim et Ceana, et qu’en plus elle avait un mal fou à ne pas décrocher des cours… elle doutait vraiment qu’on ne l’envoie pas dans un endroit des plus sympathiques comme Eichen House par exemple.
Dans tous les cas elle se trouvait plus ou moins en bas du mur.
Elle ne pouvait plus gérer la situation toute seule. Alors il ne lui restait qu’une solution.

Alexis aurait préféré éviter de mettre du poids sur les épaules de ceux de sa meute, mais elle savait qu’elle n’avait pas le choix et qu’il n’y avait qu’une personne qui puisse vraiment l’aider efficacement d’un point de vu plus immédiat. Ce n’était pas de conseils dont elle avait besoin – bien qu’ils soient les bienvenus – mais d’action.
Et la seule personne qui pouvait lui amener ça sans que ses épaules croulent sous le poids des responsabilités supplémentaires était Peitho.
Bien sûr ce serait un mensonge de dire qu’elle n’avait aucune aide de la part des autres, surtout de Tara même si elle n’était pas membre de sa meute, mais c’était différent. Certes ils la soutenaient moralement et elle savait qu’elle pouvait se reposer sur eux dans une certaine limite, mais là elle avait besoin de quelque chose de concret. Autant pour elle que pour le bien de la meute, car tant qu’elle restait dans cet état elle ne pourrait pas être efficace en tant qu’Alpha.

C’était ainsi qu’une semaine plus tard elle était arrivée devant l’appartement de la Succube. Elle l’avait prévenue de son passage plus tôt dans la semaine en indiquant qu’elle avait besoin de sa sagesse. Après tout elle avait plus d’un demi-millénaire. Si elle ne pouvait pas aider, elle ne voyait pas qui pouvait.
Elle savait certainement mieux qu’elle comment les choses fonctionnaient. Comme tout le monde, considérant le fait qu’elle n’était là que depuis deux ans et qu’avant elle vivait en autarcie avec son clan. Elle était certaine qu’elle pourrait l’aider, lui indiquer le chemin et lui permettre de prendre les bonnes décisions. De quoi la remettre sur les rails.

Elle sonna en bas et entra dans le hall lorsque la porte lui fut ouverte. Elle grimpa les escaliers, pressée et peu à même d’attendre l’ascenseur – il faut dire elle trouvait ces appareils tellement lents. Comment les gens pouvaient avoir la patience de les prendre ? Une question qui resterait sans doute sans réponse pour la jeune femme.
Une fois arrivée devant la porte de l’appartement elle frappa trois coups rapides et entra ensuite comme elle avait pris l’habitude de le faire, sur l’accord de Peitho à partir du moment où elle était prévenue de sa venue. Elle ne se permettrait pas de venir comme ça et de rentrer autrement.

« Salut ! C’est moi. » Une indication peu utile, mais toujours polie quand son hôte n’avait pas eut le temps d’exactement arriver à la porte. Lorsqu’elle vit enfin sa Bêta elle lui sourit et tendit devant elle un gobelet aux couleurs et logo reconnaissables. « Un pumpkin space latte. » Ou spice ? Ou un truc du genre. Pourquoi est-ce qu’une boisson devait avoir un nom si compliqué ? Certes il n’y avait pas vraiment d’autres moyens de le nommer et un ‘cette super bonne boisson que j’ai pris la dernière fois’ n’aiderait certainement pas.
Elle avait pris un chocolat pour sa part, fait à base de soy milk, ce qui était bien meilleur pour son système digestif que toute autre boisson.
« C’est bien ça que tu prends habituellement ? » Elle avait un léger doute maintenant qui se voyait dans son froncement de sourcil, creusant entre ses sourcils une marque tout à fait adorable et qui marquait sa perplexité. Sans doute de quoi rappeler à Peitho un certain renard qui était marqué à vie par sa tendance à froncer les sourcils.
Une fois débarrassée de son fardeau elle retira sa veste et la garda sur son bras pour cacher sa main qui semblait décidée à trahir sa nervosité.
Peitho allait-elle vouloir entrer dans le vif du sujet immédiatement ?

Spoiler:
 

__________________________________________________

« You have me. Until every last star in the galaxy dies. You have me. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Succube
Localisation : Entre tes draps
MessageSujet: Re: Triple C   Jeu 8 Déc - 16:13

Triple C
Peitho Δ Alexis


Son téléphone avait sonné ce matin là, glas funeste qui l’avait tiré d’un sommeil bien mérité. Elle s’était éveillée lentement, s’étirant, sentant ses sens s’affoler alors qu’elle ouvrait enfin les yeux et prenait sa première inspiration consciente de la journée. Elle laissa les émotions la submerger une seconde, ses prunelles semblant incandescente l’espace d’un instant.
Elle laissa échapper un soupir d’aise, ses mains tapotant légèrement son ventre, comme un autre le ferait après un bon repas.
Peitho ne sentait déjà plus les courbatures de la veille. Sa tête retomba contre son oreiller, et elle profita d’une matinée lente où elle n’avait rien prévu de faire, comme après chaque repas, pour se rendormir.
On était samedi de toute façon. La plupart des gens dormaient encore. Elle rappellerait plus tard. Probablement.

Peitho sortait à peine de la douche lorsqu’elle entendit la sonnerie de l’interphone retentir dans son appartement. Ses épaules se crispèrent alors qu’elle traversait son appartement, une serviette de bain enroulée autour du buste. C’était une réaction devenue un automatisme depuis le temps.
Elle se détendit en voyant la frimousse d’Alexis à travers le panneau vidéo, et appuya sur le bouton « ouverture » avant de déverrouiller la porte d’entrée et de grimper rapidement les marches qui menaient à l’étage supérieur de son loft.
Alors qu’elle entendait la voix de la jeune femme résonner dans son appartement, annonçant sa présence, elle songea au fait que depuis qu’elle était arrivée à Beacon Hill, chaque fois que son interphone avait sonné, l’interlocuteur avait été un membre du pack, ou un visage amical. Cette réalisation la fit doucement sourire, et elle se changea avec rapidité, enfilant des sous-vêtements, une paire de sweatpants serrés au niveau des chevilles, un débardeur, avant de nouer ses cheveux en un chignon sur le sommet de son crâne.
Elle descendit les escaliers avec sa légèreté habituelle, semblant flotter avec grâce le long de l’escalier. Alexis l’attendait dans le salon.

Elle répondit au sourire de son alpha, luttant contre l’envie d’aller enrouler ses bras autour de la louve - pardon, de l’ours - et d’enfouir son visage dans le creux de son cou.
Elle n’aurait jamais pensé qu’elle deviendrait l'une de ces personnes en manque de contact humain. Et pourtant, elle était là, à vouloir câliner son alpha. Gross.
Elle resta droite, subsistant un seul mouvement avorté de sa main en direction de son alpha. Alexis lui tendit un gobelet rouge, que Peitho lui prit des mains avec un sourire. « Merci, c’est parfait. »
Bribery, songea-t-elle en portant la boisson à ses lèvres.

« Est-ce que tu veux quelque chose à manger ? Les flyers de livraison sont dans le tiroir de l’entrée si tu veux. » Peitho n’avait pas grand chose dans son frigo. Quelques légumes, des boissons et du fromage, principalement. Aucun pack meeting n’était prévu et elle n’avait donc pas été faire des courses.
Et comme elle n’avait pas besoin de se nourrir d’aliments physiques pour survivre - ses rencontres hebdomadaires ou bi-mensuelles avec Haniel étaient plus que suffisantes - et ne mangeait donc que par pur plaisir, il n’était pas rare que son frigo soit vide, et qu’elle se fasse plutôt livrer un repas.

Elle s’installa dans un fauteuil près de la table basse, jambes repliées sous ses fesses, attendant qu’Alexis fasse de même - où bon lui semblerait.
Son alpha semblait… tourmentée. La manière qu’elle avait de se tenir, les épaules abaissées, ses sourcils froncés, la peau sous ses yeux qui semblait peut-être plus sombre… Elle ne respirait pas la joie de vivre.
« Comment est-ce que tu vas ? » demanda-t-elle, gardant un sourire sur ses lèvres pour ne pas trahir son inquiétude pour Alexis.
Elle ne s’était jamais attendue à ces… sentiments pour la jeune femme. Ni pour aucun membre du pack, à vrai dire. Son non-attachement légendaire en avait prit un coup.
Et pas seulement pour les membres de son pack.
Hum.
Bref. Là n’était pas la question.
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alex's Pack
Localisation : Beacon Hills
MessageSujet: Re: Triple C   Dim 11 Déc - 21:21



Triple C


Alexis ? Tenter d'amadouer Peitho avec un Starbucks alors qu'elle n'avait pas un rond ? Mais non voyons, ce n'était absolument pas son genre ! Jamais elle n'oserait voyons. Elle faisait ça par  pure générosité et esprit de meute.
Ce qui n'était pas entièrement impossible quand on songeait au fait qu'il s'agissait d'Alexis.
Elle savait se montrer calculatrice et manipulatrice, bien sûr, mais elle prenait rarement la peine de l'être avec ses proches. Aucun intérêt.

A la proposition d'un repas chaud et gratuit l'ours ne se fit pas prier. Avec l'hiver qui approchait à grand pas elle avait vu son appétit monter en flèche, aussi elle posa son manteau dans la penderie de l'entrée et attrapa les flyers dans le tiroir. De quoi lui occuper les mains et éviter qu'elle les tripote de nervosité. Elle en profita également pour retirer ses chaussures. Elle ne voulait pas salir le bel appartement de Peitho.
Elle trouva sans mal le canapé du salon et commença à regarder les différentes offres de nourriture, triant les papiers en deux catégories sur la table basse. Une pour ceux qui l'intéressaient, l'autre pour ceux qui ne lui donnaient pas envie. De quoi lui laisser le temps de réfléchir à la question du Succube.
Comment allait-elle ?
Elle n'était pas certaine de vouloir répondre franchement tout de suite. D'un autre côté, ça permettrait d'être débarrassé du sujet et ça éviterait l'échange de banalité qui ne ferait que rendre plus gênant le moment précédent la révélation.
Alexis n'était jamais trop pour faire dans la dentelle de toute façon.

Elle ferma les yeux un instant et pinça les lèvres, inspirant une longue bouffée d'air avant de se décider à se lancer.
« Oh, tu sais... les choses sont toujours un peu... compliquées depuis la dernière affaire. » Le manque de sommeil, les cauchemars, l'inquiétude de savoir le Juge Suprême encore en liberté. Puis les problèmes qui ne sont pas liés au monde surnaturel. « Et puis je voudrais ton avis sur quelque chose. Mais avant je voudrais savoir comment toi tu vas. »
Peitho faisait parti des gens qu'Alexis ne lisait pas toujours très bien et elle savait que si elle semblait être en forme elle était une experte pour le cacher.
Elle écouta la réponse calmement.
Apparemment Peitho préférait savoir ce qu'il se passait dans la vie d'Alexis pour le moment. Bien. Puisqu'il fallait se jeter à l'eau...

« Par quoi commencer... ? » se demanda-t-elle à elle-même en passant une main dans ses cheveux. « Tu n'es pas sans savoir que j'ai eu 18 ans en juin dernier, du coup... la situation est un peu tendue. J'ai envie de partir de ma famille d'accueil parce que c'est pas super là-bas. » C'était peu de le dire. Bon, ils n'avaient pas vraiment à se plaindre, ils avaient trois repas par jour, mais c'était bien tout ce qui tournait correctement.
Elle n'en parlait pas vraiment de toute façon, car elle était tellement habituée maintenant à ces conditions de vie qu'elle n'y pensait même pas en général.
« Et je pourrais, je veux dire... je dois avoir la possibilité de travailler ou quelque chose, je veux dire, ce n'est pas comme si ça se passait bien au lycée. Puis au pire je pourrais aussi rester chez Eoghan un temps ou je ne sais pas, mais le soucis c'est que je n'ai pas envie de laisser tomber Tim et Ceana. Je suis la seule chose qui ressemble un peu à une figure maternelle pour eux, et puis avec les dangers qu'il y a à Beacon Hills, je ne peux pas les abandonner. Tu vois ce que je veux dire ? Du coup j'ai réfléchis mais je ne vois pas vraiment de solution où je puisse agir seule. Alors je me suis dit que je pouvais venir demander tes conseils. »
Parce qu'elle était la sage du pack après tout, alors pourquoi pas.




__________________________________________________

« You have me. Until every last star in the galaxy dies. You have me. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Succube
Localisation : Entre tes draps
MessageSujet: Re: Triple C   Lun 12 Déc - 17:56

Triple C
Peitho Δ Alexis


Peitho observa avec attention son alpha, cherchant ses tics du coin de l’oeil, tout en sirotant sa boisson chaude. Elle lui laissa le temps de se composer, de chercher ses mots, ne voulant pas la pressée. Elle ne s’attendait pas à une réponse positive, à ce que la blonde se mette à faire des claquettes et une danse du soleil.
Personne ne pouvait aller « bien » après ce qu’avait vécut Alexis. Le traumatisme d’avoir tué quelqu’un était déjà suffisamment important, sans même y ajouter la dimension affective. Peitho en avait bien été consciente, c’était d’ailleurs pour cette raison qu’elle avait sauvé Tara.

Elle vit aussitôt le changement dans le visage d’Alexis, et reposa son café contre sa cuisse, ses yeux noisette fixés sur la jeune fille.
Compliquées, oui… Elle était probablement bien loin de la vérité. Elle pouvait imaginer. Parfaitement imaginer. Même s’il y avait des années qu’elle avait cessé de penser à Adélaïde, et à ce qu’elle avait ressentit lorsqu’elle s’était trouvée face au cadavre de la française. Elle pouvait deviner la culpabilité, les cauchemars. Et la position d’alpha de l’ancienne louve n’ajoutait probablement que des difficultés à sa situation. Le pack, qui était passé d’un petit groupe de quatre qui apprenait doucement à se faire confiance à un groupe de six qui n’arrivait pas à tisser des liens.

Peitho ne fut pas exactement surprise d’entendre qu’Alexis voulait son avis - elle se doutait bien que c’était le but de sa visite - même si elle n’était pas encore habituée à ce… rôle. Il y avait tellement longtemps qu’elle était seule - et ses siècles avec Elisabeth n’avaient pas forcément été un excellent exemple de toute façon - qu’elle avait oublié ce que c’était.
Ce n’était pas désagréable, de se re-familiariser avec ce sentiment. Se sentir… non pas indispensable, mais nécessaire. Désirée.

« Je vais bien. » Ce n’était ni tout à fait exact, ni faux. « Relativement. » Elle fit un vague geste de la main, faisant toutefois attention à ne pas renverse sa boisson.  « Tout est un peu… trop, en ce moment. » Elle avait plus de mal à gérer les choses. Entre le pack, les sentiments nouveaux qui se réveillaient en elle… C’était le revers de quitter une vie solitaire : il fallait qu’elle se réhabitue à la vie en communauté, et à tout ce que cela entraînait.
Elle se demandait encore parfois si le jeu en valait vraiment la chandelle.

Mais tout cela n’était pas important, et pas non plus la raison de la visite d’Alexis. Et si elle adorait avoir l’alpha dans son loft, elle savait que la jeune femme avait un sujet en tête. « Mais rien de grave, ou d’insurmontable. » Elle prit une nouvelle gorgée de sa boisson, ses yeux fixés sur le visage d’Alexis.

Elle l’écouta patiemment, hochant la tête lorsqu’il le fallait pour lui montrer qu’elle l’écoutait, que son esprit ne divaguait pas. Elle ne l’interrompit pas, même si l’envie l’en prit à plusieurs reprises.
Elle était au courant, oui, des tensions entre Alexis et sa famille d’accueil - c’était plus qu’évident, il fallait être aveugle pour ne pas s’en douter - et s’était doutée que si Alexis n’avait pas claqué la porte le jour de son 18ème anniversaire, c’était qu’elle avait une bonne raison. Tim et Ceana - Tim, au match duquel elle était allée, la première fois qu’elle avait rencontré officiellement l’alpha - étaient en effet une raison valable.
Peitho fut, une fois de plus, confrontée à ce grand coeur que possédait la jeune femme. Cette façon qu’elle avait de s’attacher aux gens, ce désir qu’elle avait de s’occuper d’eux et de les protéger. C’était une force, et une faiblesse, et la marque d’un grand alpha.

« Tu sais que tu peux toujours rester ici, si tu as besoin de souffler un peu, hein ? » Peut-être Peitho ne l’avait-elle pas vocalisé aussi clairement mais… Elle avait ouvert sa porte à Alexis. A Alexis, mais également aux membres du pack qui, s’ils n’étaient pas les plus soudés au monde, avaient tous pénétrés dans son appartement. Son espace sacré. Peut-être certains ne se rendaient-ils pas compte de ce que cela signifiait réellement pour Peitho : de les laisser s’asseoir sur son canapé, manger sa nourriture. De savoir où elle vivait. D’apprendre à la connaître, elle.
Peitho n’avait pas cherché à faire la connaissance d’un être humain depuis des dizaines et des dizaines d’années (certains diraient même depuis des centaines d’années). L’idée d’être proche de quelqu’un, l’idée d’être vulnérable face à quelqu’un ne lui avait jamais effleuré l’esprit.
Elle changeait d’identité et de vie tous les quinze ans, après tout.
Alors… Oui, peut-être n’avait-elle pas été assez explicite. Mais elle doutait qu’Alexis ne soit pas assez intelligente pour saisir le message.

« Et si tu cherches un travail qui paye bien, idem. » Peitho n’avait pas besoin de quelqu’un avec qui travailler, elle s’occupait de filmer, monter, éditer ses vidéos seules, et il en était de même pour son blog, mais l’idée de se décharger d’une partie du travail, et d’aider Alexis, n’était pas dérangeante ni déplaisante. « Ou si tu as simplement besoin d’argent. » Elle haussa une épaule avec désinvolture, portant son gobelet à ses lèvres. Peitho Figueroa gagnait bien mieux sa vie que le succube ne s’en serait douté, elle n’avait même pas besoin de puiser dans ses autres comptes.
Elle passa une main dans ses cheveux, réfléchissant un instant.

« Ils ont quel âge ? » Il lui semblait que Tim devait être au collège, mais elle n’avait pas la moindre idée concernant Ceana. Il fallait dire que Peitho ne s’était jamais vraiment… intéressée au sort des deux humains. Elle savait qu’ils étaient proches d’Alexis, mais ils n’étaient pas des membres du pack, pas vraiment, pas ‘officiellement’, même si Peitho se doutait que l’attachement d’Alexis pour eux comptait pour quelque chose.
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alex's Pack
Localisation : Beacon Hills
MessageSujet: Re: Triple C   Lun 19 Déc - 13:10



Triple C


Trop. C’était sans doute le cas de le dire.
La jeune femme n’était pas au courant de ce qu’il se passait dans la vie plus privée de Peitho mais elle devinait plus ou moins les difficultés supplémentaires qu’elle pouvait avoir. Ca se sentait dans sa façon d’économiser ses gestes et parfois elle semblait partir ailleurs.
Elle se demanda vaguement si ça n’avait pas à voir avec les problèmes auxquels faisait aussi face la meute. Les tensions interpersonnelles commençaient à se faire sentir et à peser, et pour être tout à fait honnête elle ne savait pas exactement comment gérer les choses. Peut-être qu’elle y verrait plus clair une fois ses autres problèmes réglés, mais à l’heure actuelle elle n’était pas très efficace.
Peut-être aurait-elle dû attendre avant de se constituer une meute.
Peut-être qu’elle n’était tout simplement pas faite pour être Alpha.
Après tout si on ne l’avait pas choisi malgré sa légitimité c’est qu’il devait bien y avoir une raison en dehors de son jeune âge.

Elle sourit à la remarque de Peitho. Oui, elle savait qu’elle pouvait rester ici si le besoin s’en faisait sentir mais à l’heure actuelle elle ne s’y sentait pas toujours à sa place. C’était l’appartement de la Succube et même si elle avait ouvert les portes à la meute ça ne voulait en aucun cas dire qu’elle pouvait se permettre d’empiéter n’importe quand. Elle avait aussi besoin de son espace.
Qu’elle le réafirme rassura tout de même Alexis un instant.
Elle hocha la tête lorsqu’elle lui dit qu’elle pouvait faire de même concernant le travail. Alexis savait que la femme possédait un certain pécule et qu’elle aurait pu sans mal la prendre sous son toit toutefois ce n’était pas ce que cherchait l’ours. Elle voulait devenir indépendante et pouvoir réussir à se créer une vie sans forcément dépendre de quiconque.
Elle avait toujours été comme ça.
Elle savait accepter une main tendu lorsqu’il le fallait mais pour le moment elle sentait qu’elle pouvait encore faire sans. Elle avait déjà été jusqu’à vivre dans la rue après tout. Et puis…
« J’ai promis à Tara de faire des efforts pour réussir à l’école. Si j’arrêtais maintenant… il me faudrait quelque chose qui me permettre d’affronter les deux en même temps, tu vois ? En plus, si je laissais tomber, Tara serait déçue et Madison viendrait me casser les dents. »
Elle lâcha un léger rire. La situation n’avait pourtant rien d’amusant. Elle avait l’impression de se trouver dans une impasse et ça ne lui plaisait pas vraiment.

A la question de l’âge des deux enfants elle réfléchit une seconde.
« Huit et six ans. Mais ils sont adorables. Un peu turbulents parfois, mais adorables. »
Tim l’écoutait toujours, et si Ceana était plus réservée et se soumettait moins à l’autorité Alexis n’avait jamais eu de problèmes avec elle. C’était sans doute parce qu’elle avait réussi à gagner sa confiance rapidement. Comment y était-elle parvenu était toutefois un mystère.
Il y avait une certaine douceur dans le regard de la blonde. Elle avait vraiment de l’affection pour les deux petits qu’elle avait pris sous son aile à son arrivée à Beacon Hills.
« Ils ont pas eu une vie très simple, je n’ai pas envie que ça s’empire parce que je pars. »
Elle prenait toujours soin d’eux, s’assurait qu’ils faisaient bien leurs devoirs et arrivaient en cours à l’heure. Elle ne savait pas si ça continuerait comme ça si elle partait.




__________________________________________________

« You have me. Until every last star in the galaxy dies. You have me. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Succube
Localisation : Entre tes draps
MessageSujet: Re: Triple C   Jeu 22 Déc - 23:09

Triple C
Peitho Δ Alexis


Peitho hocha la tête, comprenant sans mal le refus - qui en était un sans en être un vraiment - de la jeune femme, et ne s’en offusquant pas. Le monde avait changé et évolué, et la demande de Tara, que l’adolescente se concentre sur ses études, n’était pas idiote, bien que clairement utopique. Non pas qu’Alexis n’ait pas les capacités ou la volonté d’obtenir son diplôme, il était plus que probable qu’elle finisse le lycée et obtienne son diplôme, à moins qu’un problème autre ne vienne l’en empêcher. Mais ces diplômes ne valaient rien dans l’économie actuelle et, très clairement, une adolescente dans le système n’avait pas les moyens de se payer la fac - qui restait exorbitante même pour de simples cours du soir - et ne pouvait donc pas pousser plus ses études. Et puis, de tous les jeunes diplômés, combien auraient réellement l’opportunité de trouver un travail en rapport avec leur majeur ? Presqu’aucun.
Mais bref. Ce n’était pas le sujet, et clairement pas ce dont Alexis avait besoin pour le moment de toute façon.
Peitho se contenta donc de hocher la tête et d’avaler la fin de sa boisson, posant le goblet sur la table basse.  « Je vois, oui. C’est … honorable. » Et l’avis de Tara comptait très clairement pour la jeune femme - ah, to be young and in love - et c’était même possiblement plus important pour Alexis que le fait de finir le lycée avec un diplôme.

Le succube se crispa légèrement à l’énonciation du nom de Madison, associé avec la remarque de l’alpha. Peitho n’avait pas vocalisé ses doutes face à la décision de son alpha d’intégrer Madison dans la meute - elle comprenait les raisons qui semblaient avoir poussé l’alpha à faire ce choix, n’était pas d’accord avec, mais n’allait pas vocaliser ça, surtout pas devant le reste des membres : mettre son alpha dans une pareille position était de la pure inconscience, voire même synonyme de mort dans certains packs. Un pack n’était pas une république.

Peitho laissa échapper un sourire face à la description de Tim et Ceana. On aurait dit la propriétaire d’une portée de chatons qui cherchait à les placer dans une famille. Oh, wait…
« Je vois, oui. » Elle changea de position dans son fauteuil. « C’est admirable, tu sais. » Elle se hâta d’ajouter, avant qu’Alexis ne puisse ouvrir la bouche : « Peu de gens se soucieraient des autres enfants, dans ta situation. » Oh, bien sûr, il y avait toujours des exceptions à la règle, mais les faits étaient là : si certains se serraient les coudes et prenaient soins des plus petits - comme Alexis - beaucoup d’autres avaient adoptés l’attitude de survie de Peitho : se faire discret, ne pas faire de vague, ne pas s’attacher.
Une fois encore, Peitho fut frappée par les similitudes entre Alexis et celle qui porta son visage il y a des siècles de cela. Elle sourit, un peu triste, un peu admirative peut-être.
Son regard noisette se porta sur un point, sur le mur d’en face. « Et ils sont complètement humains. » Ce n’était pas une question, pas vraiment, mais Peitho attendit tout de même la confirmation de l’alpha avant hummer doucement. « Il existe de très bons organismes de placement d’enfants surnaturels, c’est dommage. Tu saurais qu’ils sont entre de bonnes mains. » Peitho en savait quelque chose, elle avait aidé à en financer et en fonder quelques uns, il y a plusieurs vies. Mais pour les humains… Il n’y avait malheureusement pas grand chose à faire.
Elle réfléchissait toujours à voix haute. « Et puis, avec le système légal de Californie, tu ne peux pas les prendre sous ta tutelle non plus, tu es trop jeune pour ça. Et de toute façon, aucun juge sain d’esprit n’accorderait la garde de deux enfants à une adolescente sans travail, sans appartement et sans revenus. » dit-elle en faisant un vague geste de la main, le regard toujours fixé sur le mur. La situation ne semblait pas idéale, en effet.
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Triple C   

Revenir en haut Aller en bas
 
Triple C
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Triple H
» Triple Baptême: Sauvage, Vanille & Chatoyant, Lilas & Nenu + Clan
» United States Championship : Triple H Vs Zack Ryder
» United States Championship Table Match : Zack Ryder vs Triple H
» Segment Triple H , Undertaker , Dead Game !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf :: Beacon Hills :: Quartiers résidentiels :: Appartements-
Sauter vers: